MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

adultère

N
40 ans 15
que pensez vous de l'adultère? pour ou contre
25680
Pour ma part, lorsque le besoin de voir ailleurs se fait sentir, alors je quitte celui avec qui je suis.
Je n'aime pas les "multi" relations, je n'ai pas de soucis avec ceux qui pratique tant que ce n'est pas ni avec moi ni avec mon conjoint.

Chacun voit midi à sa porte ;)
29 ans au pays des rêves 160
normalement la question ne doit pas se poser lorqu'on est en couple avec quelqu'un qu'on aime! l'adultère ça fait souffrir ! :cry:
S
85 ans 4914
nbellic974 a écrit:
que pensez vous de l'adultère? pour ou contre


je pense qu'il n'y a ni à être pour ni à être contre.

C'est une question qui se pose entre deux individus qui forment un couple et ce que des personnes étrangères à ce couple pourrait dire n'a pas tellement d'importance si ce choix convient au couple.
M
108 ans En passant par la Lorraine... 31
Je fais partie de ces gens qui aiment les grands principes et c'est pour ça que du tac au tac je répondrais contre, parce que qd on aime qq'un ça n'est pas pour aller voir ailleurs!
Mais, pour être sincère, j'avoue que j'y pense parfois, à aller voir ailleurs :oops: et j'ai honte, mais honte!!!
Et pourtant je suis bien dans mon couple, heureuse, on a juste ce qu'il faut de disputes, une parfaite entente sexuelle, tout va pr le mieux... mais ça fait longtps qu'on est ensemble et voilà, peut être par lassitude (quoique... je sais pas)... enfin bref, on a beau avoir de beaux principes quand on est jeune, j'me rends compte qu'avec l'âge et les expériences auxquelles nous confronte la vie, on change vite d'opinion... mais bon, paraît que y'a que les cons qui ne changent pas d'avis! ;)
34 ans Seine Saint Denis 278
Je pense pas que ça puisse se résumer à un simple "pour ou contre".
Des gens qui ne se voyaient pas le moins du monde tromper leur conjoint l'ont fait un jour. Dans la vie il faut jamais dire jamais.
Nous ne sommes que des être humains, et même si nous vivons dans une société qui nous impose un certain modèle social et familial, personne n'est à l'abri de craquer un jour ou l'autre.

Par contre je suis assez contre le principe de vivre une "double vie" c'est à dire avoir 2 relations suivies en même temps. A l'insu l'une de l'autre bien entendu
35 ans Devant mon ordi au Québec :P 1147
L'adultère et l'infidélité ont été inventés à une époque où les gens décédaient environ vers 40 ans... et en plus concepts qui ont été inventés par des religions... Bref, c'est complètement dépassé en 2012... ;) ;)
90 ans in my world 142
Lunatique a écrit:
L'adultère et l'infidélité ont été inventés à une époque où les gens décédaient environ vers 40 ans... et en plus concepts qui ont été inventés par des religions... Bref, c'est complètement dépassé en 2012... ;) ;)


euh oui mais c'est à dire
doit on comprendre qu'en 2012 la fidélité est un leurre et qu'il faut les multi-relations, genre plan à plusieurs comme dans les années hippies LOVE TOUJOURS LOVE POUR TOUS
:lol:

à mon sens et humble avis, l'adultère est le signe d'un malaise dans le couple donc y'a pas à être pour ou contre
mais l'adultère, et je dis bien pour moi, est une forme d'irrespect vis à vis de son conjoint. si je suis en couple on est 2 mais pas plusieurs dans l'histoire

effectivement avant les couples (mais je dis bien jadis, naguère, autrefois...) ne connaissaient pas vraiment la passion ou s'il la connaissaient ils apprenaient à vivre ensemble la complicité; le meilleur ami était forcément sa moitié et puis ils avaient pas vraiment le temps de s'ennuyer

Aujourd'hui nous sommes plus dans le feu, voire même romantique on veut absolument de la passion les frissons, ne pas rester dans la routine
en plus les mentalités que ce soit pour les hommes et pour les femmes ont changé les femmes revendiquent l'indépendance mais pourtant on cherche quand même un homme viril qui nous rassure, protège et donc les hommes ne savent plus quoi penser
les hommes aujourd'hui montrent leur côté féminin ce qui peut déstabiliser les femmes

bref on a plus les mêmes repères, les vieux clichés qu'on avait avant!

bon allez sur ce je vais faire dodo :peur:

ben oui, après ma soirée arrosée et la fausse minute analyse hihihin j'ai besoin de repos
45 ans région parisienne 5831
Lunatique a écrit:
L'adultère et l'infidélité ont été inventés à une époque où les gens décédaient environ vers 40 ans...


oui, mais aussi à une époque où l'on ne se mariait pas par amour, ce qui incite quand même à l'infidélité...
R
35 ans 15384
Ni pour ni contre.
Les situations sont tellement complexes,variées,uniques qu'il est bien difficile de juger...
41 ans 1044
Anneliese_Lou a écrit:
Ni pour ni contre.
Les situations sont tellement complexes,variées,uniques qu'il est bien difficile de juger...


+1 :)
S
47 ans marseille 111
sujet délicat auquel on ne peut répondre simplement par "pour ou contre"...
perso, je ne crois pas au concept de la fidélité à tout prix, même si je le respecte.
il faut dire que la sacralisation de l'union de deux êtres est assez récente dans l'histoire de l'humanité et date en fait de l'apparition des religions monothéistes en nos vertes contrées et celle des "péchés mortels", au rang desquels l'infidélité.
en bon athée qui se respecte (plutôt agnostique d'ailleurs, mais cela est un autre débat), je suis assez opposé à toute forme de pensée culpabilisante qui m'enseigne que je suis impur de naissance et que quoi que je puisse faire je resterai impur, ne devant mon salut dans un "autre monde" qu'à la grâce et la miséricorde de Dieu, Allah, Jéhovah ou Yaveh...
toute pensée devant être fixée sur cet objectif, les prédicateurs de ces religions (christianisme, religion juive et islam) ont pris grand soin de mettre en garde leurs ouailles contre les dangers du PLAISIR, notamment charnel, désormais réservé au seul cadre du mariage (et encore, sous contrôle), sous peine de damnation éternelle.
rappelerais-je au passage que ces religions phallocrates enseignent aussi à la femme d'être bien soumise à son homme, et à passer à la casserole les homosexuels ?
bien que dans notre beau pays nous nous soyons officiellement affranchis de l'influence des curetons en 1789, plusieurs siècles de conditionnement ne s'effacent pas si facilement et même si le prêche s'est quelque peu délité, demeure néanmoins cette idée que l'union ou le mariage de deux êtres (de sexe opposés, hein, attention, le fourchu guette...), c'est 1 + 1 = 1, 24h/24h.
et nous voila donc rendus dans une société hypocrite ou admettre qu'on a "envie" de quelqu'un d'autre que son conjoint, c'est mal !!
"c'est pas parce qu'on est au régime qu"on ne peut pas regarder le menu" : combien de centaines de fois ai-je entendu cette phrase, dans la bouche d'hommes et de femmes ?
mais à quoi ça sert de regarder le menu si on ne peut JAMAIS y goûter ?!!
attention, je ne parle pas ici des insatiables, gloutons et autres affamés du sexe qui n'en ont jamais assez et "sauteraient" sur tout ce qui bouge...
pour ma part je ne suis pas partisan de la frustration, ni de l'hypocrisie.
après, je suis conséquent : dès les prémices de mon histoire avec mon épouse, je lui ai dit que je ne lui demanderai jamais la fidélité.
je m'explique : pour moi, être jaloux revient à confondre amour et possession. or je n'appartiens à personne et personne ne m'appartient.
d'autre part, demander à l'autre la fidélité revient à mon sens à faire preuve d'un égo démesuré : "maintenant que tu es avec moi, les autres n'existent plus, il n'y a que moi et moi seul(e)". j'estime pourtant qu'il y aura toujours plus beau, plus intelligent, plus charismatique, plus 'magnétique' et meilleur amant que moi...
je pense aussi qu'il faut dissocier le sexe de l'amour. le sexe doit rester ludique. le sexe avec amour est magnifié, mais le sexe sans amour, pour le sexe, peut être très bien aussi.
en fait ma philosophie peut être résumée dans cette règle que j'ai posée en fondement de ma relation avec ma femme (qui dure quand même depuis 20 ans...) : "tu fais ce que tu veux de ton corps, mais ton cœur est à moi". heu, façon de parler, bien sur...
je profite de cette tribune pour tordre le coup au passage à cette acceptation de l'acte "infidèle" si c'est "pour trouver ce qu'on n'a pas à la maison" : pour moi c'est justement cette démarche qui est irrespectueuse car celui ou celle qui va chercher ailleurs ce qu'il n'a pas chez lui/elle ou qui règle ainsi ses problèmes de couple opère une fuite en avant et pendant ce temps ne règle pas les problèmes en question, au risque de laisser un fossé se creuser entre lui/elle et son conjoint.
c'est mesquin et non plus ludique.
pour ma part, je suis incapable de regarder une autre femme si une crise secoue mon couple ou si des non dits ou des malentendus gangrènent nos relations.
voila, j'arrive au bout de ma longue prose mais je pense que ce sujet mérite autre chose que des réponses de quelques lignes.
encore une fois, il ne s'agit que de ma vision de la chose.
je ne me fais pas le chantre de l'infidélité pour autant et je respecte tout à fait les opinions divergentes, conscient que cette libre pensée ne me place pas dans le camp le plus étoffé.
le plus important, c'est l'amour et de faire en sorte d'être épanoui sans faire souffrir l'autre.
et de toutes façons, tout cela est au final une question culturelle;
j'ai très bien connu une camerounaise et une ghanéenne qui m'ont toutes les deux appris que dans leur culture les "multi-relations n'étaient pas condamnées.
et, plus près de chez nous, j'ai rencontré une danoise qui m'a tenu les mêmes propos.
alors, qui a raison et qui a tort ? personne et tout le monde à la fois je pense...
allez, je suis près à recevoir les directs, uppercuts et foudres de celles et ceux qui auront eu le courage de me lire...
45 ans région parisienne 5831
santana911 a écrit:
bien que dans notre beau pays nous nous soyons officiellement affranchis de l'influence des curetons en 1789


je dirais plutôt depuis 1905! ;)
S
47 ans marseille 111
oui, pour la séparation de l'église te de l'état mais dès 1789, les curés, évêques et autres agents de Rome rasaient les murs...
45 ans région parisienne 5831
pas franchement: après 1789, il y a eu des périodes de l'histoire ou la religion est revenue en force en France! ;)
B I U