MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Un peu perdue

27 ans 44
Bonjour,

C'est une histoire un peu compliquée (ou en tout cas, trop pour mon pauvre esprit) et je suis assez paumée, c'est pourquoi j'écris ici dans l'espoir d'un avis extérieur constructif.  
Je pense que c'est assez banal mais je suis dans le brouillard le plus total.

Donc voilà, dans le courant du mois de juillet, j'ai rencontré un homme sur le net et on s'est rencontrés à la fin du mois. On s'entendait déjà très bien mais la rencontre à été un coup de foudre. Or, je n'avais (et n'ai toujours pas ) beaucoup d'expérience à part une histoire d'amour avortée à cause de la distance, sur laquelle j'ai traîné pendant deux ans.

Et disons que l'homme de juillet (pour lui donner un nom) a été gentil, doux et,si il avait l'air assuré à l'extérieur, à l'intérieur il se détestait et avait peur que je parte. Tellement qu'il me demandait si je resterais avec lui longtemps, qu'il me disait qu'il voulait vieillir avec moi. Au début j'y croyais pas trop mais je ne saurais pas dire quand j'ai commencé à penser sérieusement à ça. L'avoir qui me serrait contre lui dans son sommeil en me demandant de rester, bah,ça a fait exploser toutes mes défenses et avec lui j'ai découvert ce que ça faisait d'avoir des câlins, quelqu'un qui s'inquiétait (chose dont je me passais très facilement avant, vu que je ne connaissais pas).

Seulement, dans le courant du mois d'octobre, je sentais (ne cherchez pas) qu'il y avait un truc bizarre et la seule personne à me "croire" à été le mec avec qui j'avais failli avoir une relation qui m'a donné des conseils, m'a aidée à me calmer en m'avouant au détour d'une conversation qu'il était un peu jaloux. J'y ai pas prêté trop d'attention, même si ça m'a fait un pincement au coeur. Ce que j'avais était trop précieux pour être jeté à la poubelle pour une histoire potentielle sans avenir, mon choix était fait. Par la suite, j'ai découvert que je devais avoir des dons de double vue parce que j'ai reçu un charmant message sur facebook de la part de mon homme de juillet disant qu'il n'était plus amoureux. Je suis tombée de haut. Parce qu'il m'avait donné une certaine force, m'avait fait rêver d'une vie "normale" et quelque part, j'étais persuadée qu'il ne me laisserais pas tomber.

Pendant les premiers jours, j'ai plus eu de force pour rien. Ma mère s'en foutait un peu, elle était même contente. Ma meilleure amie avait des ennuis aussi et, vu que j'ai une sale fierté, j'avais pas envie d'aller en parler à n'importe qui (et puis, je trouve que cette histoire est profondément banale et inutile mais, rien à faire, je ne m'en sors pas avec). Evidemment, la seule personne qui m'a écoutée, c'est l'autre gars. Il m'a remontée, remise sur mes pieds. En même temps, on se parle depuis juin 2010, il commence à très bien me connaître. Il m'a encouragée à avancer, est devenu plus attentif et voudrait me revoir. Il m'a dit qu'il voulait m'aider à aller mieux et qu'il pourrait s'occuper de moi. Et même si je sais que c'est l'utopie totale et que c'est aussi totalement impossible comme schéma, le monde me semble froid (en plus c'est l'hiver) sans caresses, sans câlins. C'est un truc que je ne sais même pas expliquer, j'ai un besoin quasi viscéral de contact physique.

Une troisième donnée s'ajoute maintenant à ma petite équation. Le jour où je me suis faite larguer, jétais déprimée, j'arrêtais pas de pleurer toutes les dix minutes sans savoir pourquoi et du coup,j'ai essayé de me changer les idées en allant sur un forum sur lequel je n'avais plus été depuis longtemps et le soir même, j'ai commencé à parler avec un gars plutôt sympa et en peu de temps, on a fini par devenir assez complices. Problème: il laisse de plus en plus fortement sous-entendre qu'il a des vues sur moi. Et je sais que je serais rentrée dans son jeu quelques mois plutôt

En conclusion, j'ai l'impression que le barbu là-haut se fout un peu de moi. Et moi, j'hésite, à me taper la tête contre les murs. Autant j'ai gardé un fort lien affectif avec le premier de mes deux "prétendants potentiels" mais je sais que si ça a échoué une fois, y a pas de raison et pour le deuxième, j'ai pas d'obstacle à part le regard des autres là-dessus...

Je viens de faire un pavé, moi...En tout cas, je remercie d'avance ceux qui auront tout lu jusqu'au bout. Je sais que je manque d'expérience et que je suis un peu naïve sur les bords mais j'ai vraiment besoin d'une lumière
34 ans 3056
Ma pauvre, tu es dans une situation bien délicate.

J'avais commencé de te répondre mais j'ai effacé, pour la simple et bonne raison que j'ai été plus ou moins dans ton cas et qu'au final, j'ai choisi le contraire de ce que j'allais te conseiller :lol: .

Bref, mon message ne sert à rien mais je suis curieuse de savoir ce qu'on va te répondre, et en tous cas, saches que tu peux venir parler de ce qui te tracasse ici ;).
S
85 ans 4914
alors je n'ai pas pratiqué les rencontres internet, mais quand même j'ai toujours eu une certaine méfiance pour les grands mots.

Je veux dire par là que le gars qui très vite me dit des grandes phrases et des trucs style "je veux vieillir avec toi et c'est pour la vie et tout et tout" j'ai les feux rouges qui s'allument dans ma tête.

Je pense que le principe est le même sur internet. Pour moi les grands mots ne veulent rien dire, il n'y a que les actes qui comptent. Certains hommes ne font pas de grandes phrases, par contre tu peux compter sur eux.

De plus, je me dis que tu pourrais creuser pourquoi tu as autant besoin de calins et contact physiques ? Je me demande si cela ne peut pas fausser les rapports que tu entretiens avec les hommes. Dans le sens ou tu es en demande et que cela peut fausser ton jugement ?

Quand tu dis affronter l'hiver sans calin, cela me fait un peu mal au coeur pour toi. Je suis en couple depuis des années, mais pourtant j'ai eu de longues périodes de solitude avant et pourtant j'essayais de faire des choses qui me plaisaient. Bien sur que j'avais envie de rencontrer quelqu'un, mais je pouvais envisager ma vie sans cela (j'ai d'ailleurs rencontré mon futur mari à une période ou je m'étais dit je n'attends plus de rencontre et je fais des choses qui me plaisent). Du coup j'étais beaucoup plus relax que d'habitude et j'ai pris la relation au jour le jour au départ.

En résumé, fais attention aux grandes paroles, ne mets pas trop d'attente en l'Autre et profite de ta vie au maximum :D
T
42 ans 29
A vrai dire je n'ai pas tout compris!
celui de juillet: à part facebook as tu eu une explication?
le troisième: l'as tu rencontré???
Pourquoi veux tu absolument te recaser avec quelqu'un tout de suite?
Perso je me laisserais du temps, je me prendrais pas la tête et surtout j'irais à la rencontre du 3ème gars parce qu'entre internet et la réalité il y a un fossé.
27 ans 44
Merci pour vos réponse :)

On se voyait souvent, je dormais chez lui tous les week-ends, il vivait à une demi heure en train et une heure en bus ça a rendu les choses assez concrètes pour moi car je me méfie aussi du net. Par contre, quant à mon besoin de câlins, je ne sais pas trop. C'est la première fois que j'en avais, j'ai toujours été très solitaire et casanière tout en me disant de temps à autres qu'avoir quelqu'un,ce serait bien mais en effaçant la pensée. Et maintenant, Dieu sait pourquoi, ça me perturbe. J'ai jamais eu de manque d'affection de la part de mes parents ni quoi que ce soit du genre...En tout cas, je te remercie pour ta sollicitude et, cette histoire, j'en ai tiré des leçons, ce qu'il a dit, il l'a peut-être pensé sur le moment mais rien n'est acquis d'avance. D'un côté, je me dis que je n'aurais pas réellement compris ça sans l'avoir réellement vécu.

Sinon, à part facebook, je n'ai eu aucune explication, il a déclaré ne plus vouloir me voir et estime que ça ne sert à rien que je me tape tout le trajet pour ça (ce qui a un certain sens). Quand au troisième, non je ne l'ai pas rencontré et c'est surtout là que je ne sais pas quoi faire. Je me dis que si je le vois, je prends le risques de faire empirer ma situation et d'encore savoir moins où j'en suis. C'est pas une envie absolue de me recaser, juste que cet homme qui pourrait potentiellement vraiment vraiment me plaire arrive au mauvais moment et que je ne sais pas si je dois laisser les choses arriver ou non, vu le "désordre" ambiant.
S
85 ans 4914
Queen_Mab a écrit:
D'un côté, je me dis que je n'aurais pas réellement compris ça sans l'avoir réellement vécu.



Personnellement je pense qu'une fois que l'on a compris cela, on a compris le principe de toute une vie.

je crois que tu as retenu le principal, c'est à dire que tout n'est pas toujours ce qu'il parait et tu peux chercher à en retirer le positif.

Pourquoi ne pas récupérer avant de te lancer dans une autre histoire.

Tu peux très bien le dire à ce troisième homme, que tu sors d'une histoire et que tu aimerais d'abord mettre un peu d'ordre dans ta tête. Si cela doit être un homme qui comptera dans ta vie, cela se fera, mais plus tard peut être.

Il n'y a aucune urgence, ne te mets pas trop de pression et laisse faire les choses et laisse toi du temps pour te remettre de cette déception.
T
42 ans 29
en même temps là où j'ai du mal à te suivre c'est que pour ma part j'ai jamais entamé une relation avec quelqu'un "parce que j'ai besoin de (calins dans ton cas)...." mais tout simplement parce que j'avais envie de partager quelque chose!
Je ne vois pas en quoi le 3ème homme arrive au mauvais moment. Si ça se trouve il ne va pas te plaire ou inversement ou tout simplement vous allez vous plaire qu'en tant qu'ami.
De même à part celui de juillet, tu ne parles pas trop de tes sentiments vis à vis de chacun ou du moins tu le fais de manière très confuse.
27 ans 44
Tu n'as pas tort, tadum, je suis assez floue mais je ne savais pas trop comment structurer mon message de bases, donc voici des mini précisions:

Disons qu'avec le 3éme, les choses se déroulent assez rapidement, y a une certaine complicité, on s'entend bien, et de temps en temps il fait de petites tentatives de flirt. Si c'était juste pour des câlins, je ne le ferais pas parce que je doute qu'une telle relation puisse tenir plus d'une semaine ou deux (et encore). Sa personnalité m'attire, je ne sais pas vraiment à quoi c'est dû. Le fait que je me sente seule est un truc en plus qui vient s'ajouter. Un argument pour le petit diable qu'il y a dans mon esprit.

Quant a celui avec qui j'ai failli sortir, c'est très compliqué. On a toujours tous les deux eu un caractère assez pimenté, on s'est disputé des tas de fois, réconciliés des tas de fois mais au fond, y a une certaine affection qui s'est crée et on se connaît tous les deux par coeur, ou presque.
45 ans Alfortville (94) 649
Si je résume froidement la situation :
- monsieur Juillet, relation terminée
- monsieur avant, de retour. Quelle type de relation voudrais tu avec lui ?
- monsieur internet, affinités possibles mais non avérées. Envisages tu de le rencontrer irl ?
Dans tous les cas, tu es bien jeune, prend ton temps !
28 ans Japan 46
Monsieur Juillet n'a vraiment pas été sympa avec toi, il y en a qui sont vraiment vaches quand même, ça me désespère #-o !

Sinon pour l'actuel, je ne suis pas une experte en sentiments malheureusement mais je tente quand même une proposition : Pourquoi ne pas en parler franchement avec lui ?

Chose mis à part, je suis bien d'accord avec françois94, tu es encore jeune, n'oublie pas de profiter de la vie aussi, ne t'enchaîne pas trop vite à un mec ^^
36 ans 221 Baker Street? 182
Citation:
Evidemment, la seule personne qui m'a écoutée, c'est l'autre gars. Il m'a remontée, remise sur mes pieds. En même temps, on se parle depuis juin 2010, il commence à très bien me connaître. Il m'a encouragée à avancer, est devenu plus attentif et voudrait me revoir. Il m'a dit qu'il voulait m'aider à aller mieux

Je ne sais absolument pas comment ils sont côté caractère (les 2 entre qui ton coeur balance) mais il semble à première vue que celui-là a une affection sincère pour toi non? :roll: Qu'est-ce qui te plaît ou te déplaît chez lui par exemple?
27 ans 44
Je compte prendre mon temps, comme vous me le conseillez. Je suppose qu'à mon âge, je peux me permettre d'en perdre un peu au pire. François94, tu viens de mettre a plat quelques questions intéressantes que je n'arrivais pas à démêler moi-même. Et pourtant, ça à l'air tellement simple demandé ainsi, je vais y réfléchir sérieusement et essayer d'en parler. Essayer, parce que j'ai du mal à parler de ce genre de choses avec ceux que je connais, je n'aime pas exposer des "faiblesses".
Pour celui que je connais depuis longtemps, je sais qu'il y a pas mal de choses. C'est quelqu'un de franc, qui n'abandonne pas, déteste se morfondre et cherche toujours à avancer. Par contre il est parfois égoïste et il se sent obligé de se donner l'air de quelqu'un de mauvais, qui n'en a rien à faire de rien. Faut passer à travers la carapace et quand il sent que quelqu'un se rapproche trop, il devient imbuvable, et fait tout pour éloigner la personne. D'où nos nombreuses prises de tête. Mais d'un côté, il m'attendrit toujours, de temps en temps. Je dois avouer qu'il est assez difficile d'être objective.
35 ans 2879
Coucou,
Citation:
Il m'a encouragée à avancer, est devenu plus attentif et voudrait me revoir. Il m'a dit qu'il voulait m'aider à aller mieux et qu'il pourrait s'occuper de moi. Et même si je sais que c'est l'utopie totale et que c'est aussi totalement impossible comme schéma, le monde me semble froid (en plus c'est l'hiver) sans caresses, sans câlins. C'est un truc que je ne sais même pas expliquer, j'ai un besoin quasi viscéral de contact physique.

Il se pose donc en infirmier, qui viendrait te chouchouter, qui est présent ; évidemment, ça fait envie, mais ne perds pas de vue qu'il compte sans doute plus sur une relation amoureuse qu'autre chose. As-tu envie de créer un couple avec lui ou non ? As-tu de l'amour à lui donner ou bien est-ce l'envie de chaleur humaine qui parle...
B I U


Discussions liées