MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Gérer les insultes face à son partenaire.

Z
30 ans Dans le Sud. 494
Salutations :) !

J'ai fait une recherche avant de lancer cette discussion mais je n'ai pas du tapé les bons mots clés, donc je me jette à l'eau, en espérant ne  
pas faire un doublon ( si tel est le cas, je suis désolée ! :x )

Il y a quelques semaines, j'ai pris le bus avec une amie. En descendant un jeune ( très jeune ) garçon m'a traité de "grosse vache" quand j'ai quitté le bus. Enfin je crois, car j'étais déjà hors du véhicule, mon amie aussi, et je l'ai entendu de loin.
Mon amie s'est énervée mais je n'ai pas osé en parler car je pensais que ça n'en valait pas la peine et surtout, parce que j'étais gênée de ce qui venait de se passer. En effet, mon image venait de dégrader momentanément l'ambiance ( pourtant, je n'ai rien fait pour ! )

Et donc j'y ai réfléchis plusieurs jours, et j'en suis venue à me demander ce que ça donnerait si une telle situation m'arrivait avec un petit-ami ou un homme en voie de le devenir ... ( Je veux dire, soit au tout début, soit la toute première fois ... Pas déjà arrivé au stade de l'amour solide où on sait déjà comment réagira l'autre, vous voyez ? )

Est-ce que cela vous est déjà arrivé ? Si oui, comment ça s'est passé ? Avez-vous des conseils à prodiguer ?

C'est tout bête, mais ça me travaille :/ ...

Merci !!!
S
30 ans 3465
Ca ne m'est jamais arrivée quand j'étais grosse, donc je ne pourrai pas partager d'expérience la dessus. Par contre ce que je peux te dire c'est que les gens ont beaucoup plus de retenue à t'insulter quand tu es accompagnée d'un homme. C'est sexiste, oui, mais c'est ce que j'ai pu constater en tout cas dans mon entourage.

Ce que je trouve assez aberrant au fond. C'est comme pour sortir en boîte, on commence à vivre dans une époque où il faut un mec à tes côtés, sinon tu te fais embêter de tous les côtés.
34 ans 3170
Pareil que Sibell, mon homme est assez imposant, grand et pas mal baraqué donc non personne ne pourra se permettre ça sous peine de finir coucher au sol...

Sinon c'est arrivé à une amie mais son homme n'imposait pas le respect, il était tout petit et des jeunes l'ont insulté (elle). Lui, il est devenu rouge (parce que pas de c...) et elle a fait comme s'ils n'existaient pas mais elle était très en colère contre lui de n'avoir rien répondu; j'avais l'impression qu'elle lui en voulait plus à lui qu,aux autres...
Moi les peu de fois, quand j'étais plus jeune j'étais agressive mais maintenant je pouffe de rire et crie bien fort bah si tu commences à critiquer mon physique , y'a vraiment de quoi de faire avec le tien.. Et je continue de rire hahaha il est con lui ! je l'ai fais deux fois, et les deux fois les personnes ne savaient plus ou se mettre car les potes se foutaient de lui..

La répartie y'a pas mieux...
34 ans 3170
se foutaient d'eux
30 ans 131
C'est typiquement le genre de situation qui peut dégénérer sur de la violence physique inutile. On entend souvent ce genre d'histoire ou une bagarre démarre pour une cigarette, un regard de travers ou une réponse a une insulte.

C'est gratifiant de voir son mââââle en découdre verbalement pour notre petit ego, mais est-ce que cela en vaut la peine?

Le mieux c'est dans parler avec ton compagnon et se mettre en accord d’ignorer se genre de remarques, que vous êtes bien au dessus de la bêtise humaine, et que cela n'a pas lieu de vous affecter.
O
99 ans 10517
j'en reviens tout simplement pas que ça puisse arriver, je ne vis pourtant pas sur une île déserte, j'ai jamais vu ça :shock:
35 ans Je suis ici. 846
C'est juste arrivé une fois, on était au supermarché, et deux hommes, la quarantaine, apparemment étrangers vu le fort accent, ont juste dit "La grosse, la grosse", sur un ton hyper laconique. Je me suis retournée, j'ai répondu bien fort sur le même ton "les abrutis, les abrutis". Et mon copain m'a demandé pourquoi je disais ça. En fait, il n'avait même pas entendu leurs propos. Je lui ai expliqué, il m'a dit "non mais laisse tomber, ça vaut pas le coup, y'a vraiment des gens qui n'ont rien à faire de mieux dans leur vie".

Je crois que si on m'insultait, il ne s'en rendrait même pas compte. C'est même pas qu'il ferait la sourde oreille ou qu'il aurait trop peur du conflit, c'est surtout qu'il est tellement dans sa bulle, et que c'est tellement un ours qu'il ne fait pas trop gaffe aux gens autour de lui...je crois qu'un mec pourrait l'insulter qu'il continuerait sa route sans se demander si c'était bien à lui qu'il s'adressait.

Par contre, si je me faisais agresser physiquement...bon, je pense qu'il interviendrait quand même! C'est pas le genre à chercher la bagarre, il serait du genre à l'éviter, mais je sais qu'il ne me laisserait pas dans une position difficile...tout comme je sais que je ne le laisserais pas se faire agresser.
30 ans 131
Hola, pas besoin de vivre dans une zone sensible pour voir se genre de choses^^ Je bouge beaucoup et souvent seule pour rejoindre des amis, j'ai beau vivre dans la campagne et ne jamais prendre le metro et ne pas fréquenter les zones a risques j'en vois des vertes et des pas mures.

Encore quand le type est seul, ou quand je suis dans un lieu publique j'hésite pas a faire un peu la morale, mais quand tu as un merdeux entouré de sa bande dans la rue, tu sait d'office que déjà le mec fait ça pour la provoque, faire marrer les copains et qu'il n'hésitera pas a en découdre.

Clairement, je ne vis pas les mêmes remarques que ZouZou. Mais quand même, on a pas a se faire insulter pour quelque raison qu'il soit.
31 ans En région Parisienne 21
Ca m'est arrivé une fois, au lycée. On était ensembles depuis peu et j'étais assis avec lui dans un couloir. Un de ses collègues de classe, que je n'aimais vraiment pas mais qui était sois-disant sympa de temps en temps s'est foutu de nous en disant "Hey, regardez, K est assis entre deux poubelles !". Oui mon chéri était assis entre une poubelle et moi. Sympa le gars.
Bref, sur le coup mon homme n'a pas entendu, il plaisantait avec un autre de ses amis, et il n'a pas compris de suite pourquoi je tirais la tronche. Quand je lui ai dis au moment ou il est entré en classe, il a vu rouge, et apparemment il a prit la tête à cet enc*lé pendant tout le cours, au point de se faire réprimander sérieusement par son prof.
Par contre, ce que je n'avais pas apprécié, c'est qu'un de ses amis présent, qui était aussi un ami à moi que l'on revoit de temps en temps, ait préféré rigoler bêtement plutôt que de me défendre. Ca, ça m'est resté en travers de la gorge...
27 ans Poudlard 514
C'est pour ça que je n'aime pas trop sortir seule, et pour ça que j'adopte un regard de tueuse quand je suis seule eheh :lol:
R
34 ans 15384
Ca m'est aussi arrivé,au lycée. Une bande de gamins genre 6emeB,vraiment des minus,on se demandait ce qu'ils foutaient dans le couloir du lycée d'ailleurs... A peine assis dans ce fameux couloir,ils se mettent a m'insulter en choeur,sur mon poids évidemment... ( a l'époque je mettais du 40 pour 1m67 donc vraiment pas grosse ) ...

J'ai été blessée,humiliée,presque meurtrie. Surtout humiliée,je me suis sentie honteuse,nulle,moche.

Une autre fois,mon chéri allait chez lui avec moi ( on était encore lycéens ) et des petits cons de sa cité,genre racaille,sorte une phrase,une seule,que je n'oublierais mais alors jamais,a l'adresse de mon chéri :

"Je savais pas que tu pourrais sortir avec ça" d'un ton dégouté,en se marrant.

Je me suis sentie mais alors,comme une véritable sous merde,même pas un être humain. Ce ton écoeuré c'était pire que tout,j'aurais préféré qu'on me traite de pute,tiens.

J'ai bondi,j'ai hurlé,et en arrivant,j'ai passé l'après midi a pleurer. Et là rien que m'en souvenir,c'est douloureux :?
R
34 ans 15384
Eliza_Doolittle a écrit:

Je crois que si on m'insultait, il ne s'en rendrait même pas compte. C'est même pas qu'il ferait la sourde oreille ou qu'il aurait trop peur du conflit, c'est surtout qu'il est tellement dans sa bulle, et que c'est tellement un ours qu'il ne fait pas trop gaffe aux gens autour de lui...je crois qu'un mec pourrait l'insulter qu'il continuerait sa route sans se demander si c'était bien à lui qu'il s'adressait.

Par contre, si je me faisais agresser physiquement...bon, je pense qu'il interviendrait quand même! C'est pas le genre à chercher la bagarre, il serait du genre à l'éviter, mais je sais qu'il ne me laisserait pas dans une position difficile...tout comme je sais que je ne le laisserais pas se faire agresser.


Tout pareil.. D'ailleurs il n'a rien dit les deux fois,et heureusement. Car dans le 2eme cas,ils avaient l'air assez violents et ca aurait pu dégénéré ... Ils étaient quand même 6,donc..
O
99 ans 10517
on te traite de grosse en 40 et tu le crois ? ils t'auraient dit que tu étais bleue, que tu avais une seule jambe ou au contraire deux têtes, tu en aurais été persuadée ?

perso quand je me fais descendre sur mes compétences par un naze au boulot, j'essaie de voir un peu plus loin... en général c'est lui qui ne se sent pas à la hauteur donc, comme il ne peut pas me surpasser, il se dit qu'en me descendant, ça aplanira la différence... qu'on verra moins son incompétence.

l'origine des moqueries est à 99 % du temps à mon avis, le reflet d'un complexe de celui qui dit (qui y est :lol: )


la remarque à ton copain, c'était ptêtre une façon d'exprimer leur frustration parce qu'ils n'ont toujours pas de copine, voire sont super complexés d'être encore puceaux...
34 ans Orgrimmar 6511
Personnellement, les insultes gratuites de la part de personnes que je ne connais pas ou connais à peine ne me font ni chaud, ni froid.
En général, soit si je suis de bonne humeur je réponds: "Merci !" avec un grand sourire, sinon et bien, je trace.
Ca m'énerve, c'est sûr, mais je n'y pense plus très vite.
C'est autre chose quand c'est quelqu'un que j'aime...

Je n'ai encore jamais été insultée avec mon chéri, mais j'ai de toute façon été rarement insultée, seule ou accompagnée.
Actuellement, je vis dans un quartier gitan, et j'ai eu 1 seule remarque: "Ouah, quelle paire!" Que j'ai pris pour un compliment même si je me suis cachée après :lol: (je ne fais qu'un 100 C mais bon, il n'avait pas l'air tout à fait sobre^^)
36 ans 5932
Ça a bien dû m'arriver quelques fois, oui. Sauf qu'en général c'est moi qui ne me rends compte de rien tellement je m'en cogne de l'avis des gens.

Une fois, on sortait de Flunch avec mon ex (qui était encore mon copain), et là il s'énerve, traite un type de con et de je ne sais plus quoi encore. Et moi, évidemment, je ne comprends pas ce qu'il lui prend.
En fait, un client assis à une table à côté de laquelle j'étais passée n'a pas pu s'empêcher d'ouvrir sa grande bouche pour dire une ânerie sur mon poids. Et mon ex n'a pas apprécié parce que c'était déplacé, et parce qu'avec ce que le type avait dans son assiette (la moitié du bac de frites, facile) il était franchement mal placé pour juger qui que ce soit.
Bref, c'était un imbécile, et je considère que je n'ai pas à avoir honte de la bêtise des autres.
B I U