MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Votre état d'esprit du moment... en RA ?

34 ans 3196
Admirative de l'immeeeense succès du post ouvert par Anneliese, "Votre état d'esprit du moment", espace de discussion quotidien très sympa et pas prise de tête, je me demandais ce que  
vous penseriez d'un post sur le même principe dédié à la RA.
Parce que perso, certains jours, j'aimerais discuter de mes petits doutes ou de mes sensations alimentaires, mais sans ouvrir un post pour autant...

Qu'en pensez-vous ? Seriez-vous prêts à partager votre quotidien avec la RA sur un tel post ?

[Edit équipe de modération : La suite ICI ]
45 ans région parisienne 5831
j'aime bien l'idée! ;)

Moi, ces derniers jours, je me sens trop crevée pour faire une RA: je mange le soir, quand mes deux filles dorment, juste pour me réonforter parce que c'est dur de coucher la petite: ce soir 1h de cris, pfff... :cry:
45 ans Paris 9866
je suis preneuse! ;)

mais RAS en ce moment... ni écoute absolue, ni dépassement de la faim... dans la moyenne du moyen :D
34 ans 3196
De mon côté c'est bof bof en ce moment... Tout comme Mamykro, quand Bébé tape une grosse crise, je me rue sur la nourriture juste après. J'essaie de me maintenir néanmoins dans un esprit de non-culpabilisation, pour que la nourriture réconfort garde son pouvoir de... réconfort, justement ;)

Qu'est-ce qu'il est compliqué, parfois, d'écouter ses sensations ! Ca me paraissait d'une grande simplicité la semaine dernière, et cette semaine, tout se brouille.
36 ans 74
Comme je débute, un peu perdue pour l'instant, avec ces nouvelles sensations et toutes les interrogations ...
pas l'habitude en fait de m'occuper de moi... ni avec la nourriture ni avec le reste...

Alors plein d'interrogations, d'introspection et tout et tout...

Intriguée, voilà comment je me sens... je me demande ce que va être ma prochaine découverte...
45 ans Paris 9866
_Aphasie_ a écrit:
De mon côté c'est bof bof en ce moment... Tout comme Mamykro, quand Bébé tape une grosse crise, je me rue sur la nourriture juste après. J'essaie de me maintenir néanmoins dans un esprit de non-culpabilisation, pour que la nourriture réconfort garde son pouvoir de... réconfort, justement ;)

Qu'est-ce qu'il est compliqué, parfois, d'écouter ses sensations ! Ca me paraissait d'une grande simplicité la semaine dernière, et cette semaine, tout se brouille.


Très juste ce que tu dis, à la fois sur le fait que la nourriture réconfort doit garder sa caractéristique de réconfort, et sur la différence entre les semaines... j'essaie d'apprendre à ne plus m'en étonner, c'est comme ça, des fois tu sais à une demi cuillère près quand il faut arrêter, des fois tu t'arrêtes une assiette trop tard... eh ben c'est pas grave!
45 ans région parisienne 5831
Perso, je suis pile-poil dans le bon état pour ne plus m'étonner de rien: trop fatiguée pour ça! :lol: Du coup, je prends les choses comme elles viennent, tant pis si je mange trop le soir, tant pis si je dépasse ma faim, tant mieux si je ne la dépasse pas... :roll:
45 ans Paris 9866
mamykro a écrit:
Perso, je suis pile-poil dans le bon état pour ne plus m'étonner de rien: trop fatiguée pour ça! :lol: Du coup, je prends les choses comme elles viennent, tant pis si je mange trop le soir, tant pis si je dépasse ma faim, tant mieux si je ne la dépasse pas... :roll:


Tant que c'est sans culpabilité c'est bon à prendre!
Je me rends compte qu'il m'arrive encore de dépasser ma faim (ça arrivera toujours de toute façon, tant que ça n'est pas tous les jours peu importe), en revanche ça ne m'arrive plus d'éprouver de la culpabilité... c'est dingue quand même! quand je pense que c'était un sentiment QUOTIDIEN!!! :shock:
45 ans région parisienne 5831
c'est sans culpabilité... mais c'est peut-être aussi tout simplement parce que je suis trop crevée pour me sentir coupable! :lol:

Quoi qu'il en soit, moi aussi, comme toi, je n'éprouve plus vraiemnt de culpabilité quand je dépasse ma faim: régulièrement, un petit pincement au coeur qui me fait dire "mais pourquoi je ne peux pas être parfaite", mais plus jamais de grosse culpabilité, celle qui ronge et qui te fait manger encore plus. :roll:
32 ans 175
Ça ne fait pas si longtemps que ça que j'ai commencé (un peu plus d'un mois), alors d'un côté je commence à m'y habituer, et d'un autre je suis encore dans la "découverte", très curieuse des exercices à faire (notamment sur la satiété en ce moment).

Je suis aussi en train de me rendre compte d'à quel point mes "habitudes" alimentaires ont changé.
30 ans 131
Un peu dur la RA en se moment pour ma part, j'ai déjà choper la première contrariété de l'hiver; bronchite+rhume. Je n'ai plus envie de rien hormis de thés au miel et de purée mousseline à toute heure de la journée.

Plus rien ne me fait plaisir, alors je déprime un peu dans cette RA. Vivement que ça se soigne, j'en ai marre de manger sans saveurs !
C
36 ans Isère 2330
Super l'idée! Merci d'y avoir pensé!

En ce moment ce qui me chagrine: je ne comprends pas pourquoi j'ai besoin/envie/obsession de sucré après mon repas...

Je tente de ne pas culpabiliser quand je mange mes petits M&M's après mon repas, et j'arrive à m'arreter quand je n'ai plus faim. Mais quand même, pourquoi?
J'ai l'impression de me restreindre sur mon repas, pour me garder de la place pour manger ma sucrerie avec faim...
Bref, j'essaye de travailler sur ça pour ma part.
45 ans région parisienne 5831
Chachaminou a écrit:
[color=indigo] En ce moment ce qui me chagrine: je ne comprends pas pourquoi j'ai besoin/envie/obsession de sucré après mon repas...


Ben pourquoi ça t'embête? Perso, si j'ai pas pris de dessert, je mange un petit carré de chocolat à la fin de mon repas... c'est pas génant, je trouve...
C
36 ans Isère 2330
En fait ça ne me gène pas, je me demande pourquoi j'ai tant besoin de ce sucre alors que je viens de manger une danette, ou une compote ou quoi que ce soit, peu importe.
J'ai peur d'essayer de ne pas en manger un soir pour voir ce que ça me ferait, et que le lendemain j'en mange plus que de faim pour compenser.

Et puis ça ne me gêne pas de manger un dessert + un carré de choc ou autre.
Je ne me prive pas de dessert pour pouvoir manger mon truc sucré.

Je m'arrête juste de manger mon plat avant d'avoir plus faim, pour être sure (j'avais écris "sucre" comme quoi ça m'obsède... :lol: ) d'apprécier le sucré.

Après tout, il n'y a peut être pas d'expliquation, c'est comme ça et puis c'est tout.

Mais je me dis que c'est bizarre quand même, cette envie de sucré qu'à ce moment la.
41 ans 1114
Super idée ce post!
Moi disons qu'en ce moment y'a pas mal d'invitations alors mon vieux démon revient: fais attention sinon tu vas grossir :roll:
Mais je sais que c'est débile et que ça se rééquilibrera tout seul si je n'y prête pas attention.
C'est juste que c'est plus difficile pour moi de lâcher du lest quand je n'ai pas ma petite routine.
B I U