MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Par où commencer ?

40 ans 14
Bonjour à toutes,

Je suis nouvelle ici, et je viens en quête de conseils.Si quelqu'un à le courage de lire mon épopée..
Alors voilà mon problème : j'ai, je pense, un sérieux  
problème de TCA, à priori de l'hyperphagie.

Comment en suis-je arrivée-là ?
Pour ce que j'ai identifié :

-Une maman obsédée par le poids de mon père et qui nous a tous mis au contrôle alimentaire très tôt pour le soutenir. Ça ne l'a pas empêché de faire un infarctus.
-De nombreuses frustrations alimentaires dans mon enfance et mon adolescence liées à ce problème, aggravé par un problème de pauvreté (donc nourriture pas très variée).
-J'ai assez rapidement vu la nourriture comme un truc réconfortant. En particulier le chocolat, je suis "chocolatomane"... :oops:
-Niveau silhouette, ça ne se remarquait pas trop. Je ne suis pas filiforme naturellement et j'ai du muscle. J'avais mon poids de forme.
-Ma mère est tombée malade à son tour (cancer). J'ai alors connu mon premier vrai problème : je n'arrivais plus à manger. Alors je n'ai plus avalé pratiquement que des liquides pendant quelques mois ( chocolat, soupes, café, thé, tisane, etc). A son décès au bout d'un an, j'avais pris 40 kilos... Je ne m'en étais pas trop rendue-compte jusque là parce que je ne portais que des vêtements en lycra, et qu'ils se sont élargis avec moi. De plus, j'étais vraiment déconnectée de mon corps. J'ai réalisé l'ampleur de la catastrophe en cherchant des vêtements pour la cérémonie : plus aucune de mes boutiques préférées ne pouvait m'habiller, j'étais devenue une grande taille.
-J'ai fait une cure diététique, et réussi à perdre 20 kilos. Puis j'ai stagné, alors j'ai trop forcé la cadence pour continuer à perdre, puis j'ai craqué et tout repris.
-Mon réseau social s'est effondré entre-temps parce que la conception que les gens de l'obésité est tellement négative que je ne voulais même plus voir mes proches. Je ne pouvais plus sortir sans prendre le risque de me faire insulter, et je vous passe les détails des conséquences de l'obésité que vous connaissez parfaitement.
-Pour sortir de cet état schizophrénique, j'ai quitté définitivement ma ville et n'y ai plus jamais remis les pieds, j'ai coupé tous mes contacts aussi. Je me sens trop différente de ce que j'ai été, la rupture est trop profonde pour que je continue de fréquenter mes amis et les lieux où j'ai grandi.
-Me voilà en région parisienne, un amour, deux splendides enfants, et encore 20 kilos de plus (pour cause de grossesses). A part mon poids, tout roule plutôt bien pour moi.

- Aujourd'hui, je suis en congé parental. Bloquée chez moi avec mes enfants (pas le temps d'aller consulter qui que ce soit),dans une ville ou je connais personne, je me retrouve seule avec moi-même, et je réalise que j'ai de sacrés problèmes à résoudre :

-J'ai des crises d'hyperphagie. C'est grave, car mon poids joue sur ma santé -je le sens bien.
-J'ai des pertes de mémoire : je suis incapable de me rappeler la date de décès de mes parents, par exemple. J4ai réalisé que ces amnésies durent depuis la maladie de ma mère (ça s'est vraiment très mal passé).
-J'ai des blocages idiots : je ne supporte pas de consulter mon compte bancaire, je fais des crises de panique rien qu'à l'idée d'ouvrir mon courrier.
-Je procrastine en permanence. Je suis incapable de m'organiser de manière efficace.
-Etc... Plein de petits trucs qui me polluent la vie.

Et là, je me retrouve à ne pas savoir par quel bout prendre mes problèmes...
Mon hyperphagie est terrible. Parfois, je mange sans même m'en rendre compte. Je fais le double de mon poids initial.

Que faire ? :cry:

SOS !
45 ans région parisienne 5831
Tu dis n'avoir "pas le temps" de consulter... Mais bon, je pense quand même que cela pourrait être une bonne idée: se faire aider, c'est déjà se prouver à soi-même qu'on est bien décidé à s'en sortir. ;)

Sinon, la première chose à faire, ça pourrait être de consulter le site du G.R.O.S.. Tu y trouveras sans doute des débuts de réponses à tes questions.
48 ans 35 10308
tout plein d'accord avec Mamykro.

Et aussi je voulais juste réagir sur un point:
Tetenlair a écrit:

-Mon réseau social s'est effondré entre-temps parce que la conception que les gens de l'obésité est tellement négative que je ne voulais même plus voir mes proches. Je ne pouvais plus sortir sans prendre le risque de me faire insulter, et je vous passe les détails des conséquences de l'obésité que vous connaissez parfaitement.

J'ai l'impression que c'est plus ta conception à toi de l'obésité qui est négative, et la conception que tu te fais de l'image des obèses, plutôt que la réalité de la chose. C'est souvent nous qui nous empêchons de faire des choses quand on est obèse, pas les autres. D'ailleurs tu le dis toi-même "je ne voulais plus voir mes proches". Peut-être que ça leur a fait mal, à eux aussi?
Pour ma part mes amis ils m'ont connu à divers poids entre 60 et 110kg et ils ne m'ont jamais jeté des tomates... C'est avec moi qu'ils sont amis, pas avec un chiffre sur la balance.
S
85 ans 4913
+ 1 avec mamykro et Sarnia pour ne pas changer.

Pas le temps de consulter dis-tu, pourtant tu n'es pas très bien actuellement et l'hyperphagie n'est que la conséquence de ce mal être.

je suis maman au foyer et en suisse les enfants commencent l'école à 6 ans. Quand j'ai senti que je plongeais, mes enfants avaient 2 et 5 ans et étaient toute la journée avec moi.

J'ai trouvé une garderie pour les heures on je consultais la psychiatre.

Parfois c'était une amie, une autre fois c'était mon mari qui rentrait plus tôt, etc...

Je sais que ce n'est pas facile, mais cela m'a énormément aidé.
41 ans Delaware 1073
Hello Tetenlair,
Par où commencer? Vais être cash mais faudrait que tu bouges ton boule et que tu nous rejoignes, sur paris une fille propose des réunions hebdomadaires, enfin si tu le veux bien ;)
Plus d'infos :
http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_352608.htm
40 ans 14
Merci les filles pour toutes ces réponses ! :D

mamykro a écrit:

Sinon, la première chose à faire, ça pourrait être de consulter le site du G.R.O.S.. Tu y trouveras sans doute des débuts de réponses à tes questions.

Merci Mamykro, je vais y jeter un œil.


@Angia,
Je ne sais pas. Le changement a été tellement rapide que j'ai vu le changement d'attitude dans les yeux de mes proches. Beaucoup se focalisaient sur ma prise de poids, parce que je pense qu'eux-même étaient choqués de voir ça, et je sentais peser sur mes épaules une attente de résultat. Il y en a même eu un pour s'inquiéter car il lui paraissait évident que je ne me trouverais jamais un amoureux si je restais comme ça...Il me l'a dit comme je te le dis.
Voilà pour les proches.

Et pour les autres, dans la rue ou ailleurs : on pense que quand on a assez de problèmes comme ça, les gens vont faire au moins mine d'ignorer, et ben non : je suis passé de l'invisibilité -la norme-, à la visibilité hors norme. Avec les tracasseries qui vont avec. J'ai fini par comprendre qu'en étant hyper féminine ça désarme les malotrus, mais quand même, c'est pas facile.
Il faut ajouter aussi le fait que certains pensent que les obèses sont des idiotes : je me suis retrouvée avec plein de parasites qui voulaient abuser de ma supposée bonté (pour avoir des sous, pour m'épouser, etc...). Sauf que je ne suis pas pleine de bonté, justement, et que ça ne me pose aucun problème d'être désagréable. Je suis allée jusqu'à me faire percer le visage pour durcir mon allure. Un comble.

Le gens que je côtoie aujourd'hui s'en foutent de mon poids, vu qu'ils ne m'ont pas connu avant. Je peux vivre en paix avec mes kilos).

@Saralou,

Je n'ai vraiment pas la possibilité de me libérer pour des consultations, il n'y a pas de psy à côté de chez moi, il faut que je prenne le train. Mon compagnon bosse loin, il arrive vers 19H. Personne pour garder les petites en semaine. Il pourrait faire l'effort un fois de temps en temps, mais pas pour un suivi régulier. Je pourrais consulter l'année prochaine, j'aurais du temps pour moi à ce moment-là. En attendant, je dois faire avec ma misère...

@Hummingbird,

Oui, ça me dirait bien, mais c'est la même réponse que pour Saralou. L'année prochaine...
J'ai vu sur le fil que certaines proposaient des rdvs par skype, vous le faites ?

Merci à toutes, en tout cas !
Pour le prochain message, promis, j'essaie d"éviter le pavé. :oops:
B I U