MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

les raisons inavouables d'allaiter ;-)

45 ans région parisienne 5831
En général, on demande toujours aux mamans biberonnantes poruquoi elles donnent le biberons, mais jamais aux mamans allaitante: ça semble clair pour tout le monde qu'elles "veulent donner le meilleur  
à leur bébé". :roll:

Mais en fait, je trouve qu'il y a des tas de raisons "inavouables" d'allaiter, et que la plupart du temps, l'arguement qui emporte la mise n'est pas le bien-être du bébé, en tous cas, pour ma part... :lol: Mais dans notre société si culpabilisatrice, c'est presqu'inavouable de dire "non, moi j'allaite d'abord pour moi".

L'une des premières raisons qui m'a convaincue d'allaiter, j'avoue, c'est l'histoire de la perte de poids! Il parait qu'on perd plus facilement et plus vite du poids en allaitant, et j'avoue que ça, ça me bottait bien. :lol:

Bon, il se trouve qu'en fait, pour mon premier allaitement, j'ai plutôt pris du poids. Là, pour le second, ça semble marcher, je perds du poids: du coup, je pense que cela ne fonctionne que si on n'est pas en restriction cognitive.

Et vous, quelles sont vos raison inavouables d'allaiter? ;)
37 ans dans ma chambre 663
Un peu par égoïsme : c'est plus mon bébé que celui de mon mari.
C'est complètement ridicule, mais j'ai connu ce sentiment de vouloir être la personne qui en faisait le plus pour ma fille.
Je me rends compte aujourd'hui que j'ai été trop possessive...
43 ans Lille 7000
sur le coup aucune raison inavouable...
après coup, avoir pas envie de me faire iech avec le lavage des biberons, l'achat d'eau spéciale, du lait, de penser à préparer des dosettes avant de partir... pas de soucis à me faire avant de partir, le principal partait avec nous...
et puis le coté pratique de bébé qui pleure la nuit parce qu'il a faim, de le prendre de le coller au sein sans se réveiller complètement et de pvr continuer à somnoler pdt que bb tète... pas besoin de descendre ds la cuisine, préparer le bibi, le réchauffer....
c'est pas prise de tête l'allaitement qd il est bien lancer...-
35 ans 2879
Pour ma part le fait que ça soit toujours disponible, et sans achat à faire. Evidemment, ça n'est valable que parce que je suis à la maison (et je l'étais déjà avant d'être enceinte) ; si j'avais été dans le cas d'une maman recommençant à travailler aux 3 mois de son enfant je crois que j'aurais trouvé ça plutôt casse-tête...

Mais là l'idée que je n'aurais pas à faire un biberon à 2h du matin m'a bien décidée.
Bon, j'ai un peu regretté le fait de devoir faire un peu attention, comme pour la grossesse (même si moins), à l'alcool et aux médicaments. Mais ça ne me manque pas franchement, je n'étais pas une grosse consommatrice de toute manière.
43 ans Lille 7000
en fait pr moi, qd on savait qu'on llait faire la fête, je faisais des réserve de lait pr pvr aussi boir un coup, ainsi je jetais mon lait pdt 24h... et je pouvais faire la chouille sans me prendre la tête...
35 ans 2879
On m'avait en effet dit de faire ça....Et j'avoue que je trouvais l'idée chiante :lol:

Ah oui, j'suis feignasse, faut pas trop m'en demander hein !
Mais en fait je suppose que c'est surtout parce que je n'en avais pas envie plus que ça ; le jus de fruits ça me va bien, et puis comme ça je suis "celle qui ne boit pas" et ramène son compagnon en voiture sans qu'il se restreigne.
43 ans Lille 7000
Okapi a écrit:
On m'avait en effet dit de faire ça....Et j'avoue que je trouvais l'idée chiante :lol:

Ah oui, j'suis feignasse, faut pas trop m'en demander hein !
Mais en fait je suppose que c'est surtout parce que je n'en avais pas envie plus que ça ; le jus de fruits ça me va bien, et puis comme ça je suis "celle qui ne boit pas" et ramène son compagnon en voiture sans qu'il se restreigne.

j'ai pas le permis comme ça la question se pose pas...
et vue que j'ai tjs eût bcp de lait ( un bib touts les matins de 200 à 250 ml en plus, dû aux nuits de 12h), zu leiieu de congeler le lait, je le garder pr ça... c'était pas plus contraignant pr moi poisque j'étais obligé de tirer mon lait qd même... :lol:
39 ans Sous les pins!!! 7782
je me suis jamais posée la question en faite, je savais que je voulais allaiter, enfin je voulais essayer car je savais que ça pouvait ne pas fonctionner pour x raisons. J'ai eu de la chance ça a fonctionné :)
C'est vrai que c'est super pratique quand on part en balade rien besoin d'emporter j'ai tout sur moi :lol:
par contre comme je n'arrivais pas à tirer mon lait, quand je sortais sans ma fille ou que je faisais la fête (chose rare quand j'allaitais) on lui donnais des bib de lait artificiel.
38 ans Strasbourg 492
À part pour les raisons que j'ai expliqué ailleurs ;), la raison n'est pas aussi inavouable que ça mais c'était aussi une façon de me réapproprier mon fils.

Suite à une détresse respiratoire transitoire, Alexandre a été transféré en réa puis en soins néo-nat, donc à sa naissance nous avons été séparés. Le mettre au sein c'était créer une proximité physique unique et privilégiée dont je n'avais pas pu bénéficier avant. C'etait aussi construire une bulle loin de l'environnement hyper médicalisé dans lequel on baignait et recréér quelque chose de très physique pour moi qui avait l'impression de n'avoir pas eu d'enfant suite à mon accouchement.
34 ans 3196
C'est peut-être plus la RA qui te fait perdre du poids non ? Je pense que c'est ça, plus le fait de vouloir bien s'alimenter pour le bébé (et pour moi) qui ont fait que j'ai perdu lors de mes deux petites semaines d'allaitement.
J'ai lu par ailleurs que l'allaitement permettait de puiser dans les réserves de graisses indélogeables (cuisses et hanches notamment), mais seulement au bout de six mois... A vérifier ;)

Un gros plus aussi, je trouve, c'est que ça aide l'utérus à se remettre en place. Chez moi, en à peine deux semaines, ça a très bien marché.
36 ans 3289
Moi je m'étais dit que j'essaierais d'allaiter, mais que si ca ne marchait pas je ne me prendrais pas la tête.

Quand mon fils est né, j'ai très mal vécu le fait d'avoir fait une pré éclampsie qui m'a fait accoucher à 36 SA, j'avais l'impression qu'on m'avait "volé" la fin de ma grossesse, et en plus la culpabilité énorme de le voir si frêle, si fragile, sorti plus tot de mon ventre sans avoir rien demandé.

Malheureusement, l'allaitement ne s'est pas mis en route facilement, j'ai du attendre 15 jours pour mettre mon fils au sein, j'en ai donc pas mal chié pendant 15 jours avec le tire allaitement, mais après j'étais contente d'avoir ce moment d'échange avec mon fils, je l'aurais aimé tout autant si j'avais continué à le nourrir au biberon, mais la proximité physique que l'on avait lors des tétées, c'était pour moi un peu comme un prolongement de celle que l'on avait quand il était en moi, un peu comme une compensation de ce dernier mois de grossesse que nous n'avions pas eu.

Sinon ben moi au début allaiter ça m'a déclenché une faim intense, j'avais peur de prendre des tas de kilos, et en fait j'ai perdu et continue (un peu moins certes ces derniers temps) pas mal de poids... alors que je ne mange pas spécialement de façon à perdre du poids (au contraire!)

et j'avoue, j'aime me servir de l'allaitement dans certaines occasions, notamment cet été quand on était chez ma belle mère qui me prenait grave la tête (notamment à cause de l'allaitement), et qui invitait des gens (des inconnus en plus pour nous, meme pas la famille) à qui elle disait "vous allez le porter après", hop, on joue la pudique "je vais dans la piece à coté il a faim", et personne ne vient nous embêter et encore moins jouer au ballon de rugby avec mon bébé...

Sinon c'est clair que niveau pratique c'est top, juste un boobs à sortir et la connexion se fait, appréciable surtout la nuit quand ni bébé ni maman ne se réveille complètement, par contre moi au début c'était la croix et la bannière d'allaiter en publique, mon fils prenait pas bien le sein, sans doute notamment à cause du REF, je n'arrivais pas à allaiter discrètement, il fallait toujours le remettre au sein car il le lachait et s'énervait...

Et enfin, si j'ai un enfant, je crois que je l'allaiterais également pour une autre raison un peu bête : le fait que ca retarde le retour de couches (moi en tout cas toujours pas eu et il a 6 mois et demi), j'ai des règles abondantes et douloureuses, et ne pas les avoir eu alors que j'étais déjà complètement épuisée, j'avoue, j'apprécie !
35 ans 2879
Ah oui, j'avoue que ça n'a pas compté mais j'apprécie aussi...Toujours pas de retour de couches ici (11 mois bientôt), ça me fera bizarre quand je vais l'avoir je sens, j'ai presque oublié que j'avais des règles normalement. :lol:
45 ans région parisienne 5831
Ah oui, j'avais oublié un truc: l'allaitement protégerait contre le cancer du sein, et vu que j'ai la trouille du cancer et que ma tante a un cancer du sein pour la deuxième fois, j'avoue que j'aime bien l'idée d'avoir moins de risques d'en avoir un... :lol:

_Aphasie_ a écrit:
C'est peut-être plus la RA qui te fait perdre du poids non ?


ben oui et non: avec l'allaitement, j'ai nettement plus faim qu'avant et 'jai aussi besoin de manger plus. Du coup, même si je m'arrête quand je 'nai plus faim, j'avale quand même des quantités respectables, du coup, je ne suis pas du tout frustrée de m'arrêter quand je 'nai plus faim: ça aide bien! (cf le topic "la frustration d'être une petite mangeuse" ;) )
39 ans Sous les pins!!! 7782
perso j'ai allaité 6 mois et c'est là où j'ai pris le plus de poids... en faite je m'occupais que de ma fille du coup je faisais pas du tout attention à moi... résultat +30kg qu'avant la grossesse :?
35 ans 2879
J'ai aussi pris du poids en étant en fusion avec mon fils. Pour la même raison : je ne prenais pas de temps pour moi, je me suis vengée sur la nourriture pour me remplir.

J'ai la chance de prendre difficilement du poids, même après des orgies de paquets de biscuits, mais j'ai quand même réussi à prendre du poids alors que je devais en perdre a priori (à peu près 3 ou 4 kgs).
B I U