MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

test de QI pour enfants

40 ans oise 1060
bonjour à tous et toutes !

la question est simple: que pensez-vous des tests de QI sur les enfants ???

je vous pose la question parce que la maitresse de mon  
fils ainé, qui a 6 ans et est en CP, m'a demandé d'envisager ces tests, pour elle ça expliquerait beaucoup de choses le concernant, mais j'avoue que j'ai peur, c'est étrange mais ça me met mal à l'aise... :oops:

donc vos avis ???

merci aux lecteurs et répondeurs (pas très français ça :roll: )lol
35 ans 2879
isadou4 a écrit:

je vous pose la question parce que la maitresse de mon fils ainé, qui a 6 ans et est en CP, m'a demandé d'envisager ces tests, pour elle ça expliquerait beaucoup de choses le concernant, mais j'avoue que j'ai peur, c'est étrange mais ça me met mal à l'aise... :oops:

Coucou,

C'est le terme "QI" qui te met mal à l'aise j'imagine...De ce que j'en ai entendu c'est présenté sous forme de jeux, rien qui puisse traumatiser un enfant.
Ensuite, c'est l'idée qu'on mesure des capacités intellectuelles qui t'angoisse peut-être ? Tu n'as pas confiance en ces tests pour détecter quelque chose de valable ?

Je pense qu'on te dira ses points forts/faibles, et qu'on pourra dépister une spécificité (genre hqi ou dysquelque chose) le cas échéant. Ca peut aider pour adapter les apprentissages, puis aussi pour la construction de l'identité s'il est en décalage...

Mais je n'ai pas d'expérience de la chose, juste des a prioris (positifs donc). :)
40 ans oise 1060
en fait , c'est un enfant très intelligent, qui a des facilités flagrantes, qui sait plein de choses que l'on ne soupçonne pas à première vue, mais qui est très lunaire et a des difficultés dans ses rapports avec les autres.
ce ne sont pas les tests en eux même qui me font peur mais plus le fait que l'on mette clairement en évidence une précocité... et qu'on le mette dans une "case" à part...
ce sont plus les conséquences qui me font peur...
35 ans 2879
Oui enfin, à vouloir cacher la merde au chat (pardon pour l'expression) il risque de se poser des questions justement sur ses rapports aux autres, sur le fait qu'il se sent différent mais sans savoir pourquoi...

Mettre des mots sur un malaise aide plus que ça ne dessert je trouve. Quand j'ai compris que je faisais des crises de boulimie ça m'a aidée : je n'étais pas seule et monstrueuse, j'étais "normale" dans un certain plan.

S'il est hqi il sera normal dans son hqisme : différent des autres, mais il y a d'autres gens concernés et sa manière d'être est normale.
Mine de rien, ce genre de constat soulage beaucoup.

La maîtresse suggère le test dans une visée pédagogique ou pas du tout ?
48 ans pépettesland 1803
Déjà, HQI, c'est pas une maladie hein ;) .
C'est juste une spécificité à prendre en compte dans la personnalité et le développement de l'enfant.
C'est pas non plus une tare qui va inévitablement mettre ton fils à part.
Je connais des HQI sociables, bien dans leurs baskets et qui ont plein de copains si c'est ce que tu redoutes ;)
Et, connaitre cette spécificité peut éviter les malentendus éventuels et peut être même permettre, dans le meilleur des cas, une adaptation des cycles d'apprentissages afin qu'il ne s'ennuie pas trop en classe (risque majeur chez ces enfants).
Après, si les conséquences te font peur, dis toi que de toute manière, test ou pas test, tu auras à les affronter. Sauf que sans test tu ne pourras t'appuyer sur rien pour comprendre le mécanisme cognitif et sensoriel de ton fils.

Je trouve la réaction de la maitresse très positive. Cela prouve qu'elle est à l'écoute de ses élèves et c'est exactement ce qu'il faut à ton p'tiot je pense.

De toute manière, tu peux toujours demander à discuter avec le/la psy avant pour te rassurer sur la portée de ce test non ?

Maintenant, à titre personnel, je reste persuadée que c'est mieux de savoir.
47 ans Sur un gros arbre perché 7658
Bon, cela fait quatre fois que j'efface la rédaction de mon message, et à chaque réécriture, je m'agace un peu plus.

J'attends patiemment de voir si une des filles aura la même perception que moi, cela passera probablement mieux.
40 ans oise 1060
je trouve aussi très bien que la maitresse ait porté son attention sur lui, au départ c'était pour le problème d'attention (il décroche facilement)son coté lunaire, puis elle s'est aperçu qu'il était en avance sur certaines choses (notamment la lecture) et qu'il savait beaucoup de choses.
elle l'a mis dans un groupe d'élèves un peu en avance sur les autres, et comme elle m'a dit "il tiens le haut du panier".
lui ne se pose pas de questions particulières, la seule chose qui lui pose problème c'est le rejet de certains autres élèves parfois.
son instit m'a proposé d'en parler à une dame (une psy?) qui s'occupe des élèves de l'école ayant des difficultés à l'école que ce soit travail scolaire, comportement, adaptation etc... on verra ce qu'elle en pense.
40 ans oise 1060
Citation:
le_chat_du_cheshire
Posté le: Jeudi 6 Décembre 15:43 Titre:
Bon, cela fait quatre fois que j'efface la rédaction de mon message, et à chaque réécriture, je m'agace un peu plus.

J'attends patiemment de voir si une des filles aura la même perception que moi, cela passera probablement mieux.


tu peux me dire ce que tu veux, même si c'est de manière agacée, ou même en me gueulant dessus , pas de soucis pour moi, je suis ouverte à tout.
45 ans région parisienne 5831
J'ai deux copine à qui les test de ce type ont été très très bénéfiques pour leur enfants. La différence avec ton fils, c'est que ces 2 enfants étaient en difficultés à l'école pour des raisons diverses, et de pouvoir comprendre qu'ils étaient différents et comment ils étaient différents les a beaucoup aidés.

Par contre, j'ai cru comprendre qu'il fallait faire très attention en choisissant la personne qui va faire passer les tests, parce qu'ils pouvaient faire plus de mal que de bien si l'entretien était mal conduit.
35 ans 2879
isadou4 a écrit:

lui ne se pose pas de questions particulières, la seule chose qui lui pose problème c'est le rejet de certains autres élèves parfois.

Ah, ben dans ce cas, si rien n'est prévu au niveau scolaire et que lui n'est pas en train de pleurer régulièrement parce qu'il ne comprend pas les autres, dans ce cas en effet je ne vois pas d'urgence à passer un test.

Par contre, je crois qu'au début de l'adolescence ça peut vraiment être bien (quand on se pose des questions sur qui on est, qu'on voit tout le monde se mettre en groupe etc.).
Enfin, tu peux peut-être en parler en effet avec un(e) psychologue qui s'y connaît un peu dans cette problématique pour avoir un avis plus "autorisé" ;)
42 ans 1114
Les résultats scolaires de mon neveu se sont nettement améliorés depuis qu'on sait qu'il est HQI.
Il se sent mieux dans ses baskets parce qu'il sait le pourquoi du comment, et son travail s'en ressent.
Il a moins de blocages, il a compris que le problème n'était pas qu'il était idiot, mais que c'était juste le contraire...
40 ans 2419
Bonjour


Je suis bien contente de trouver ce post, parce qu'on est en plein dedans nous aussi. Et notre fille aura 3 ans à Noël. Entre autres choses, elle demande à apprendre à lire et à écrire, mais elle le DEMANDE clairement. Je lui ai montré quelques associations de lettres, elle a très vite compris (b+a= ba etc..) et elle sait les identifier dans un texte.
Elle a aussi une mémoire auditive très développée : elle est capable de nous réciter des morceaux entiers d'une histoire qu'on lui a lue une ou deux fois : j'ai acheté un nouveau livre d'histoires pour le soir et c'est là qu'elle les retient.
La maitresse nous recommande de lui faire passer les tests, mais c'est une grosse angoisse. J'ai RDV avec le psychologue de la PMI en janvier, j'espère qu'on pourra nous indiquer chez qui faire les tests. La maitresse pense déceler chez notre louloute plusieurs signes de développement précoce, mais cette insistance à vouloir lire et écrire est ce qui lui a mis la puce à l'oreille.

J'avoue que mon médecin traitant m'en avait parlé comme une possibilité aussi quand je lui parlé de son hypersensibilité (elle ne sait pas gérer les émotions bonnes ou mauvaises et elle réagit exagérément).

On ne sait plus quoi faire, je trouve qu'elle est trop jeune pour lui faire passer les tests (même si je sais qu'il existe des tests spécifiques aux petits), d'un autre côté je me dit qu'il vaut mieux savoir dès maintenant. Mon mari est plutôt en faveur des tests.

Comme Isadou, j'ai assez peur des résultats, même s'il va falloir qu'on s'y attelle de toutes façons...
mais peur de quoi?
peur d'avoir un enfant qui aura un atout indéniable dans la vie?

on en fait tellement sur les problemes émotifs des précoces que ça en devient quasi un handicap.
je ne suis pas d'accord avec cela.
40 ans oise 1060
mon fils aussi réagi de manière très axagéré au niveau émotif ! je ne pensais pas que ça pourrait éventuellement aussi venir de là ! quand il est content il est euphorique et quand il est mécontent il est enragé...
il a aussi une excellente mémoire auditive et visuelle, par exemple, il lit 2 fois sa poésie et il la sait.
il connaissait son alphabet avant de savoir parler, au bout d'un mois de CP il savait lire...
j'attends de voir si la personne qui s'occupe des enfants "problématiques" pense elle aussi qu'il faudrait le tester, et j'aviserais, mais plus j'en parle autour de moi, et plus il parait important de passer le test...
ce qui me fait peur, c'est que du coup si effectivement il est précoce, on le presse de tout et pour tout et que qu'au final ça le stresse... c'est un enfant très stressé naturellement...
35 ans 2879
blueberrycat a écrit:
mais peur de quoi?
peur d'avoir un enfant qui aura un atout indéniable dans la vie?

on en fait tellement sur les problemes émotifs des précoces que ça en devient quasi un handicap.
je ne suis pas d'accord avec cela.

A mon avis le "handicap" c'est plutôt d'être un peu trop loin de la norme (ou de la moyenne).
Solitude, difficultés à travailler (avec le risque de décrochage allant avec), problèmes existentiels +++, font partie des soucis pouvant être rencontrés...

Je ne suis pas sûre que ça soit un atout, pas sur tous les plans en tout cas. Une spécificité à connaître par contre, certainement.
B I U