MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je n'aime pas être enceinte - suis-je un monstre ?

43 ans dans la lune 1661
Bon j'ai attendu un petit moment avant de lancer ce sujet.
Je sais que certaines ici ne vont pas comprendre et celles qui me connaissent en personne savent qui je  
suis et la femme et l'amie que j'essaye d'être pour les autres.

Je suis enceinte de 2 mois. C'est un accident mais il est bienvenu.
Ma soeur, ma cousine, l'une de mes meilleures amis, d'autres amis ne pouvant avoir d'enfant je pensais que je ne pourrais pas être mère et pis la soeur de mon compagnon n'a jamais pu avoir d'enfant non plus ..

Tous ces changements dans mon corps, les nausées (ralenties grace aux cachets), la fatigue, les saut d'humeur, les jambes loudes, la faim constante, mes seins énormes etc....
Et la perspective de l'évolution de la grossesse, de l'accouchement, bref...
Ma gyneco me dit que je ne suis pas un monstre que certaines femmes ont des difficultés aussi à accepter cet état.
J'ai l'impression que mon corps ne m'appartient plus, tout le monde se permet de donner son avis ou de vous parler de son expérience ...
La cousine de mon compagnon a travaillé en matérnité il voudrait que je lui parle mais je ne la connais pas...
Il voudrait que j'allaite mais pour moi c'est hors de question !!!!
943
Non, tu n'es certainement pas un monstre !

La grossesse est un ensemble de bouleversements physiques et psychiques qui remuent de partout, du dedans du dehors dans son histoire dans son coeur dans sa tête dans son couple dans sa famille... qu'elle soit désirée (voire très attendue) ou pas.

C'est un état transitoire qui demande des ajustements pas anodins du tout.

Le sentiment de ne plus être maîtresse de son corps, ton accès soudain et inattendu à la maternité (alors que tu pensais vaguement être infertile) sont autant de changements brusques ... que tu n'es pas la seule à ressentir !!

Certaines femmes sont épanouies et sereines, heureuses et pleines d'énergie. On va les laisser de côté et être contentes pour elles :p
La grossesse n'est pas forcément un état heureux. Ni même plaisant.

Que ressens-tu ? de l'inconfort ? de la tristesse ? de la peur ? et si tu as peur , de quoi ?

Parle de ce que tu ressens, à qui tu veux, mais surtout parle, à des personnes qui ne te jugeront pas et te comprendront, ne reste surtout pas avec ton malaise.

Et si ça va vraiment pas, il y a là des femmes merveilleuses qui sont prêtes à aider les mamans et futures mamans qui se sentent perdues :
http://www.maman-blues.fr/

Bon courage
:kiss:
32 ans rennes 166
et non tu n'est pas un Monstres ou sinon yen a beaucoup et j'en fait partie !!!

Pour mon premier (bb pillule donc pas du tout prevu !!!)j'ai detesté sa, j'avais l'impression d'etre une vache (euh oui c'est bizar !!!) d'avoir un truc dans mon ventre, qui bouge, d'etre un incubateur, ... bouh j'ai detestée !!!
et surtout j'avais l'impression de ne plus existé en tant que personne mais d'etre celle qui est enceinte, alors on te parle que de grossesse et de bébé, tout le monde te parle d'accouchements atroce, de comment il faut faire,..., on te touche le ventre sans te demandé, ... euh meme si on est enceinte on a encore un cerveau et des neurones et surtout d'autres sujets de discussion !!!!

pour mon deuz moins cette impression et la parcontre c'est pareil, je deteste qu'on me touche le ventre sans ma permition !!! :evil:

mais ne t'inquiete pas c'est normal on ne vit pas tous la grossesse comme un etat de grace et de joie !!! Juste courage pour la suite et tu sera liberé dans quelque mois avec un joli mini vous !!!
59 ans Franche Comté 995
j'ai l'impression de me retrouver il y a quelques annes. cette angoisse d'avoir un vampire qui me bouffe l'interieur, la pression sociale, l'idee que je n'existais plus mais n'etais qu'un receptacle.

mais oui, cela existe nous ne sommes pas des monstres.

par contre, cela ne fait pas de toi une mauvaise personnne, ni augure de la maniere dont tu t'occuperas de ton titi. cela ne fait pas de toi une mauvaise mere, juste un etre humain entrain de vivre un gros boulversement.

si tu as besoin, vas en parler avec un professionnel qui pourra au moins t'ecouter ( parce que c'est un message difficile a entendre pour l'entourage, donc il ne faut pas esperer du reconfort aupres de ceux qui pensent que tu es entrain de vivre le " meilleur moment de ta vie :roll: ").

bises et courage
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Un monstre, bien sûr que non :). Y a plein plein plein de posts sur ce thème qui te donnent déjà un aperçu de l'ampleur du phénomène de détestation de la grossesse.

*tire un siège et se verse du thé*
Bon moi déjà j'ai commencé par 18 semaines de nausées et de vomissements vraiment vraiment sévères (je vomissais du sang tellement ma tuyauterie craquait de partout). Après j'ai fait de la rétention d'eau qui faisait que je ne rentrais que dans les godasses deux pointures plus grandes que mes délicieux petons et dès que je posais le pied par terre, je sentais comme une décharge électrique.
Ça c'est pour le franchement relou, je ne parle même pas des cheveux hideux, des ongles que tu viens de couper et qui repoussent dans les dix minutes, du teint de chiottes et de l'humeur jouasse.
Après, j'ai eu une demi-journée de répit, et les problèmes "psychologiques" ont commencé - c'est-à-dire l'angoisse sourde et atroce sur la santé du bébé. Je ne refais pas le récit complet mais on est passé par une suspicion de trisomie et de mucoviscidose (1 chance sur 3) à 22 semaines de grossesse, j'ai fait tellement de tests que je me rappelle pus comment je m'appelle et je suis suivie par 9 spécialistes.

Donc ouais, nan, je dirais pas que ma grossesse me fait bander. Elle me donne plutôt envie de me ligaturer les trompes, si tu veux.
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Ah oui, pour conclure mon post léger et joyeux, je rajouterai que ça fait environ 10 jours que je suis devenue narcoleptique. Je dors environ 15 à 16 heures par tranche de 24h, et si je me lève, c'est par orgueil plutôt que par sentiment d'être fraîchement reposée.
34 ans 3170
Darlee-doo a écrit:
Ah oui, pour conclure mon post léger et joyeux, je rajouterai que ça fait environ 10 jours que je suis devenue narcoleptique. Je dors environ 15 à 16 heures par tranche de 24h, et si je me lève, c'est par orgueil plutôt que par sentiment d'être fraîchement reposée.


L'extrême fatigue ça revient fréquemment chez les femmes enceintes... Par contre, tu n'as pas eu de chances pour les nausées c'est seulement 26% et c'est rare que ça conduit à des vomissements...

Mais j'ai souvent entendu que si les débuts sont terribles, celà veut dire que les 3 derniers seront magnifiques et si les trois premiers on n'a pas trop de symptômes, et bien les 3 derniers vont être terrible mais bon rien de scientifique ^^
Pense à l'après, ça aide :kiss:
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Je connais les statistiques, je n'ai pas eu de bol. Et j'entre dans mon troisième trimestre dans exactement huit jours avec un état général qui ne s'est jamais réellement amélioré. Quant à l'après, on évite de trop y penser vu que notre bébé nous sera enlevé pour une ou plusieurs opérations lourdes à la naissance.
Là encore, on n'a pas eu de bol, mais on a beaucoup de chance sur plein plein plein d'autres plans de notre vie et on ne se laisse pas abattre.
43 ans dans la lune 1661
Bon vous me rassurer car mon compagnon me regarde comme un monstre !!! qu'il aime mais monstre quand même !
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Divisions-de-la-Joie a écrit:
Bon vous me rassurer car mon compagnon me regarde comme un monstre !!! qu'il aime mais monstre quand même !

Suggère-lui de passer quinze minutes sur internet avec les bons mots clés (grossesse + douleur + inconfort + peur), il te regardera comme un ange ;).
36 ans 12494
Tu sais tout le monde est différent et face à la grossesse on l'est encore plus...
On est pas obligée d'aimer ça, on est pas obliger d'être épanouie et heureuse de se voir changer,avoir des pépins physique et devenir le centre d'attention de la terre entière qui aura forcément de bon conseil a te donner...
Mais malheureusement c'est le seul moyen d'avoir un bébé...

Alors n'hésite pas à te plaindre, te faire suivre par le psy de la mater pour que tu puisses passer ces 7 mois difficile qui te reste avec le plus de sérénité possible si tu en ressens le besoin...parce que malgré tout , ce qui est au bout ça sera juste la plus belle récompense de ta vie...
943
Divisions-de-la-Joie a écrit:
Bon vous me rassurer car mon compagnon me regarde comme un monstre !!! qu'il aime mais monstre quand même !


Je plussoie pour la recherche internet recommandée par Darlee-Doo.

Lui aussi a mangé beaucoup de propagande "la grossesse, cet état de grâce", comme tout le monde, du coup la réalité surprend voire effraie parfois.

Et n'oublions pas, l'allaitement est un choix personnel ! Ton corps = tes décisions !


Mon compagnon m'a comparée les premiers mois à ma maman juste après une chimiothérapie (elle va mieux) : nausées, vomissements, fatigue intense, douleurs articulaires et musculaires, perte de poids... là je viens de faire ma sortie quotidienne (1h30 avec moult pauses, et je ne suis qu'au cinquième mois putain !!!) et il me tient le bras comme une vieille, et surtout il me dit "ah bah si c'était à moi d porter le petit on aurait pas eu de gosse !" :lol:
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Moi aussi je fais depuis le début le rapprochement avec la chimio que faisait une très bonne amie à moi il y a quelques années. À peu de choses près, c'étaient les mêmes symptômes et en intensité, ça se valait.
34 ans 2879
Je ne sais pas s'il y a beaucoup de femmes qui aiment la grossesse. Ou alors bien après, quand elles ont oublié ce que c'était d'avoir envie de vomir dès qu'on fait les courses, de somnoler même après de longues nuits de sommeil, y compris en voiture, de ne pas avoir beaucoup de longues nuits de sommeil d'ailleurs...

Purée, j'avais envie de tenir celui qui a appelé les nausées des "nausées matinales", et qui te faisait croire que ça partait en grignotant un truc au saut du lit. J'ai eu des nausées bien moins sévères que Darlee, et qui ont disparu au fur et à mesure après les fameux 3 mois, mais elles me suivaient jour et nuit (ce qui m'empêchait régulièrement de dormir).

Puis ma grossesse m'a offert 1 mois d'hôpital alitée (pas le droit de sortir de la chambre, je ne pouvais qu'aller dans la sdb pour la douche et les toilettes), bref, assez mortel.

Ce que j'en ai tiré de positif ? L'expérience de l'attente de devenir mère, qui est une période très spéciale de réflexion, d'évolution, avant d'avoir les mains dans le cambouis. Mais physiquement, hmm, merci mais non merci.
Et plusieurs fois j'ai flippé, plusieurs fois j'ai imaginé boire du vin à la bouteille genre je fous tout en l'air, bref, bouleversements intenses ^^

Le pire chez moi ça a été qu'une fois bébé né j'avais encore ces pulsions de peur du changement et que je m'imaginais le passer par la fenêtre. Heureusement, maintenant le chapitre "grossesse et suites de couches" est bien refermé, on a retrouvé un équilibre, à trois maintenant.

Bon courage pour la suite ! ;)
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
C'est cool de te lire, Okapi, ton message est plein d'espoir :).
B I U


Discussions liées