MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Mais qu'est ce qui va pas chez moi ?

L
30 ans Paris 19
Bonsoir les filles

Je me confie à vous parce que là j'en peux plus j'ai vraiment besoin de vider mon sac :voilà toutes mes histoires foirent au bout de quelques  
jours !

C'est vrai que souvent ce sont des rencontres internet je parle avec le mec, on s'envoit des photos donc il voit à quoi je ressemble on se voit, on déconne bien tout a l'air de marcher comme sur des roulettes(pas de sexe)...
Mais voilà le lendemain ou le surlendemain je les sens distants et après vient l'excuse bidon, oui t'es belle, intelligente, marrant mais je suis pas prêt à me poser nananinana !

J'en peux plus je vous assure je me demande si je vais finir par trouver quelqu'un qui me correspond physiquement (je suis assez difficile) et dont j'aime la personnalité aussi et qui ait envie de se poser avec moi !

D'autres parmi vous sont elles dans ce cas ? Je vous avoue que je commence à désespérer et à croire que je suis la seule dans ce cas... quand je vois mes copines en couple je les envie trop ! Mais j'ai l'impression que ça sera jamais mon tour :cry:
36 ans Seine & Marne (77) 140
Simplement que ça arrivera le jour où tu ne chercheras plus vraiment !
45 ans région parisienne 5831
Bah, à 23 ans, cela me semble normal, il n'y a rien d'inquiétant, je trouve: en tous cas, au même age, j'ai moi aussi rencontré beaucoup de mecs qui n'étaient pas prêts à se poser. ;)

Sinon, peut-être aussi qu'internet n'est pas un super plan pour rencontrer des mecs qui veulent se poser: d'après les histoires que j'ai pu lire ou entendre, beaucoup de mecs sur internet cherchent des plans Q ou assimilé... Bien entendu, il en existe aussi qui cherchent des histoires sincères, mais statistiquement, j'ai l'impression qu'il y en a moins qu'IRL.

Pour finir, si effectivement beaucoup de tes histoires se terminent de la même façon, tu peux aussi te demander (peut-être) pourquoi tu choisis toujours le genre de mec qui n'a pas envie de s'engager.

Je ne dis pas que c'est le cas, mais c'est une question que tu peux éventuellement te poser, car ça arrive aussi qu'une fille se plaigne de ne tomber que sur des mecs refusant l'engagement, mais inconsciemment, c'est elle qui choisit toujours des mecs comme ça. Ca peut être parce qu'inconsciemment, la fille n'a pas envie de s'engager, ça peut être aussi parce qu'elle trouve qu'elle n'est pas "assez bien" pour mériter cela, ça peut être pour se punir (inconsciemment)...Etc..
N
34 ans Suisse 435
Je pense que le risque de ce genre de "déception" est plus élevé avec internet.

Au premier rendez-vous c'est la première fois que le mec d'internet te rencontre réellement et ou il pourra savoir si l'alchimie est là ou non. Alors que si tu fais la connaissance d'un gars d'une autre manière que par le biais d'internet eh bien cette étape se fait de suite et naturellement puisque vous vous rencontrez directement pour de vrai. Dans ce cas c'est déjà plus prometteur si un homme est prêt à te donner rendez-vous en sachant déjà qui tu es réellement.
Quoi qu'il en soit, le gars d'internet c'est seulement au premier réel rendez-vous qu'il peut réaliser que finalement ça ne collera pas entre vous, ou alors il remarque que le sexe n'est pas au rendez-vous directement alors qu'au fond il venait pour ça, sans le dire haut et fort... Du coup, dans les deux cas ça annonce malheureusement l'arrêt de contact. Soit il se dit que c'est une forme de politesse de ne pas te faire comprendre au premier rendez-vous que l'histoire n'aura pas de suite, soit (perso je penche plutôt pour cette option) il n'ose pas être franc et choisi la solution du lâche, c'est tellement plus facile que d'être franc... :roll:
Je ne dis pas que ça ne pourra jamais fonctionner avec une rencontre d'internet, loin de là! Je pense juste qu'avec les rencontres internet il y a quelques risques ou pièges auxquels ont peut tout de même s'attendre par moment.
Personnellement j'ai fait des tonnes de rencontres internet. Plusieurs n'ont rien donné car soit lui soit moi étions fortement déçus. D'autres ont été le début d'une histoire... mais l'histoire n'a jamais tenu plus de quelques mois car finalement nous n'étions pas si compatibles que ça. Pourtant je gardes espoir qu'un jour je rencontre quelqu'un avec qui ça marche.

En tout cas ne t'inquiète pas. C'est frustrant mais je pense que tout le monde a vécu des déceptions similaires dans sa vie. Ca rendra la rencontre avec la bonne personne encore plus savoureuse... et même si c'est vraiment lourd par moment ce n'est pas à 23 ans qu'il faut se mettre à désespérer. Ca va arriver un jour et ce n'est pas TOI qui a un problème, c'est juste un concours de circonstances ;)
S
31 ans 3465
mamykro a écrit:
Bah, à 23 ans, cela me semble normal, il n'y a rien d'inquiétant, je trouve: en tous cas, au même age, j'ai moi aussi rencontré beaucoup de mecs qui n'étaient pas prêts à se poser. ;)

Sinon, peut-être aussi qu'internet n'est pas un super plan pour rencontrer des mecs qui veulent se poser: d'après les histoires que j'ai pu lire ou entendre, beaucoup de mecs sur internet cherchent des plans Q ou assimilé... Bien entendu, il en existe aussi qui cherchent des histoires sincères, mais statistiquement, j'ai l'impression qu'il y en a moins qu'IRL.

Pour finir, si effectivement beaucoup de tes histoires se terminent de la même façon, tu peux aussi te demander (peut-être) pourquoi tu choisis toujours le genre de mec qui n'a pas envie de s'engager.

Je ne dis pas que c'est le cas, mais c'est une question que tu peux éventuellement te poser, car ça arrive aussi qu'une fille se plaigne de ne tomber que sur des mecs refusant l'engagement, mais inconsciemment, c'est elle qui choisit toujours des mecs comme ça. Ca peut être parce qu'inconsciemment, la fille n'a pas envie de s'engager, ça peut être aussi parce qu'elle trouve qu'elle n'est pas "assez bien" pour mériter cela, ça peut être pour se punir (inconsciemment)...Etc..


Je n'ai pas envie de discréditer ta réponse, et dans certains cas, je pense que ça peut s'avérer véridique. Mais là où j'ai de la peine avec ce genre d'analyse psychologique - que je trouve un peu bateau, désolée - c'est qu'en général les mecs ne se baladent pas avec une pancarte "je ne veux pas m'engager". Donc comment est-ce qu'on choisirait inconsciemment des hommes qui ne veulent pas s'engager, alors qu'on ne les connaît même pas? Comment est-ce que l'inconscient peut avoir une incidence pour quelqu'un qu'on ne connait pas?

Moi aussi j'ai tendance à tomber sur des froussards chroniques de l'engagement. Mais ce ne sont pas des hommes qui laissent forcément paraître cette peur. Au contraire... Le dernier mec que j'ai rencontré, a été jusqu'à me présenter à sa mère, au bout de deux semaines! Il s'est emballé ultra-vite, il parlait même d'habiter ensemble, alors que physiquement parlant il ne s'était rien passé entre nous (et il ne s'est d'ailleurs rien passé finalement). Ces deux semaines passées, il m'a sortie l'excuse du "je ne sais pas si je suis prêt à m'engager". Donc si on suit ta théorie, mon inconscient a deviné que même si ce mec a tout fait pour me séduire et me prouver qu'il souhaitait un engagement (très présent durant ces deux semaines, on se voyait presque tous les jours etc...), il allait finir par se rétracter?

Je suis désolée, mais je trouve ça un peu gros. C'est la faute à pas de bol si on tombe sur des gens qui ne sont pas prêt à prendre un engagement. Comme tu l'as dit, ce n'est pas rare à la vingtaine... Je crois qu'il faut arrêter de chercher une raison psychanalytique à tout...
27 ans 12
Je suis assez en accord avec Nadia_ch . sauf que dans mon cas : Les rencontres internet n’amènent radicalement à rien de serieux ( dans 99.9% des cas )


J’étais inscrite sur différent sites,simplement dans le but de partager des passions ( photos/cinéma/gastronomie/Art ..),et d’échanger avec d'autres personnes,il m'est arrivé de rencontré des hommes en vrai,Mais constatant que je n’étais ni interessé par une relation de couple ni par une relation d'un soir, ils disparaissaient tout bonnement.

Tout ça pour dire que les mecs n'ont pas le même état d'esprit qu'une femme quand ils viennent discuter sur le net,quand dans notre tête la relation aboutira sur de l'amical ou du serieux, dans la leur elle finira plutot sous la couette

(évidemment la je généralise,)

enfin bref, ne psychote pas sur TOI particulièrement,tu n'as certainement rien à te reprocher.

Un seul conseil : Limite les rencontres internet, du moins ne part pas dans l'idée que l'amour se trouve derrière ton écran. C'est beaucoup pus agréable de se laisser aborder au hasard d'une ballade et c'est surtout plus authentique.
J
48 ans 575
Savoir si on va s'engager, c'est compliqué, je trouve.
Comme dit Nadia CH il faut l'alachimie, quand je suis sortie avec mon chéri, j'avais 16 ans, c'ėtait pas calculé et franchement si on m'avait dit que 25 ans plus tard j'aurais :shock:
Internet permet de multiplier les rencontres, mais lorsque l'on passe au réel bon bah ça change tout.
Il faut qu'il y est un petit quelque chose...qui va faire que la relation sera différente.
35 ans 2879
laetib a écrit:

C'est vrai que souvent ce sont des rencontres internet je parle avec le mec, on s'envoit des photos donc il voit à quoi je ressemble on se voit, on déconne bien tout a l'air de marcher comme sur des roulettes(pas de sexe)...
Mais voilà le lendemain ou le surlendemain je les sens distants et après vient l'excuse bidon, oui t'es belle, intelligente, marrant mais je suis pas prêt à me poser nananinana !

Peut-être que simplement tu as l'impression que ça se passe bien, mais que ça n'est pas le cas pour l'autre. Malheureusement la rencontre internet manque de naturel, et du coup ça fait beaucoup de rencontres ratées (on projette trop avant, puis on se trouve face à l'inconnu et finalement la sauce prend rarement).

Courage, j'ai mis 2 ans à trouver une personne avec laquelle ça collait (on avait tous les deux envie de poursuivre, et c'était sérieux).
35 ans Avignon 420
Sibell a écrit:
mamykro a écrit:
Bah, à 23 ans, cela me semble normal, il n'y a rien d'inquiétant, je trouve: en tous cas, au même age, j'ai moi aussi rencontré beaucoup de mecs qui n'étaient pas prêts à se poser. ;)

Sinon, peut-être aussi qu'internet n'est pas un super plan pour rencontrer des mecs qui veulent se poser: d'après les histoires que j'ai pu lire ou entendre, beaucoup de mecs sur internet cherchent des plans Q ou assimilé... Bien entendu, il en existe aussi qui cherchent des histoires sincères, mais statistiquement, j'ai l'impression qu'il y en a moins qu'IRL.

Pour finir, si effectivement beaucoup de tes histoires se terminent de la même façon, tu peux aussi te demander (peut-être) pourquoi tu choisis toujours le genre de mec qui n'a pas envie de s'engager.

Je ne dis pas que c'est le cas, mais c'est une question que tu peux éventuellement te poser, car ça arrive aussi qu'une fille se plaigne de ne tomber que sur des mecs refusant l'engagement, mais inconsciemment, c'est elle qui choisit toujours des mecs comme ça. Ca peut être parce qu'inconsciemment, la fille n'a pas envie de s'engager, ça peut être aussi parce qu'elle trouve qu'elle n'est pas "assez bien" pour mériter cela, ça peut être pour se punir (inconsciemment)...Etc..


Je n'ai pas envie de discréditer ta réponse, et dans certains cas, je pense que ça peut s'avérer véridique. Mais là où j'ai de la peine avec ce genre d'analyse psychologique - que je trouve un peu bateau, désolée - c'est qu'en général les mecs ne se baladent pas avec une pancarte "je ne veux pas m'engager". Donc comment est-ce qu'on choisirait inconsciemment des hommes qui ne veulent pas s'engager, alors qu'on ne les connaît même pas? Comment est-ce que l'inconscient peut avoir une incidence pour quelqu'un qu'on ne connait pas?

Moi aussi j'ai tendance à tomber sur des froussards chroniques de l'engagement. Mais ce ne sont pas des hommes qui laissent forcément paraître cette peur. Au contraire... Le dernier mec que j'ai rencontré, a été jusqu'à me présenter à sa mère, au bout de deux semaines! Il s'est emballé ultra-vite, il parlait même d'habiter ensemble, alors que physiquement parlant il ne s'était rien passé entre nous (et il ne s'est d'ailleurs rien passé finalement). Ces deux semaines passées, il m'a sortie l'excuse du "je ne sais pas si je suis prêt à m'engager". Donc si on suit ta théorie, mon inconscient a deviné que même si ce mec a tout fait pour me séduire et me prouver qu'il souhaitait un engagement (très présent durant ces deux semaines, on se voyait presque tous les jours etc...), il allait finir par se rétracter?

Je suis désolée, mais je trouve ça un peu gros. C'est la faute à pas de bol si on tombe sur des gens qui ne sont pas prêt à prendre un engagement. Comme tu l'as dit, ce n'est pas rare à la vingtaine... Je crois qu'il faut arrêter de chercher une raison psychanalytique à tout...


Je suis plus ou moins d'accord avec toi, je pense que le fait de dire "on tombe sur/on attire toujours le même type d'homme, qui ne veux pas s'engager/qui ne cherche que des aventures éphémères", c'est pour se convaincre que ce n'est pas de notre faute et que c'est l'inconscient qui cherche toujours a nous guider.... L'inconscient à toujours bon dos ;)

Moi je pense qu'a l'inverse c'est clairement conscient.
Ce n'est pas le fait de toujours tomber sur le même type de personnes, mais plutôt le fait qu'on reproduit toujours le même schéma avec les hommes. Et c'est ça qu'il faut comprendre et changer !!
S
31 ans 3465
Je ne peux pas parler pour toutes les femmes dans ce cas de figure, mais mon erreur à moi, je la connais. Enfin, je pense... Sentimentalement parlant je suis très sérieuse, j'ai beaucoup de principes, en fait quand il s'agit de moi-même je suis limite conventionnel. L'amour est un "jeu" bourré de règles pour moi. De plus je suis méfiante... Et je plante le décor dès le départ...

Ce qui veut dire qu'au début d'une relation, je ne me laisse jamais allée à mes émotions, à mes pulsions ou à mes envies. Je garde toujours un pied dehors pour ne pas m'emballer trop vite. Et ça je le dis clairement que je veux y aller lentement, être sûre de moi et de lui etc...

Pour que je puisse faire l'amour avec quelqu'un, j'ai non seulement besoin de développer des sentiments, mais en plus de faire confiance à la personne. Les sentiments ne viennent pas du jour au lendemain, on met quand même un peu de temps à s'attacher et je suis ultra méfiante. Donc gagner ma confiance n'est pas mince affaire. Ce qui inclue, logiquement, pas de rapports sexuels avant au GRAND MINIMUM un mois.

Le problème c'est que quand tu dis ça à un homme, ça doit lui faire le même effet qu'un achat immobilier :lol: Enfin le mec sent bien que c'est ultra important pour toi, que tu prends l'histoire très au sérieux etc... Et si j'échange les places, je comprends, je trouve ça même logique que ça fasse flipper. Je veux dire le mec il a certainement l'impression de s'engager dans une histoire qui le mènera obligatoirement au mariage, même si au fond moi ce n'est pas ce que je demande, c'est certainement ce que je laisse paraître en apportant au tant de sérieux dès le départ. Donc même un mec qui est prêt à prendre un engagement, se demandera s'il est prêt à prendre un engagement de cette envergure et s'il est prêt à s'y tenir. Si dès le départ il se sent prisonnier de la relation...

Et si je suis comme ça, c'est parce que j'ai peur d'être déçue. Je suis dans la retenue parce que je ne veux pas prendre le risque de tomber sur quelqu'un qui va profiter de moi ou me faire du mal... Du coup je veux un peu des garanties, ce qui est totalement stupide, parce qu'il n'y a jamais aucune garantie en amour.

Alors que si je vivais les choses avec un peu plus de légèreté, que je me laissais aller un peu, si je m'investissais quand j'en ai envie au lieu de me dire "non, n'en fais pas trop,c'est trop tôt, tu risquerais d'être déçue", que je ne me pose pas 36.000 questions sur la possible issue de ce début de relation, peut-être que ça aurait marché et que ça aurait été une histoire qui aurait mené loin. Comme je l'ai dit, peut-être que le mec au départ a envie de s'engager, mais il y a s'engager et S'ENGAGER. Quand il a l'impression que tu lui demandes presque un engagement à vie de suite... Il prend ses jambes à son coup, ce qui est normal.

Enfin bref, si je raconte tout ça c'est parce que je ne pense pas être la seule dans ce cas de figure. Les femmes pensent beaucoup trop à "l'après", se projette beaucoup dans l'avenir. Elles veulent toujours être sûres. Du coup ça les empêche de vivre l'histoire spontanément. Franchement de toute manière, quelles questions on peut se poser au bout de quelques jours? Moi j'ai envie de dire " qui vivra verra"... Il y a des choses dont il ne faut pas parler tout de suite. Bien sûr on peut évoquer le fait qu'on recherche quelque qui a un minimum de sérieux, mais moi en tout cas j'en fais trop, je le rappelle trop que je veux quelque chose de sérieux.
34 ans Entre la crème et le beurre 737
Sibell a écrit:
Je ne peux pas parler pour toutes les femmes dans ce cas de figure, mais mon erreur à moi, je la connais. Enfin, je pense... Sentimentalement parlant je suis très sérieuse, j'ai beaucoup de principes, en fait quand il s'agit de moi-même je suis limite conventionnel. L'amour est un "jeu" bourré de règles pour moi. De plus je suis méfiante... Et je plante le décor dès le départ...

Ce qui veut dire qu'au début d'une relation, je ne me laisse jamais allée à mes émotions, à mes pulsions ou à mes envies. Je garde toujours un pied dehors pour ne pas m'emballer trop vite. Et ça je le dis clairement que je veux y aller lentement, être sûre de moi et de lui etc...

Pour que je puisse faire l'amour avec quelqu'un, j'ai non seulement besoin de développer des sentiments, mais en plus de faire confiance à la personne. Les sentiments ne viennent pas du jour au lendemain, on met quand même un peu de temps à s'attacher et je suis ultra méfiante. Donc gagner ma confiance n'est pas mince affaire. Ce qui inclue, logiquement, pas de rapports sexuels avant au GRAND MINIMUM un mois.

Le problème c'est que quand tu dis ça à un homme, ça doit lui faire le même effet qu'un achat immobilier :lol: Enfin le mec sent bien que c'est ultra important pour toi, que tu prends l'histoire très au sérieux etc... Et si j'échange les places, je comprends, je trouve ça même logique que ça fasse flipper. Je veux dire le mec il a certainement l'impression de s'engager dans une histoire qui le mènera obligatoirement au mariage, même si au fond moi ce n'est pas ce que je demande, c'est certainement ce que je laisse paraître en apportant au tant de sérieux dès le départ. Donc même un mec qui est prêt à prendre un engagement, se demandera s'il est prêt à prendre un engagement de cette envergure et s'il est prêt à s'y tenir. Si dès le départ il se sent prisonnier de la relation...

Et si je suis comme ça, c'est parce que j'ai peur d'être déçue. Je suis dans la retenue parce que je ne veux pas prendre le risque de tomber sur quelqu'un qui va profiter de moi ou me faire du mal... Du coup je veux un peu des garanties, ce qui est totalement stupide, parce qu'il n'y a jamais aucune garantie en amour.

Alors que si je vivais les choses avec un peu plus de légèreté, que je me laissais aller un peu, si je m'investissais quand j'en ai envie au lieu de me dire "non, n'en fais pas trop,c'est trop tôt, tu risquerais d'être déçue", que je ne me pose pas 36.000 questions sur la possible issue de ce début de relation, peut-être que ça aurait marché et que ça aurait été une histoire qui aurait mené loin. Comme je l'ai dit, peut-être que le mec au départ a envie de s'engager, mais il y a s'engager et S'ENGAGER. Quand il a l'impression que tu lui demandes presque un engagement à vie de suite... Il prend ses jambes à son coup, ce qui est normal.

Enfin bref, si je raconte tout ça c'est parce que je ne pense pas être la seule dans ce cas de figure. Les femmes pensent beaucoup trop à "l'après", se projette beaucoup dans l'avenir. Elles veulent toujours être sûres. Du coup ça les empêche de vivre l'histoire spontanément. Franchement de toute manière, quelles questions on peut se poser au bout de quelques jours? Moi j'ai envie de dire " qui vivra verra"... Il y a des choses dont il ne faut pas parler tout de suite. Bien sûr on peut évoquer le fait qu'on recherche quelque qui a un minimum de sérieux, mais moi en tout cas j'en fais trop, je le rappelle trop que je veux quelque chose de sérieux.

+10000
649
Sibell a écrit:
Enfin bref, si je raconte tout ça c'est parce que je ne pense pas être la seule dans ce cas de figure. Les femmes pensent beaucoup trop à "l'après", se projette beaucoup dans l'avenir. Elles veulent toujours être sûres. Du coup ça les empêche de vivre l'histoire spontanément. Franchement de toute manière, quelles questions on peut se poser au bout de quelques jours? Moi j'ai envie de dire " qui vivra verra"... Il y a des choses dont il ne faut pas parler tout de suite. Bien sûr on peut évoquer le fait qu'on recherche quelque qui a un minimum de sérieux, mais moi en tout cas j'en fais trop, je le rappelle trop que je veux quelque chose de sérieux.


Ce n'est pas exclusivement féminin. C'est une simple question de personnalité. Il y a beaucoup d'hommes dans ce cas de figure.
45 ans région parisienne 5831
Sibell, ce que je voulais dire, c'est quae quand un même shéma se reproduit très souvent, on est en droit de penser que ce n'est plus du simple hasard. Si tu tombes 2 ou 3 fois sur des gars qui ne veulent pas s'engager, passe encore, mais si cela t'arrive 20 fois, je pense que le hasard a bon dos. ;)

Dans ce cas là, je crois qu'il peut être très profitable de se demander pourquoi ça nous arrive à nous, que ce soit un choix inconscient dès le début ou, comme tu l'expliques, que ce soit un shéma de penser qui amène les hommes à réagir comme ça. Si on a envie que les choses changent, je crois que c'est bon aussi de se poser des questions sur nous et notre façon de choisir/d'agir, plutôt que de dire "les hommes sont tous des c**" ou "j'ai pas de bol".

Bref, je n'essayais pas de faire de la psychologie de comptoir (en plus laetib n'en dit pas assez pour que je fassse plus qu'émettre une hypothèse), mais j'essayais plutôt de faire comprendre à Laetib que c'est peut-être en elle qu'elle trouvera la réponse.

En tous cas, perso, à 23 ans, je trouvais toujours que je ne tombais que sur des nazes, et puis j'ai réfléchis, et j'ai compris que c'était ma faute, que je faisais tout pour que mes histoires soient nazes (pas forcément à cause des mecs, hein, mais à cause des situations).

Du coup, j'ai changé ma façon de voir, et j'ai trouvé mon futur mari dans mon entourage proche, un garçon qui me dragait depuis 2 ans! Quelques mois auparavent, je me plaignais qu'aucun garçon de mon entourage ne me plaisait... :lol:
649
Je partage ta vision. J'y ajouterais le fait que laetib précise qu'elle assez difficile sur le physique... et que ça peut jouer aussi.
S
31 ans 3465
Oui je sais bien Mamykro. Ce que je voulais dire c'est que l'inconscient ne peut pas vraiment agir sur une chose qu'on ne connait pas. Si on se sent systématiquement attirée par des hommes qu'on sait instable et pas prêt pour un engagement, là d'accord. Mais quand on ne sait pas, je ne vois pas en quoi l'inconscient agirait... A moins qu'il ait un radar pour détecter les peureux... Ce dont je doute.

Par contre, effectivement, comme je l'ai précisé dans mon long laïus précédent, on peut nous même provoquer des schémas identiques par des agissements, conscient ou inconscient, qui mènent pratiquement toujours à la même issue. Et là oui, on peut se poser la question: Est-ce que c'est moi qui provoque ce genre de situation, involontairement, ce genre de situation.

A part ça je ne pense pas que l'inconscient soit un radar à connard :lol: Donc dire qu'au premier regard on est inéluctablement attiré par des gens qui refusent de s'engager, moi je n'y crois pas.
B I U