MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Nouvelle arrivante: Hyperphagie, besoin d'en parler!

M
30 ans 4
Bonjour,

Je me présente, j'ai 23 ans, je suis étudiante et pour tout vous avouer c'est la première fois que j'ose écrire sur un forum! Je le fais parce-que j'espère  
vraiment trouver ici des gens qui pourront m'écouter et me conseiller.

Je souffre d'hyperphagie depuis maintenant 5 ans. Ce problème est apparu en classe prépa, ce fut une période de ma vie très stressante, pendant laquelle j'ai travaillé dur et beaucoup. La nourriture était alors une de mes rares sources de plaisir, et une récompense pendant les longues soirées de boulot!
Résultat, j'ai pris environ 8 kilos et j'ai surtout pris des habitudes très mauvaises avec la nourriture.

Depuis, j'ai intégré mon école, le rythme est beaucoup plus gérable mais les "crises" alimentaires n'ont jamais disparues...

Je suis suivie par une psychiatre depuis 1 ans et demi pour gérer d'autres problèmes et je lui parle aussi de ça mais on ne le travaille pas spécialement. C'est pourquoi j'ai commencé à consulter un psychologue pratiquant la TCC il y a un mois et demi. Je l'ai vu quatre fois pour l'instant. Au début, je me suis dit wouhaou là je vais y arriver! Il m'a donné des exercices à faire et surtout j'ai enfin pu parler de mon problème avec quelqu'un qui semblait comprendre. Mais ça n'a duré que 2 semaines, depuis je n'arrive plus du tout à suivre ces conseils et à faire ces exercices. Du coup j'ai l'impression que la dernière séance a eu beaucoup moins d’intérêt et j'ai annulé la séance suivante je n'ose pas y aller pour lui avouer tous mes échecs... (en plus j'ai pris du poids depuis donc vraiment dur pour le moral)

Enfin bon voilà! Au bilan, je me sens vraiment mal dans mon corps. J'ai l'impression que je pourrais être vraiment jolie, bien dans ma peau, mais que je ne peux pas parce-que je gâche tout... Je me sens vraiment très coupable et honteuse. Je me cache de mes colocataires quand j'ai mes pulsions et je n'en parle pas, j'essaye d'oublier.
Quand je me vois dans le miroir j'ai envie de me lancer dans n'importe quel régime débile mais efficace pour voir enfin ces kilos partir. Mais quand la pulsion arrive, la motivation tombe et je replonge.


Si quelqu'un comprends se problème, à trouver des astuces pour avancer ou même si quelqu'un s'en est sorti: n'hésitez pas à m'écrire. Ça me fera vraiment du bien de pouvoir en parler, parce-que j'en ai tellement honte que je n'arrive pas à le dire autour de moi.

Merci d'avance !
32 ans 197
Je comprends ta situation, je fais aussi des crises d'hyperphagie et tous les jours c'est une lutte contre soi-même et la nourriture.

Premièrement, ce que je peux te conseiller, c'est d'enlever l'idée de perdre du poids. Rien que d'avoir ca dans le coin de sa tête, tu te fais du mal et te retrouve en pensée de restriction qui te poussera tot ou tard à manger encore plus.

Comme beaucoup ici, je te conseillerais de lire le livre de Zermatti, "maigrir sans régime". C'est une première aide surtout psychologique qui te fera remettre en question. De chapitres en chapitres, tu verras qu'il va t'ouvrir les yeux sur énormément de choses, notamment ton comportement face à la nourriture. Je pense qu'il peut t'aider à te remettre sur la bonne voie... ca prend du temps mais ca en vaut vraiment la peine ! Personnellement, cette lecture m'a soulagée ! Je me suis dit "amen", je peux arrêter de réfléchir sur ce que je peux/ne peux pas manger, comment, quand, etc... Et juste me laisser vivre en écoutant mes sensations...
30 ans Nantes 11
Bonjour,

Je souffre de la même chose, la même honte mais je sais une chose, en parler m'a aidé. Même s'il y a de l'amélioration de mon côté, je sais que rien n'est joué.
J'ai aussi été jusqu'à annuler des RDV de nutritionniste, ce qui m'a encore plus déprimer et j'ai pris 2kgs en une semaine.
Il faut oser en parler. Si tu veux Mimi86280, viens en discuter en MP, on pourra peut être s'aider mutuellement à avancer :)

Courage en tous cas et bravo, tu as commencé ta démarche, c'est un premier pas très difficile à faire.
P
31 ans Paris 15
coucou les filles!
je souffre de la même chose et ça fait tellement de bien de ne pas être seule! je voudrais bien me joindre à vous car j'ai l'impression que mon psy ne me comprend pas du tout (et il est censé être spécialiste TCA). J'ai tellement honte de sortir, même pour les plus petites choses j'angoisse à le pensée qu'on se moque de moi dans le métro.
Bonne journée et je serais super contente de pouvoir échanger avec vous.
Bises
M
30 ans 4
Salut les filles.

Tout d'abord merci de vos réponses. J'ai eu une période difficile ces derniers mois où je ne voulais plus penser à tout ça, mais là je reprends mon courage à deux mains et je vais essayer d'avancer!

Amilimelo merci beaucoup de ta réponse. Je vais acheter ce livre et me plonger dedans cet été. Je pense que tu as raison et que tant que je garde en tête cette obsession de vouloir être plus mince je reste bloquée dans le cercle vicieux de la culpabilité. Mais hélas il est très dur de s'enlever cette idée de la tête, parce-que j'aimerais vraiment mincir et je constate tous les jours à quel point je ne me satisfais pas de mon physique ...

Moony ça me ferait très plaisir qu'on se contacte en privé pour se serrer les coudes! Est ce que les choses se sont améliorées pour toi depuis la dernière fois?
32 ans Rennes 6
Et bien je me rejoins à vous; j'ai déjà posté un sujet à propose de ce problème dont je souffre depuis pas mal d'années.
N'hésite pas à venir en parler en Mp car il est très dur de trouver quelqu'un qui nous comprenne.
Dans mon entourage personne ne le comprends et s'en préoccupe vraiment pour eux je suis juste une grosse qui aime manger et n'a pas envie de faire d'effort pour perdre du poids...
Alors si on peut s'entraider allons y!!!
M
30 ans 4
C'est tout à fait ça. Encore aujourd'hui je ne me sentais pas bien et du coup après le repas du midi je me suis jetée sur des tartines de nut...
Après ça je me sentais coupable, en échec, encore plus mal quoi!
Quand j'ai parlé de mon moral avec une amie je lui ai dit qu'en plus le fait que je compense par la nourriture quand j'étais pas bien me déprimait encore plus parce-que je m'en voulais. Elle m'a dit que c'était comme ça pour tout le monde, que tout le monde compensait sur un truc quand ça n'allait pas et que souvent c'était en grignotant. Sauf que ce que les autres ne comprennent pas c'est que je ne prends pas de plaisir à manger paisiblement, c'est réellement une pulsion pour calmer quelque chose, et que ce n'est pas un choix si j'y cède (comme beaucoup le croient, pensant qu'eux ont les mêmes envies mais qu'ils ont juste la force d'y résister... ) c'est plus fort que moi.

Enfin bon on va se serrer les coudes et on va avancer. J'ai déjà commander "Maigrir sans régime" j'espère que ça va faire évoluer mon état d'esprit.
40 ans 34
Bonjour, je viens de rejoindre ce forum et j ai decouvert depuis peu que je souffrait d 'hyperphagie

Apres des années de crises, mes crises etaient espacèes parfois de plusieurs mois .Donc cela a pas ètè simple a diagnostiquer
B I U


Discussions liées