MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Respect de l’intimité des ados...

44 ans 17521
Quand j’étais enfant et ado, j’avais des camarades de classes qui se plaignaient que leur parents fouillaient leur chambre, lisait les lettres qu’ils ou elles recevaient, et aussi que leur  
mère avait lu leur journal intime… ces ados avaient l’impression de ne pas être respectés par les adultes, d’être toujours considérés comme des enfants qui ont des comptes à rendre sans cesse à leurs parents… l’inquiétude de leurs parents quant à leurs expériences et leurs découvertes de la vie (sexualité, sorties, drogue, automutilations…) ne justifiaient pas, à leurs yeux, cet « outrepassement » de leur intimité…

Et vous ? avez-vous vécu ce genre de choses ? comme l’avez-vous ressenti ? quelles en sont les implications dans votre vie d’adultes (pudeur extrême, méfiance ou au contraire tout assumer) ? dans votre vie de couple (suspicion, fouille des poches, exploration de la messagerie du portable ou confiance absolue) ? cela influe t-il sur votre comportement en tant que parents (reproduisez ou reproduirez-vous la même attitude que vous parents ou tout le contraire) et pourquoi ?

Pour ceux dont l’intimité a toujours été respectée en famille (comme c’est mon cas : ma mère n’a jamais fouillé dans mes affaires, ne lisait pas le courrier que je recevais, etc…), pensez-vous que c’était une bonne chose, une marque de respect, ou avez-vous pris cette liberté qui vous était donnée comme de l’indifférence ou du désintéressement de la part de vos parents ?
L
71 ans 7508
Ma mère a toujours respecter cette intimité mais je pense plutôt par désinteressement.
Je pense que si elle serait tomber sur un de mes journaux, elle l'aurait plutôt traiter comme un truc un peu puéril et inutile, en gros sans trop importance se donnant même pas la peine de jetter un coup d'oeil dedans.

Je crois que je n'irais pas jusqu'à fouiller tout les petits coins et lire les journaux intimes de mes enfants, disant que je ferais de mon mieux pour savoir comment ça va pour eux de peur de ne pas remarquer qu'ils ont un problème grave.
Ma mère a été un peu trop permissive même si on a su l'utiliser intelligement je trouve qu'on a tout de même certaine lacune et qu'il m'aurait fallu être un peu mieux encadrer tout de même.

Donc oui mes enfants auront quand même droit à une certaine intimité mais je serais vigilente au moindre signal. J'espère que on aura une bonne communication entre nous et qu'ils recontreront plus de compréhension de ma part que moi je n'ai eu de la part de ma mère.
41 ans 27 134
Je n'ai jamais aucun souci avec ma mère sur mon "jardin secret"...en fait elle a toujours respecté mes éventuels silences et ne cherchait pas à en savoir plus que je ne lui disai déjà.
Mais il faut dire qu'on a toujours été très proches, elle connaissait tous mes amis, était au courant de mes "béguins", et sans vouloir jouer les petites files modèles je ne lui ai jamais menti ou caché des choses importantes donc ...relation que je qualifierais de confiante.
Et dans ma vie de couple, je n'ai jamais eu tendance à fouiller dans les poches de mon mari , dans son portable ou quoi que ce soit...par contre je fouille dans le cerveau de mon homme parfois quand je sens que ça ne va pas !!! :roll:
64 ans seine et marne 862
J'ai toujours respecté l'intimité de ma fille aînée. Elle n'a jamais eu de comportement dangereux pour elle-même, donc pas de souci.
Pour la 2ème par contre, j'ai été contrainte et forcée de m'immiscer fortement dans sa vie privée pendant 2 ans. Phobie scolaire et sociale, 4 TS, anorexie puis boulimie, la totale quoi !! :cry:
Donc oui, j'ai fouillé sa chambre et ses affaires plusieurs fois par jour, pour chercher les médicaments, cutters, ciseaux, laxatifs et tout ce qu'elle aurait pu utiliser pour se faire du mal (elle a même avalé du shampooing, du gel douche et de l'eau de cologne !!! :shock:). Quand la période boulime a commencé, c'était pour vider ses tiroirs et placards de toute la nourriture (souvent périmée) qu'elle stockait et lui éviter ainsi une intoxication alimentaire (bonjour les yaourts et autres produits frais hors du frigo, dans une chambre à 24° par qu'elle avait toujours froid :? ....)
Depuis 1an 1/2 qu'elle va mieux, je n'ai plus besoin d'entrer dans sa chambre quand elle n'y est pas, je n'interviens plus qu'à sa demande.

Mon fils a 15 ans. Pour l'instant tout va bien, mais si un jour je lui trouvais l'air bizarre (style : yeux vitreux, haleine de phoque ;), comportement étrange, ...) je pense que je chercherai à en connaître les causes, quelle que soit la manière. Le plus important pour moi, c'est de protéger mes enfants, contre les autres ou contre eux-mêmes, peu m'importe les moyens. Quelle maman ne ferait pas la même chose dans notre "civilisation" actuelle ??!!
B
56 ans 167
Mes parents ont toujours respecté mon intimité, j'avais confiance et mes "secrets" n'étaient pas franchement dissimulés (genre lettres d'amoureux laissées sur mon bureau, etc...).

Bien évidemment, je trouvais évident de me comporter de la même façon avec mes enfants quand ils seraient devenus ados... Ouais... Quand ma fille à 15 a commencé à décapsuler à la vitesse grand V, j'aime autant vous dire que j'ai mis tous mes grands principes à la poubelle et que, toute honte bue, j'ai passé des heures à traquer les infos en fouillant sa chambre ! Je ne m'en cachais pas, du reste, elle le savait.

Depuis un mois, elle s'est calmée (il faut dire que le phénomène déclencheur et néanmoins petit copain a été remercié au profit d'un autre qui semble d'un comportement humain!), donc, moi aussi, plus d'intrusion.

Si je le juge nécessaire, je recommencerai. Aux grands maux, les grands remèdes ! Même si c'est moche, j'ai réussi à limiter les dégats en faisant ce que j'ai fait. Mais on m'aurait dit il y a seulement un an que je fliquerai ma fille... et pourtant !
44 ans 17521
il est bien évident que la situation d'urgence justifie totelamnt (à mes yeux) de "fliquer" un ado (pour reprendre le mot de brunehaut) pour son bien, quand on le sent en pleine dérive, si ça peut permettre de rétablir la situation, d'aider le jeune...

mais il y a aussi des parents (des mères le plus souvent) qui fouillent, fouinent, lisent le courrier sous le nez de leurs filles... en fait, je crois qu'il y a souvent un refus (surtout de la mère) de laisser grandir son enfant-ado et d'accepter qu'il ait une vie privée, ce qui est le signe d'une vie d'adulte, finalement...à savoir une sexualité, des amis que les parents ne connaissent pas forcement, ne pas toujours savoir où est l'ado, ces envis, ses angoisses, des problêmes...

moi j'avais une relation très complice (je l'ai toujorus d'ailleurs) avec ma mère, nous vivions seules, je ne lui ai jamais rien caché, elle n'a jamais fouillé, elle n'a pas eu à le faire, puisque j'ai été une ado plutôt tranquille (sauf que je souffrais de mes problêmes de poids, mais j'en parlais avec elle) et que je ne transgressais rien du tout... pour ça j'ai attendu d'être à la fac, loin d'elle, pour le faire... majeure et vaccinée, y a des trucs qu'elle ne saura jamais... ;)
50 ans 5519
Ma mère faisait ça. Je n'avais pas de journal intime, donc ça, c'est réglé, mais elle fouillait, pour trouver les notes que je disais pas (les mauvaises notamment), les lettres de petits copains, etc. Jusqu'au jour où je me suis rebellée. Elle a compris.
Je en fouille jamais les affaires de zom, et je respecterais l'intimité de mes enfants, ça oui. SAUF, et oui, y a un sauf, si je me rend compte qu'ils se droguent ou font un truc très louche, ou pire, fuguent.
1830
personnellement je n'ai pas eu à me plaindre, vu que je vis chez ma tante qui respecte totalement mon intimité. Ce n'était pas la même chanson avec ma psychopathe de mère qui trouvait que vu que j'étais SA fille à ELLE, elle avait tous les droits dont celui de fouiller dans mes affaires. Bon, j'ai eu de la chance, le hasard a voulu qu'on ne vive plus ensemble. Mais j'ai connu le genre "bon tu vas me dire pourquoi tu as écrit ça dans ton journal intime, c'est pas vrai..." blabla en revenant de l'école.

Pour moi, y a pas pire. Je perds confiance en quelqu'un dès qu'il fouille dans mes affaires, et même l'excuse "c'est pour ton bien" ne marche pas avec moi. J'ai eu des problèmes, plutôt graves, mais ma tante n'est jamais venue fouiller dans mes affaires pour m'enlever ciseaux, cutter etc. Jamais. Parce qu'elle sait que 1° ça ne sert à rien, si je veux me blesser je trouverai un autre moyen, et que 2° elle aurait perdu toute mon estime en s'abaissant à fouiller mes affaires personnelles dans mon dos.

Ma cousine, c'est pire, à 18 ans elle efface avec constance les sms de son petit copain et de ses amies (tous quoi), parce que sa mère prend souvent son portable pour lire ses messages. Sa mère est parano et un peu comme la mienne, voila, on est leurs filles alors tout, de notre être jusqu'à nos relations sociales, doit être inspecté.

Pour moi, fouiller comme ça dans les livres, journaux intimes, courrier, portables de son enfant, c'est hideux, c'est laid, c'est bas et c'est pervers. Je sais que parfois ça s'impose, et c'est plus rare qu'on ne le croit d'ailleurs, en cas d'urgence comme le dit Karen, mais autrement, c'est vraiment faire preuve d'une perversité latente, et d'un besoin de tout savoir, tout contrôler sur son gosse. Une sorte de surveillance à outrance, malsaine, pour être bien sûr que son enfant va pas voir ailleurs, etc etc. Bref, vous voyez ce que j'en pense ;)
36 ans affalée à côté d'une bière 533
moi j'étusie loin de chez moi, alors à chaque fois que je rentre, je retrouve ma chambre rangée par ma mère :?
Je pense qu'elle a du fouillé au moins une fois dans mes affaires, et même plus...
Mes relations avec ma mère son bonne, mais reste que de surface, en fait elle ne connait pas vraiment ma façon de voir le monde, mes opinions,etc...

Chez moi on me considère toujours comme une enfant, des fois c'est très difficile, surtout de la part de mes deux soeurs et du mari de l'une d'elle :cry:

Mais tout le monde s'en fout, je sais pertinement qu'ils ne me comprennent ( et quand je leur dis ça ils se foutent encore plus de ma gueule :cry: ), ils ne me prennent jamais au sérieux, c'est très dur.

Je viens d'avoir 19 ans et je ne me considère plus comme une ado, même si je sais que je ne suis pas encore tout à fait adulte ;)

Pourquoi est-ce qu'on me considère encore comme une gamine?
J'aimerais bien comprendre...
30 ans 78 1411
Mes parents me laissent faire ce que je veux avec des limites et en leur en parlant avant. Bien sur comme j'ai beaucoup de liberté je ne fais rien d'incensé mais mon père et j'ai remarqué ça rescement fouille dans ma chambre ou lis mes textes, je trouve ça derangeant et déplacer de sa part surtout quand on sait qu'il tient un discours "ouvert". Mais bon je ferme ma guelle car pour l'instant il n'a rien dit de vraiment déplacer mais p'tre qu'un jour ça petera.
S
32 ans Expat 1409
Je n'ai jamais eu ce genre de problème avec mes parents. En revanche, ils ont déjà fouillé la chambre de mon frère, car ils n'ont pas confiance en lui.

J'ai toujours dit à ma mère ce que j'avais à lui dire, on s'engueule souvent, ou plutôt on s'engueulait, car ca fait plus de 5 mois que je l'ai pas vue. Cependant, elle ne m'a jamais fliqué, et de toute facon, elle n'en a jamais eu besoin, je rentrais (presque :D ) toujours à l'heure, j'étais toujours joignable et donc elle n'était jamais inquiète...
Mais j'imagine que certains parents font ca pour se rassurer, même si je suis d'accord sur le fait qu'ils devraient éviter (ma mère d'accueil est un peu comme ca aussi...)
25 ans 30
Quand je lis les récits, je me rend compte à quel point ma mère est parfois très intrusive ... Moi, je trouve ça très gênant. Surtout que je suis très secrète et pudique. Le respect de ma vie privé c'est essentiel, pour moi, pour mon équilibre et si quelqu'un ne le respecte pas, ça me blesse.
Ma mère (mon père absent de ma vie) est du genre parano. Elle veut avoir le contrôle et ma vie fait partie de ce qu'elle veut contrôler. Elle refuse de frapper avant d'entrer dans ma chambre, alors même que je suis en train de m'habiller ; vient me voir quand je suis aux toilettes ou sous la douche. Je sais qu'elle a fouillé dans mes affaires à plusieurs reprises (porte entrouverte quand je l'ai laissé fermé, des affaires pas tout à fait comme je les avait laissé). J'ai pris l'habitude d'avoir mon journal intime sur moi mais je planque les anciens (j'en tiens un depuis l'âge de sept ans).
Aujourd'hui, j'ai 19 ans mais je ne supporte pas son comportement. À ses yeux, c'est pourtant tout à fait justifié, c'est moi qui suit en tort de protester ... J'en souffre et elle semble refuser de l'entendre. C'est de plus en plus dur.
26 ans Ici 284
De mon côté ma mère étant une personnalité manipulatrice m'en a fait voir des vertes et des pas mûres durant mon adolescence et n'a donc jamais respecté mon intimité. Je ne saurais pas dire si elle a fouillé mais elle a très souvent rangé ma chambre à ma place lorsque je m'absentais pour mes cours. Oh ça une mauvaise rangeuse je l'ai toujours été mais elle aggravait la situation en rangeant à sa façon (si on peut appeller ça ranger). Passer du temps à s'investir dans ce genre de chose et se friter avec mon père lui ont même valu de ne jamais voir mes tocs et mutilations pourtant assez évidents :roll:
Comme ChloPlume, elle m'a toujours imposé sa vision des choses et si jamais je proteste je suis en tort mais aussi une chiante/gosse mal élevée/... et dans mon cas j'ai tiré un trait sur le fait d'arriver à lui faire comprendre mon point de vue et ma souffrance. Elle refuse de l'entendre tout comme elle a toujours refusé devoir ma souffrance depuis des années, elle fait toujours semblant de m'écouter.
Par contre, et je la félicite pour cela assez couramment, elle a toujours une excuse pour expliquer ses comportements même les plus "limites". Les "c'est pour ton bien", je suis chez moi je fais ce que je veux", "c'est moi qui habite ici", ou le récurrent "mais non mais je blablala" :x
Elle a essayé de contrôler le moment de ma première fois aussi, m'empêcher de dormir chez mon copain ou d'aller voir un gynécologue pour avoir une contraception. Je dis "essayé" car mon père, à son plus grand mécontentement l'a recadrée sur ce sujet-là en lui rappelant que j'avais quand même 17 ans. :? (mon père lui par contre est plutôt ultra-distant de tout et ne s'est jamais immiscé dans rien, mais étant peu présent cela n'a jamais apporté aucun équilibre concret)
A cause de tout cela mes relations avec ma mère sont très tendues, je peux parfois bien m'entendre avec elle mais je me rends compte que je peux être très (trop) dure à son encontre (et c'est plus fort que moi) :(

Pour ce qui est de reproduire ce schémas-là sur autrui, cela ne m'est jamais venu à l'idée étant en couple. D'un côté j'en ai trop souffert, de l'autre je pars de l'adage "ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas que l'on fasse à toi même", je ne supporterai pas que mon copain fouine derrière mon dos dans mes affaires. En règle générale je déteste me mêler des affaires au de la vie d'autrui.

Si je devais donner un avis là dessus je dirais qu'il est dommage (hors cas de nécessité bien sûr) de fouiller dans les affaires de son enfant, qui sont son jardin secret en construction. Perturber cela est une façon de lui montrer qu'il n'est pas digne de confiance et donc de le dévaloriser durablement.
25 ans 30
C'est une attitude que j'ai du mal à comprendre. Ne pas vouloir écouter ses propres enfants ...
Cela dit, il apparaît normal que tu aies, vis-à-vis de ta mère, un jugement dur, Black-Leather, compte tenue des mauvaises expériences passées. Il faudra peut-être du temps pour que vous retrouviez un équilibre mais c'est tout ce que je te souhaite.

Je sais que ma mère s'est sentie profondément coupable de mes mutilations et de ma TS, persuadée que c'était sa faute, alors qu'il s'agissait de bien autre chose. Elle ne l'a pas vu venir, c'est peut-être aussi pour ça qu'elle veut avoir le contrôle, pour être certaine de ne pas revivre cette période. Seulement, c'était il y a plus de trois ans ... Et j'avoue que là, c'est franchement lourd. Le pire, ça reste quand elle me dénigre devant témoins. Elle insiste sur mes crises de boulimie, explique je suis désagréable, que je ne fais pas assez le ménage, que je ne l'aide pas à faire ceci ou cela ... J'ai l'impression, dans ces moments là, qu'elle voudrait que ses amis me détestent. Mais en fait, elle cherche juste un soutien moral. Cela doit-il se faire aux frais des enfants ?
M
90 ans 1565
Franchement,j'ai l'impression que ta mère t'infantilise Chloplume. Tu as 19 ans,c'est-à-dire plus l'âge pour que ta mère contrôle ta vie. Même si tu t'es fait du mal dans le passé,je ne vois pas en quoi te fliquer de cette manière t'est utile. C'est surtout prendre le risque de provoquer des clashs entre vous deux.
B I U


Discussions liées