MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

problemes de couple besoin de conseils

P
37 ans 5
Bonjour a ttes,
Je me tourne vers vs aujourd'hui car je ne sais plus ou j'en suis... Je suis l'heureuse maman d'une petite princesse de 15 mois ardemment desiree... Depuis plusieurs  
mois c'est devenu l'enfer a la maison, c'est.simple j'ai l'impression de devenir folle... Mon mari devient une personne que je ne connais pas et que je ne peux plus supporter... Des qu'il.rentre du travail il hurle sur la petite et moi pour la moindre broutille. Le peu de temps qu'il est a la maison il ne fait que dormir (lever midi,.repas, sieste de 14 a 18h minimum...). Il est agressif ne.supporte aucune remarque bref je ne suis meme plis capable de vs dire si j'eprouve encore qq chose pr lui... Je trouve son education trop autoritaire par exemplr il tape sur la tete de la petite car elle fait tomber qq chose et me hurle dessus si.je la.defends... Je pense serieusement a divorcer mais ma fille me retiens car je ne souhaite pas le laisser seul avec elle un week end sur 2 et moitie des vacances surtt kil traville bcp dc il laisserait la petite chez sa mere qui a la main tres facile (elle a deja taper ma.fille)... Je suis perdue que feriez vous???
58 ans Franche Comté 995
houaaaa

mais sais tu que frapper un enfant, c'est de la maltraitante ?

sur la tête ?

et que frapper sur la tête d'un enfant peut lui infliger des séquelles neurologiques ?

c'est grave.

tu peux aller expliquer ça vite fait chez le médecin, l'assistante sociale pour que ta fille et toi soyez protégées.

il faut te faire aider rapidement. courage.
639
Pour commencer, as tu aborder le sujet avec ton mari ?
69 ans 3528
Tu dis qu'il a changé, ça veut dire qu'il n'était pas comme ça avant ? Y a-t-il eu des changements récents qui peuvent expliquer son attitude (pression au travail, problèmes financiers, familiaux...) ?

Sa maman a "la main leste", ce qui veut dire qu'il a probablement été éduqué par les coups, il est donc difficile pour lui d'imaginer une autre manière de faire.

Quelle est sa réaction quand tu essaies d'en parler avec lui ? Penses-tu qu'il accepterait de se faire aider pour remettre en question sa manière d'agir ?

Dans tous les cas, comme le dit députée, si ta décision est prise et que tu souhaites le quitter, tu peux porter plainte lorsqu'il frappe la petite, et faire en sorte qu'il ne puisse pas la garder seul tant que ses problèmes de violence ne sont pas réglés. Pour cela l'idéal et de te rapprocher d'associations spécialisées sur l'enfance maltraitée, ils sauront te conseiller.
P
37 ans 5
Merci a toutes pr vos reponses... J'ai deja parle de la situation avec lui, selon lui moi ke laisse tout faire... Effectivement il a ete eleve "a la dure" ses parents ne s'imaginent pas qu'il est possible de faire obeir un enfant sans fessee ou gifle, education qui me revolte au plus haut point, un enfant est tres intelligent et comprend ce qu'on prend le temps de lui expliquer... Bref, pour le coup sur la tete dont je parlais, c'est vrai que ca m'a choquee mais ce n'etait pas tres fort, la choupette n'a meme pas reagi... Neanmoins ca n'excuse tien, je voudrais lui faire comprendre que frapper pr se faire obeir n'est pas la solution meme s'il n'a connu que ca etant petit... Quand a sa mere qui a frappe ma fille, c'etait sous mrs yeux, je me.suis fachee, puis j'ai raconte l'incident a mon mari il a trouve ca inadmissible... Du coup on refuse de lui laisser garder puce quand on.aurait besoin (je suis a la maison)...
Voila surtout pourquoi je ne le comprends pas... Il trouve aberrant que sa mere mette drs fessees a notre fille, mais lui fait pareil lorsqu'elle n'ecoute pas... Une fessee de temps en tempq peut a la limite etre necessaire (et encore) mais sysyematiquememt pour qu'elle ecoute la non!!! Bref je suis paumee je ne sais plus quoi faire ni penser...
69 ans 3528
C'est difficile quand on a des attitudes divergentes au niveau éducation. J'ai fait face presque au même problème avec mon mari. Aujourd'hui encore, on a des discussions houleuses à ce sujet. L'avantage, c'est que j'ai commencé à lui en parler dès la grossesse, car c'était important pour moi d'élever notre enfant sans violence. Il a toujours des réactions auxquelles je n'adhère pas, mais qui ne mettent pas notre fille en danger (coups etc.), donc j'essaie moi aussi d'être souple.

Je ne sais pas comment réagis ton mari, mais dans mon couple, le problème quand j'en parle et expose mes arguments, c'est que mon mari a l'impression que je juge et remets en cause sa "culture" au sens large. La manière dont il a été éduqué, la manière dont la plupart des gens éduquent les enfants autour de lui etc. Il le prend donc assez mal, comme un jugement de valeur. Il faut beaucoup de patience pour réussir à désamorcer ce genre de conversation. Mon mari ne l'admet pas, mais je vois bien qu'il fait des efforts et cherche d'autres manières de faire, qu'il écoute ce que je lui dis et le prend en compte. Il se met parfois en colère car il a l'impression que je l'empêche de jouer son rôle en ne le laissant pas agir comme il le veut avec sa fille.
Je sais, pour le connaître, qu'un jour il reconnaitra les bénéfices du mode d'éducation que je mets en place, mais en attendant il faut ménager les sensibilités et c'est délicat.

Si tu y arrives, il peut être bon de guider ton mari vers une remise en question de la manière dont il a été éduqué. Peut être en essayant de le "reconnecter" avec ses émotions d'enfant. Il est aussi important de le valoriser lorsqu'il arrive à agir différemment avec votre enfant. Il faut qu'il ait suffisamment confiance en lui pour se lancer sur une manière de faire totalement différente de ce qu'il a connu.
27 ans 95
Coucou :D

Peut être suis-je un peu mal placée pour te conseiller n'ayant pas d'enfants...mais ta situation ressemblent tout simplement à celle que j'avais avec mes parents.

Mon père a été élévé à la dure. Frapper par coups de poing, de ceinture, de chaussures même...priver de manger, etc. Ma mère également n'a pas eu une enfance tendre, mais elle souhaitait que ses enfants n'ont pas la même enfance qu'elle a eu.

Dès ma naissance, mon papa a été agressif, et ce pire avec l'adolescence. Il m'emprisonnait, me surprotégeait, également il était toujours sur mon dos, quitte à être violent.
Je ne regrette pas mon éducation, mais c'est à ma maman en partie que je la dois.

Mon papa, je pense, a eu ce besoin naturel de reproduire ce que j'ai subit...recémment, étant partie de mon domicile il y a 2 ans, il a enfin avouer avoir été dur et injuste avec moi.
Si tu veux, à ma naissance, mon papa a été jaloux tout d'abord de ne plus être la personne autour de toutes les attentions. Avec l'âge, Maman et moi avons nourrit une relation très proche et fusionnelle ce qui a mis encore plus en rage mon père. Il m'a fait beaucoup de mal verbalement, et également physiquement.

Je lui ai pardonner...mais je n'ai pas oublier. Il en a tellement subit jeune que devenant parent, il a reproduit naturellement son éducation, même si mauvaise soit elle. Vengeance? Je ne sais pas, mais avec mon petit frère il ne s'est jamais comporter ainsi.

Donc peut-être se sent-il oublié, passé après...je ne saurais dire. Mais je t'avoue que des désaccords sur l'éducation existe dans chaque couple je pense puisqu'on reprends quelques marques de celle ci pour celle de nos enfants.
Le divorce, ne te sens pas "obligée" de rester avec ton mari pour ta fille. Ma mère a pris sur elle pendant des années pour mon frère et moi afin que l'on est un père présent. Mais, crois moi, la seule chose que mon frère et moi voulions, c'est le bonheur de nos parents, et il passaient par une séparation. Les enfants préfèrent encore avoir ses parents séparés mais heureux, qu'ensemble et des disputes quotidiennes.

Voilou, bonne soirée à ta petite famille !
32 ans 450
a 15 mois une tape sur la tête :shock: meme si cest une petite pichenette et que le bebe a rien sentie c'est le geste qui choque en fait.
Il y a une difference entre donner une fessée a un gamin têtu qui n'écoute pas je trouve et une tape sur la tête d'un bebe.
Essaie d'en parler avec lui.
34 ans 2879
Peut-être pouvez-vous trouver un terrain d'entente...Il y a des choses qu'il veut interdire à sa fille, pourquoi pas si ça lui tient à coeur. Pour toi c'est la manière de faire qui bloque, pourquoi ne pas lui expliquer comment tu vois la manière d'imposer l'interdit et de reprendre l'enfant ?

Mon compagnon a crié un jour sur notre fils de 1 an (ou même pas) à l'époque. Je lui ai dit que je n'étais pas d'accord, lui m'a dit que je permettais trop de choses. C'était vrai, les interdits ça n'est pas mon truc à la base et je ne lui rendais pas service en ne posant pas de limites fermes.

J'ai travaillé dessus, et lui a adopté un comportement ferme mais tendre, attentif, qui me convient très bien :)

C'est moi qui m'agace le plus avec notre fils maintenant :roll:
44 ans région parisienne 5831
Un point essentiel, je crois, c'est de ne pas sans cesse le contredire devant votre fille: ce n'est sans doute pas simple pour lui de voir son éducation remise en question (même si c'est justifié, à mon avis), mais si tu le fais devant ta fille, si tu prends la défense de ta fille devant elle, tu risques de le braquer encore plus.

Je serais toi, j'essayerai d'aborder ça quand la petite est couchée. Dans l'idéal, une fois qu'il serait convaincu du bien-fondé de tes arguments, c'est lui même qui irait rectifer le tir auprès de la gamine.

Bon, c'est clair que les grosses divergences de système éducatif, c'est très dur à gérer dans la pratique. Pour beaucoup de monde, les critiques de l'éducation reçue et donnée s'apparentent à des critiques personnelles, et ils n'arrivent pas à prendre du recul par rapport à cela. C'est pourquoi je pense qu'il faut au maximum éviter de le faire en public, sinon, ça fonctionne encore moins.
56 ans en Suisse .... 852
+1 avec mamykro, le désaccord sur l'éducation ne doit pas se faire devant les enfants.

Dans ton premier message tu dis qu'il est parfois violent avec votre fille, il lui tape sur le tête mais dans un autre message, tu dis qu'elle n'a pas réagit à cette tape.

Je suis d'une grande intolérance face à la violence de tout genre mais encore plus en ce qui concerne la violence faite aux plus faibles. Cependant, la "tape" sur la tête qui fait que l'enfant de réagit pas pour moi ce n'est pas de la violence hein !

J'aime bien aussi le témoignage d'Okapi. Je pense que lorsque l'un des deux parents est très (trop) permissif il est difficile à l'autre d'apporter sa pierre à l'édifice de l'éducation sans passé pour un bourreau. Quand il dit que tu laisses trop faire n'a-t'il pas un peu raison ?
56 ans en Suisse .... 852
bailabianca a écrit:
+1 avec mamykro, le désaccord sur l'éducation ne doit pas se faire devant les enfants.

Dans ton premier message tu dis qu'il est parfois violent avec votre fille, il lui tape sur le tête mais dans un autre message, tu dis qu'elle n'a pas réagit à cette tape.

Je suis d'une grande intolérance face à la violence de tout genre mais encore plus en ce qui concerne la violence faite aux plus faibles. Cependant, la "tape" sur la tête qui fait que l'enfant ne réagit pas pour moi ce n'est pas de la violence hein !

J'aime bien aussi le témoignage d'Okapi. Je pense que lorsque l'un des deux parents est très (trop) permissif il est difficile à l'autre d'apporter sa pierre à l'édifice de l'éducation sans passer pour un bourreau. Quand il dit que tu laisses trop faire n'a-t'il pas un peu raison ?


Même message avec moins de fautes :oops:
42 ans 50
La tape sur la tête doit être bannie, que ta fille réagisse ou non car l'habitude fait peut-être qu'elle s'est endurcie et le jour ou il sera un peu trop énerve... :x

La fessée est un choix libre mais elle ne doit pas faire mal et limiter la récurrence. Ne jamais donner de fessée autre qu'à la maison car ce n'est pas l'humiliation devant des tiers-personnes qui donnera à l'enfant confiance en lui plus tard.

Quant à l'éducation, elle doit être faite par les parents, jamais les grand-parents (ou oncles/tantes ...) ne doivent lever la main sur leur petit-enfants.

Mon mari a trouvé une technique qui marche plutôt bien avec nos enfants (à partir de 2 an et demi, je ne sais pas si c'est assimilable par une enfant trop jeune). Lorsqu'ils font une bêtise, c'est le coin (genre 2-3 minutes) et si c'est une "grosse" bêtise, c'est la "prison". La prison consiste à mettre notre enfant sur une couverture au sol, allongé sur le ventre, la tête sur le coté, les pieds joints et les bras le long du corps à toucher les cuisses (grand max 5 min). Ils prennent cette position tout seuls Cela les embête suffisamment pour que le simple fait de parler de la "prison" les calme direct. Ils connaissent les règles. Ca leur met une limite sans pour autant leur mettre de fessée et ils prennent la pose seuls sans aucune intervention physique violente.

Mon Conseil (qui n'est pas une vérité absolue): Arrêter immédiatement de mettre des tapes et trouver une méthode de type "prison" (peut-être une technique un peu plus simple vu l'âge de ta fille), l'enfant gardera sa confiance en lui et le responsabilisera davantage. Si ton mari ne peut se retenir de se faire comprendre autrement que par la violence physique, c'est qu'il a un problème et s'il a vraiment trop de mal à se contrôler, installez une charte entre vous pour qu'il sorte prendre l'air 15 min pour relativiser et se calmer de lui-même.

Nous avons toujours des type d'éducation différent dans un couple mais les punitions ne doivent pas tomber systématiquement dans le domaine du rapport de force physique (type fessées, claques, tapes ...) de cette manière le compromis est plus simple dans le couple.
A
32 ans 12
Cela se passe comment avec ton mari désormais???
B I U