MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Qu'est-ce que la RA?

45 ans Paris 9866
sissi69 a écrit:
Bonjour à toutes,

trashrap a écrit:
Pour résumer, le principe de base est d'arriver à manger ce dont tu as envie, mais uniquement quand tu as  
faim et à satiété. Ce qui est forcément moins simple qu'il n'y parait...

Que ce passe t il Trashrap ce matin, vous n'avez pas dû relire votre phrase, moi elle m'a fait bondir..
Le RA ce n'est pas cela

J'ai trouvé intéressant sur le site du GROS la foire aux questions :
http://www.gros.org/vos-questions/foire-aux-questions

et cette petite phrase qui a fait tilt!

"Pour maigrir de façon plus durable, mieux vaut se réconcilier avec la nourriture, manger les aliments qu’on aime, sans interdit,
et dans les quantités qui conviennent à nos besoins : de tout, mais pas trop en quantité."

Je comprends une alimentation variée, en quantité quand même limitée et qui doit convenir à ses besoins journaliers.
C'est une phrase qui me parle mais me fait penser un chouia à des préceptes de régime quand même.



Et toutes les autres phrases AUTOUR de celle qui te fait tilt... tu n'as pas remarqué qu'elles te permettent de la comprendre en fait totalement à l'opposé de la pensée régime? Ne vois-tu pas qu'ici manger "trop" serait manger sans faim, tout simplement? ;)
102 ans Lugdunum 1894
reinette81 a écrit:
"Pour maigrir de façon plus durable, mieux vaut se réconcilier avec la nourriture, manger les aliments qu’on aime, sans interdit,
et dans les quantités qui conviennent à nos besoins : de tout, mais pas trop en quantité."

ben moi cette phrase je la comprends comme manger à sa juste faim (donc pas au delà de sa faim), pas de manger moins que ce que notre corps réclame et se mettre donc en restriction cognitive. La limite n'est pas donnée par les "il faut" mais par le corps qui dit "stop" avec la satiété.

TA diété, elle était pro RA? Je veux dire répertoriée par le GROS?



Oui c'est une dièt. répertoriée sur le site du GROS.

Je te rejoins sur les notions d'appétit et de satiété, les deux très grandes difficultés de la RA pour moi.

Ma lecture de cette phrase peut être évoluera mais pour l'instant je retiens : Maigrir durablement = sans interdit avec les aliments que l'on aime à condition qu'ils soient variés et limités.
45 ans Paris 9866
sissi69 a écrit:
Ma lecture de cette phrase peut être évoluera mais pour l'instant je retiens : Maigrir durablement = sans interdit avec les aliments que l'on aime à condition qu'ils soient variés et limités.


D'accord. Et cette limite c'est quoi? et fixée par qui ou par quoi?
46 ans seine maritime 4272
Est-ce qu'il y a des nutri ou autres pros qui travaillent sur ça ?
Il vaut peut-être mieux se faire accompagner non ?
102 ans Lugdunum 1894
poupoule a écrit:
sissi69 a écrit:


Et toutes les autres phrases AUTOUR de celle qui te fait tilt...
Je n'aime pas la moquerie.
Si ce n'est pas pour m'aider dans ce difficile chemin de la RA, je me passerai de vos interventions Poupoule. Et pourtant j'aime vous lire même si je vous trouve souvent intolérente
tu n'as pas remarqué qu'elles te permettent de la comprendre en fait totalement à l'opposé de la pensée régime? Ne vois-tu pas qu'ici manger "trop" serait manger sans faim, tout simplement? ;)
Je ne le remarque pas encore aussi bien que vos années d'expérience vous l'on permis. Mais je me sais intelligente et capable d'évoluer.
Je veux que l'on m'aide à comprendre mais les effets de manche, les sous entendus, les dictats, non merci.

Poupoule vous possédez maintenant tous les mécanismes de la RA, mais comprenez aussi que pour un néophyte c'est un puit sans fonds de questionnements.
Je vous remercie du temps que vous prenez inlassablement (quoi que?) à répéter encore et encore votre expérience, de nous donner des explications souvent utiles.
Mais si d'aventure la lassitude à nos demandes devient trop importante, il est préférable de passer son chemin.




sissi69 a écrit:
Ma lecture de cette phrase peut être évoluera mais pour l'instant je retiens : Maigrir durablement = sans interdit avec les aliments que l'on aime à condition qu'ils soient variés et limités.

D'accord. Et cette limite c'est quoi? et fixée par qui ou par quoi?

Je ne le sais pas encore précisement mais je travaille dessus avec ma dièt du GROS.
45 ans Paris 9866
sissi69 a écrit:
Poupoule vous possédez maintenant tous les mécanismes de la RA


Sûrement pas (comme j'en ai souvent parlé d'ailleurs, mais peu importe).
Par ailleurs, personne ne s'est "moqué" de toi comme tu dis, tu débarques avec un ton que J'AI trouvé très donneur de leçons et on t'a répondu plutôt calmement. Je ne vois pas en quoi c'est se moquer que rappeler à qqn que toute phrase se lit dans un contexte, ça évite une bonne partie des contre-sens. Quel intérêt aurait la ra s'il s'agissait de manger dans des "limites" fixées extérieurement? ce serait juste un régime comme un autre...

Bon courage dans tes réflexions.
102 ans Lugdunum 1894
poupoule a écrit:
sissi69 a écrit:
Poupoule vous possédez maintenant tous les mécanismes de la RA


Sûrement pas (comme j'en ai souvent parlé d'ailleurs, mais peu importe).
Par ailleurs, personne ne s'est "moqué" de toi comme tu dis, tu débarques avec un ton que J'AI trouvé très donneur de leçons et on t'a répondu plutôt calmement. Je ne vois pas en quoi c'est se moquer que rappeler à qqn que toute phrase se lit dans un contexte, ça évite une bonne partie des contre-sens. Quel intérêt aurait la ra s'il s'agissait de manger dans des "limites" fixées extérieurement? ce serait juste un régime comme un autre...

Bon courage dans tes réflexions.



Ne te fâche pas Poupoule.
Bon! j'ai touché un point sensible visiblement mais je ne veux pas te peiner juste exprimer mon ressenti.
Et personne d'autres, que toi, ne s'est moqué sur ce post.

Peut être aussi ne te rends tu plus compte de ta forme d'expression.
Allez je suis très sensible actuellement, c'est pour cette raison que j'interviens peu sur le forum, mais là aussi je me soigne.

Pour les leçons à donner...j'en suis incapable pas encore assez d'expérience comme toi et je ne débarque pas, comme tu dis de mars ou d'ailleurs, je suis sur VLR depuis qqles mois déjà.

Merci pour tes voeux, j'en ai besoin pour avancer sans découragement.
31 ans Dans le sud ;) 5608
Sisi, Poupoule ne s'est pas moquée de toi. Et la réponse à cette question

Citation:
D'accord. Et cette limite c'est quoi? et fixée par qui ou par quoi?


Est : toi, ta faim, ta satiété, tes envies et tes sensations du moment. Ni plus ni moins.
102 ans Lugdunum 1894
LaDemoiselle a écrit:
Sisi, Poupoule ne s'est pas moquée de toi. Et la réponse à cette question

Citation:
D'accord. Et cette limite c'est quoi? et fixée par qui ou par quoi?


Est : toi, ta faim, ta satiété, tes envies et tes sensations du moment. Ni plus ni moins.



Et si mes envies ne sont que sucrées, par exemple.
Pas de problèmes? Le diversité de l'alimentation c'est important aussi. Pourquoi le dire serait faux?
En ce qui concerne la quantité, c'est notre sensation de satiété qui va la définir. Ce qui sera le plus difficile c'est de résister aux tentations de grignotages qui eux ne sont jamais dicter par la fain mais par nos envies...mais peut être qu'en RA, le grignotage diminue.
39 ans très au sud 7887
oui mais si tu as envie de sucré à un moment, plus tard ça se rééquilibrera car ton corps demandera ce qui lui manque. Puisque justement le fameux "équilibre" ne se fait ni sur un jour ni sur une semaine mais plusieurs semaines.

Et puis je pense qu'il y a fort à parier que si tu n'as envie que de sucré c'est aussi que tu es en pleine compensation et "crise" cognitive.

A un moment tu auras envie de telle chose et tu peux ressentir le besoin d'en faire une "cure" jusqu'à ce que ton corps ai la quantité qu'il juge nécessaire de ce qu'il attendait, mais très vite tu vas varier de toi même ton alimentation. Ou alors tu es certainement dans une autre problématique psychologique.

Pour ma part j'ai constaté que justement je grignotais beaucoup moins en mangeant les aliments anciennement interdits aux repas. Je ne ressens plus ou du moins peu leur envie en dehors des repas. En tout cas nettement moins qu'avant le début de la RA. ça se régule tout seul. Lentement certes! mais surement.
31 ans Dans le sud ;) 5608
sissi69 a écrit:
Et si mes envies ne sont que sucrées, par exemple.
Pas de problèmes? Le diversité de l'alimentation c'est important aussi. Pourquoi le dire serait faux?
En ce qui concerne la quantité, c'est notre sensation de satiété qui va la définir. Ce qui sera le plus difficile c'est de résister aux tentations de grignotages qui eux ne sont jamais dicter par la fain mais par nos envies...mais peut être qu'en RA, le grignotage diminue.


Excuse moi, mais j'ai l'impression qu'on ne parle pas, mais alors pas du tout de la même RA.
47 ans à la maison ! 10072
HS : Tu as remarqué Sissi que tu vouvoies les membres envers qui tu es en colère, puis les tutoies à nouveau ?

Le principe de la RA est de faire confiance à son corps (et non à sa tête), d'écouter ses besoins et non ses envies. Que tant qu'on ne sait pas écouter son corps, les envies ne correspondront pas aux besoins, mais à ce qu'on appris (par son éducation familiale, par la société en général). Chaque individu étant différent d'un autre, ses besoins aussi seront différents.
102 ans Lugdunum 1894
trashrap a écrit:
HS : Tu as remarqué Sissi que tu vouvoies les membres envers qui tu es en colère, puis les tutoies à nouveau ?

Ca dénote un vilain trait de caractère ça non? Entre parenthèse, le tutoiement chez moi est tjrs très difficile
Je ne me sens pas en colère je t'assure mais noyée dans mes questionnements et agacée de ne pas tout comprendre vite

Le principe de la RA est de faire confiance à son corps (et non à sa tête), d'écouter ses besoins et non ses envies. Que tant qu'on ne sait pas écouter son corps, les envies ne correspondront pas aux besoins, mais à ce qu'on appris (par son éducation familiale, par la société en général). Chaque individu étant différent d'un autre, ses besoins aussi seront différents.

Ce que tu dis là me parle vraiment, il me faut toujours comprendre pour agir et j'ai le sens de la critique en plus(saine, je préfère le signaler). Le lâcher prise pour moi va être très difficile. Et a bien y réfléchir (encore) je pense que de trop lire les expériences des uns et des autres sur la RA brouille ma propre vision et l'expérience que je dois faire dans les mois ou années à venir.
Comme je le pense aussi chacun son chemin, son ressenti et une novice en la matière comme moi avec des personnes d'expérience forcément ça coince.




Merci Trashap du temps que tu consacres à nous éclairer, vraiment!
47 ans à la maison ! 10072
Vu de l'extérieur, je dois avoir l'air d'une horrible donneuse de leçon (je m'agace souvent moi-même), mais dire ce qu'on à compris aux autres, c'est aussi et surtout se le répéter à soi-même. Je ne suis qu'au début de ma RA moi aussi. Entre comprendre certaines choses et les appliquer, il y a un monde. Chacun fait sa propre expérience, alors il est forcément difficile de projeter dans celle des autres. Mais on doit pouvoir piocher quelques points chez les uns ou chez les autres.

Dans la RA, pas de comparaison possible de résultat, puisque celui-ci ne peut s'indiquer par un chiffre. pas de comparaison de perte de poids ou de taille de vêtement, pas de comparaison de résultat sportif ou intellectuel. Il n'y a pas de compétition entre nous. Si on parle de nos expériences, c'est d'abord parce qu'on en a besoin (je suis convaincue que ça fait partie de la thérapie), ensuite parce qu'on peut quand même penser que ça peut aider ou simplement encourager.
48 ans 35 10308
sissi69 a écrit:
Et si mes envies ne sont que sucrées, par exemple.
Pas de problèmes? Le diversité de l'alimentation c'est important aussi. Pourquoi le dire serait faux?
En ce qui concerne la quantité, c'est notre sensation de satiété qui va la définir. Ce qui sera le plus difficile c'est de résister aux tentations de grignotages qui eux ne sont jamais dicter par la fain mais par nos envies...mais peut être qu'en RA, le grignotage diminue.

Est-ce que tu as essayé de te laisser aller à tes envies, vraiment? Est-ce que si c'est le cas tu as eu des envies de sucré pendant longtemps.
La diversité de l'alimentation elle se fait naturellement dans une démarche de RA, mais pas forcément à l'échelle d'un repas, ni même d'une journée. Je ne peux pas croire qu'on puisse n'avoir envie que de sucré pendant une semaine. Ca fait d'ailleurs partie des exercices proposés par Zermati il me semble.
La RA pour moi c'est justement fait pour se débarrasser des pulsions de grignotage (si par grignotage on entend ce qu'on mange par besoin de l'acte de manger, et par envie "psychologique" et non pas par vrai écoute des besoins de son corps).
B I U