MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Qu'est-ce que la RA?

100 ans 20875
^Merci de vos réponses détaillées. Ca parait effectivement une bonne solution afin de se reconcilier avec la nourriture que d'etre à l'ecoute de son corps MAIS je vois mal comment  
on arrive à la mettre en pratique . Si on mange trop ou mal c'est justement car on ne connait pas ses limites et aucun sens de la satieté. exple dans mon pays d'origine beaucoup de personne s'arrete de manger une fois seulement qu'elles en peuvent vraiment plus et je pense pas que la limite soit une réelle satieté qu'un sentiment de remplissage physique .

Du coup effectivement comme le disait trashtrap je crois la RA est assez simple comme concept manger ce qu'on veut mais s'arreter quand on a plus faim mais comme elle le disait justement c'est assez difficile a mettre en place.

Sans accompagnement je vois mal comment la mettre en pratique et me parlez pas de bonne volontée svp :lol: ca me rappelle ma mere quand elle voulait me mettre au régime et me disait mais c'est qu'une question de bonne volontée :?
46 ans seine maritime 4272
Ca rejoint la question que j'ai posé sur l'accompagnement ?
Est-ce que quelqun se fait aider par un nutritionniste ou autre ?
Est-ce que ces professions sont ouvertes à ça ? ...

Me lancer toute seule là dedans ? Je crois que j'peux pas !
45 ans Paris 9866
AmLiTa a écrit:
^Merci de vos réponses détaillées. Ca parait effectivement une bonne solution afin de se reconcilier avec la nourriture que d'etre à l'ecoute de son corps MAIS je vois mal comment on arrive à la mettre en pratique . Si on mange trop ou mal c'est justement car on ne connait pas ses limites et aucun sens de la satieté. exple dans mon pays d'origine beaucoup de personne s'arrete de manger une fois seulement qu'elles en peuvent vraiment plus et je pense pas que la limite soit une réelle satieté qu'un sentiment de remplissage physique .

Du coup effectivement comme le disait trashtrap je crois la RA est assez simple comme concept manger ce qu'on veut mais s'arreter quand on a plus faim mais comme elle le disait justement c'est assez difficile a mettre en place.

Sans accompagnement je vois mal comment la mettre en pratique et me parlez pas de bonne volontée svp :lol: ca me rappelle ma mere quand elle voulait me mettre au régime et me disait mais c'est qu'une question de bonne volontée :?


Oh non personne ne va te balancer l'argument de la volonté à la figure!
En revanche, la ra, c'est un parcours, plus ou moins long selon les gens, ce sont des exercices précis, parfois assez contraignants, que tu peux faire seule ou avec un thérapeute.
Tu as trois voies possibles:
- un thérapeute du GROS (liste sur www.gros.org)
- le site linecoaching.com
- les bouquins de Zermati et Apfeldorfer (à mon avis, commencer par "Maigrir sans régime" de Z).

Et bien sûr le forum de VLR pour en discuter ;)
46 ans seine maritime 4272
Merci Poupoule pour les liens !
je vais me documenter .
100 ans 20875
Merci pour les infos je vais retourner y faire un tour.

Comme dit dans un topic que j'ai lu hier je crois? concernant l'état d'esprit en RA.
Ceci étant dit j'ai l'impression que la RA peut aider les gens qui ont un réel problème avec la nourriture et la RA pourrait leur permettre de résoudre les envies de nourriture sans arret et qui pas de lien avec la satieté. Par contre je ne pense pas qu'elle s'adresse aux personnes en obesité tel que leur vie est en danger (hypermobidité) et la je pense que malheureusement l'opération reste réellement une solution pour éviter la mort. Qu'en pensez vous?

Moi perso je suis en obesité morbide appelons un chat un chat et des problèmes de santé qui ont commencé il y'a plus d'un ans pas de lien direct avec le poids mais qui aggrave mes problemes de santé . Du coup aprés avoir essayé de perdre du poids en mangeant équilibré (non pas un régime, jamais fait) et n'avoir jamais rien perdu je me suis dit que la réconciliation avec la nourriture serait déja une étape afin de maximiser les chances de réussite d'une opération qui malgré tout est ineluctable
39 ans très au sud 7887
Il y a 10 ans j'étais en obésité morbide, aujourd'hui je suis passée en obésité sévère.
Je suis passée par une phase anorexique qui m'a fait gagné l'obésité modérée. Et ben c'est pendant cette année où j'étais en modérée que mon facteur 5 c'est révélé et que j'ai fait ma 1ère phlébite!
Alors je sais que pour mon corps ça serait bien de peser moins, mais bon... on fait ce qu'on peut!

Pour l'opé, à part de vraiment bien t'entourer si tu penses à cette option, de vraiment demander à connaître tous les risques et effets, c'est ta décision.
Mais en effet tu sembles déjà avoir bien intégré que l'opé à elle seule ne suffira pas et qu'il va falloir travailler sur pas mal de choses. Alors en effet, commencer une RA avant ou en même temps qu'un parcours chir' ne peut pas te nuire.

et pour répondre à la question de "comment"? et bien il y a des exercices à faire. Une phase d'auto observation de 10 jours où tu notes dans un carnet alimentaire tes prises alimentaires, les conditions (où? quand? avec qui?), ton ressenti (faim, pas faim? envie de quoi? tu as apprécié ton repas? oui non? pourquoi? tu avais encore faim? trop mangé?)
ainsi tu commences à réfléchir sur ton rapport avec l'alimentation.

Puis commencent les exercices (et alors ton carnet évolue pour se centrer plus sur tes sensations) pour t'apprendre à reconnaître la faim tout d'abord, puis oublier les bonnes paroles diété ensuite et enfin la satiété... tout ne se fait pas en même temps et c'est à toi de voir ce que tu as le plus à travailler. Certaines choses vont prendre plus de temps que d'autres et seront propre à l'individu.
48 ans 35 10308
AmLiTa a écrit:
je me suis dit que la réconciliation avec la nourriture serait déja une étape afin de maximiser les chances de réussite d'une opération qui malgré tout est ineluctable

Pour ce qui est de l'opération, je pense que c'est quelque chose à discuter avec des professionnels et en pesant bien bien bien les avantages et les inconvénients, à court/moyen terme et aussi long terme, pour autant qu'on puisse savoir, dans ton cas particulier (et donc fuir le gars qui t'opère en 3 mois sans suivi). Mais comme tu dis, la phase où tu te réconcilies avec la nourriture est pour moi indispensable à la réussite d'une opération, et je pense même que tu peux tout à fait commencer par là et voir où ça te mène.
Pour ma part je suis passée d'une obésité morbide à une obésité sévère avec la RA mais ça s'est fait sur plusieurs années (et je n'avais pas de soucis de santé - je n'en ai toujours pas ! ;) ). Et surtout je suis maintenant totalement en paix avec ma nourriture et je suis capable de me "réguler" naturellement et sans frustration même dans des cas où j'ai accès à de la nourriture tentante et en quantité (période de fête par exemple ou vacances) et c'était mon principal objectif.

Pour ce qui est du "comment", je réponds exactement la même chose que Poupoule.
C
45 ans là 2187
Quand j'ai commencé la RA il y a 7 ans, j'ai commencé par apprendre à identifier à nouveau la faim. Comment ? En mangeant seulement si j'étais "sûre" d'avoir faim. Ce que je faisais aussi, c'était ouvrir mon frigo ou mon placard où je gardais la nourriture et tenter de voir si mon corps me donnait envie de tel ou tel aliment, si je n'avais aucun attrait pour les aliments qui s'y trouvait, et bien j'en concluais que je n'avais pas faim mais seulement envie de me remplir.

Si ça peut aider....
47 ans à la maison ! 10072
Cool40 a écrit:
Quand j'ai commencé la RA il y a 7 ans, j'ai commencé par apprendre à identifier à nouveau la faim. Comment ? En mangeant seulement si j'étais "sûre" d'avoir faim. Ce que je faisais aussi, c'était ouvrir mon frigo ou mon placard où je gardais la nourriture et tenter de voir si mon corps me donnait envie de tel ou tel aliment, si je n'avais aucun attrait pour les aliments qui s'y trouvait, et bien j'en concluais que je n'avais pas faim mais seulement envie de me remplir.

Si ça peut aider....


C'est ce que je fais aussi. Je ne me dis plus "ce soir je mangerai ça" ou "je vais préparer tel plat pour demain à midi". J'ai des trucs dans mon frigo, des plats que je congèle ou non, mais je ne prévois plus : je fais suivant l'envie du moment.
100 ans 20875
Angia a écrit:
AmLiTa a écrit:
je me suis dit que la réconciliation avec la nourriture serait déja une étape afin de maximiser les chances de réussite d'une opération qui malgré tout est ineluctable

Pour ce qui est de l'opération, je pense que c'est quelque chose à discuter avec des professionnels et en pesant bien bien bien les avantages et les inconvénients, à court/moyen terme et aussi long terme, pour autant qu'on puisse savoir, dans ton cas particulier (et donc fuir le gars qui t'opère en 3 mois sans suivi). Mais comme tu dis, la phase où tu te réconcilies avec la nourriture est pour moi indispensable à la réussite d'une opération, et je pense même que tu peux tout à fait commencer par là et voir où ça te mène.
Pour ma part je suis passée d'une obésité morbide à une obésité sévère avec la RA mais ça s'est fait sur plusieurs années (et je n'avais pas de soucis de santé - je n'en ai toujours pas ! ;) ). Et surtout je suis maintenant totalement en paix avec ma nourriture et je suis capable de me "réguler" naturellement et sans frustration même dans des cas où j'ai accès à de la nourriture tentante et en quantité (période de fête par exemple ou vacances) et c'était mon principal objectif.

Pour ce qui est du "comment", je réponds exactement la même chose que Poupoule.


J'ai déja vu un professionnel (mon médecin traitant) je pense commencer le protocole d'ici 1 ans et demi justement pour me laisser le temps de commencer la RA pour me reconcilier avec la nourriture et me donner les chances de réussir l'aprés opération sur le long terme.

Pour le reste comme dit a poupoule je vais refaire un tour sur les liens qu'elle m'a donnée ;)

Merci en tout cas pour vos réponses aussi éclairées je ne regrette pas d'avoir crée ce topic car je pense qu'il peut servir a beaucoup de personnes :)
B I U