MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Dr Zermati : oui ... mais ...

45 ans région parisienne 5831
risperdalconsta a écrit:
c'est bien ce que je pensais, cette pensée qui germe en moi et qui s'affirme au fil du temps : ces deux medecins, zermati et apfeldorfer  
sont là pour faire du fric. Ils ne valent pas mieux que dudu au final...


Dans la mesure où j'ai lu beaucoup de témoignage qui disaient que ces deux médecins les avaient aidé, et où je n'ai lu aucun témoignage disant que ces deux médecin les avaient "cassés", je ne suis pas d'accord avec toi.

Duk***, lui, j'ai lu plein de témoignages qui disaient: "si j'avais su, je ne l'aurais pas fait, maintenant j'ai tel et tel problème". Z et A, au pire de ce que j'ai entendu, c'est: "j'ai vite arrété car j'ai trouvé que cela ne m'apportait rien". Je trouve ça très différent.

La première règle d'un médecin est déjà de ne pas nuire, ce que font Z et A. Ensuite, ils aident si c'est possible, mais bien entendu, leur méthode ne convient pas à tout le monde, c'est normal, je n'y vois rien de choquant (et au contraire, je me méfierais d'une méthode où on ne trouverait que des témoignages ultra-positif, ce serait louche, non? :lol: )
R
36 ans 835
tout ce que je sais c que mon conjoint consulte un psy et ca lui fait grand bien. Mais je persiste dans les tca ca ne sert a rien. Ils ne font que prescrire des régimes qui rendent la situation 10 fois pire au final. Y a qu'a voir le site de boulimie.fr : faites des régimes, faites vous vomir ce qui compte c'est le fond du probleme. Sauf que malheureusement le fond du problème c'est les régimes et les crises. Je ne pense pas que les tca dans la majeure partie des cas (pas tous mais beaucoup) sont une maladie mentale. C'est plutot dans beaucoup de cas causés par la societé malsaine dans laquelle on vit vis a vis du poids. Moi quand j'allais a l'hp j'étais systématiquement mise au régime sans un pet de gras ni de sucre, hypocalorique pour maigrir. OUIIIIIII bien sur dans les tca ca m'a drolement aidée, je me faisais vomir dans les toilettes de l'hp et ils le savaient pertinamment.

Si on enleve la restriction, dans 9 cas sur 10 y a plus la boulimie. Mais dans la societé qui pousse a la minceur et ou les medecins sont les premiers acharnés de la balance, c'est tres dur d'arreter de se restreindre. J'en suis sortie à 95% mais y a toujours cette tentation de la minceur. Et les psys n'ont fait que me critiquer sur ma prise de poids. Je ne peux pas croire que je suis tombée sur 15 psys mauvais, c juste pas possible.Au mieux ils ne servaient a rien, au pire ils faisaient du mal. J'ai un psy chef de service qui me prescriveit des DIZAINES de psychotropes différents par jour et les changeaient tous les 15 jours. Une fois on m'a mise en "camisole chimique" de loxapac je ne pouvais meme plus me brosser les dents tellements j'étais ralentie. C'est humain ca? C'est déontologique ca? Ca m'a aidée? Absolument pas le moins du monde.Sans compter qu'on m'a sanglée en cellule d'isolement... si vous avez lu "le joueur d'échecs " de stephen zweig vous comprendrez l'horreur de ces cellules dignes des tortures nazies

Voila le vrai univers de la psychiatrie actuelle. Quand je vois comment j'ai été traitée par mes psys et qu'ici on dit "allez voir un psy" toutes les cinq minutes a longueur de post, oui ca m'inquiete vivement. La seule post qui mérite ici un conseil d'aller voir un psy c'est celui d'horrigan dans la section "couple" parce qu'il a visiblement un gros problème de perversion narcissique qui est dangereux et a besoin d'etre soigné. Sinon dans la section tca c'est plus constructif d'expliquer pourquoi faut arreter de vomir que "allez voir un psy" systématiquement
45 ans région parisienne 5831
risperdalconsta a écrit:
Sinon dans la section tca c'est plus constructif d'expliquer pourquoi faut arreter de vomir que "allez voir un psy" systématiquement


Tu crois qu'en expliquant à une fille les dangers de se faire vomir, elle va arrêter? perso, je n'y crois pas, elle va penser: "les autres, mais pas moi, mon corps est plus solide que celui des autres, et puis moi, je sais que j'arrêterais quand j'aurais atteint le poids que je veux, non, à moi, cela ne peut pas arriver". :?
R
36 ans 835
mamykro : en 2002 je crois quand le premier "maigrir sans régime" est sorti j'étais la premiere à l'acheter. Je l'ai lu et relu et j'étais bien en avance sur les cmp de ma région qui maintenant appliquent zermati "à leur sauce" (parce qu'étant suivie par eux l'infirmiere m'a dit que je mangeais trop gras(des nems et des avocats) c'est la que j'ai compris qu'elle avait juste eu une formation de 3 jours sur le sujet et n'avais RIEN compris à la méthode). Bref moi ce que j'avais retenu a l'époque c'est que "manger sans faim= grossir" et "manger ce qu'on veut quand on a faim ne fait pas grossir". Résultat j'ai acheté des tas et des tas de chocolat et je ne mangeais littéralement que ca (pas génial pour les prises de sang, mais a la limite on s'en fout) mais surtout je me suis mise a psychoter sur le "manger sans faim fait grossir" et dès que je mangeais sans faim j'étais paniquée a l'idée de grossir et je me faisais vomir..... oui t'as bien lu. Ce reflexe est resté des années alors au final cette méthode m'a beaucoup desservi. Quand j'ai fait ma premiere TS en lien avec la boulimie, qui m'a gaché la vie et a été suivie de bcp d'autres TS toutes plus graves les unes que les autres (la mort au rats met en jeu le pronostic vital) j'étais vraiment embourbée dans ces croyances là. Perso zermati maintenant je le considère comme un régime ou on peut manger de tout, mais c'est un régime .... enfin moi ca ne me convient pas.Après tout ca consiste juste au final à manger moins, de tout mais moins. D'ailleurs c'est la théorie d'apfeldorfer dans "maigrir c'est dans la tete"... meme dans les dernières éditions de ce livre y a la table des calories à la fin. Je comprends que ca convienne a d'autres mais vous aussi vous devez comprendre que parfois ca foire et dans certains cas comme le mien ca peut avoir meme des conséquences néfastes.
R
36 ans 835
Mamykro : si on lui explique qu'a se faire vomir au final elle va se prendre 40 kg (c'est ce que j'ai pris) , qu'en moyenne un vomissement = 1200 calories absorbées , et que elle va a terme se ruer sur le frigo parce que c'est la conséquence ultime des vomissements et qu'elle va manger des quantités industrielles de bouffe, qu'elle va rester enfermée et rater ses études parce qu'au final on fait ca toute la journée.... je pense que ca fait réfléchir. Y a aussi le "tu vas mourir d'une ruture gastrique dans les toilettes tu parles d'une belle mort dans la gerbe" c'est pas mal. C'est juste la réalité. Moi certains psys m'ont dit que c'était pas grave de vomir (j'en étais de 3 à 6 fois par jour) .... euh ca c'est grave je trouve pour un médecin de dire ca. Le pronostic vital est en jeu quand on vomit aussi souvent. Je crois que c'est à partir de 1000 vomissements que le risque cardiaque est VRAIMENT présent et réel. J'en étais a bien plus que ca a l'époque. Sans compter que ca ne fait que perpetrer la boulimie qui m'a conduite a des extremes et a un mal etre aigu.
45 ans région parisienne 5831
Perso, j'ai déjà tenu ce discours à une fille, et ça n'a pas fonctionné des masses... :? Quand quelqu'un en est à se faire vomir, je ne suis pas sûre qu'il soit très perméable à un discours rationnel, mais bon, ça doit sans doute fonctionner dans certains cas, et tant mieux.

Avec internet, c'est plutôt facile de connaitre les conséquences des vomissements répétés, et pourtant, un certains nombre de filles continuent de se faire vomir, parce que dans leur tête, il faut être belle à tous prix, et que belle = mince.
R
36 ans 835
Vomir ca donne aussi une tete de hamster en faisant gonfler les glandes parotides. Au final rien qu'au visage on parait 15 kilos de plus.

C'est peut etre pas très efficace de dire ca, ca va en faire réflechir 1 sur 10 mais malheureusement internet à ses limites.
47 ans 35 10308
risperdalconsta a écrit:
C'est peut etre pas très efficace de dire ca, ca va en faire réflechir 1 sur 10 mais malheureusement internet à ses limites.

Très honnêtement, je pense qu'orienter vers un travail psychologique, ça va en aider beaucoup plus que ça (pas 100%, on est d'accord, mais plus que ça).
R
36 ans 835
Moi je ne pense pas. Ma psy avait donné du zyprexa a une bipolaire : + 30kg en un mois. Fière de son incompétence, elle renchérit : elle a enfermé une anorexique 8 mois en cellule d'isolement et elle a rechuté (au bout de trois jours la dedans tu pleures comme un bébé). Je ne suis vraiment pas du meme avis
J
38 ans Paris 1842
Juste une question, du coup: comment expliques tu les retours positifs sur Zermati, Apfeldorffer, d'autres praticiens du Gros ou des psy de tous poils?
R
36 ans 835
comment? A mon avis c'est juste de la guérison spontanée, avec le temps. Le temps améliore souvent la situation. Comment j'explique les (nombreux) echecs? Ca n'est pas très efficace.
J
38 ans Paris 1842
Mouais.

Sauf que d'une séance à l'autre, avec Zermati, je vois mon comportement alimentaire changé. De 15 jours en 15 jours. Je doute que cela n'ait pas de lien avec ces consultations.
R
36 ans 835
rien ne garantit que ces progrès vont être durables, malheureusement
J
38 ans Paris 1842
Qu'est ce qui te fait dire cela? Et du coup c'est quoi la solution?


En outre, il y a très peu de domaines, où il y a ce genre de certitudes.

J'ai plutôt l'impression que comme tu as été déçue par des psychologues, chiatres ou analystes, tu aimerais bien que ce soit un échec pour tout le monde.
R
36 ans 835
alors là absolument pas, et c'est un peu facile de dire ça. J'ai été déçue par les psys en tout genre et je mets en garde contre eux pour justement éviter que tout le monde leur accorde une trop grande confiance comme je l'ai fait et ensuite se retrouver dans des situations atroces. Beaucoup disent que ca marche, peu comme moi disent que ca ne marche pas. Pour faire un choix faut entendre les deux sons de cloche
B I U