MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

ma RA impossible ?

36 ans 1307
Bonjour tout le monde !


Moi qui suis surtout active sur le forum maman en ce moment, je me lance dans cette partie. Je suis bloquée en 1ère phase de RA  
depuis plus de 3 ans maintenant. Ce que j'appelle la 1ère phase : c'est la conviction que les régimes sont néfastes et qu'il n'y a pas d'aliment interdit.
J'ai compris la suite de la RA, à savoir manger ce dont on a envie quand on a faim et s'arrêter à satiété, mais ça je ne le fais pas encore. Je mange ce dont j'ai envie globalement, j'ai régulièrement des envies bien précises, je sais reconnaitre ma faim (même si je ne l'attends pas pour manger la plupart du temps) mais la satiété c'est encore autre chose.

Un (gros) problème s'ajoute à cette situation bloquée. Lors de ma grossesse l'année dernière, on m'a détecté un diabète gestationnel. En fait, dans mon cas, ce n'en était pas vraiment un. Mes taux étaient loin d'être catastrophiques, je gérais ma glycémie avec un mini-régime, sans insuline. Je dis que ce n'en était pas réellement un car en fait mes taux n'ont pas du tout augmenté lors de la grossesse et n'ont pas descendu depuis. Non, ils restent assez élevés même 5 mois après l'accouchement, et quand je regarde mes résultats d'analyses, ils le sont depuis quelques années.
J'ai vu une endocrino il y a 1 mois environ qui m'a en fait dit que j'étais en pré-prédiabète. En gros, ce n'est pas catastrophique pour l'instant, mais si je ne fais pas attention je risque fortement de devenir diabétique. Elle m'a dit que dans d'autres pays, mes taux seraient considérés comme alarmants. Ça m'a vraiment foutu un coup.

Mon souci, c'est que j'ai l'impression de rejeter complètement l'idée de faire un régime, voire même d'une restriction quelconque. Je me rends compte depuis l'accouchement : je me rattrape sur les gâteaux +++. Ma petite frustration sur le sucré lors de la grossesse a été suivie par une grosse compensation pendant bien 3-4 mois (ça se calme un peu).

J'ai pris RDV tout à l'heure avec une médecin nutritionniste membre du GROS que je verrai donc dans deux semaines. Je lui ai parlé brièvement de mon pré-prédiabète, elle m'a dit "une perte de poids vous fera du bien". Cette petite phrase me file déjà des boutons, je fais un blocage. C'est complètement contradictoire avec ma démarche et mes convictions, je n'ai pas envie et ne peux pas tenir un régime. Mais si c'est indispensable pour ma santé, je fais comment ? Je suis paumée, j'ai l'impression que je ne m'en sortirai jamais...
48 ans 35 10308
pimpf a écrit:
J'ai compris la suite de la RA, à savoir manger ce dont on a envie quand on a faim et s'arrêter à satiété, mais ça je ne le fais pas encore. Je mange ce dont j'ai envie globalement, j'ai régulièrement des envies bien précises, je sais reconnaitre ma faim (même si je ne l'attends pas pour manger la plupart du temps) mais la satiété c'est encore autre chose.

Ben je trouve ça déjà pas mal! Pourquoi tu dis que tu es bloquée? Parce que tu ne trouves pas la satiété? Mais globalement tu as l'impression de manger "trop"? Qu'est ce qui te bloque?b (comme toujours je lance des questions en vrac, ce ne sont peut-être pas les bonnes et/ou tu n'as peut-être pas de réponses! ;) ).

C'est sûr que les contraintes de santé ne facilitent pas la RA. Attends peut-être de voir ton RV, tu verras comment ça se passe. Je pense qu'il ne faut pas hésiter à lui dire tout ce que tu lui dis. Mais en fait je me demande si tu n'aurais en fait pas besoin au moins autant (plus?) d'un psy du GROS plutôt que d'un nutritionniste...

Tu vas t'en sortir, il faut que tu trouves un équilibre, une démarche qui te convient et que tu peux tenir sur le long terme. Encore une fois vois ton RV, reviens nous en parler si tu veux, c'est bien que tu aies fait la démarche d'un RV déjà.
50 ans 734
pimpf a écrit:

Mon souci, c'est que j'ai l'impression de rejeter complètement l'idée de faire un régime, voire même d'une restriction quelconque. Je me rends compte depuis l'accouchement : je me rattrape sur les gâteaux +++. Ma petite frustration sur le sucré lors de la grossesse a été suivie par une grosse compensation pendant bien 3-4 mois (ça se calme un peu).

J'ai pris RDV tout à l'heure avec une médecin nutritionniste membre du GROS que je verrai donc dans deux semaines. Je lui ai parlé brièvement de mon pré-prédiabète, elle m'a dit "une perte de poids vous fera du bien". Cette petite phrase me file déjà des boutons, je fais un blocage. C'est complètement contradictoire avec ma démarche et mes convictions, je n'ai pas envie et ne peux pas tenir un régime. Mais si c'est indispensable pour ma santé, je fais comment ? Je suis paumée, j'ai l'impression que je ne m'en sortirai jamais...


Je suis exactement dans le même cas que toi pour les sentiments, sauf que je ne suis plus au stade du pré-diabète :?

La diabéto non GROS que j'ai vu il y a peu m'a juré qu'il suffisait de "faire attention" et que non, elle ne me demandait pas de faire un régime. Sauf que si tu traduis bien tout ce qu'elle dit, c'est un régime.

J'ai rdv chez une diabéto GROS en juillet (ça a pris un temps fou :( ) j'espère rencontrer une vraie écoute.

Du coup, je fais comme je peux en attendant. J'ai augmenté les légumes et le sport, rien touché au reste, sinon je pars en compulsions à la noix, comme toi avec tes gâteaux, et je ne vois pas en quoi ça arrange mon diabète que je compulse...
48 ans 35 10308
Angia a écrit:
Je pense qu'il ne faut pas hésiter à lui dire tout ce que tu lui dis.

Tout ce que tu NOUS dis bien sûr (oops).
45 ans région parisienne 5831
Je pense que tu devrais déjà attendre le rendez-vous avec ton médecin, pour savoir ce qu'il va te conseiller: il n'est pas dit que tu doives tenir un régime strict à cause de ton diabète.

C'est sûr que tu devras probablement limiter les sucres, mais d'un autre côté, peut-être que tu t'apercevras que si tu respectes vraiment ta satiété, tu n'as pas envei de trop de sucre...

Bref, je pense qu'il faut déjà que tu saches ce que le doc va te dire avant de te prendre la tête.
36 ans 1307
Merci à toutes pour vos réponses !!

Angia a écrit:

Ben je trouve ça déjà pas mal! Pourquoi tu dis que tu es bloquée? Parce que tu ne trouves pas la satiété? Mais globalement tu as l'impression de manger "trop"? Qu'est ce qui te bloque?b (comme toujours je lance des questions en vrac, ce ne sont peut-être pas les bonnes et/ou tu n'as peut-être pas de réponses! ;) ).

C'est sûr que les contraintes de santé ne facilitent pas la RA. Attends peut-être de voir ton RV, tu verras comment ça se passe. Je pense qu'il ne faut pas hésiter à lui dire tout ce que tu lui dis. Mais en fait je me demande si tu n'aurais en fait pas besoin au moins autant (plus?) d'un psy du GROS plutôt que d'un nutritionniste...

Tu vas t'en sortir, il faut que tu trouves un équilibre, une démarche qui te convient et que tu peux tenir sur le long terme. Encore une fois vois ton RV, reviens nous en parler si tu veux, c'est bien que tu aies fait la démarche d'un RV déjà.


Je dis que je suis bloquée mais je pense que c'est pas le bon terme. Disons que j'ai arrêté de moi-même la démarche de RA il y a environ 4 ans. J'ai pris ce qui m'arrangeait, et j'ai laissé de côté les difficultés. Je pense que c'est ce qu'il s'est réellement passé.
La satiété en fait je ne la cherche même pas. En tout cas pas encore. Je ne suis pas prête à lâcher mes habitudes, je ne sais pas trop pourquoi. Mais j'aimerais bien que ça change, d'où ma démarche aujourd'hui.
Globalement, je mange beaucoup trop ! Je m'arrête difficilement, je suis incapable de laisser mon assiette, ni de ne pas manger si mon copain mange, etc.

J'ai déjà commencé à noter des trucs : la courbe de mon poids dans ses grandes lignes, mes différents régimes, mes mauvaises habitudes, mes motivations, etc. J'ai conscience qu'un psy serait vraiment adapté, mais il n'y a qu'un membre du GROS dans ma ville, et c'est cette nutritionniste !
36 ans 1307
Ellispoire a écrit:


Je suis exactement dans le même cas que toi pour les sentiments, sauf que je ne suis plus au stade du pré-diabète :?

La diabéto non GROS que j'ai vu il y a peu m'a juré qu'il suffisait de "faire attention" et que non, elle ne me demandait pas de faire un régime. Sauf que si tu traduis bien tout ce qu'elle dit, c'est un régime.

J'ai rdv chez une diabéto GROS en juillet (ça a pris un temps fou :( ) j'espère rencontrer une vraie écoute.

Du coup, je fais comme je peux en attendant. J'ai augmenté les légumes et le sport, rien touché au reste, sinon je pars en compulsions à la noix, comme toi avec tes gâteaux, et je ne vois pas en quoi ça arrange mon diabète que je compulse...


Ellispoire on se comprend alors ! C'est pas évident tout ça...
Mon endocrino hors GROS m'a aussi filé des fiches avec des réajustements à faire, des principes d'équilibre alimentaire, etc. Mais ça ne me convient pas du tout, je fais vraiment un gros rejet. Je l'ai écoutée en disant "oui oui oui" et sa feuille je l'ai même pas dépliée une fois sortie du sac (fallait quand même pas laisser du bordel dans mon sac !).
C'est vrai que le RDV en juillet ça fait super long ! Mais je pense que :
1. tu fais bien de faire du sport. Ca fait descendre le taux de glycémie.
2. tu fais bien de ne rien toucher au reste ! Les compulsions je pense que c'est vraiment le truc à éviter, et puisque tu sais comment les éviter, tu as de la chance, il faut le faire.
3. peut-être que mes RDV à moi pourront t'aider aussi ? Je l'espère en tout cas !
36 ans 1307
mamykro a écrit:
Je pense que tu devrais déjà attendre le rendez-vous avec ton médecin, pour savoir ce qu'il va te conseiller: il n'est pas dit que tu doives tenir un régime strict à cause de ton diabète.

C'est sûr que tu devras probablement limiter les sucres, mais d'un autre côté, peut-être que tu t'apercevras que si tu respectes vraiment ta satiété, tu n'as pas envei de trop de sucre...

Bref, je pense qu'il faut déjà que tu saches ce que le doc va te dire avant de te prendre la tête.


Mamykro, je pense de toute façon que je n'aurai pas de régime strict proposé. L'endocrino non GROS ne m'avait déjà pas demandé de régime strict, vu que je ne fais pas (encore ?) de diabète.

Tu as raison, il est probable que mes envies de sucre soient moins présentes au fur et à mesure que j'avance dans ma RA, mais j'ai peur que si on me présente les choses de cette façon dès le début, je fasse un blocage, un rejet et je parte en sucette tout de suite.

Après, tu as aussi raison sur le fait que je ne devrais sans doute pas déjà me prendre la tête ;) . Mais comme tu le vois je pense, ça ne marche pas très bien !
50 ans 734
pimpf a écrit:

Ellispoire on se comprend alors ! C'est pas évident tout ça...
Mon endocrino hors GROS m'a aussi filé des fiches avec des réajustements à faire, des principes d'équilibre alimentaire, etc. Mais ça ne me convient pas du tout, je fais vraiment un gros rejet. Je l'ai écoutée en disant "oui oui oui" et sa feuille je l'ai même pas dépliée une fois sortie du sac (fallait quand même pas laisser du bordel dans mon sac !).
C'est vrai que le RDV en juillet ça fait super long ! Mais je pense que :
1. tu fais bien de faire du sport. Ca fait descendre le taux de glycémie.
2. tu fais bien de ne rien toucher au reste ! Les compulsions je pense que c'est vraiment le truc à éviter, et puisque tu sais comment les éviter, tu as de la chance, il faut le faire.
3. peut-être que mes RDV à moi pourront t'aider aussi ? Je l'espère en tout cas !


Oh oui, je comprends ce que tu ressens ! J'ai cet énorme blocage, et je me retrouve bien dans ton histoire de feuille restée pliée ! :lol:

Je suis persuadée que tes rdv vont m'aider, ou me donner une piste de réponse, en attendant le mien (j'ai pris rdv en février, quand même...) et ne serait-ce que de pouvoir en parler (je me sentais nettement extra-terrestre, avec ma façon de "ne pas y arriver", ça fait un bien fou...
Merci pimpf !
36 ans 1307
Ellispoire a écrit:
pimpf a écrit:

Ellispoire on se comprend alors ! C'est pas évident tout ça...
Mon endocrino hors GROS m'a aussi filé des fiches avec des réajustements à faire, des principes d'équilibre alimentaire, etc. Mais ça ne me convient pas du tout, je fais vraiment un gros rejet. Je l'ai écoutée en disant "oui oui oui" et sa feuille je l'ai même pas dépliée une fois sortie du sac (fallait quand même pas laisser du bordel dans mon sac !).
C'est vrai que le RDV en juillet ça fait super long ! Mais je pense que :
1. tu fais bien de faire du sport. Ca fait descendre le taux de glycémie.
2. tu fais bien de ne rien toucher au reste ! Les compulsions je pense que c'est vraiment le truc à éviter, et puisque tu sais comment les éviter, tu as de la chance, il faut le faire.
3. peut-être que mes RDV à moi pourront t'aider aussi ? Je l'espère en tout cas !


Oh oui, je comprends ce que tu ressens ! J'ai cet énorme blocage, et je me retrouve bien dans ton histoire de feuille restée pliée ! :lol:

Je suis persuadée que tes rdv vont m'aider, ou me donner une piste de réponse, en attendant le mien (j'ai pris rdv en février, quand même...) et ne serait-ce que de pouvoir en parler (je me sentais nettement extra-terrestre, avec ma façon de "ne pas y arriver", ça fait un bien fou...
Merci pimpf !


On va pouvoir s'entraider alors !

Moi en attendant mon RDV je cogite, je prends des notes. J'ai hâte de voir ce que ça va donner !
36 ans 1307
Bonsoir !

Je reviens donc sur ce topic pour vous parler de mon RDV avec la médecin nutritionniste qui a eu lieu hier. Donc globalement ça s'est très bien passé, je suis tout à fait satisfaite et soulagée d'avoir commencé enfin cette démarche ! Elle fait effectivement partie du GROS (seul membre dans ma ville) et m'a fait un énorme sourire quand je lui ai parlé de mon souhait de faire une RA (elle a beaucoup de monde qui viennent la voir dans l'espoir de faire un régime. Que ça doit être chiant pour elle !). Le RDV a permis de faire connaissance, elle m'a expliqué son parcours et m'a posé 10 000 questions sur le mien : ce que je fais dans la vie, mes hobbies, mes motivations, ma relation avec mon corps et avec la nourriture depuis bébé, dans quelles conditions j'ai grandi, etc. Malgré le temps imparti court, on a quand même pas mal discuté.

Elle m'a dit que ses RDV duraient soit 30 minutes, soit une heure, selon le souhait des patients. En sachant que ceux d'une heure sont peu ou pas du tout remboursés, je sais plus... Elle m'a dit qu'on allait aborder le problème sous tous les angles, y compris psy. D'ailleurs son bureau parle pour lui même : un bureau avec son PC, une table d’auscultation et un petit coin salon avec gros fauteuils et mouchoirs à proximité !

Elle m'a donné un exercice à faire pour la prochaine fois, qui je crois est genre le 1er dans le bouquin de Zermati : noter pendant 2 jours tout ce que je mange, à quelle heure, dans quelles conditions (faim ou pas, quantités, satiété ou pas, en société ou pas, état d'esprit, etc.).
J'ai hâte d'être au prochain RDV, mais il est dans presque un mois malheureusement...!

Voilà, vous savez tout ! Ceci dit, je peux être + précise sur l'exercice à faire si besoin.
48 ans 35 10308
Je suis ravie pour toi que tu aies eu un bon contact! Si tu veux continuer à nous raconter comment ça se passe maintenant, ça sera avec plaisir.
L'exercice est effectivement un "classique", mais 2 jours je trouve ça très court? Te sentirais-tu capable de le faire sur plus longtemps (une semaine ? ).
36 ans 1307
Angia a écrit:
Je suis ravie pour toi que tu aies eu un bon contact! Si tu veux continuer à nous raconter comment ça se passe maintenant, ça sera avec plaisir.
L'exercice est effectivement un "classique", mais 2 jours je trouve ça très court? Te sentirais-tu capable de le faire sur plus longtemps (une semaine ? ).


C'est ce que je me suis dit aussi.

Je ne sais pas trop pour la semaine. Je peux essayer ! A vrai dire je n'ai pas eu le temps de commencer aujourd'hui, j'avais déjà mangé mon petit déj' sans même penser à noter. Et si j'ai bien compris, le but c'est de le faire au moment du repas et non 2 heures après.
Je m'y mets demain, et je tente la semaine ! :D
48 ans 35 10308
Ceci dit, si tu as un mois devant toi, tu peux déjà essayer sur 2 jours, et voir comment ça se passe, et puis quelques jours après tu peux essayer plus longtemps si tu as l'impression que tu en as besoin ou que ça peut t'apprendre des choses.
47 ans à la maison ! 10072
pimpf a écrit:
Angia a écrit:
Je suis ravie pour toi que tu aies eu un bon contact! Si tu veux continuer à nous raconter comment ça se passe maintenant, ça sera avec plaisir.
L'exercice est effectivement un "classique", mais 2 jours je trouve ça très court? Te sentirais-tu capable de le faire sur plus longtemps (une semaine ? ).


C'est ce que je me suis dit aussi.

Je ne sais pas trop pour la semaine. Je peux essayer ! A vrai dire je n'ai pas eu le temps de commencer aujourd'hui, j'avais déjà mangé mon petit déj' sans même penser à noter. Et si j'ai bien compris, le but c'est de le faire au moment du repas et non 2 heures après.
Je m'y mets demain, et je tente la semaine ! :D


Je ne suis pas sure qu'il faille forcément le noter tout de suite. je pense même que pendant le repas, ça fausse la donne : en notant ce que tu manges, tu risques de te dire : "c'est suffisant", ou "j'exagère : je ne mange pas de dessert", etc... et de fausser l'observation. Je pense plutôt qu'il faut le faire après le repas (mais pas trop tard parce que j'ai l'impression qu'on oublie facilement ses ressentis).
B I U