MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

article dans vogue

30 ans 193
Bonjour à toutes
je souhaitais souligner quelque chose qui a attiré mon attention dans le dernier vogue us de façon plutôt positive. Des challenges étaient lancés aux chroniqueuses: se mettre à  
un sport pour une qui n'en avait jamais fait, limiter le sport pour une trop extrême, apprendre à cuisiner pour une ne se nourrissant que de plats préparés.. et ne pas faire de régime pour une régimeuse invétérée.

Ce qu'elle a donc fait, après avoir, selon son récit, essayé un peu tout ce qui peut se faire en matière de régime (et sans spécialement être en surpoids médical). Bon faut être honnête on n'en est pas encore à la RA car on retrouve quand-même toujours un certain contrôle (préconiser certains aliments, compenser des excès...) MAIS on y trouve un début de notions de RA. Notamment, ce que j'ai beaucoup aimé, qu'on demande à des gens extérieurs, des "gourous" (diététiciens, docteurs, marketers...) de nous apprendre comment manger au lieu de s'écouter soi-même et de se faire confiance. et donc de réapprendre à s'écouter soi et son corps.

Clairement ça ne va pas nous changer toute l'industrie mais je trouve que c'est un très bon et grand pas de voir un article du genre dans un magazine comme Vogue :)
44 ans Paris 9866
La presse de gonzesse va finir par faire son auto-critique, alléluia! :lol:
38 ans très au sud 7741
mieux, la presse pour gonzesse va enfin écouter les gonzesses! là c'est un vrai miracle!
A
32 ans 12
Si je comprends bien, vous attendez le magazine VLR lol
R
36 ans 835
perso je suis hyperphagique et boulimique vomisseuse avant, et la seule manière que j'ai trouvé de m'en sortir c'est d'arrêter les régimes. Meme pas la RA parce que je ne me pose pas 36 000 questions de si j'ai faim, pas faim, envie, pas envie. Si j'ai "envie" de bouffer, je bouffe, point barre... ET moi qui me suis pris 40kg durant mes periodes de boulimie hyperphagie, bah mon poids se stabilise enfin.... Donc la RA dans le principe c pas mal, la théorie, mais à appliquer je trouve que c de la merde parce que tu te fais un carcan de tes sensations alimentaires. Et deuxio parce que "apprendre le naturel" je trouve ca paradoxal...
R
36 ans 835
Je précise aussi que je mange de tout, sans interdit.... bon une RA en quelque sorte sans en etre une parce que j'ai désormais horreur de me prendre la tête alors me poser 150 questions avant de manger, merci mais j'ai donné...
30 ans Dans le sud ;) 5608
C'est peut être pas parce que ça n'a pas marché pour toi que tu es obligée de venir dire que la RA c'est de la merde non... ?
29 ans 759
Je suis moi aussi boulimique depuis 8 ans. Personnellement, je trouve difficilement applicable la RA a une personne atteinte de TCA. Lui faire connaître les bases, la déculpabiliser face aux aliments "interdits", lui parler des croyances alimentaires qui sont totalement fausses, ça c'est possible, je suis même pour. Ca fait un bien fou, une nouvelle vision sur la façon de s'aliment s'offre à nous.

Mais si cette personne est habitué à faire des crises, où à se contrôler pour ne pas s'alimenter, ça prends du temps avant de changer tout cela.

J'ai connu la RA quand j'avais 14 ans, j'ai réussi à l'appliquer pendant 6 mois l'année suivante, et un coup au moral m'a fait replongé dans l'enfer des TCA pendant 6 ans.
Actuellement, depuis novembre, je n'ai fait aucune crise, je ne vomis plus (j'ai craqué quelques fois, mais plus dû à mes régurgitations incessantes que l'envie de vomir pour vomir). Ca m'aura pris du temps, je ne suis pas complètement sortit (d'ailleurs je me considère toujours comme boulimique) et tout ça n'aurait pas été possible sans la RA. Je n'ai pas d'aliments interdit, je mange de tout. J'ai encore du mal à m'arrêter à satiété, et encore plus à attendre les signaux de faim.
Si j'ai envie de manger, il faut que je mange, car alors, j'ai peur que ça me frustre et que je retombe dans les TCA à long terme.

Je n'applique pas totalement la RA, mais ce que je fais actuellement est ce qui me convient.
J'ai prit une taille de vêtement en arrêtant de vomir (j'avais déjà prit une taille en m'installant avec mon mari avant ça). J'essaye de ne pas trop y penser sous peur de recommencer mes conneries. Je me réjouis que mes kilos se soient répartis de façon proportionnels. Dans ma tête je me trouve grosse, mais j'arrive à me regarder objectivement parfois et me trouver belle et proportionné.
30 ans Dans le sud ;) 5608
J'ai l'impression en lisant certains témoignages que la RA semble être à vos yeux aussi drastique qu'un régime dans le sens où il faut absolument manger quand on a faim et surtout surtout s'arrêter quand on a pas faim, donc je vous mets ce que dit Zermati lui même à ce sujet
Citation:

Un système régulé est un système qui se corrige en permanence. Si vous dépassez votre faim, le système le corrige, tout simplement. Il fait en sorte que vous ayez moins faim...Il est tout à fait normal de dépasser sa faim dans certaines circonstances comme, par exemple, dans des occasions festives, ou quand vous découvrez de nouveaux mets que vous avez envie de reprendre, voire même en cas de coup de cafard pour vous consoler. Dans un système qui se régule, tout cela n’a aucune incidence sur votre poids puisque vous aurez moins faim après. En revanche, les personnes qui voudraient respecter à la lettre leur faim et leur satiété auraient eux, un comportement complètement pathologique. Car cela reviendrait à rigidifier ce qui, par nature, se veut extrêmement souple. Sans compter le fait que cela désocialise complètement.


Ce qui est bien avec la RA c'est qu'il n'y a pas d'echec puisqu'il n'y a pas de but défini ( ex : la perte de poids ) si ce n'est l'envie de revenir à la normale et d'avoir un rapport sain avec la nourriture.

Et " apprendre le naturel " est loin d'être paradoxal puisque notre naturel de base a été foutu par des années de régime. Si on te met dans une chaise roulante pendant 20 ans en t'empêchant de te servir de tes jambes, puis qu'on te dit de marcher, malgré le fait que la marche soit naturelle, tu vas bien galérer crois moi ! Et tu vas devoir ré-apprendre, tout comme la RA nous ré-apprend à manger de manière naturelle.

Seraphie je trouve ça bien ce que tu fais, ne te blâme pas si parfois tu retombes dans tes TCA, c'est normal ! On ne peut pas tout effacer du jour au lendemain, mais tu en prends le chemin
29 ans 759
LaDemoiselle a écrit:
J'ai l'impression en lisant certains témoignages que la RA semble être à vos yeux aussi drastique qu'un régime dans le sens où il faut absolument manger quand on a faim et surtout surtout s'arrêter quand on a pas faim, donc je vous mets ce que dit Zermati lui même à ce sujet
Citation:

Un système régulé est un système qui se corrige en permanence. Si vous dépassez votre faim, le système le corrige, tout simplement. Il fait en sorte que vous ayez moins faim...Il est tout à fait normal de dépasser sa faim dans certaines circonstances comme, par exemple, dans des occasions festives, ou quand vous découvrez de nouveaux mets que vous avez envie de reprendre, voire même en cas de coup de cafard pour vous consoler. Dans un système qui se régule, tout cela n’a aucune incidence sur votre poids puisque vous aurez moins faim après. En revanche, les personnes qui voudraient respecter à la lettre leur faim et leur satiété auraient eux, un comportement complètement pathologique. Car cela reviendrait à rigidifier ce qui, par nature, se veut extrêmement souple. Sans compter le fait que cela désocialise complètement.


Ce qui est bien avec la RA c'est qu'il n'y a pas d'echec puisqu'il n'y a pas de but défini ( ex : la perte de poids ) si ce n'est l'envie de revenir à la normale et d'avoir un rapport sain avec la nourriture.

Et " apprendre le naturel " est loin d'être paradoxal puisque notre naturel de base a été foutu par des années de régime. Si on te met dans une chaise roulante pendant 20 ans en t'empêchant de te servir de tes jambes, puis qu'on te dit de marcher, malgré le fait que la marche soit naturelle, tu vas bien galérer crois moi ! Et tu vas devoir ré-apprendre, tout comme la RA nous ré-apprend à manger de manière naturelle.

Seraphie je trouve ça bien ce que tu fais, ne te blâme pas si parfois tu retombes dans tes TCA, c'est normal ! On ne peut pas tout effacer du jour au lendemain, mais tu en prends le chemin


C'est exactement ça ! A force de vouloir manger que quand j'avais faim et que à ma faim, ça me frustrait énormément.

Un jour, j'ai respecté ça à la lettre, que je n'ai pas mangé pendant une journée entière. Alors oui, je n'avais pas faim et tout, mais je me suis jetée sur le repas suivant pour rattraper mon retard.
Je fais qu'un repas par jour la plupart du temps. Je m'y suis habituée, mais c'était dur au début de me considérer comme une petite mangeuse.
34 ans 855
J'ai essayé de me lancer dans la RA "sérieusement", avec un cahier à remplir et tout, et finalement j'avais les mêmes problèmes qu'avec les régimes : l'autocontrôle.

Je ne dis pas que ça fait partie de la méthode, mais c'est ce à quoi j'arrivais ; je ne sentais pas ma faim, et finalement je mangeais par gourmandise, et je me sentais coupable ...

Je suis devenue allergique à toute forme de contrôle sur mon alimentation ; dès que j'essaye de m'imposer des règles, que ce soit la quantité de tel aliment, le fait de ne pas associer ceci et cela, ou le fait de prendre le temps de réfléchir avant de manger et après manger, ce sont des règles à respecter pour moi et c'est trop dur, je finis par faire des crises boulimiques à vouloir compenser ce contrôle par du "hors contrôle".


Depuis Octobre, je mange ce que je veux. Je mets du beurre dans mes pâtes, je n'achète plus de yaourts allégés mais des yaourts au lait entier, je mange des gâteaux au petit déjeuner ... Bref, tous les trucs impensables pour moi avant, parce que "grossissants".
Et depuis, je ne prends plus de poids, j'en ai même perdu un peu.

Je parle de refaire du sport, pas pour maigrir ou parce que "manger-bouger" me dit de le faire, mais parce qu'il fait beau et que j'ai envie de sortir, de bouger, etc ...

Je fais des recettes, des trucs lourds et gras, mais aussi des salades, et finalement je me rends compte qu'en mangeant "ce que j'ai envie", je ne me gave pas de cochonneries, je ne mange pas plus que de raison, au contraire.



Je pense que la RA est une très bonne méthode pour retrouver la paix avec son alimentation, mais seulement à la condition qu'on ait les dispositions mentales pour ça.
Avec des TCA ou des comportements compulsifs comme moi, c'est difficile ...
47 ans 35 10308
Deito a écrit:
Je pense que la RA est une très bonne méthode pour retrouver la paix avec son alimentation, mais seulement à la condition qu'on ait les dispositions mentales pour ça.
Avec des TCA ou des comportements compulsifs comme moi, c'est difficile ...

Je pense que quand on a des TCAs, on peut tout à fait envisager la RA (c'est même fait pour ça, à la base) mais il faut très certainement se faire aider. En fait pour moi le problème se prend même à l'envers. Quand on a des TCAs, des comportements compulsifs, c'est souvent très difficile de s'en sortir tout seul, et il y a besoin d'une aide extérieure (psy, je veux dire). Et du coup, quitte à allez voir un psy, autant aller en voir un qui comprend/recommande/accompagne la RA.

Et je suis mot pour mot d'accord avec LaDemoiselle. J'avais commencé à écrire un truc comme ça et puis j'ai laissé tomber. Donc merci de l'avoir écrit.
R
36 ans 835
Citation:
C'est peut être pas parce que ça n'a pas marché pour toi que tu es obligée de venir dire que la RA c'est de la merde non... ?


deja pas la peine d'etre aussi aggressive. pi je pourrais vous retourner le compliment : c'est pas parce que ca a marché pour vous que c'est la méthode miracle à préconiser partout dans tous les cas.

Moi je le dis honnetement, les bouquins de zermati je les connais PAR COEUR surtout "maigrir sans régime", je les connais sur le bouts des doigts et perso ca m'a enfoncé plus qu'autre chose ce bouquin parce qu'en bonne perfectionniste bourrée de TCA j'ai essayé d'appliquer à la lettre. Combien de fois je ne suis pas allée me faire vomir parce que j'avais "mangé sans faim" et que c'etait "mal"???

Quant à remarcher c'est un probleme différent à celui de la bouffe, j'ai pas de problème physique avec la bouffe donc c'est pas comparable, j'ai un problème de restriction cognitive et dans mon cas de personne excessive je suis obligée d'y aller franco, pas par etapes...

Zermati dénonce avec raison la restriction cognitive, mais perso je trouve que ses méthodes n'arrivent pas à s'en débarasser bien au contraire elles les maintiennent.
En tout cas c'est mon histoire qui est aussi légitime que vos témoignages de success stories de RA. Parce que oui j'ai abandonné les regimes presque totalement hors tres courtes périodes de rechute, mais la RA c'est juste pas pour moi...et c'est pas forcément la panacée non plus.
R
36 ans 835
Angia : j'ai été suivie en psy pour TS provoquées par de la boulimie vomitive insupportable pour moi et de l'hyperphagie tout aussi ingérable.... j'ai été hospitalisée plus de 3ans en tout. Ca n'a été d'aucune aide parce que j'ai été shootée aux medocs par prescriptions de dizaines de psychotropes par jour.

J'ai connu les unités et les cellules d'isolement, en période tres noire j'ai meme été sanglée au lit en cellule d'isolement sur ma demande tellement je me sentais couler.

Maintenant je suis sortie de ce systeme de psy a la c*n et j'ai mis en route un bébé et des études à la fac, contrairement a ce que voulait ma psy ("trop vieille pour la fac" "bébé trop risqué vu mon état mental)... enfin elle c'est une vieille flippée... resultat j'ai une jolie petite fille qui m'attend et je suis dans les 10 premieres de ma promo en fac, donc ses pronostics idiots elle se les garde....

et c'est pas faute d'avoir vu des dizaines de psy en tout, sur une periode de 15ans (en libéral, hosto, psychologues, infirmiers psys) . Bref je suis contente d'etre sortie de ce m*rdier.
46 ans à la maison ! 10072
En réalité, j'ai plutôt l'impression que, contrairement à ce que tu penses, risperdalconsta, tu as justement réussi facilement ta RA...
La RA, pour moi c'est un peu le contraire du contrôle, c'est donc quand tu essayais de contrôler ta faim ou ta satiété que tu te trompais.
B I U