MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Critiques sur votre profession

34 ans Orgrimmar 6511
Bonjour, encore ce matin je voyais un nouvel article sur les vilains opticiens qui font une marge de folie (bizarrement, ils ne parlent jamais des charges).

Je supporte très mal ce  
genre de procès d'intention fait à une profession entière, sans nuance ou presque, à la limite de la diffamation, toujours dans l'exagération.
Nous avons de plus en plus de clients qui nous méprisent, croyant qu'on s'en fout plein les poches, qui gobent tout ce que les médias racontent.

Pas mal de métiers ont mauvaise presse, comme les profs, les flics, etc....

Comment faites vous face à cela?

Je m'en vais au boulot et reviens ce soir, j'espère que j'aurai des réponses, parce que ça me pèse et je me sens presque honteuse de faire ce métier alors que je n'ai rien fait de mal (et accessoirement que ma patronne ne gagne que 1000euros par mois alors que le mag est ouvert depuis 2ans).
37 ans Tours 2247
Je crois qu'il y a toujours quelqu'un qui critiquera le boulot d'un autre.

J'ai été pendant 5 ans assistante maternelle et j'étais "payée à rien faire".

Aujourd'hui je suis estheticienne et donc "jute bonne à enlever des poils" et je suis, de surcroit "une écervelée". :lol:
47 ans 35 10308
anypya a écrit:
Je crois qu'il y a toujours quelqu'un qui critiquera le boulot d'un autre.

Je suis tout à fait d'accord, en y réfléchissant il y a vraiment beaucoup de professions qui ont mauvaise presse! (d'ailleurs aujourd'hui ça devient presque mal vu d'avoir un boulot tout court... :? ).
Pour ma part je suis fonctionnaire (recherche) donc je te laisse imaginer les critiques...
Comment on fait? On fait son boulot du mieux possible en sachant que ces critiques sont peut-être vrais pour certaines personnes mais pas pour une grande partie/la majorité, et en particulier ne sont pas vrais pour soi. Donc bref, on fait son petit chemin en ne prenant pas personnellement des critiques générales.

Au début on râle, et puis à la longue ça devient fatiguant de se battre contre des moulins à vent. Comme dit anypya il y aura toujours quelqu'un pour penser du mal de ton boulot, donc il faut arriver à ne pas y consacrer plus d'énergie que nécessaire. Et je pense quand même que quand on fait bien son boulot, on est reconnu (même si ça n'est que "localement", par ses chefs ou par ses collègues ou par ses clients, mais après tout ce sont ces gens-là qu'on côtoie tous les jours et dont l'opinion a une importance sur notre vie).

Te laisse pas bouffer par ça Yuutsu. :kiss:
35 ans 886
Je n'avais pas l'impression qu'il y ait tellement de critique sur les opticiens mais je veux bien te croire; ceci dit j'ai l'impression que quasiment tous les métiers sont sujets à pas mal de critiques et donc on est simplement sensible à celles sur le sien; ex:

- quasi tous les métiers où on vend qqch on entube la clientèle se fait des marges de folie etc.
- les fonctionnaires ce sont des gros br*nleurs toujours en rtt; les banquiers pareils;
- les profs et instit des gros br*nleurs aussi car toujours en vacances;
- les médecins, kiné dentistes etc. ils se font des masses d'argent sur le dos des clients et de la sécu;
- les aides-soignants étaient juste pas assez intelligents pour faire infirmiers; les infirmiers et les pharmaciens pas assez intelligents pour faire médecin;
- les journalistes ce sont des fouilles-m*rde qui racontent n'importe quoi;
etc. etc. + les exemples d'anypya au-dessus...

En fait moi j'aimerais bien connaître un métier sur lequel personne ne crache :-k peut-être sage-femme allez. Mais franchement il doit pas y en avoir beaucoup.
35 ans 886
Ah oui pompier aussi quand même on en entend pas trop de critique normalement :D

Mais du coup je pense que le plus important c'est que les gens que tu fréquente sachent ce qu'il en est réellement. Peu importe que les gens qui ne connaissent personne de ce métier en aient une mauvaise image surtout que c'est le cas pour à-peu-près tous les métiers.
Pour ma part sans dire ce que je fais (ou en mp si tu veux), quand qqn que je ne connais pas me demande d'expliquer ce que je fais je n'hésites pas à mettre une petite couche direct sur les difficultés de la chose, comme ça j'évite que l'on me sorte les clichés du métier.
O
99 ans 10517
quoique... pompier dans l'industrie chimique... pas plus tard que hier je me suis fait menacer dans la rue de mon village. Vous allez tous nous tuer... bien sûr. c'est justement parce que c'est hyper dangereux d'habiter à côté, que je suis venue m'y installer :lol:
649
Je travaille à la direction financière d'un bancassureur.

Les qualificatifs qui reviennent les plus souvent sont : voleur, escroc, planqué, charognard... et bien sur... la crise, c'est de ta faute 8)
37 ans 4079
Je fais un beau métier aussi. La plupart des gens disent que je vis sur des allocations trop importantes, que j'ai la belle vie à faire la grasse mat', que j'ai énormément de temps pour faire pleins de choses, que je suis fainéante et que je me satisfait de cette vie de bohème.

Paraitrait même que je vis au crochet de la société à profiter de tout ces avantages et que c'est presque honteux, il faudrait juste que je me sorte les doigts du cul pour être "normalement active", gagner ma croûte honnêtement et pas trop rechigner à faire un boulot multiposte pour le SMIC avec plus de deux heures par jour de transports en commun bourrés à bloc.

C'est vrai que serrer les fesses à partir du 2 du mois pour savoir comment on va payer le loyer, les courses, EDF et sa carte de transport hors de prix c'est assez cool comme situation.

Bref, je suis chômeuse.
649
Yuutsu a écrit:
Bonjour, encore ce matin je voyais un nouvel article sur les vilains opticiens qui font une marge de folie (bizarrement, ils ne parlent jamais des charges).


L'un des articles en question :
http://www.sudouest.fr...exhorbitantes-1033622-4696.php
O
99 ans 10517
Ohio a écrit:
Je fais un beau métier aussi. La plupart des gens disent que je vis sur des allocations trop importantes, que j'ai la belle vie à faire la grasse mat', que j'ai énormément de temps pour faire pleins de choses, que je suis fainéante et que je me satisfait de cette vie de bohème.

Paraitrait même que je vis au crochet de la société à profiter de tout ces avantages et que c'est presque honteux, il faudrait juste que je me sorte les doigts du cul pour être "normalement active", gagner ma croûte honnêtement et pas trop rechigner à faire un boulot multiposte pour le SMIC avec plus de deux heures par jour de transports en commun bourrés à bloc.

C'est vrai que serrer les fesses à partir du 2 du mois pour savoir comment on va payer le loyer, les courses, EDF et sa carte de transport hors de prix c'est assez cool comme situation.

Bref, je suis chômeuse.


:cry:
et le pire, c'est que certains pensent qu'on le choisit... :evil:
ça fait 11 ans bientôt que je me fais insulter régulièrement à cause de mon taf.
une fois, chez une copine, un de ses copines m'a littéralement agressée. ça remonte à 6 ans.
elle m'a dit que j'étais une faignasse, sans doute doublée d'une incompétente, comme la majorité de mes collègues.

et encore aujourd'hui, quand je rencontre des gens, je ne dis pas ce que je fais. bon, depuis que je suis en mise à dispo, ça passe mieux, limite si on me plaint.

pour ton job, Yuutsu, je ne comprends pas... :shock:
O
58 ans 4229
j'ai toujours été critiquée vivement ou alors beaucoup beaucoup beaucoup de questions qui me remettaient en cause autant sur mes études sup, le boulot que j'ai fait jusqu'à maintenant et les études que je reprends actuellement.

je me suis souvent sentie très agressée et pas respectée. et souvent aussi prise pour une conne.

mais au bout d'un moment j'ai arrêté de répondre. je les laisse dire ou carrément j'évite le sujet.
parce que c'est hyper lourd les gens qui jugent. ça me fatigue au plus haut point d'expliquer pourquoi j'ai fait ci, pourquoi je pense ça...
arfff les gens...
37 ans 4079
D'accord, mais vous faites quoi au juste...?
O
58 ans 4229
suis chômeuse qui fait une formation :lol:
donc je profite doublement des aides, t'imagine!!!!

pour le reste, je ne mettrai pas en public, sorry!
34 ans 855
Chômeuse aussi.
Je n'ai jamais entendu personne me faire des critiques en face, mais souvent quand les gens parlent du chômage, ils peuvent te sortir des truc horribles sur "les chômeurs" sans même réfléchir au fait qu'il y en a une dans la pièce.

Mais bon, moi qui ait cumulé les petits boulots, si je parle aux gens du fait que j'ai été caissière, ou livreuse de pizzas, c'est bon, je suis catégorisée "crétine", parce que ce sont des métiers pas du tout valorisés ...

Quant au boulot que je recherche, l'un de ses aspects m'a déjà valu des sacrées insultes sur le net. J'ai jamais vraiment bossé dans le domaine, mais si ça devait arriver je sais que c'est le genre de boulot dont il ne faudrait pas que je parle à tout le monde.
B I U


Discussions liées