MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je n'aime pas ce que je fais

44 ans 1896
Bon, voilà, il faut que je parle un peu de ma vie intime.
Je suis célibataire, depuis... toujours? Avec des intermèdes plus ou moins longs de relations plus ou moins  
sérieuses.

Au mois d'octobre dernier, cela faisait plus de deux ans que je n'avais pas eu la moindre relation. Rien de rien. En plus, j'ai eu une petite déception sentimentale, un homme qui me plaisait plus que beaucoup s'est mis à sortir avec quelqu'un d'autre.

Alors... je suis allée sur un tchat gratuit, et je me suis mise à tchater avec pas mal de monde, surtout des hommes. Beaucoup espèrent une rencontre qui aboutirait à une belle histoire. A défaut, ils cherchent un coup d'un soir ou une fuck friend. Ça me va, je ne cherche pas l'amour à tout prix, il se présente quand il se présente.

Donc, j'ai fait quelques rencontres, dont plusieurs... bref!

Seulement voilà, sur ce site, on m'a à plusieurs reprises demandé si j'aimerais des relations plus musclées, voire même une relation domination/soumission construite et suivie. J'ai refusé au début, puis ça m'a titillé, ça a réveillé des fantasmes. Pas de problème, me direz-vous, on est entre adultes consentants. IRL, j'ai rencontré un mec pour ça, une seule fois. Au final, la rencontre n'a pas été différente d'une autre. Et le mec en question s'est d'ailleurs révélé plus intéressant qu'il n'y paraissait (très cultivé, mais pas le genre qui étale sa culture à tout bout de champ).

Là où le bât blesse, c'est que j'ai accepté plus d'une fois de me montrer en webcam, parfois dans le plus simple appareil (j'aime mieux dire ça que "nue"). Et j'ai même obéi (toujours en caméra) à des ordres qu'on me donnait, de faire ceci ou cela. Sur ce genre de tchat, beaucoup n'écrivent pas très bien, et/ou n'osent pas dire ce qu'ils veulent. Ils tournent autour du pot, sans style en plus. Alors, quand il y en a un qui ose dire ce qu'il veut et qui l'écrit correctement, je me laisse faire. Avec plaisir sur le moment. Mais seulement sur le moment. (Je précise un truc: je ne montre pas mon visage)

Pour être juste, je crois que la plupart de ces hommes sont corrects, et si après la séance virtuelle je dis que je ne veux pas plus, ils répondent "dommage, mais merci pour le spectacle..."

Aujourd'hui, je suis tombée sur un imbécile. Il savait effectivement ce qu'il voulait, et écrivait dans un style vif et agréable. Je me suis laissée embobiner, et... comme d'habitude quoi. Sauf qu'il insistait mordicus pour me voir réellement (ce que j'ai refusé aussi mordicus), comme un mort de faim. J'en ai conclu qu'il était vraiment mort de faim, et je lui ai dit qu'il avait besoin de ce tchat pour se faire une nana (j'abrège l'échange). Il a démenti, affirmant qu'il avait déjà tout ce qu'il faut, et il m'a balancé quelques noms d'oiseaux, disant que j'étais une menteuse parce que j'avais dit que je ne pratiquais pas certaines choses.

Après avoir coupé, je me suis sentie assez mal (comme souvent, mais encore plus). Déjà, j'ai peur que l'un de ces hommes enregistre la vidéo (le site n'est pas prévu pour, cela dit). Ensuite, même si je suis un peu attirée par les pratiques D/S, je n'aime pas vraiment l'idée d'être soumise, surtout à quelqu'un d'aussi brutal dans ses propos. Je crois que pour moi, la soumission, c'est une façon de prendre du plaisir sans culpabilité: ce n'est pas moi qui prend du plaisir, on me l'impose.

Finalement, je me sens mal aussi parce que je ferais mieux de trouver, sinon l'homme de ma vie, au moins un sex friend de confiance. Je ferais mieux, aussi, de voir plus souvent mes amis et ma famille.

J'écris ici, parce qu'il faut que j'en parle, et qu'autour de moi, je ne vois pas trop à qui. Je suis perdue. Je ne sais pas trop pourquoi je fais ce que je fais, alors que je sais que je m'en voudrai après et qu'au fond, je connais la solution.

Voilà, merci d'avoir lu, merci de donner votre avis si vous pensez qu'il peut m'aider.
58 ans Franche Comté 995
j'ai du mal à comprendre ce que tu veux de nous.

un conseil, mais sur quoi ?
44 ans 1896
A vrai dire, j'avais surtout besoin de raconter un peu ma vie. Un conseil, un avis, ce serait une cerise sur le gâteau.
30 ans La Ville Rose 2301
Soit tu arrêtes le tchat et tu te cherches/trouves un amant/Sexfriend/PQR IRL, soit tu changes tes priorités sur ce tchat ( il y a sûrement des hommes qui cherchent des relations physiques standard sans engagement ).

Je ne vois pas quoi te dire d'autre mais tu as envie de changement, provoque-le ! Prends ce crétin comme un signe et saute le pas. :)
37 ans 4079
Si j'avais un conseil à te donner, ce serait de te respecter un peu plus et savoir ce que tu souhaite réellement afin de prendre soin de toi.

Je ne sais pas trop quoi rajouter de plus, comme l'a dit deputee702, on dirait que tu attends un jugement, savoir si ce que tu fais est bien ou mal, hors, il n'y a que toi qui puisse le savoir.
47 ans 35 10308
Ohio a écrit:
Si j'avais un conseil à te donner, ce serait de te respecter un peu plus et savoir ce que tu souhaite réellement afin de prendre soin de toi.

J'allais répondre un peu la même chose. Si ce que tu fais ne te plait pas, si tu n'y prends pas du plaisir, alors ça serait sans doute mieux d'arrêter, avant d'en arriver à un point où tu perds une partie du respect que tu as pour toi-même. Sois plus bienveillante avec toi-même. ;)
45 ans 287
Je crois que tu es prise au piège dans un rôle de séductrice,de femme libérée et que tu te sens moins seule et interessante au moment où tu agit sur le net.

Le monde virtuel te permet d'être dans la peau d'une autre et sur le coup ça te plaît, mais une fois que tu éteints ou qu'un homme te "parle" de manière irrespectueuse tu "redescends" un peu sur Terre.

Je pense aussi que tu dois avoir un grand manque de confiance en toi pour avoir besoin de te mettre en avant comme ça et de te soumettre à des voyeurs.

Tu joues à un jeu dangereux où tu risques de te perdre...Enfin,c'est mon avis...
33 ans 142
La seule question à se poser, c'est : est-ce que ça te plaît de faire ça ?
Si tu en souffres, alors ça ne te plaît pas, et il faut arrêter.
Si tu n'en souffres pas, je ne vois pas où est le problème...
Quant à te dire que tu devrais avoir une relation plus stable genre fuck-friend, ou voir davantage tes amis, ta famille... c'est à toi de voir. Si tu t'épanouis comme ça, franchement, où est le mal ?
J'ai le sentiment que ce qui te gêne, c'est le regard qu'on pourrait poser sur toi, et le regard que tu poses toi-même sur tes pratiques, alors que pourtant elles t'apportent du plaisir.
Il faut évidemment être prudent en se mettant à poil devant sa webcam, mais y'a pas de raison de t'en priver si ça te fait du bien, si ça te procure du plaisir.
Défais-toi de la morale que tu crois avoir acquise : ce qui compte, c'est d'être bien dans ses baskets. Là, tu n'es pas bien car tu te dis "c'est mal". Ah bon ? A qui fais-tu du mal ? Pas à toi visiblement, puisque tu aimes ça.
43 ans 785
LuxLisbon a écrit:
La seule question à se poser, c'est : est-ce que ça te plaît de faire ça ?
Si tu en souffres, alors ça ne te plaît pas, et il faut arrêter.
Si tu n'en souffres pas, je ne vois pas où est le problème...
Quant à te dire que tu devrais avoir une relation plus stable genre fuck-friend, ou voir davantage tes amis, ta famille... c'est à toi de voir. Si tu t'épanouis comme ça, franchement, où est le mal ?
J'ai le sentiment que ce qui te gêne, c'est le regard qu'on pourrait poser sur toi, et le regard que tu poses toi-même sur tes pratiques, alors que pourtant elles t'apportent du plaisir.
Il faut évidemment être prudent en se mettant à poil devant sa webcam, mais y'a pas de raison de t'en priver si ça te fait du bien, si ça te procure du plaisir.
Défais-toi de la morale que tu crois avoir acquise : ce qui compte, c'est d'être bien dans ses baskets. Là, tu n'es pas bien car tu te dis "c'est mal". Ah bon ? A qui fais-tu du mal ? Pas à toi visiblement, puisque tu aimes ça.


Serais tentée de dire pareil.
En fait, vu ce que tu décris, je trouve que ton site propose un genre de plaisir solitaire finalement, comme du porno interactif. Quoi qu'il en soit, je n'y vois rien de malsain. Plein de gens ont besoin de supports pour accéder au plaisir, ce support là ne me choque pas particulièrement.

Faut juste garder à l'esprit (je crois) (je déteste qu'on me dise ce qu'il faut penser ou faire :) ), que ce n'est pas de la relation et que c'est un trip qui n'a pas le même rôle que du vrai lien avec un vrai partenaire (du coup, chacun reste dans son univers, ce qui permet d'user du regard ou de l'image de l'autre sans se préoccuper de qui il est, de ce dont il a besoin).

A mon avis, c'est un truc pour avoir de l'excitation et un orgasme, ça ne mange pas de pain mais c'est un peu comme le chocolat, c'est bon sur le moment mis ça nourrit pas (désolée c'est mon côté fleur bleue qui ressurgit).
253
Mais ouais, pareil ! :D Tant qu'il y a du plaisir !

Je comprends. je vais raconter mon histoire à moi (héhé, je vais encore jamais arriver à résumer !!).
En fait c'est surtout que la sexualité, c'est... pitaing... c'est trop de contraintes sociales associées à des plaisirs mentaux associés à des sensations physiques, ça devrait être tellement plus simple des fois, et ça nous met dans des états de honte/de libido/de jouissance/de re-honte terrible. Rah, c'est nul. Mais c'est beau aussi. C'est sensuel, mais c'est prise de tête... Va trouver un équilibre !!

Donc mon histoire à moi va j'espère te faire déculpabiliser, ou pas... bref

Moi j'ai commencé la webcam pour payer mes factures. J'étais seule et célibataire depuis toujours, j'avais des périodes érotiques, de libido, des trucs et astuces, des films des livres, mais pas d'amoureux avec qui tester, et puis pas de boulot (fucking chômage, fucking campagne...)
Alors j'ai voulu tester la cam, en me disant qu'il s'agissait d'un genre de prostitution mais sans certains désagréments, sans "passage à l'acte réel". Bref, je ne m'attendais à en retirer aucun plaisir, mais beaucoup d'argent. Bien sûr cela ne s'est du tout passé comme je l'imaginais.
D'abord, faut aller chercher le chaland. Pitaing, là, tu te sens minable, car faut faire croire que tu en crève d'envie, juste faut qu'ils raquent avant. Et si tu ne veux rien montrer, tu te fais traiter de tous les noms. De toutes façons, là on est pas sur le même site que le tiens, ils savent qu'ils ont affaire à des, hem, péripatéticiennes, donc ils en profitent, et là tu trouve le pire du genre masculin, la raclure de bas fond, qui te fais bien sentir moins que rien. Et pis qui finissent par pas payer et te traiter de tous les noms. Là, tu haïs la gente masculine. Avec des beaux mots ou des fautes d'orthographe...

Et puis il y a ceux qui payent. Oh ceux là, tu les chéris, tu les aimes. Rien que parce qu'ils acceptent de payer, tu te rend compte qu'ils te respectent. là j'étais plus partante pour le jeu, j'en avais deux réguliers, dont un avec qui vraiment je m'entendais bien, on délirait par ailleurs, et puis du coup, parfois, ça titillait ma libido. moi aussi j'aime les rapports D/S, je ne sais pas si je serais "cap" en vrai, mais là en cam, c'était excitant, je me suis laissée aller avec lui, et j'ai pris du plaisir virtuel. Je lui faisais des réductions. Lui, pour le coup j'avais confiance, archi confiance.

J'ai tout arrêté parce que tout le reste, tous les autres, ça demandait des heures de tchat, des heures et des heures à commercialiser son corps, à se faire prendre pour de la merde, c'était moralement trop dur. Pour pas non plus des masses de sous. Le rapport dégradé que j'ai eu à mon corps à ce moment là était terrible. Et je ne te raconte pas ma vision des hommes. Oh je ne regrettais pas mon célibat à ce moment là, pas un aurait pu me toucher !

Sauf que j'ai quand même failli aller chez mon "régulier", parce que la libido, le désir me titillait trop... Allez comprendre !?? Et moi non plus je ne comprenais rien. Paumée, comme toi. Je me sentais sale, mais femme aussi, moi qu'aucun homme n'aimait...

Quel bordel dans ma tête !

Résultat : je suis tombée folle amoureuse du premier mec qui s'est intéressé à moi et qui avait l'air de confiance, de me respecter : bam, un an où j'ai été folle, mais alors folle amoureuse d'un manipulateur pervers narcissique. Ohhh comme il a bien profité de toutes mes faiblesses...

Je me sors de ses griffes, je sors des griffes de la campagne, je trouve enfin un travail dans une vraie ville, il y a un truc qui tilte. Je prends en stop un jeune homme absolument charmant, bien sous tous rapport, et nous devenons sexfriends, nous nous entendons super bien sur nos envies. Il est plus jeune que moi (23 ans contre 28, graou je suis une cougar !) est-ce que ça aide ? Liberté sexuelle ! En 4 mois je me case, pour la première fois de ma vie, avec cet homme que j'aime encore et qui pourrait bien être le bon... Et le sexe dans le couple devient... inconnu, nouveau, intriguant, jubilatoire : c'est un homme qui a pour moi un respect immense, immense, et dans nos jeux sexuels, il nous arrive de jouer au dominant et à la soumise. Comme ce n'est absolument pas son caractère habituel, ça donne vraiment un personnage, qui fait qu'on délimite bien. Et mon respect de moi est là : dans la vie de tous les jours, je suis cette femme, dans ma sexualité, cette même femme peut jouer des rôles.

Délimiter les espaces...

mince, mais quand donc arriverais-je à ne pas écrire des pavés à chaque fois !
44 ans 1896
Je n'ai pas trop le temps de détailler en ce moment, mais vos réponses m'aident à réfléchir à tout ça. Merci ;)
Merci particulièrement Choo, d'avoir raconté ta vie!
S
30 ans 3465
Je me trompe peut-être, mais à te lire, j'ai l'impression que tu passes une phase difficile. Tu es perdue, tu veux quelque chose et après tu le regrettes, tu désires le contraire... Un passage à vide non? N'essayerais-tu pas de combler un manque?

Pour moi, c'est le message qui passe dans ton message. Je pense que tu t'ennuies dans ta vie, sentimentale surtout. Tu te sens seule, non? Je pense que si ça ne te plait pas vraiment, tu devrais t'occuper de manière différente. Ne t'isole surtout pas, va voir tes amis, ta famille, c'est important d'être entourée quand on vit une forme de solitude morale.
253
Maiadi a écrit:

Merci particulièrement Choo, d'avoir raconté ta vie!


Ahhh ne me tente pas, j'en ai encore tant dans ma besace !
Et puis répondre à quelqu'un qui a du F'murrr comme avatar, en soi c'est déjà un immense plaisir.

Enfin, j'ai relu ton message de base, et je me suis rendue compte que j'avais raconté mon histoire, mais en répondant plus ou moins à côté de la plaque (méééh yavait chaton-chaton qui arrêtait pas de me parler en même temps...)

=> Tu fais bien de ne pas montrer ton visage. Même si le site n'est pas fait pour ça, les ptits malins qui arrivent quand même à enregistrer, hein, bon. Pis avec un masque, par exemple, genre vénitien, ça peut aussi vraiment t'aider à rentrer dans ce rôle là, ce moment là, coupé des autres moments sociaux, différent, intime, fantasmagorique...

=> Ce que toute association traitant des questions de sexualité, ou un psy normalement constitué (mais ils ne le sont pas tous...)te dira qu'il n'existe pas de sexualité "déviante", tant que cela se fait dans le respect et l'ACCORD des DEUX partenaires à toutes les phases du jeu. Et pour le mieux se prémunir des dérapages, il faut bien comprendre qu'on peut fantasmer, mais ne pas avoir envie de passer à l'acte ; passer à l'acte, mais arrêter en cours de route car plus d'envie, plus de plaisir. Et que pour les jeux de rôle, de D/S, le mieux c'est d'avoir un mot-clé (ça a un nom... un stop word ? sais plus. Safe word ?), ou un code gestuel, bref, la possibilité d'exprimer "stop, ça ne me fait plus rire". Et que c'est pas grave si ça arrive au milieu du jeu.

=> et que donc le partenaire idéal pour ces pratiques sera celui en qui tu pourras avoir confiance, ou bien celui à qui tu pourras dire m*** derrière ta cam sans culpabiliser car il ne comprend pas. Le bon partenaire est celui qui sait, qui comprend ce rythme. Qui se respecte, qui te respecte,et qui respecte le jeu.

Et là, si on avait vraiment envie de rire, on pourrait reprendre un grand débat sur le féminisme, le sexisme ordinaire, les préjugés des hommes sur la sexualité et la libido des femmes ("toutes des salopes, sauf môman"), les préjugés des femmes sur les envies des hommes ("faut que je me force, sinon il va pas comprendre que je veuille cesser..."), faire cesser les tabous sexuels, etc etc...

Y arrivera tu mieux avec un sexfriend régulier ? avec tes amis et ta famille (pas pour le sexe, s'pas, pour la reprise de confiance...) ? Avec un amoureux officiel ? Avec une femme ?

Fichtre, je n'ai pas la réponse ! A tester...
B I U


Discussions liées