MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Heureuse à distance ?

24 ans Picardie 492
Coucou a toute et tous , je suis dans un raletion à distance , et je ne suis vraiment heureuse que quand je suis avec lui , ce qui est  
problématique car on ne peut pas se voir souvent .

Si vous êtes dans la même situation comment faite vous ?
Avez vous des idées pour s'occuper ? ( peu de moyen )
Merci
30 ans 102
Salut Chimpanzette!!!
Je suis actuellement dans une relation à distance, cela va faire 9mois, nous essayons de nous voir toutes les 2semaines, parfois un peu plus. Et pendant les vacances on en profite.
Ce n'est pas ma première à distance, mais c'est la première que j'arrive à bien vivre.
Cela dépend tellement de comment cela se passe avec la personne avec qui tu es...
Vous vous voyez quand?
Vous vous parlez souvent?
Vous vous êtes rencontrés comment? Avezvous eu le temps de vous connaitre avant d'avoir cette séparation?
24 ans Picardie 492
Sira a écrit:

Vous vous voyez quand?
Vous vous parlez souvent?
Vous vous êtes rencontrés comment? Avezvous eu le temps de vous connaitre avant d'avoir cette séparation?


On se voit à peu près 2 fois par mois cela dépend des moyens de nos parents et les cours
On se parle tout les jours par message, mais pas toujours évident quand l'autre est occupé
On s'est rencontré sur internet , nous vivons comme ça depuis le début , la distance en soi nous l'avons acceptée
24 ans Picardie 492
Up
26 ans 10
Coucou,

je suis avec mon chéri depuis le mois de janvier (avant on faisait "que parler" mais on s'était jamais rencontrés)

Nous nous parlons presque tout les jours sur skype, par micro et cam.

Ca nous aide à tenir, vraiment, mais c'est dur. On se voit à chaque vacances, mais elles ne tombent pas en même temps. Lui était en formation par correspondance, nous pouvions donc passer du temps ensemble. Cela dit, maintenant, il est en recherche d'emploi et les choses se corsent : lui ne peut plus venir de peur d'etre appelé.

Heureusement c'est les vacances et je vais squatter un mois chez lui.

Les séparations sont toujours aussi difficiles qu'au début, mais je sais qu'au bout de la premiere semaine (de séparation), je vais déja mieux. Oui c'est dur, mais quelle joie de se retrouver.
24 ans Picardie 492
Siska a écrit:
Coucou,

je suis avec mon chéri depuis le mois de janvier (avant on faisait "que parler" mais on s'était jamais rencontrés)

Nous nous parlons presque tout les jours sur skype, par micro et cam.

Ca nous aide à tenir, vraiment, mais c'est dur. On se voit à chaque vacances, mais elles ne tombent pas en même temps. Lui était en formation par correspondance, nous pouvions donc passer du temps ensemble. Cela dit, maintenant, il est en recherche d'emploi et les choses se corsent : lui ne peut plus venir de peur d'etre appelé.

Heureusement c'est les vacances et je vais squatter un mois chez lui.

Les séparations sont toujours aussi difficiles qu'au début, mais je sais qu'au bout de la premiere semaine (de séparation), je vais déja mieux. Oui c'est dur, mais quelle joie de se retrouver.


Oui c'est sure , mais c'est vrai que je suis assez sentimentale et c'est dure pour moi c'est sure que je mis fais aussi au bout d'une semaine ou deux mais bon . Et on peux pas dire que moi et mon copain on arrive à bcp parler par manque de temps et sa met des tensions alors à force sa pèse :/
26 ans 10
Je pense que le plus important dans ce genre de relation, c'est la communication et la confiance.

Sinon on supporte trés mal la distance, et il est plus facil de décider de plus revoir un copain qui habite loin qu'un copain qui habite au coup de la rue.

La confiance est aussi importante dans le sens ou sans elle, on passe son temps a se demander si il voit d'autres filles, ...

Mais ce qui me rebutait le plus dans une relation à distance, c'est le fait de ne pas se voir, mais je dois avouer que comme j'aime mon copain à la folie, je fais avec (la distance). J'aimerai pourtant tellement qu'il me sert dans ses bras parfois..

Non c'est sur que c'est pas évident, mais dans le fond, qu'est ce qu'on savoure les retrouvailles.
26 ans 7
Vivant une relation à distance depuis 3 années (lui en Belgique, moi à Lyon), nous allons vivre ensemble à partir du mois de Septembre. Nous nous voyions environs tous les trois mois car nos congés sont décalés. Se dire au revoir a toujours été très dur à vivre pour moi, larmes sur le quai du train, etc. Mais la joie de se retrouver et finalement notre histoire était tellement porteuse pour moi que la distance a fini par être un "détail". Bien sur il y a des hauts et des bas. A défaut de nous voir souvent, nous avons skype tous les jours et la webcam le week-end.
Je dirais donc qu'une relation à distance est en effet question de confiance. J'ai bien passé ma "crise intérieure" de "voit-il d'autres filles?" mais ça n'a pas duré longtemps et cela correspondait à un moment où j'avais une crise de confiance en moi.
Enfin, j'ajouterais qu'au delà de la confiance, avoir des projets communs est important, des perspectives. Pour ma part, le fait de décider il y a un an que nous sommes prêts pour vivre ensemble, que c'est moi qui me déplacerait, a été un véritable moteur pour tenir cette troisième année. Autant les deux premières ont été celles de la lente découverte de l'un et l'autre, autant la troisième aurait été difficile sans me dire qu'à la fin nous allons nous retrouver. Maintenant, un nouvel avenir s'annonce.. :)
26 ans 10
Sitael a écrit:
Vivant une relation à distance depuis 3 années (lui en Belgique, moi à Lyon), nous allons vivre ensemble à partir du mois de Septembre. Nous nous voyions environs tous les trois mois car nos congés sont décalés. Se dire au revoir a toujours été très dur à vivre pour moi, larmes sur le quai du train, etc. Mais la joie de se retrouver et finalement notre histoire était tellement porteuse pour moi que la distance a fini par être un "détail". Bien sur il y a des hauts et des bas. A défaut de nous voir souvent, nous avons skype tous les jours et la webcam le week-end.
Je dirais donc qu'une relation à distance est en effet question de confiance. J'ai bien passé ma "crise intérieure" de "voit-il d'autres filles?" mais ça n'a pas duré longtemps et cela correspondait à un moment où j'avais une crise de confiance en moi.
Enfin, j'ajouterais qu'au delà de la confiance, avoir des projets communs est important, des perspectives. Pour ma part, le fait de décider il y a un an que nous sommes prêts pour vivre ensemble, que c'est moi qui me déplacerait, a été un véritable moteur pour tenir cette troisième année. Autant les deux premières ont été celles de la lente découverte de l'un et l'autre, autant la troisième aurait été difficile sans me dire qu'à la fin nous allons nous retrouver. Maintenant, un nouvel avenir s'annonce.. :)


Skype, l'invention du siècle. Ah pardon, il y a le TGV aussi. C'est génial que vous ayez des projets, ca permet de se projeter. Allez-vous prendre un appart' ensemble ?

Nous on en parle de temps en temps, mais pour le moment, c'est à l'état de ''plus tard" sans vraiment de notion du temps. Il me reste 3 ans d'études à tirer avant de pouvoir bouger.
24 ans Picardie 492
Moi j'ai une total confiance en lui et sa n'a jamais changé depuis qu'on est ensemble :)c'est juste le fait de manquer de communication qui me rend "triste" mais c'est par manque de temps on est étudiant tout les deux et lui adore bouger alors il essayer de s'occuper souvent :/
Nous ne pouvons pas faire de véritable projet pour l'avenir , trop jeune et encore quelque année d'étude :/
C'est vrai que c'est un bonheur quand on se retrouve , mais quand on peut se voir que environ 4h tout les 2-3 semaine 1 mois , c'est dure entre temps :/ ( la cam on en as pas l'habitude et on pense que sa sera plus dure pour nous de supporter la distance , mais on s'appel tout les soir et texto à longueur de temps :) )
45 ans derrière toi!! 3399
Tu le connais depuis longtemps? Que faisais-tu avant de le connaître?
26 ans 7
Siska a écrit:

Skype, l'invention du siècle. Ah pardon, il y a le TGV aussi. C'est génial que vous ayez des projets, ca permet de se projeter. Allez-vous prendre un appart' ensemble ?

Nous on en parle de temps en temps, mais pour le moment, c'est à l'état de ''plus tard" sans vraiment de notion du temps. Il me reste 3 ans d'études à tirer avant de pouvoir bouger.


Ouhla oui! Et même les avions low-cost car le tgv ça commence à coûter bonbon mine de rien.. :D
On projetait de prendre un appart' ensemble, mais pour des raisons financières et administratives (étant par exemple étudiante française hors erasmus je n'ai le droit à aucune aide des deux pays.. *joie*) j'ai pris un mini-studio (entre la chambre et le studio) sur le campus de ma fac pour cetre première année. Au moins, on sera près l'un de l'autre et on se verra autant qu'on veut/dormira chez l'autre (il vit encore chez ses parents et heureusement la Belgique c'est petit!). Le coût de la vie en Belgique est excessivement cher, je trouve ça affolant.. enfin, ce sera une première année pour avoir une carte de séjour, un job, prendre des habitudes.. et vivre ensemble dans un VRAI logement l'an prochain. Bien sur, ça a été une déception que de devoir se résoudre à faire ainsi.. mais j'essaye de me faire à l'idée. Hypersensibilité oblige, tout ça. :p

Tu étudies quoi? :) Trois années, ça paraît court et long à la fois, ça dépend des moments.. Si vous êtes ensemble depuis "peu" de temps, c'est normal de ne pas encore trop en parler. Pour nous ça s'est imposé l'été dernier, j'en ai parlé car je sentais qu'il se sentait prêt (mais j'avais quand même attendu, éternelle romantique, pour moi c'est lui et pas un autre, blablabla.. :D). Bref, tout ça pour dire que ça, ça viendra en temps et en heure. Mais tu peux déjà noter des petites phrases qui se glissent par-ci par-là : "plus tard...", "quand on sera vieux..". Je pense que pour nous, plaisanter au départ sur ce genre de choses nous a aidé à nous dire "pourquoi pas?". Puis en effet, je pense qu'à un moment suffisamment long, on se dit que s'il n'y a pas une perspective concrète d'avenir commun, à quoi ça nous mène? Mais ça, c'est selon le rythme de chaque personne et chaque couple! Et dans le cas précis du couple à distance, je trouve que s'aimer sur la durée et la distance, c'est un "test" par excellence de la solidité d'un couple. Même si partager un quotidien est radicalement différent et peut tout chambouler.. d'où l'importance de faire à son rythme et au rythme de l'autre.. hihi.
24 ans Picardie 492
Missco a écrit:
Tu le connais depuis longtemps? Que faisais-tu avant de le connaître?


Oui sa fait quelque années , bah je sortais un peu avec mes amies et aller dans ma famille mais d'avoir grandi (etude) et changement de situation familiale ça a un peu changer mes occupation
26 ans 10
Sitael a écrit:
Siska a écrit:

Skype, l'invention du siècle. Ah pardon, il y a le TGV aussi. C'est génial que vous ayez des projets, ca permet de se projeter. Allez-vous prendre un appart' ensemble ?

Nous on en parle de temps en temps, mais pour le moment, c'est à l'état de ''plus tard" sans vraiment de notion du temps. Il me reste 3 ans d'études à tirer avant de pouvoir bouger.


Ouhla oui! Et même les avions low-cost car le tgv ça commence à coûter bonbon mine de rien.. :D
On projetait de prendre un appart' ensemble, mais pour des raisons financières et administratives (étant par exemple étudiante française hors erasmus je n'ai le droit à aucune aide des deux pays.. *joie*) j'ai pris un mini-studio (entre la chambre et le studio) sur le campus de ma fac pour cetre première année. Au moins, on sera près l'un de l'autre et on se verra autant qu'on veut/dormira chez l'autre (il vit encore chez ses parents et heureusement la Belgique c'est petit!). Le coût de la vie en Belgique est excessivement cher, je trouve ça affolant.. enfin, ce sera une première année pour avoir une carte de séjour, un job, prendre des habitudes.. et vivre ensemble dans un VRAI logement l'an prochain. Bien sur, ça a été une déception que de devoir se résoudre à faire ainsi.. mais j'essaye de me faire à l'idée. Hypersensibilité oblige, tout ça. :p

Tu étudies quoi? :) Trois années, ça paraît court et long à la fois, ça dépend des moments.. Si vous êtes ensemble depuis "peu" de temps, c'est normal de ne pas encore trop en parler. Pour nous ça s'est imposé l'été dernier, j'en ai parlé car je sentais qu'il se sentait prêt (mais j'avais quand même attendu, éternelle romantique, pour moi c'est lui et pas un autre, blablabla.. :D). Bref, tout ça pour dire que ça, ça viendra en temps et en heure. Mais tu peux déjà noter des petites phrases qui se glissent par-ci par-là : "plus tard...", "quand on sera vieux..". Je pense que pour nous, plaisanter au départ sur ce genre de choses nous a aidé à nous dire "pourquoi pas?". Puis en effet, je pense qu'à un moment suffisamment long, on se dit que s'il n'y a pas une perspective concrète d'avenir commun, à quoi ça nous mène? Mais ça, c'est selon le rythme de chaque personne et chaque couple! Et dans le cas précis du couple à distance, je trouve que s'aimer sur la durée et la distance, c'est un "test" par excellence de la solidité d'un couple. Même si partager un quotidien est radicalement différent et peut tout chambouler.. d'où l'importance de faire à son rythme et au rythme de l'autre.. hihi.


Pour le TGV j'ai une astuce, car il n'y a pas d'aéroport à moins d'une heure et demi. J'habite en belgique et je sais que l'eau est chere ici. Mais les clopes le sont moins. A part ca... je n'en sais rien. Mon astuce, c'st de bien regarder tout les trajets de la journée. Il y'en a un par jour moins cher que les autres (hormis le dimanche). Ce qui me permet de faire mons-paris pour 28 euros le trajet. Ca devient donc abordable.

Nous les projets communs, on les établis pas dans la durée. On se demande juste si on prefere une maison, un appart. Mais je pense que c'est par là que ca commence.

Il me reste aussi 3 ans d'études et lui cherche un emploi, mais je pense que ca n'empeche pas de 'rêver' en attendant de concrétiser. Et même que ca aide a voir vers l'avant.
24 ans Picardie 492
Sayer les vacances :D ! Sa me détend de savoir que je vais pouvoir profiter de mon chéri sa me remonte le moral :)
B I U


Discussions liées