MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

est-ce un viol ?

J
69 ans 24
bonjour

je veux seulement savoir si on pourrait qualifier cela d'abus

quand j avais 16 ans, je suis allée chez un homme de 23 ans a peu pres pour boire un verre
finalement  
on a fini par s embrasser sur le canapé, allongé, puis on s'est mis en sous vetements
j avais gardé mon string, nous nous embrassions seulement.
il m a dit (dans mes souvenirs, je ne suis plus certaine meme si presque sure) qu il n irait pas plus loin.
finalement toujours avec mon sous vetement (qu il a décallé sans que je fasse pas trop attention apparemment) il m'a pénétré
je n'ai sur rien dire et j'ai laissé faire, un petit peu déboussolé

j'ai assez mal vécu cette expérience, après je ne sais pas si on peut dire ca de viol. j'ai juste fait confiance sans etre sur mes gardes car il m avait dit qu il n y aurait pas plus, mais je n ai rien affirmé par la suite en disant mon désaccord

cette histoire est derriere moi mais j aimerais pouvoir savoir histoire de tirer un trait completement

merci
30 ans Dans le sud ;) 5608
Si tu n'étais pas consentante, oui c.en est un.
34 ans 92 201
Vi c'est un viol.
Il t'as carrément pris en traître.
En plus sans préservatif je suppose...
38 ans paris 1304
PAS MIEUX ... il s'est engagé a pas aller plus loin et pas de maitrise de lui meme au final
+ t'a pas prevenu qu'il allait " concretiser " il a fait son truc " en douce " donc voila meme i tu t'etais rebiffée c'etait " trop tard" ...

il t'a servi de l'alcool ?
J
69 ans 24
je ne sais pas si il avait mis un preservatif
je me souviens qu il n avait pas reussi a ejaculé, il me disait qu il arrivait pas a venir. alors il s etait retiré et je n'ai pas regardé ce qu il etait allé faire a ce moment, je me rhabillais.
j ai des doutes sur le fait qu il est mis une capote, car quelques mois apres j ai eu des condylomes et j ai appris du coup que j etais porteuse du hpv (j avais eu d autres rapports avec d autres personnes, avant et apres, mais protégés. mais le hpv apparemment peut se transmettre meme avec utilisation du preservatif, alors je ne pourrais jamais savoir)

aussi le probleme c est que je n ai rien dit par la suite quand il m a pénétré et c est vrai que je m'en veux un peu. que je ne suis pas non plus certaine a 100% qu i lm avait dit qu il irait pas plus loin, j aimerais tellement me souvenir, savoir un peu si j etais "fautive". j ai peur de me faire des films et avoir voulu me faire passer pour une victime (car c est vrai que avant un an, je vivais encore mal l experience, bien que 4ans plus tard des faits)

il avait juste bu un canette de biere, moi une demi (je n avais jamais bu avant, apres c est que de la biere, mais je sais plus si bcp de % d alcool dans celles qu il avait prises. de toute facon quoi qu il en soit, c etait pas grand chose non plus)

merci de vos reponses. finalement je ne suis pas certaine que meme si des gens me le disait, j arriverais a tirer un trait. je crois que je me poserai la question jusqu a la fin de es jours.
juste que j aimerais pouvoir le voir et lui dire qu il m a vrmt pris pour une conne et savoir si il etait conscient qu il se jouait de moi ?
J
69 ans 24
et s'il vous plait si quelqu un pense que ce n est pas un abus, donnez votre point de vue,

merci
S
31 ans 3465
Je trouve que ça devient trop courant des hommes qui "appâtent" et rassurent les femmes en disant "mais non, il ne se passera rien" pour finalement faire leur coup en douce. Mon ex avait fait pareil, mais bref n'entrons pas sur ce terrain.

Oui c'est un viol, si tu lui as exprimé clairement que tu ne voulais pas allé plus loin, d'ailleurs lui-même semblait d'accord. Après j'admets quand même que, si tu n'as pas évoqué le fait que tu ne voulais pas plus, il est possible qu'il ait interprété ton silence pour un consentement. Donc ça lui enlève peut-être l'intention... Mais ça n'empêche pas que c'est un viol...
48 ans 35 10308
Je suis d'accord avec les filles, si tu n'étais pas consentante c'est en effet un viol.
Par ailleurs, est-ce que le fait que tu avais 16 ans et lui 23 n'est pas aussi un problème?
34 ans 3267
15/16 ans c'est la majorité sexuelle, donc je ne crois pas que ça puisse aggraver ce qui est en effet un viol.
34 ans 92 201
Ben apres je me mets a la place du mec.
Je suis allonge sur la nana en string a lui rouler des patins et elle est de toute evidence partante ( ou alors elle a une drole de facon de me montrer qu'elle est la pour enfiler des perles :shock: 0 , ca me paraîtrait naturel de la pénétrer, SAUF QUE LA IL T'as dit qu'il ne le ferait pas pour te mettre en confiance et au final il l'a fait.

J'ai dans l’idée que ce qui te traumatise peut-être le plus dans cette histoire(ce n'est qu'une supposition), ce n'est pas tant le fait qu'il t'ait pénétré mais qu'a ce moment la tu n'as pas su t'imposer? Probablement que toi même de base, en te retrouvant dans cette situation ( en sous-vêtements tous les deux en pleins préliminaires) tu ne savais pas très bien ce que tu voulais. Ton corps disait oui, mais ta tête n’était pas sure d'elle et finalement tu as été prise de court et tu t'en veux de ne pas avoir su imposer des limites non seulement a ce garçon mais en premier lieu a toi...

Mais t'y peux rien, je pense pouvoir dire qu'on s'est toutes retrouvées dans des situations qui ne nous laissent pas le temps de savoir vraiment ce qu'on veut et qui nous laissent devant le fait accompli.

De plus, tu as a priori été mise en confiance par son assurance qu'il n'irait pas plus loin (si en effet il l'a vraiment fait) et il n'a pas respecte sa parole. Y a de quoi très mal le vivre !
J
69 ans 24
ben a vrai dire si je n'etais pas consentante ?

je ne mettais pas vraiment poser la question, enfin pour moi a ce moment on ne faisait que se caliner

peut etre que j aurais accepté par la suite, je sais pas. en tout cas, j aurais voulu etre certaine qu il mette un preservatif, et aussi je me serai mis plus a l aise que de rester en culotte

j avais juste dit ok quand il m a dit qu il irait pas plus loin

bref merci de vos messages
32 ans 251
Un peu trop d'approximation dans tous tes messages... et s'il ne l'a pas dit, comme tu l'avances à un moment ? L'accusation de viol est tout de même grave - même si on est d'accord, on n'est pas au tribunal en train de rendre un verdict. Je pense que personne ne peut dire si c'est un abus si on n'a pas le point de vue du mec, et les paroles qui ont été prononcées à ce moment. Enfin je veux dire, généralement c'est spontané. S'il n'a pas dit qu'il n'irait pas plus loin, je ne pense pas que ce soit un viol, mais s'il l'a dit ... sauf qu'on ne sait pas.
Mais en tous cas tu l'as mal vécu et tu as été malade, c'est - même si ce n'est pas un viol - infiniment regrettable et triste, et tu as toute ma compassion. Mais tu n'es pas "fautive", essaie de tirer un trait là-dessus. Pourquoi penser à te focaliser là-dessus jusqu'à la fin de tes jours ? Enfin j'espère qu'on me comprend bien, je ne suis pas en train d'essayer de minimiser ta souffrance ni d'essayer de l’occulter ou de justifier le mec, juste te dire que tu n'auras jamais la réponse, et au final, est-ce que c'est si important ? Ça ne fera pas que la chose ne s'est pas passée. T'assurer que c'est un viol ne te permettra pas forcément de mieux cicatriser là-dessus.
Enfin, je suis pas sûre d'être claire . :(
J
69 ans 24
merci pour vos messages

pulp3 oui tu as un peu raison

mini, finalement je suis quasiment sure qu il l a dit. meme si en effet rien n enlevera le fait que ca c passé, j aimerais avoir une reponse, je suis sure que ca m aidera enfin a regler le probleme. meme si je suis quand meme passsé a autre chose

a bientot
S
31 ans 3465
As-tu exprimé toi que tu ne voulais pas allé plus loin? Parce que bon, lui il l'a dit, mais (si on évite de le diaboliser) il se peut qu'avec l'excitation il ait changé d'avis en cours de route. Et sans vouloir me faire l'avocate du diable, si tu n'as pas émis une quelconque opposition, verbale ou gestuelle, il a certainement dû se dire que tu étais d'accord, vu que tu n'as pas tenté de l'arrêter. Tu vois ce que je veux dire? C'est rare qu'un homme ou qu'une femme, dans ce genre de situation (en sous-vêtements couchés l'un sur l'autre à se tripoter et à se rouler des patins) demandent "Tu es d'accord de coucher avec moi?" Quand le contexte s'y prête et qu'il est assez explicite... Après je ne dis pas que ce n'était pas un viol, ça ça dépend de comment toi tu as vécu le rapport? Si toi tu t'es sentie abusée? Mais viol ou pas, je n'ai en tout cas pas l'impression que c'était son intention.

Quoiqu'il en soit, une femme qui est consentante pour un rapport, le sait. Si tu te poses la question, c'est je pense, que tu étais indécise et qu'il t'a un peu coupé l'herbe sous le pied en te mettant devant le fait accompli. Je ne suis pas juge, je ne condamne et ne disculpe pas... Juste qu'effectivement si tu n'as pas montré une quelconque résistance, il y a des chances qu'il ait interprété ton silence pour un acquiescement. Ca ne me semblerait pas anormal qu'il se soit dit que si tu ne voulais pas, tu l'aurais repoussé. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne t'a pas violée, je le répète, ça de toi comment toi tu as senti la chose.
31 ans Toulouse 130
Article L.222-23 du Code pénal :
« Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui, par violence, contrainte, menace ou surprise, est un viol ».
B I U


Discussions liées