MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Célibataire et... heureuse!

32 ans Alicante (Espagne) 32
Coucou tout le monde,

je suis ce forum depuis un moment maintenant et pour une fois je ne viens pas lancer de sujet sur un homme (ou deux, celles/ceux qui  
m'ont lu savent de quoi je parle).

Je peux dire que pour la première fois de ma vie, je ne cherche rien, je ne veux rien, je ne pense à aucun homme, aucune histoire... Et je ne me suis jamais sentie aussi libre!

Est ce que quelqu'un d'autre est dans cette situation?
Qu'est ce que vous faites quand les autres sont avec chéri chéri? Quelqu'un peut me parler de son célibat heureux? Et ceux/celles qui ne sont pas heureux en couples peuvent peut être trouver des conseils par ici...
26 ans Paris 101
Eh bien, qu'est ce que ce genre de messages font du bien.
J'ai toujours eu tendance à croire que seul on ne peut pas être vraiment heureux et des témoignages comme le tiens font du bien !

Je ne peux pas vraiment te répondre puisque je suis célibataire depuis peu et forcément je ne profite pas réellement de cette période pour le moment.

Bises :kiss: et continues comme ça surtout.
34 ans 92 201
Jota, je suis dans le même cas que toi.

Je pense que ça arrive quand on a enfin conscience qu'on est déjà complète toute seule et qu'on s'aime.

Etre célibataire, c'est avoir toujours tous les possibles grand ouverts, mener sa vie comme on l'entend sans compromis.

Vivre bien son célibat c'est aussi se laisser la possibilité de tomber amoureuse d'un homme vraiment bien, vraiment intéressant, vraiment sain et non pas du premier venu qui daigne remarquer notre existence.
S
31 ans 3465
Le célibat n'a jamais été quelque chose de malheureux pour moi. Ce qui m'a fait mal quand j'ai rompu c'est le manque de l'être aimé, de ne plus pouvoir le voir, mais l'idée d'être seule ne m'a jamais fait peur.

Je n'en suis ni heureuse, ni malheureuse. C'est juste un état de fait. Après c'est sûr que je vais profiter de ne pas avoir d'attaches pour faire des choses que je ne pourrai pas forcément faire si j'avais quelqu'un. Voyager avec mes amis, aller ou je veux quand je veux sans rien dire à personne, ne pas avoir de contraintes, ne demander l'avis de personnes, ni avoir à rendre des comptes... Bref vivre égoïstement, sans devoir penser à quelqu'un d'autre.
47 ans Out of nowhere 3811
Sibell a écrit:
Le célibat n'a jamais été quelque chose de malheureux pour moi. Ce qui m'a fait mal quand j'ai rompu c'est le manque de l'être aimé, de ne plus pouvoir le voir, mais l'idée d'être seule ne m'a jamais fait peur.

Je n'en suis ni heureuse, ni malheureuse. C'est juste un état de fait. Après c'est sûr que je vais profiter de ne pas avoir d'attaches pour faire des choses que je ne pourrai pas forcément faire si j'avais quelqu'un. Voyager avec mes amis, aller ou je veux quand je veux sans rien dire à personne, ne pas avoir de contraintes, ne demander l'avis de personnes, ni avoir à rendre des comptes... Bref vivre égoïstement, sans devoir penser à quelqu'un d'autre.


Ok c'est vrai que ça peut être bien d'être égoïste, de ne pas faire de compromis, de ne faire que ce que l'on aime puisqu'on est seul et que le choix est total.
Mais bon, c'est aussi génial de partager ce que l'on aime, de faire plaisir et de se faire plaisir, de découvrir des choses grâce à l'autre sans lequel on passerait à côté sans même s'en douter.
Et je ne parle même pas du plaisir et de la forme d'accomplissement, d'une sorte de fierté d'être avec celle qu'on aime.
V
45 ans 7
Bonsoir, Je suis célibataire depuis de nombreuses années et je suis pleinement heureuse ainsi! j'ai ma petite famille, mes amis (célibataires), mes passions, des aventures, je m'auto suffit, je n'ai pas de temps pour me consacrer à un homme.

Pour s'investir dans une relation, il faut être disponible dans son coeur, son esprit...lorsque je vois que quelques couples se forment pour pallier à la solitude, par dépit amoureux ou autre, cela me laisse perplexe, à choisir mon statut est plus enviable!

je n'ai pas de pincement au coeur lorsque je croise des couples amoureux et complices, cela laisse de l'espoir ;)
30 ans Paris 3680
Retour sur le forum après une absence (période noire, moche, sombre etc. due entre autre à une douloureuse rupture).

Ton témoignage fait du bien à lire, car je me dis que même si là maintenant tout de suite ça va pas forcément au top, eh bien je suis jeune, et le célibat peut m'apporter aussi des choses: penser à moi, et vivre pour moi seule.
Enfin j'espère ne bientôt plus avoir de coups de cafard ^^'

J'espère m'épanouir comme ça, et si, toi Jota ou les autres avez des "conseils" je les accepte volontiers !

Bonne soirée
S
31 ans 3465
wildtendercat a écrit:
Sibell a écrit:
Le célibat n'a jamais été quelque chose de malheureux pour moi. Ce qui m'a fait mal quand j'ai rompu c'est le manque de l'être aimé, de ne plus pouvoir le voir, mais l'idée d'être seule ne m'a jamais fait peur.

Je n'en suis ni heureuse, ni malheureuse. C'est juste un état de fait. Après c'est sûr que je vais profiter de ne pas avoir d'attaches pour faire des choses que je ne pourrai pas forcément faire si j'avais quelqu'un. Voyager avec mes amis, aller ou je veux quand je veux sans rien dire à personne, ne pas avoir de contraintes, ne demander l'avis de personnes, ni avoir à rendre des comptes... Bref vivre égoïstement, sans devoir penser à quelqu'un d'autre.


Ok c'est vrai que ça peut être bien d'être égoïste, de ne pas faire de compromis, de ne faire que ce que l'on aime puisqu'on est seul et que le choix est total.
Mais bon, c'est aussi génial de partager ce que l'on aime, de faire plaisir et de se faire plaisir, de découvrir des choses grâce à l'autre sans lequel on passerait à côté sans même s'en douter.
Et je ne parle même pas du plaisir et de la forme d'accomplissement, d'une sorte de fierté d'être avec celle qu'on aime.


Je n'ai jamais prétendu que ce n'était pas génial d'être en couple.Mais je n'ai personnellement pas besoin d'être en couple pour me sentir accomplie! Je suis persuadée que le bonheur ne dépend que de nous. Pour le reste, disons que c'est 50/50. Il y a des avantages et des désavantages dans les deux situations. Et tant qu'à être célibataire, justement, autant profiter des avantages que je n'aurai plus quand j'aurai quelqu'un. :D
47 ans Out of nowhere 3811
Sibell a écrit:
wildtendercat a écrit:
Sibell a écrit:
Le célibat n'a jamais été quelque chose de malheureux pour moi. Ce qui m'a fait mal quand j'ai rompu c'est le manque de l'être aimé, de ne plus pouvoir le voir, mais l'idée d'être seule ne m'a jamais fait peur.

Je n'en suis ni heureuse, ni malheureuse. C'est juste un état de fait. Après c'est sûr que je vais profiter de ne pas avoir d'attaches pour faire des choses que je ne pourrai pas forcément faire si j'avais quelqu'un. Voyager avec mes amis, aller ou je veux quand je veux sans rien dire à personne, ne pas avoir de contraintes, ne demander l'avis de personnes, ni avoir à rendre des comptes... Bref vivre égoïstement, sans devoir penser à quelqu'un d'autre.

Peut-être que le vrai danger est de prendre goût au célibat ;)
Ok c'est vrai que ça peut être bien d'être égoïste, de ne pas faire de compromis, de ne faire que ce que l'on aime puisqu'on est seul et que le choix est total.
Mais bon, c'est aussi génial de partager ce que l'on aime, de faire plaisir et de se faire plaisir, de découvrir des choses grâce à l'autre sans lequel on passerait à côté sans même s'en douter.
Et je ne parle même pas du plaisir et de la forme d'accomplissement, d'une sorte de fierté d'être avec celle qu'on aime.


Je n'ai jamais prétendu que ce n'était pas génial d'être en couple.Mais je n'ai personnellement pas besoin d'être en couple pour me sentir accomplie! Je suis persuadée que le bonheur ne dépend que de nous. Pour le reste, disons que c'est 50/50. Il y a des avantages et des désavantages dans les deux situations. Et tant qu'à être célibataire, justement, autant profiter des avantages que je n'aurai plus quand j'aurai quelqu'un. :D
47 ans Out of nowhere 3811
Désolé mon message a foiré, je disais :
le vrai danger c'est peut-être de prendre goût au célibat ;)
S
31 ans 3465
Pourquoi serait-ce un danger?
V
45 ans 7
Sibell a écrit:
Pourquoi serait-ce un danger?


C'est un danger oui! la reprise d'une vie à deux, ne plus être centrée sur sois (et son entourage), cela se réaprend
30 ans La Ville Rose 2320
Je n'ai jamais réellement été en couple ( les sorties avec son copain, je ne connais pas ). Mais d'un point de vue sentimental/émotionnel, je suis pleinement heureuse célibataire et non-amoureuse !
Je suis à une âge où je vois des amis fonder des familles, commencer à penser à se marier, acheter des maisons, des choses du genre et j'en suis tellement loin ! Donc parfois je pense être en retard, mais je n'ai que 23 ans en même temps, je me dis que j'ai le temps, et que de toutes façons, chacun son rythme !
Je suis au moins contente de ne pas faire partie des gens accro aux relations pour se sentir exister ou importants, ou " in " socialement.
En tous cas je ne me vois pas en couple ! C'est trop compliqué, contraignant et je n'ai rien à partager de toutes façons.
Je suis la seule célibataire de tout mon cercle d'amis et je le vis bien. J'évite de me retrouver seule avec un couple, pour ne pas risquer de tenir la chandelle ! Même si mes amis sont respectueux.
Les seules choses qui me froissent parfois sont les paroles, du genre : " Tu sais Zouzou, on est toutes en couple et tout, et toi t'as personne. On s'inquiète pour toi ... ". Je réponds calmement que je me sens très bien seule ! Mais ça m'énerrrrve ! Et de toutes façons, aucun des couples qui m'entoure de me donne envie.
26 ans Ici 284
Moi aussi, je suis célibataire et ça ne me dérange pas. Je n'ai été en couple qu'une fois et ça a duré en tout presque un an. Ça c'est plutôt mal passé mais au final ça ma permis de beaucoup avancer, j'ai vraiment pu évoluer après cette relation et je me sens mieux. J'ai toujours été quelqu'un d'assez indépendant, en plus je n'ai quasiment eu que des amis garçons (je m'entends mieux avec les garçons en amitié)et je n'ai jamais vraiment recherché une relation. Il m'est arrivé de tomber amoureuse, deux fois dont une qui s'est soldée en relation, mais en dehors de cela je ne suis pas à la recherche du sentiment amoureux, j'attends que cela vienne naturellement et si cela ne vient pas, cela ne viens pas. :)
De plus je suis en plein dans mes études en ce moment, qui me prennent une grande partie de mon temps et mon esprit, sans compter que j'ai quelques problèmes personnels sur lesquels je vais commencer à travailler sérieusement donc je ne pense pas être vraiment disponible pour une relation en ce moment :lol:
Le point sur lequel j'ai le plus dur n'est pas avec moi mais mon meilleur ami, sur ce sujet on est complètement à l'opposé et il me parle souvent du fait qu'il veuille trouver une fille, être en couple et partager des choses, j'ai dur de le comprendre ou le rassurer efficacement du coup :?
48 ans Dans le Nord 384
Je suis moi aussi célibataire et très heureuse comme ça, car c'est mon choix.

C'est moi qui ai mis un terme à ma dernière relation parce que je ne "suis pas faite pour vivre en couple". Je déteste faire des compromis ; j'ai sûrement mauvais caractère :roll: . J'ai surtout un caractère solitaire, ce qui ne m'empêche pas d'avoir des amis, de sortir de temps en temps, d'avoir des activités associatives, etc. Mais j'adore me retrouver seule dans ma tanière.

Le célibat n'est pas une tare et ce n'est pas parce que je ne suis pas amoureuse que je me sens mal. Je ne vois pas non plus en quoi c'est un danger de prendre goût au célibat. A ce moment là je pourrais dire la même chose de l'inverse : c'est dangereux d'avoir besoin de vivre en couple et d'être hyper amoureuse pour se sentir exister. Ca ne m'empêche pas parfois d'avoir des coups de cœur pour un homme, mais peut-être qu'avec l'âge aussi j'ai changé...
B I U


Discussions liées