MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

A mon corps vaillant

56 ans Région parisienne 2154
La semaine dernière j'ai dû consulté pour un problème au talon. L'homéo m'a gentiment conseillé de me muscler, mais a aussi noté que j'ai une tension nickel et un plutôt  
bon état général.
Je suis sortie de son cabinet en réalisant que 30 années durant (entre 10 et 40 ans, environ) j'ai tenté, avec plus ou moins de succès, de modeler mon corps, le dominer, le dompter. Je l'ai affamé, martyrisé, muselé. Et pourtant...
Il a sans rechigner porté et protégé deux magnifiques garçons (dedans et... dehors :lol: ), survécu à une péritonite et une piélonéphrite carabinée, et toujours répondu présent dans ma vie amoureuse (et su se révolter quand risque il y avait).
Depuis mon arrivée sur VLR, et ma découverte concomittente du GROS, j'ai tenté de le respecter, l'écouter, le prendre en compte. Pas toujours simple...
En bref, l'habiter du dedans plutôt que le juger du dehors.
Il m'a fallu presque un 1/2 siècle pour en arriver là. C'est déjà mieux que pas du tout, vous me direz :lol:
45 ans Paris 9866
Pomdereinette a écrit:
La semaine dernière j'ai dû consulté pour un problème au talon. L'homéo m'a gentiment conseillé de me muscler, mais a aussi noté que j'ai une tension nickel et un plutôt bon état général.
Je suis sortie de son cabinet en réalisant que 30 années durant (entre 10 et 40 ans, environ) j'ai tenté, avec plus ou moins de succès, de modeler mon corps, le dominer, le dompter. Je l'ai affamé, martyrisé, muselé. Et pourtant...
Il a sans rechigner porté et protégé deux magnifiques garçons (dedans et... dehors :lol: ), survécu à une péritonite et une piélonéphrite carabinée, et toujours répondu présent dans ma vie amoureuse (et su se révolter quand risque il y avait).
Depuis mon arrivée sur VLR, et ma découverte concomittente du GROS, j'ai tenté de le respecter, l'écouter, le prendre en compte. Pas toujours simple...
En bref, l'habiter du dedans plutôt que le juger du dehors.
Il m'a fallu presque un 1/2 siècle pour en arriver là. C'est déjà mieux que pas du tout, vous me direz :lol:


=D> =D> =D> =D>
35 ans 3170
:D:D, très positif !
36 ans 886
C'est un beau message :D
34 ans 1547
Comme cela fait du bien de te lire.
Merci.

Je vais garder bien au chaud dans ma tête, le titre de ton message et cette phrase. Je me blottirai contre quand je me sentirai triste.

Pomdereinette a écrit:
En bref, l'habiter du dedans plutôt que le juger du dehors.
65 ans idf 15
J'aime beaucoup ton témoignage!! :lol:
35 ans Ma tête est ailleurs 426
"l'habiter du dedans plutôt que le juger du dehors"
C'est également la phrase que je retiendrai. J'aime beaucoup l'idée.
49 ans Dans le Nord 384
C'est une belle déclaration je trouve... Moi aussi je retiendrai cette phrase que je trouve pleine de sens "l'habiter du dedans plutôt que le juger du dehors".

=D>
102 ans Lugdunum 1894
Pomdereinette, j’aime ton histoire et ta sagesse.
Ton titre a été comme un flashback
J’ai, il y a quelques temps déjà, par une nuit tourmentée, écris à un thérapeute ma pensée du moment que je te livre :

Je dois réagir car il me tourmente.
Cela fait plusieurs années déjà qu’il me rappelle à lui régulièrement. Il me reproche ce poids que depuis trop longtemps je lui impose.
Je n’ai pourtant jamais abusé de mon pouvoir, je l’ai toujours aimé, traité avec douceur et indulgence. Il n’était jamais privé ni malmené bien au contraire…
Je lui dis souvent que nous avons eu une très belle vie ensemble et qu’il a de la chance d’être toujours autant désiré.
Au lieu de se plaindre il devrait un peu regarder autour de lui, tous ces semblables rejetés, martyrisés et qui finissent découpés.
Et pourtant je veux l’aider mais je ne sais plus.
Les régimes, la psychothérapie, les lectures de professionnels et de tant de profanes et tutti quanti …je suis lassée
ALORS ?
N’imaginez pas que je vais l’abandonner aux mains de bouchers, de carabins vénaux ou mieux encore d’experts reconnus pour retrouver une silhouette rêvée mais trop chère payée à postériori.
A mon corps défendant, je lui déclare la guerre de l’intention.


J’ai beaucoup réfléchis sur mes mots avec ma protectrice, c’est comme cela que j’aimais la nommer. Longtemps après elle me demande un jour : Et depuis?
Spontanément je lui réponds : Et bien nous faisons corps.

Tu vois pour moi aussi, il fut long le chemin de l’acceptation de la cohabitation du corps et de l’esprit enfin apaisés.
Mais je suis fière d’avoir retrouvé l’estime de soi.


.
34 ans 1547
J'avais très envie de remettre en haut du forum ton message. :D

J'en profite pour prendre de tes nouvelles. Comment te sens-tu aujourd'hui par rapport à ce que tu partageais là ?
32 ans 1064
Merci Papille d'avoir retrouver ce post, et merci Pom d'avoir écrit tout ça. J'aimerais beaucoup arriver au même constat que vous, mais pour le moment...c'est pas gagné. Bref, ce n'est pas le sujet :lol:
37 ans 69
Pomdereinette, tes messages devraient être déclarés d'utilité publique =D>

Parfois c'est bon d'avoir un moment de lucidité, d'admettre que c'est par lui, grâce à lui, qu'on vit, qu'on mange, qu'on fait l'amour ; qu'on a une chance inouïe d'être valide, de vivre sans douleur permanente. De comprendre que nous n'avons pas un corps, nous sommes notre corps.
65 ans moselle 42
bonjour à toutes; je suis nouvelle venue et rescapée du parcours du combattant que s infligent beaucoup de personnes!
apres avoir couru éperdument après les pensées les remèdes les privations , le gommage de soi ou l'enfouissement de mon âme sous la culpabilité qui m'aveuglai( culpabilité de quoi !!non mais sans blague!!) , j'ai désembuhé mon cerveau troublé par les retours immondes et la discrimination dont ont fait preuve les personnes qui n'ont pas encore compris la signification du mot "diversité"! Aaah! ils m'ont bien eu !!! mais c'est fini tout ça! Car maintenant je me vois , je sais qui je suis ,ce que je veux et surtout je m aime ! et depuis petit à petit tout ce qui me servait d'obstacle et se dressait entre moi et mon âme, s'estompe, kilo après kilo, les complexes , les douleurs de l'ame et du corps ! je suis ce que je suis et tant mieux parce que je m'aime! A petits pas ,à grands bonheurs je ne combats plus mon poids, je le maitrise 8) belle journée à toutes et tous
B I U


Discussions liées