MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Une page se tourne, mais pas du tout confiante

30 ans 102
Ce soir, comme depuis quelques jours, je me sens tristoune.
Mi-juin, la jouissance, la consécration! ENFIN 6 ANNEES d'études qui se terminent enfin!!! Je n'en pouvais plus, j'en avais marre de  
ce stress permanent, de ce mal-être...
Et voilà, pendant 15jours j'ai été libérée, heureuse, bien...
Puis, maintenant, il va falloir tourner une grosse page.
Trouver un boulot, et trouver un appartement avec mon homme.
Je vis à Marseille depuis 24ans, et depuis 4ans j'ai mon propre appartement (grace à une pension d'orphelin, puis aide de papa). Maintenant, je rejoins l'homme sur la cote d'azur. Super... Super cher ouai.
Et moi, j'ai besoin de ma verdure, de mes collines, de mon thym et de mon romarin au quotidien (je vis proche des calanques de marseille, loin du centre ville que je ne supporte pas). Et mon homme a besoin de béton et de sable fin.
Bref, dur, très dur de trouver quelque chose qui nous convient pour les prix que j'ai mis. Et oui, la cote ca coute chere. Il va falloir que je m'y fasse.

Donc déjà, le logement, ca me rend triste.

Puis, le travail. J'ai mon diplome en 5ans (j'ai redouble une année d'où les 6ans). Mais il va me servir à rien. Pourquoi? Parce qu'en 2010 le gourvernement a fait n'importe quoi au niveau réglementation de l'ostéopathie.
Alors que quand j'ai commencé, seulement 10 écoles étaient autorisées à former des praticiens, maintenant on a 70écoles. Dont un bon nombre en 3ans...
Bon, tout ca pour dire, que niveau ostéo, la France en est surchargée. Je voulais partir dans le Jura, bah même là-bas maintenant c'est plein.
Donc, 5 ans d'étude pour rien.
Je pourrais essayer de me lancer, mais franchement, je vais crouler sous les taxes pourquoi?
Et puis, mon rêve, c'était surtout ostéopathe canin, mais actuellement une loi semble passer pour que seuls les vétos puissent pratiquer. Donc, mon idée de départ, c'est mort.

DONC je vais faire des petits boulots. Mais y en a pas des masses. Quoi que j'en vois plusieurs, mais ca se voit que ce sont des boulots d'été (genre serveuse en supp). Donc le reste de l'année, je vais faire quoi?

Mon père me croit déjà riche, il a toujours cru que je gagnerai des milles et des cents à la fin de mes études.
Peut-être aurais-je une chance de fou et surpasserai-je la trentaine d'ostéopathes déjà sur place (ben voyons)?

Bon, en vrai, je me plains parce que ce n'est pas le genre de vie que je rêvais.
Je me voyais dans un ptit village, avoir mon ptit potager ahah, avoir de quoi faire la cueillette dans les monts provencaux, mais pas m'enfermer dans des villes riches à chercher un boulot pour survivre.

Mais je suis juste pessimiste, je le sais très bien.
Ca ira mieux quand le déménagement sera fait, quand on aura trouver un lieu où nous installer. Quand j'aurais mon homme au quotidien.

De parler, de vous embeter avec mes petits soucis de rien du tout, bah ca me fait quand meme du bien :)

Hey, peut-etre arriverai-je à faire maitre chien!!!!!!! :roll:

Non, mais j'ai juste peur de ce futur inconnu.

Bisous à toutes celles qui auront eu la foi de lire ma plainte jusqu'au bout!
Mais bisous à tout le monde dans tous les cas :D
42 ans Sous le chant des cigales ^^ 3642
Comme je te comprends ...

J'ai vécu à peu près la même chose que toi, le questionnement sur le boulot, puis le déracinement.
A la différence que j'avais déjà trouvé mon job quand j'ai rencontré mon conjoint.

Pas facile d'accepter qu'on n'aura pas le job de ses rêves ou le niveau de salaire qu'on nous avait promis une fois dans la vraie vie.
Et pas facile non plus d'être en couple quand on n'a pas les mêmes désirs.

Je ne peux que compatir.

En mûrissant on s'aperçoit qu'il faut essayer de profiter au mieux des bons moments de la vie.
Il faut faire des compromis bien sûr mais ne pas se perdre au passage dans des choix qu'on risque de regretter.

C'est dur de tout avoir, il faut classer ses désirs par priorité :
- s'installer ou pas avec le chéri où qu'il aille
- quitter ou pas les calanques, le thym, le romarin
- s'investir à fond ou pas pour être la première dans le boulot qu'on veut faire
- ou chercher à se reconvertir ou pas

Si tu réussis au moins ce que tu as classé en premier dans cette liste, tu pourras déjà être fière et heureuse ;)
Et si tu réussi à réaliser plusieurs choses sur ce que tu as mis dans le top de cette liste, tu n'auras pas à regretter ce qui est en bas de la liste ;)

Bonne chance !
38 ans très au sud 7730
hum... et tu n'as pas moyen de te démarquer des autres? en proposant tes services à domicile par exemple? En ajoutant un plus à ton diplôme (une formation spécifique)?
46 ans à la maison ! 10072
Bienvenue dans la vie ! ;)

Il va falloir discuter avec ton homme de ce que vous allez faire et trouver des compromis qui ne lèsent pas plus l'un que l'autre. Quand au boulot, c'est la même chose pour tout le monde, je crois.
30 ans 102
Merci beaucoup Skela!
Après une bonne nuit de sommeil, et un chéri très présent, ca va mieux.
L'appartement se vide, mais je ne me sens pas forcément triste.
Après on a choisi ensemble avec mon homme où aller, on a du faire ensemble des conseccions (heu, j'ai un doute sur l'orthographe là). Mais les collines et le romarin ne seront pas loin, il faudra juste prendre la voiture 10min alors que là je l'ai en bas de chez moi. Je n'ai pas beaucoup perdu dans la négociation :p
Disons que j'aurais préféré être plus éloignée dans les terres que Chéri ne le veut.

Bon du coup en premier: mon chéri.
Mais pouvoir conserver ma liberté de promenade dans la nature, on devrait quand meme bien pouvoir trouver un appart qui me permette ca!!!

Pour le boulot, je rêve d'être prise en hopital ou... Le mieux pour moi les soins palliatifs. Mais cela est juste au commencement. On verra, mais ouvrir un cabinet, c'est s'endetter pour de trop gros risques.
Disons que je verrais d'abord comment ca se présente sur place, et s'il le faut je ferais un petit boulot pour mettre de cote pour me payer une formation avec un de mes chiens et bosser avec eux. (ca aussi c'est un de mes rêves)

Reinette, en ostéopathie il n'y a justement pas de spécificité, on est censé savoir tout faire à la fin des études. Ceux qui se disent "spécialiste viscérale, spécialiste cranien, etc" sont surtout des étudiants en 3ans qui n'ont pas eu une formation complète. J'aurais des séminaires pour garder une pratique, mais après chaque ostéopathe a une facon particulière d'aborder son patient.
Et le domicile, la plupart le font maintenant déjà.
La seule chose où je pense que j'ai une chance de me démarquer, c'est ma "passion" pour le soin palliatif, le mémoire que j'ai fait dessus pouvant peut-être m'aider à rejoindre une équipe.

Mais je suis lunatique, un jour pessimiste, un jour optimiste. Aujourdhui je me dis que tout ira bien, de toute facon je serais avec chéri et mes loulous. J'aurais toujours quelques patients même si pas suffisant d'en vivre. J'aurais l'Estérel pas loin pour m'éclater à faire la récolteuse.

Bref la vie est belle!

Merci d'avoir répondu dans tous les cas :)
B I U


Discussions liées