MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Etre prête?

29 ans Montceau 548
bonjour bonjour.

une question qui me trotte en tête depuis un moment maintenant....

Comment avez-vous su que vous étiez prête à devenir mère?
L'avez-vous su?

J'ai l'impression (enfin c'est une réalité aussi) qu'un enfant  
c'est un très grande responsabilité....et comment savoir si on va être à la hauteur?

Il y a-t-il un moment où on se dit qu'effectivement on va gérer? (je veux dire, de manière générale: s'en occuper, bouleverser pas mal de chose dans sa vie, l'éduquer...)

Ou bien, on se lance et on verra si on gère?


Merci pour vos réponses!
37 ans 632
Coucou comment ça va ?
Pour ma part ça fait longtemps que j avais vie d un enfant
Depuis que j ai rencontre mon mari mais je ne savais pas si k étais prête
Mais le déclic à été quand j ai cru être enceinte par accident et que ça s est révélé négatif
Un gros coup dur pour nous 2 alors on s est dit :on se lance ?;)
Et voilà
29 ans Montceau 548
Merci Marsu!
Ca va pas trop mal par ici! :)


Pour ma part, j'ai toujours su que je voudrais avoir des enfants. Et pas trop tard si possible... mais être des idées d'ado et une envie de concrétisation maintenant, ça diffère un peu ;)

Mon mari m'a dit il y a peu, qu'il serait ok pour qu'on envisage des essais dans les mois qui viennent. agréable surprise car il a toujours voulu "attendre un peu". Bref aujourd'hui, notre situation pro s'est stabilisée donc on peut envisager une famille plus sereinement.

Mais de mon côté, je suis d'un naturel angoissé.... et je doute très fort de ma capacité à réussir à m'occuper d'un bébé.
Peur de ne pas savoir m'y prendre, de ne pas réussir à tout faire, allier vie de famille, de couple, professionnelle.

bref plein "d'inquiétudes"

Et en même temps, je me dis que tant qu'un bébé ne sera pas arrivé, je ne pourrais pas savoir si je suis prête.
enfin, j'aurais beau imaginer tout ce que je veux, d'une possible organisation à avoir, etc.... comme généralement rien ne se passe comme imaginé..... sans doute je pourrais pas avoir la certitude que tout ira bien.

Peut être faut le vivre pour le savoir?

Ou bien, y a un jour un déclic qui dit que....et je l'ai pas encore eu!?

C'est un peu tout confus dans ma p'tite tête ;)
37 ans 632
Tu sais moi non plus je ne sais pas si je serais une bonne mère mais j ai tellement envie de l être ...
Je pense que tant que l on est pas parents on ne peut pas savoir mais je pense que si tu te pose les questions c est que tu vas apprendre ;)
Et ce sera un mini vous
Le fruit de votre amour
Il n y a rien de plus beau :)
34 ans 1170
Coucou !

Je suis une petite angoissée comme toi :), avec un certain manque de confiance en mes compétences ... De plus j'ai que des amies plus vieilles que moi qui ont des enfants entre 10 et 15ans, donc le "job" me paraissait horrible! Je voyais mes amies épuisées, surbookée, et leurs couples pas en pleine forme, être maman me semblait n'être qu'une besogne ingrate.

Et puis ... une thérapie :) ! J'ai appris à m'aimer, et à me valoriser et je me suis dit un jour, qu' étant quelqu'un de bien cela valait le coup que je devienne mère. J'ai aussi appris qu'il faut être bienveillante envers soi, surtout lorsqu'on échoue, se laisser le droit de mal faire aussi.

C'est là que j'ai su que j'étais "PRÊTE" lorsque j'ai accepté que je n'étais pas parfaite mais assez "bien" pour tenter l'aventure, assez sereine et motivée pour entretenir mon couple dans l'épreuve mais surtout prête à accepter l'échec quand il arrivera, parce qu'il y en a toujours.

Je pense que rien que le faîtes que tu te questionne montre déjà que tu as les aptitudes, prendre du recul, s'analyser, être "consciente" et le tour est -presque- joué !!! :D
29 ans Montceau 548
Merci encore Marsu

Et Merci Rouge!

De mon côté, pas d'amies plus vieilles que moi qui ont des enfants.... plutôt des amies plus vieilles qui n'en veulent pas de suite!
dans mon boulot j'suis amenée à rencontrer des familles pour qui l'éducation des enfants n'est pas simple... et parfois ça donne vraiment pas envie tellement les gens peuvent être démunis/désarmés....


Pour la thérapie... j'ai commencé y a presqu'un an maintenant. Le soucis c'est que j'ai déménagé.... mais j'ai la chance de pouvoir rester en lien avec ma psy via mail. Je pense que je vais aborder le sujet avec elle.

Par rapport à ce que tu dis rouge, je pense être sur la bonne voie.... j'accepte peu à peu l'idée que rien ne sera parfait, mais que ça pourrait être bien quand même!

Ya finalement, avec ce que vous dites, peut être pas de déclic qui me fera dire du jour au lendemain "ok j'suis prête"....
Ce qui me "rassure".... et en même temps m'inquiète puisque ca veut dire accepter de ce lancer dans une aventure, où je n'aurais pas la certitude de tout gérer, ou bien sans le savoir à l'avance.
(ouaip, j'crois que j'ai un peu de mal avec l'imprévisible...!)
34 ans Drôme 3451
mon homme a voulu rapidement mettre un bébé en route, il m'en parlé, moi je me sentais pas prête et puis un jour je me suis dit "c'est le bon moment, j'en ai envie".
ma pilule arrivait à la fin de la plaquette, j'ai donc dit à chéri que je me sentais prête, mais que je ne voulais pas me prendre la tête avec calcul d'ovulation, courbe de température... on c'est donc mis d'accord pour laisser faire la nature en ce disant, on voit l'été prochain où on en est.
Finalement bébé c'est logé dans mon ventre 2 mois plus tard, j'étais super heureuse, mon homme aussi.
Aujourd'hui, mon petit Jules est dans mes bras depuis bientôt 2 semaines, je suis la plus heureuse des mamans, je ne regrette pas du tout mon choix ;)
29 ans Montceau 548
Merci Nouchekette.

Pour ma part, c'est ce fameux "un jour je me suis dit c'et le bon moment".... qui ne s'affirme pas comme une évidence chez moi. ;)

Mais me connaissant, avec toutes les angoisses qui peuvent être les miennes, j'suis pas sur que l'évidence si évidente arrive un jour!

Donc on va laisser tomber l'idée d'attendre cette évidence, et avancer....et pourquoi pas se lancer bientôt.
42 ans Sous le chant des cigales ^^ 3642
On n'est jamais prête :lol:
Même quand ils sont là on n'est toujours pas prête.
Ca s'apprend "sur le tas" :D

Et ce n'est jamais le bon moment non plus, on trouve toujorus des raisons de repousser.

Je pense qu'il faut plutôt se fier à "J'ai envie de tenter l'aventure et advienne que pourra".
38 ans à côté de Rennes 1128
Salut

Etant bipolaire, je me suis loooooooooongtemps posée la question. Puis j'ai rencontré mon mari et trouver un traitement qui m'a fait être stable.
J'avais la trouille de ne pas être une bonne mère ( mais est ce que ça existe seulement! ;) ) et éventuellement que ma maladie soit héréditaire (1 chance sur 10 qu'il la développe).
Mais mon mari est là, et je sais que je peux compter sur lui.
Donc pour moi, c'est quand il m'a dit : "La vie est un risque, mais on fera pour que ça se passe au mieux, et je serai là pour vous 2" que j'ai été sûr de vouloir faire un bébé.

Mon petit loup a maintenant 5 ans et demi, et je ne regrette pas le moins du monde. Je ne dis pas que ça a toujours été facile, ni que ça le sera toujours. Mais être parents, ça vient au jour le jour.
35 ans 886
Coucou Floora,

C'est marrant je me suis posé un peu les mêmes questions que toi récemment. J'ai toujours voulu des enfants "dans l'absolu", et il y a quelques mois quand les conditions étaient réunies je me suis dit qu'allait arriver un déclic, une certitude... qui n'ai jamais venue. Actuellement je me pose encore beaucoup de questions, et entre autre si finalement j'en veux vraiment ou si c'est juste que je pensais qu'il n'y avait pas vraiment le choix.

Ceci dit pour répondre un peu à tes interrogations, je commence à avoir pas mal de couples dans mon entourage qui ont un enfant et certains attendent le 2e, la plupart se sont lancé sans trop se poser de question en mode "on verra bien on prendra les choses comme elles viennent", et honnêtement pour tous cela a été un gros coup, ils ne s'attendaient pas à un tel bouleversement de leur vie et pas dans le sens positif. 2 couples ont failli se séparer. J'ai vu les parents se renvoyer la balle sur qui changerait la couche car ils en avaient tous les 2 marre... Déprimer car ils n'avaient plus de vie sociale, ils étaient crevés et regrettaient de ne plus avoir de temps pour eux, et l'enfant avait "catalysé" leurs problèmes de couples, ils se reprochaient des choses... Je connais quand même un couple avec un petit bébé de 3 mois pour qui tout va bien, ils sont très heureux. Mais ils ont mis du temps à se décider, elle au début n'en voulait pas. J'en connais un 2e pour qui tout va bien, ils se sont lancés tard après avoir bien profité, elle avait 38 ans à la naissance de son 1er.

Ce que je te raconte n'a pas l'air très positif mais le discours ambiant est assez "pro-bébé", que ca ne fait qu'ajouter à ton bonheur etc., tandis que la réalité que je vois autour de moi est très différente alors je voulais quand même t'en faire part. Je termine avec ce m'a dit un jour le papa du 2e couple pour qui tout va bien, et que j'ai trouvé pas mal: un bébé, c'est comme un bon joint: si l'entente est présente, solide, cela amplifiera ce sentiment, mais si il y a des failles dans le couple, des choses qui ne vont pas très bien, cela amplifiera ces failles.
29 ans Montceau 548
Merci beaucoup Ali-a.

C'est sans doute parce que j'ai pu faire les mêmes constats, ou connaitre des couples qui, que je me pose pas mal de question.

Je crois que c'est parce que j'ai ce coté négatif des choses en tête que ce fameux "déclic" n'est pas prêt d'arriver.

Après, je me dis que peut être que d'avoir en tête ces choses négatives, permettra d'atténuer les conséquences que l'arrivée d'un bébé pourrait provoquer... même si je sais qu'on est toujours loin de la réalité quand on ne fait juste qu'y penser.

Notre couple a connu des périodes compliquées, ça se stabilise depuis un petit moment maintenant. On a réussir à surmonter quand c'était vraiment tendu.... j'espère qu'on surmontera aussi si ça devient tendu si un bébé arrive.

Mais du coup..... quand on a conscience de tout ça, du côté vraiment pas facile de la chose.... Comment on fait pour se dire "ok on se lance"? Faut forcément prendre un "risque" ou bien un jour, vraiment, ya un déclic.....

Cercle sans fin?! ^^
35 ans 886
Coucou,

Moi je pense que même les personnes "comme nous" qui voient les choses plutôt négativement peuvent avoir le déclic: par exemple ma copine qui n'en voulait pas au début, elle est partie de loin :D
mais peut-être qu'il faut bien murir la chose d'abord, en parler avec son conjoint pour voir s'il est vraiment prêt à s'investir, discuter avec les jeunes parents, et pour ma part je lis des blogs de maman, ça peut paraître bête mais c'est sympa elles racontent leur vie quotidienne aussi bien niveau bonheurs que trucs plus pénibles...
Si je peux me permettre tu es toute jeune en plus, rien ne te presse à t'y mettre dès maintenant tu peux prendre le temps que le déclic arrive tranquillement (même si ton conjoint est ok et que tes parents veulent être grands-parents, rien ne presse ;) ) en tout cas autour de moi les histoires les plus réussies sont celles des couples qui ont bien mûri la chose avant de se lancer.
B I U