MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Encore une fois..situation embarassante

106 ans 110
Bonjour
Je suis vaginique depuis deux ans environ j'ai posté déja concernant cela

http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_373536.htm

Je voulais relater quelque chose qui m'est arrivé hier je me sens si seule  
et nulle que j'ai envie d'en parler J'étais chez un "ami" (connaissance que je vois régulièrement depuis quelque temps,je l'aime bien il m'a fait comprendre qu'il était intéresse mais je préfère le garder comme ami) avec qui cela a un peu "dérapé".. Il ne sait pas à propos de ma virginité et de mon vaginisme(dur de planter dans la conversation ce genre de truc :? ) .. nous n'avons pas "essayé jusqu'au bout", il a "exploré" avec les doigts (désolée du détail) et à ma grande surprise il est quand même rentré un peu j'étais beaucoup moins tendu que les dernières fois ou j'ai essayé (peut-être ma visite au sexo) donc j'étais quand même contente je me disais qu'il y avait une légère amélioration..et quand on se met à parler par la suite il me sort "Mais tu es vierge non?" la je me suis sentie super mal, il me dit qu'il l'a senti j'avais l'air d'avoir peur ou tendue..moi qui y voyait une amélioration super maintenant j'ai l'impression que ça se devine juste à me toucher :roll: , pas que j'en ai honte mais toujours cette foutue sensation d'être anormale immature dans ce sens pire qu'une ado au niveau intime..bref ça m'a gaché ma soirée je suis rentrée chez moi dépitée..toujours ce maudit vaginisme..

Voila rien de bien extraordinaire j'avais juste envie de l'écrire.. merci à toutes celles qui m'auront lu
N
37 ans 13 21
Tu n'as rien d'anormale crois moi.
Longtemps j'ai pensé être une extraterreste car j'étais vierge, et je le suis toujours (j'ai 30 ans).
Je n'arrive pas à passer le cap, les caresses oui, mais le reste non.
Je n'aime pas les longs baisers, j'ai l'impression d'être seule .

Peut être que cet ami, il te plait, et tu t'es lâché car ce n'est pas l'optique du moment, tu n'as pas eu le temps de bloquer..

Tu auras vite d'autre réponses ne tinquiétes pas, et de personnes expérimentées en plus...

a+
S
30 ans 3465
S'il a essayé avec ses doigts - et qu'il a eu l'expérience de femmes déjà dépucelées - la virginité ça se sent. Je veux dire physiquement. Et puis la virginité a l'importance qu'on lui accorde, dans les deux sens. Ce n'est ni un mal, ni un bien. C'est un état de fait. Une constatation, que personnellement, si j'étais un homme, je ne trouverai pas gênant.
30 ans 2571
Je rejoins Sibell : il a senti que tu étais vierge, parce que physiquement ça se sent, mais ça ne veut pas dire que ton attitude était si crispée que ça. Même quand on n'est plus vierge, on est un peu tendue la première fois qu'on va plus loin avec quelqu'un : c'est normal, ça.
Il y a une amélioration : tant mieux! tu es sur la bonne voie, c'est ce qui compte ;)

J'ai regardé ton 1er sujet, et relu ton message sur ce post : ce qui me frappe, c'est qu'à chaque fois tu évoques une difficulté à entrer dans l'âge adulte (études longues vécues comme un retard, peur d'être immature, impression d'être une ado...).
Ce que je voudrais te dire, c'est que cette difficulté à devenir adulte, elle est normale. Tout le monde la ressent et l'exprime de diverses façons. Tu dois bien connaître des gens qui ratent 5 fois leur permis de conduire alors qu'ils sont tout à fait capable de l'avoir : blocage. Ou bien des gens qui ont du mal à terminer des études, changent 20 fois de branche, ou bien d'autres qui n'arrivent pas à grandir au niveau sentimental. Chacun doit faire face à cette difficulté.
On parle souvent de l'adolescence, mais je pense que la vingtaine, l'entrée dans l'âge adulte, est très compliquée aussi.
La meilleure chose à faire c'est d'assumer : tu es une adulte, mais une jeune adulte, et tu n'as pas encore tout vécu (heureusement!). La conquête de ton corps est plus difficile à accomplir. Et alors ? C'est pas grave, si ? ;)
649
Sibell a écrit:
Ce n'est ni un mal, ni un bien. C'est un état de fait. Une constatation, que personnellement, si j'étais un homme, je ne trouverai pas gênant.


Là ça dépend beaucoup des hommes, et oui ça peut en faire fuir.
30 ans 2571
Thestral a écrit:
Sibell a écrit:
Ce n'est ni un mal, ni un bien. C'est un état de fait. Une constatation, que personnellement, si j'étais un homme, je ne trouverai pas gênant.


Là ça dépend beaucoup des hommes, et oui ça peut en faire fuir.


Pour quelle raison exactement ?
649
Arriver à certain âge, pas mal d'hommes n'ont pas envi de s'embêter avec ça pour des raisons d'expérience (retard à rattrapé) et de conscience (culpabilité)... bref d'aller au plus simple.
30 ans 2571
Je n'ai pas compris ta réponse : quelle culpabilité ? :-k

Pour l'autre "raison", si un homme te rejette parce qu'il pense que tu n'as pas assez d'expérience, il est euh... spécial, dans la mesure où tout le monde sait qu'on peut être un bon coup avec un partenaire et nul avec un autre... On peut aussi se demander si c'est vraiment si terrible de patienter quelques semaines, le temps d'apprendre (c'est pas sorcier non plus)... Enfin, même si la demoiselle est vierge, elle n'a pas "rien fait" avec ses partenaires, elle a quand même une expérience... Et j'ajouterais que la plupart des gestes à faire sont assez instinctifs hein :roll:

Je trouve ça débile, en gros, ça complique rien du tout, sauf si on pense que ça complique.
649
Salammbo a écrit:
Je n'ai pas compris ta réponse : quelle culpabilité ? :-k


Dans nos contrées la viginité est encore une valeur importante. Il s'agit bien de la culpabilité de certains hommes à assumer la responsabilité d'être le premier. C'est très con mais on efface pas des années d'histoire comme ça.

Tu peux ajouter un coté un peu moins morale et plus terre à terre du genre : "je suis son premier, elle va s'accrocher".

Et au final bassement pratique... "je préfère quelqu'un avec de l'expérience".
S
30 ans 3465
Si on regarde sous cet angle machiste de "nos contrées", ça peut aussi être valorisant pour un homme d'être le premier. Des hommes qui vouent un culte à la virginité, ça n'existe pas que dans certaines cultures.

De plus, un homme accorde l'importance que la femme accorde à sa propre virginité. Si c'est important pour elle pour des raisons culturelles ou religieuses, peu importe, effectivement, il y réfléchira certainement à deux fois. Mais si pour elle, c'est juste un état de fait, ce sera pareil pour lui.
649
Sibell a écrit:
Si on regarde sous cet angle machiste de "nos contrées", ça peut aussi être valorisant pour un homme d'être le premier. Des hommes qui vouent un culte à la virginité, ça n'existe pas que dans certaines cultures.


Paradoxalement (et c'est bien là que c'est malsain) le culte voué à la virginité est beaucoup plus fort quand la femme à 18 ans que quand elle à 30 ans... allez savoir pourquoi. C'est très présent dans les cultures juives, chrétiennes, musulmanes.

Sibell a écrit:
De plus, un homme accorde l'importance que la femme accorde à sa propre virginité. Si c'est important pour elle pour des raisons culturelles ou religieuses, peu importe, effectivement, il y réfléchira certainement à deux fois. Mais si pour elle, c'est juste un état de fait, ce sera pareil pour lui.


Tout à fait d'accord sur ce point.
30 ans 2571
licorne300 doit être contente de ton aide, Thestral.
30 ans La Ville Rose 2301
Je rejoins Thestral. J'ai pu faire les mêmes constatations.

Question bête mais ... Comment on peut savoir qu'une fille est vierge juste avec ses doigts ?!

Licorne300 j'ai suivi ton sujet précédent et je suis contente pour toi de voir qu'il y a de l'amélioration. Je ne sais pas quoi te dire à part qu'il ne faut pas te forcer ( par pulsion un jour ... on ne sait jamais ! ) et que tu n'as pas à être gênée. Et puis on peut être adulte et vierge, tout comme beaucoup " d'actif " n'ont rien d'adulte ! lol

Au plaisir de te relire :-)
106 ans 110
Bonjour à tous et merci de vos réponses

Non ça va Salammbo toutes les réponses sont bonnes à prendre..^^

Oui je comprend bien que le fait d'être vierge peut être un frein pour certains hommes pour les raisons qui ont été évoquées par Thestral notamment. Et oui je sais qu'elle reste «importante » pour certains hommes. Après pour ce que j'ai pu voir autour de moi j'ai constaté que cette importance était surtout pour des garçons d'origine africaine et maghrébine. Comme quoi ce n'est pas juste dans «nos contrées » . 8)
Un ami africain m'avait raconté qu'il avait refuser d'avoir des rapports avec une jeune fille qui souhaitait qu'il lui fasse sa première fois car il estimait que ce n'était pas correct pour une première fois de faire ça « comme ça ». ..
Après avoir relu mon précédent post je me dis que je n'ai pas clairement expliqué ce qui s'est passé..
C'est vrai Sibell que ça m'a surpris qu'il me sorte ça j'ai eu d'autres garçons avant et ils ne l'avaient jamais deviné avant que je leur dise ils pensaient que si je les freinais c'est que je voulais attendre encore un peu. Et effectivement « l'expérience » ne se limite pas seulement à une question de pénétration, ça fait un petit moment que je ne me sens plus novice dans les caresses et autres pratiques qu'il peut y avoir dans la sexualité même si je n'ai pas été pénétrée vaginalement. J'ai même eu des « plans culs » régulièrement alors qu'il n'y avait pas d'amour entre nous et qu'on « allait pas jusqu'au bout » comme quoi on peut « s'amuser » malgré cela et heureusement !! ;) ;)
Ça intriguait ce garçon de savoir si j'étais vierge à mon age il trouvait ça un peu curieux mais il n'y a rien trouvé de péjoratif, je n'ai pas honte de l'être mais ce genre de situation est effectivement embarrassante dans le sens ou quand je dois expliquer pourquoi à l'age que j'ai et j'en reviens à mon vaginisme...être vierge vaginique ne renvoie pas à un choix mais à un problème.
Mon meilleur ami m'a toujours dit que si j'envisageais de le faire avec quelqu'un surtout dans une relation qui débutait et pourrait être sérieuse de ne pas lui parler de mon vaginisme, de ma virginité oui mais pas que j'ai déjà essayé maintes fois. Pour beaucoup de garçons vaginisme=blocage=problème et c'est le cas..beaucoup préféreront passer leur chemin que de commencer à s'attacher à une fille avec qui ils n'auront peut-être jamais de rapports normaux, sans parler du parcours de combattant à faire pour le résoudre, sexo psy kiné etc (j'en ai fait une partie !) :(
.Après pour en revenir à ce garçon bah il s'est repassé la même chose hier un « dérapage » que j'avais un peu prévu mais bon ça c'est terminé de la même manière blocage douleur donc interruption..Après on a un peu discuté et il m'a dit que j'avais l'air bien spéciale comme fille, (je précise je n'ai pas voulu expliquer mon vaginisme) de toute façon nous resterons seulement amis, il ne m'intéresse pas autrement et en plus je sais qu'il sort d'une rupture encore douloureuse. Mais il a pas pu s'empêcher de dire qu'il n'aimait pas les « filles compliquées »je suppose que c'était une référence à moi cela dit :roll: C'est à peu prêt que je redoute souvent et qui n'arrange pas les choses dans ce genre de contexte.
Mais bref j'avais écris ça parce que je sentais mal comme dans chacune de ce genre d'expérience l'écrire m'a fait du bien.
J'ai lu sur le forum dédié au vaginisme que beaucoup de couples tiennent malgré ce soucis pendant des années parfois mais certains explosent aussi, j'espère trouver quelqu'un qui l'acceptera dans le cas ou ça ne se résolve pas je l'envisage car ça fait déja deux ans que j'ai essayé la première fois.
Je vous remercie de m'avoir lu. ;)
106 ans 110
Zouzou je viens de te lire nos messages se sont croisés!!

Je me posais un peu la même question avec les doigts car ça n'était jamais arrivé qu'on le devine comme ça, je crois qu'il a senti que ça ne passait plus et ma crispation presque immédiate...

Oui on peut être actif et heureusement!^^ J'ai essayé de trouver les causes qui pourraient provoquer cela inconsciemment et c'est vrai que l'entrée tardive dans la vie active à ou un âge ou beaucoup de gens ont des responsabilités d'un type vraiment différent (loyer boulot enfants) pouvait y jouer le fait de vivre encore sous le même toit que mes parents, mais ça peut être tellement d'autres choses.. rapport au corps qui a été très négatif je n'ai jamais réussi à accepter mon surpoids etc mais au final je ne peux pas savoir et je vois que ça n'a rien changé.
Je ne sais pas si on peut parler d'amélioration car la douleur et la crispation arrivent toujours assez vite, il y a des périodes ou ça se fait de manière plus ou moins rapide.

Merci de ta réponse :)
B I U


Discussions liées