MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

le lycee

N
23 ans 3
Boujour tout le monde comme pour certainement pas mal de lycéenne ronde les cours d'eps sont un vrai cauchemard deja juste se changer dans les vestiaires avec les autres est  
une epreure et une fois le cour qui commence j'ai souvent l'impression que les autres eleves (minces ) se moque de moi de meme quand les equipes doivent se former je reste souvent sur la touche et rejoin une equipe qui me donne l'impression d'etre un boulet
Tout cela est certainement due au fait que je sois grosse
J'aimerai savoir comment vous avez vecu ou vivez vos années lycée ou simplement avoir votre avis merci d'avance ;)
27 ans 8
Personnellement j'ai évité ce soucis en étant dispensée de sport, mais je te trouve très courageuse. C'est sûrement pas simple tous les jours mais au final c'est l'occasion pour toi petit à petit de montrer que tu peux leur apporter dans le jeu. Et puis au final, je sais qu'au lycée, c'est dur de penser ainsi, mais ce sport là te seras bénéfique à toi, et les gens qui t'apprécient sincèrement, seront tres content de t'avoir parmi eux.
Avec le temps tu te rendras comptes que dans l'histoire, la plus forte, la vraie championne, ce sera toi, car tu seras forte. Bravo de continuer à faire l'eps !
27 ans 8
Destiny99 a écrit:
Personnellement j'ai évité ce soucis en étant dispensée de sport, mais je te trouve très courageuse. C'est sûrement pas simple tous les jours mais au final c'est l'occasion pour toi petit à petit de montrer que tu peux leur apporter dans le jeu. Et puis au final, je sais qu'au lycée, c'est dur de penser ainsi, mais ce sport là te seras bénéfique à toi, et les gens qui t'apprécient sincèrement, seront tres content de t'avoir parmi eux.
Avec le temps tu te rendras comptes que dans l'histoire, la plus forte, la vraie championne, ce sera toi, car tu seras forte. Bravo de continuer à faire l'eps !


PS : Pour se changer, tu peux peut être porter sous ta jupe de collant noir qui arrivent juste au dessus des genoux, ça t'aideras peut être à faciliter ton changement de tenue
38 ans Sous les pins!!! 7782
aucun problème pour moi malgré mon gros surpoids à l'époque (oui ça date quand même le lycée!!). Je n'ai jamais eu honte de quoique ce soit car malgré mon poids j'étais douée dans certains sports! En natation je battais à plat de couture la plupart de mes camarades de classe par exemple.
Y'a juste en course à pied que je galérais mais bon j'étais loin d'être la seule et ce n'étais pas forcément du au poids!
Me changer ne m'a jamais gêner non plus vu que habiller ou en petite culotte mes rondeurs se voyaient pareil!!
24 ans Picardie 492
Moi non plus me changer ne m'a jamais poser problème parce que je voyais des filles (mince la plupart du temps , par pudeur je pense) qui allaient dans les toilettes ou douches pour se changer parce qu'elles étaient gêné donc je me disais que au final tout le monde a des complexes et au moins moi je nn'ai pas celui là ! :D

Après dans la pratique je me doutais du regarder des autres et/ou de leur critique je faisais ce que jaimais du mieux que je pouvais de plus j'ai toujours eu des prof sympa et qui m'encourager dans mes efforts je pense que ça aide ;)
24 ans Picardie 492
Foutais du regard... *
46 ans à la maison ! 10072
Moi je ne me suis jamais posée de question...
J'étais la dernière à être choisie pour les sports co... avec ma meilleure amie qui elle était trèèèès mince... ;)
P
32 ans 120
Salut Noemi,

je compatis, j'ai vécu exactement les mêmes choses : attribuée par le prof de sport dans une équipe au hasard qui ne se privait pas pour dire "oh non pas elle !", mes cours de sport étaient en général en fin de matinée ou d'aprèm donc je me changeais chez moi ou au pire ma vitesse de changement de fringue au vestiaire était aussi rapide que celle d'Arturo Brachetti...Evidemment, j'étais nulle en endurance, aucune dextérité (on préférait envoyer le ballon à l'autre bout du terrain que me le filer donc j'étais assez rejetée), puis le simple fait d'être en tee-shirt ou de devoir courir avec les bourrelets et tout qui bougent, c'était pas cool. Bref la honte.

Idem quand il y avait le cross chaque année. J'étais tellement nulle et lente qu'en général j'arrivais avant-dernière sur 200 filles environ ! Vers l'arrivée, des connards dans le stade hurlait "va-y la grosse, t'es première !"(car l'arrivée était dans un stade rempli de pleins d'autres élèves) Un jour, une prof d'EPS m'a gentiment proposait de ne pas faire le cross. Bien que je n'avais aucune envie de me reprendre la honte, le fait d'avoir un traitement de faveur par pitié m'était encore plus traumatisant que les moqueries. Evidemment, même histoire sauf que je suis arrivée avant avant-dernière :multi: Il faut parfois savoir être fière de soi et avoir de l'égo même si des crétins nous font douter de nous.

Aussi, le fait d'être nullissime en sport mais de venir presque systématiquement en cours d'EPS malgré la honte d'être ronde et les moqueries d'un peu tout le monde, m'a permis d'avoir d'excellentes notes sur mon comportement ce qui contrebalançait mes 5/20 niveau performance. Ainsi, au bac, j'ai limité la casse et ai eu 10/20, une note plus que convenable en sport. Tous mes ex-profs de sport avaient noté ma pugnacité et mon assiduité malgré mes performances pas au rendez-vous. Puis, bien que nulle en sport, je me souviens qu'en 5ème, j'avais réussi le test de courir 20 min (au 2ème essai) sans m'arrêter uniquement grâce à mon mental alors que bien des gamines de mon âge, pesant presque 1/2 de mon poids, l'avait foiré ! Comme quoi, il ne suffit pas d'avoir "un petit cul mais une grande gueule" pour faire des miracles.

Dis-toi bien que courir bêtement ou jouer au ballon ou je ne sais quoi ne requiert pas des capacités intellectuelles de ouf, non plus. Malgré tout, c'est vrai que quand on est vraiment nulle en sport (surtout le cas des ronds(rondes)), tout le lycée le voit alors qu'on peut toujours mentir sur ses performances en maths. Et puis, les bons en sport ont généralement une popularité bien plus grande que les bons en maths ou je ne sais quoi.

Dernier conseil d'amie : n'oublie jamais ta montre en cours de sport !!! (histoire de voir dans combien de temps c'est fini)

Tout cela, pour dire qu'il faut te dire qu'à 19 ans, tu es vers la fin de ce calvaire, généralement débuté dès le collège. Dans les études supérieures, le sport est généralement facultatif, alléluia !!!
30 ans Paris 3680
Bonjour,

Je voudrais juste t'apporter un témoignage pour te montrer que ton poids et tes rondeurs ne sont pas forcément la raison de ton "rejet" en cours de sport.

Lorsque j'étais au collège j'étais dans un poids tout à fait 'dans la norme' et pourtant j'étais toujours la dernière choisie en EPS, dans les sports d'équipe, je restais au poste éternel de remplaçante, et quand le prof me faisait entrer sur le terrain j'avais le rôle de "plante verte".

Quant au souci de me changer, je n'ai jamais eu trop de souci, après tout dans ma tête c'était "5 minutes dans le vestiaire et basta"
30 ans 2571
Comme Kuro-Hime : au lycée j'étais mince, et moyenne en sport disons, j'étais quand même la dernière choisie, et je complexais quand même dans les vestiaires!
Au moment où on se change, chacun est concentré sur ses propres complexes, c'est l'avantage ;)

Ne focalise pas sur tes rondeurs, dis-nous plutôt comme ça se passe au lycée, d'un manière générale ?
N
23 ans 3
Hello ! Merci a tous pour vos messages ça fait vraiment plaisir et je suis rassuré qu'en école supérieur le sport soit optionnel déjà une option que je ne prendrai pas XD Mais sinon au lycée sa se passe plutôt bien j'arrive à peu près à faire abstraction des petites remarques habituelles
33 ans 156
bizarrement , j'ai de bons souvenirs du sport !

Sauf peut-être la piscine du collège avec vestiaires collectives. Déjà l'épreuve du maillot de bain hein à l'époque et puis le dé-habillage devant les filles. Mais ca c'est plus de la pudeur que de la honte de mon corps. C'est vrai qu'il y a des gonzesse plus à l'aise, vas y que je te montre mes seins puis d'autres filles plus réservées : grosses ou minces.

Certes il y avait des sports ou ne n'excellais pas mais durant ma scolarité, on a pratiqué assez de sport différent pour pouvoir se démarquer un moment ou a un autre. Le poids n'a rien a voir là dedans, il y a des feignasses aussi et des non sportives pourtant mince.

La course non mais l'endurance pourquoi pas? tu vas a ton rythme et la plupart des barèmes pour la notation maintenant ne prenne plus en compte que la performance. Par exemple Usain Bolt (c'est d'actu) bat des records sur 100 m mais il ne gagnera jamais un marathon.

Il faut voir la motivation aussi, une année j'ai eu d'excellente note en sport , ma mère ne comprenait pas ce qu'il se passait jusqu'à ce qu'elle rencontre mon prof : un canon :lol:

Allez un jour ca sera fini le lycée et tu t'étonneras toi même lorsqu'une envie de faire du sport te prendra toutes seule sans te forcer .


Ah si en fait j'ai un mauvais souvenir lorsqu'on faisait des sport de combats genre boxe ou lutte ou là il demandait le poids devant tout le monde et puis au final tu savais que t'allais finir avec une autre costaud s'il y avait ou alors tu avais peur de casser tes camarades, ca ca me génait terriblement .
34 ans 24
Hello Noemi !

Alors pour ma part, j'ai pas mal douillé au lycée.
En EPS, lorsque les chefs d'équipe constituaient leurs équipes, j'étais toujours TOUJOURS la dernière à être choisie, et ce, par défaut évidemment. Je pense que s'il y avait eu un mollusque à côté de moi, ils l'auraient choisi avant de moi... :roll:
Bref, c'est une situation qui est loin d'être agréable et qu'il est difficile de relativiser sur le coup, mais avec le temps, tu auras la distance nécessaire.

Pourtant, j'ai eu une mini revanche en cours de volley; j'arrivais à faire des services en boulet de canon (à mon grand étonnement et celui de mon équipe), ce qui m'a valu des regards presque admiratifs :)

Concernant les vestiaires, je me souviens que je cachais mes jambes sous ma veste pour enfiler mon pantalon...mais bon, pas très pratique, je te l'accorde.

Mais comme cela a été dit précédemment, ce genre de traitement n'est pas réservé aux rondes; j'ai une amie qui a toujours été hyper mince et qui a exactement les mêmes souvenirs désastreux que moi des cours de sport...

Et puis, malgré tout, n'oublie pas d'essayer de prendre du plaisir; ce serait dommage que tu prennes le sport en grippe. Me concernant, je sais que je détestais courir, mais j'aimais beaucoup le ping pong ( :D ) et l'escalade (même si c'est la 2ème fille la plus ronde de la classe qui devait m'assurer, histoire d'essayer de faire contre-balancement... :roll: ).
Au final, j'ai toujours eu la moyenne, voire plus, parce que mes profs se rendaient compte que je faisais des efforts, même si je n'arrivais de loin pas à atteindre le niveau des autres.

Et si tu poursuis tes études, certes tu pourras éviter les cours de sport, mais tu pourrais aussi essayer d'en découvrir d'autres qui seraient susceptibles de te plaire; la mentalité post-lycée n'est plus du tout la même.

Gros bisous à toi, et bon courage !
38 ans très au sud 7727
euh j'étais donc la seule à arborer fièrement le super survet' adadas à rayures blanches toute la journée ce jour là????
Dans mon lycée on avait droit au survet' que le jour du sport et le fameux survet' à rayures était top tendance donc on ne s'en privait pas :lol:

Depuis j'aime à l'occasion le survet' pour le sport et j'en choisi des assez jolis pour traverser le centre ville et aller à la danse.
Il y a bien un vestiaire là bas mais attention je vais briser un mythe... les danseuses aussi ça pue des pieds! donc l'odeur de vieux pieds moisis je la supporte pas trop.

Au lycée je faisais tous les sports. J'avais même 20 en natation. Par contre j'étais une quiche en tennis et sprint!
Mais la dernière année je me défendais en endurance en étant passée de nulle à moyenne.
Les camarades me prenaient d'office en hand ball. En volley dernière choisie et là je jouais à contre coeur et en flippant!
si je résume les 3 dernières fois que j'ai joué au volley au lycée (depuis je refuse catégoriquement ce sport là): 2 doigts retournées, 1 cheville avec une méga entorse (et 4 semaines de plâtre), 1 veine explosée à l'intérieur du poignet... :roll:
Je ne me suis jamais blessée à un autre sport.
Ces blessures c'était l'année de terminale. Le prof a tellement culpabilisé que j'ai été plus que chouchoutée :lol:
44 ans région parisienne 5831
reinette81 a écrit:
euh j'étais donc la seule à arborer fièrement le super survet' adadas à rayures blanches toute la journée ce jour là????


Ben non, moi non plus, je ne me changeais pas, je portais le même survet toute la journée, et tout le monde faisait pareil, en fait... A y réfléchir, peut-être qu'on puait un peu, après le cours de sport. :lol:
B I U