MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La télé, mon tabou alimentaire ??

N
32 ans 30
Bonjour, je ne suis pas super active sur ce forum, bien que je vienne de temps en temps pour y trouver un peu de courage pour continuer ma RA, ou  
tout simplement me motiver.

Je pense n’avoir plus de tabous alimentaires, malgré mon insurmontable passion pour la pâte à tartiner, qui me cause quelques soucis, mais pas pour le produit en lui-même. Je m’explique : je me suis rendue compte que toutes mes crises de « surmangeage » (je ne peux pas vraiment appeler ça de l’hyperphagie car je pense que la quantité n’est pas assez grande pour cela, bien qu’elle reste supérieure à la moyenne) avaient lieu devant la télé. Et pour cause : je ne mange QUE devant la télé quand je suis seule. J’ai essayé de la supprimer, de mettre de la musique, de me préparer un repas qui soit « festif », de prendre soin du cadre dans lequel je mange, mais finalement, l’envie de manger devant la télé (ou ordinateur) reste présente la plupart du temps, surtout lorsque je me retrouve dans mon petit studio où je manque de place.

J’ai réalisé aujourd’hui que mon facteur de stress était précisément ce sentiment de faire quelque chose de mal en mangeant devant la télé. Certes, le but de la RA (ou l’un des moyens, plutôt) est de porter attention à ce que l’on mange, pour mieux l’apprécier et donc moins en manger (ou en manger la quantité dont notre corps a besoin, pas plus), et manger devant une série n’est pas le mieux pour se concentrer. Mais finalement, est-ce que ça ne pourrait pas être la même chose que de manger avec des amis, en discutant, en s’écoutant, tout en restant concentrée sur des bouchées de nourriture, même si ce n’est pas toute l’assiette ?? J’ai bien envie de tester cette théorie, car je pense que le fait même de me dire « tu manges devant la télé, c’est mal pour la RA », m’amène à : « tu vas trop manger, c’est sûr, car tu n’es pas concentrée sur ton assiette », et finalement, je mange effectivement trop.

A l’inverse de certaines personnes qui semblent trouver beaucoup plus difficile de se concentrer sur leurs sensations quand elles mangent en groupe, moi je suis plus attentive au restaurant, ou entre amis, que quand je suis seule (pour les rares fois où j’arrive à couper la télé), car je m’ennuie et mon esprit vagabonde parmi tout un tas de pensées. La télé me permet aussi de limiter ces pensées (qui ne sont pas liées aux émotions, mais plutôt à une réflexion continue sur tout un tas de choses, des projets, le boulot, des idées en vrac, je n’arrive pas à « éteindre » mon cerveau en fait, je ne trouve pas souvent le mode « détente ») mais me fait culpabiliser. J’ai eu pendant longtemps un rapport relativement sain à la nourriture (je mangeais trop, mais au goûter, sans télé justement) alors que mes repas principaux étaient tous devant la télé. Je me dis donc que finalement, il y a peut-être aussi un tabou à creuser de ce côté-là, un déclencheur qui finalement pourrait être supprimé par la simple prise que conscience que non, manger devant la télé, ce n’est pas « le mal », et que pour le moment j’en ai juste besoin. Comme de s’autoriser à manger ses émotions, mais avec conscience, pour en profiter et diminuer la quantité ingérée, le temps d’arriver à les gérer autrement.

Je suis désolée pour le pavé, je voulais partager cela, et savoir si certain(e)s d’entre vous avaient également ce genre de réflexion, ou des pistes pour me permettre d’évoluer face à ce comportement…

En tout cas, merci pour celles et ceux qui seront arrivé(e)s au bout !
G
50 ans 1626
je suis comme toi les seuls moments où il y à le grignotàge

devànt là télé :oops: en très grànde quàntité :oops:


il fàudràit àrreter l àliment ou les que tu grignotes

c est super simple à le dire le fàire oui c est sur :lol:

je n ài toujours pàs trouver le remède

màis je voulàis juste dire

non tu n es pàs seule :D

bises
24 ans Picardie 492
Je suis dans le même cas que vous , je grignote devant la télé mais que le soir par habitude et gourmandise je pense

J'essaie de limiter le grignotage je mange moins ou essaie de prendre des trucs pas trop gras mais bon

Problème pas encore résolu :?
G
50 ans 1626
oh non je viens de prendre un bout de gàteàu et mes càcàhuettes juste là en meme pàs dix minutes :oops: :oops:
S
96 ans 4480
Idem. La TV et l'ordi sont mes ennemis par rapport à mes prises alimentaires. Je mange quasi tout le temps devant et je ne fais pas attention à mes sensations.
Je vais tenter de bosser là dessus, encore et encore.
46 ans à la maison ! 10072
Mais tu manges "trop" pendant les repas devant la télé ou tu grignotes quand tu regardes la télé pour t'occuper les mains ?
N
32 ans 30
Bonjour à toutes, et merci pour vos réponses !

En ce qui concerne ma façon de manger, ce n’est pas du grignotage, mais bien un repas trop important (je ressens la faim avant de commencer, et la satiété –du moins, la fin de la faim- mais je n’arrive pas à m’arrêter).

Je peux regarder la télé sans grignoter, si je me mets devant dans la journée, par contre, quand arrive le moment du repas (le moment où j’ai faim, car je n’ai pas d’horaires pour me nourrir), là j’ai une envie de regarder la télé, comme une EME, mais plutôt une ETE (envie de télé émotionnelle ^^)… Le pire c’est que ça me fait vraiment la même sensation que l’envie de manger, c’est très présent, vraiment désagréable, et à chaque fois je craque, en me disant que la prochaine fois je n’allumerai pas la télé… Donc je mange devant la télé, je sais quand je n’ai plus faim, mais j’ai envie de faire durer. J’aime le fait de manger devant la télé (j’aime aussi manger en partageant avec des amis, finalement, je suis en train de réaliser que je n’aime pas manger seule, sauf en des occasions particulières, et surtout dans un cadre qui me plait vraiment - donc pas mon studio tout petit où je mange face au mur ^^-). Finalement, je mange devant la télé pour échapper à mon cadre qui ne me convient pas… Quand je mange accompagnée, je n’ai aucun problème à m’arrêter.

Donc pour répondre à ta question, trashrap, ce n’est pas du grignotage, pour m’occuper les mains, mais vraiment un « trop » pendant le repas. Et cela m’arrive n’importe quand, le soir, à midi, le matin…Dès que j’ai un peu de temps pour manger en fait… =)

Je pense que j’ai transposé mes EME en autre chose, pour déplacer la faute sur la télé, et non sur mes émotions… Mais j’ai aussi eu une stratégie comme celle-là quand j’étais petite : le repas du soir se faisait devant la télé, le seul pour lequel nous étions en famille, et je devais aller me coucher quand j’avais fini de manger. Du coup, je faisais durer mon repas jusqu’à la fin du film, pour le voir en entier (mais à l’époque je n’avais pas de problème de poids ou d’envie vers la nourriture comme j’en ai maintenant…).

Je ne sais pas si cela vous parle, mais en écrivant les choses, en mettant des mots dessus, là je suis en train de réaliser quelques trucs, que j’espère pouvoir utiliser pour évoluer dans mon comportement !

Et vous, des idées sur ce qui peut vous pousser devant la télé ??
46 ans à la maison ! 10072
Je mange avec la télé (ou l'ordi) et je m'endors avec la télé. Tout simplement parce que ça m'évite d'être face à moi-même et de gamberger... Mais je mange plus quand je suis en "société" que seule (je mange que certains rapport avec mon père notamment expliquent ça).
Il faut que tu trouves les raisons de ce comportement (l'histoire de ton film du soir quand tu étais gamine en est déjà une très bonne piste, je pense).
ça te fait pareil avec un bouquin ?
N
32 ans 30
En fait, non, un bouquin ne me fait pas du tout cet effet, mais c'est probablement aussi dû au fait que j'ai les mains occupées quand je lis !

Je m'arrête pour manger une ou deux bouchées, et je reprends ma lecture. J'avais trouvé ce moyen parfois pour éviter de trop manger tout en ne gambergeant pas, comme tu dis =)

J'ai repensé aussi que quand je suis dans mon studio lors des périodes scolaires, j'ai tendance à allumer la télé en arrivant, pour faire un peu de bruit, créer une ambiance pas trop morose (même si j'apprécie beaucoup avoir mes moments de solitude, on dirait que je chasse le calme ! peut-être pour éviter de gamberger aussi)...

C'est marrant, car aujourd'hui j'ai même eu des envies de télé anticipées : je suis au boulot, et je pense déjà à mon repas devant la télé... Du coup, j'en ai parlé à des collègues, et ce soir je vais essayer de ne pas manger devant la télé, c'est mon défi de la soirée, et je les ai mises au courant pour avoir un peu de "pression" et me motiver !

Comme pour beaucoup de choses, j'imagine que les premiers pas sont les plus difficiles (plus la persévérance). En tout cas, on verra bien ce que ça donne !

Pour les repas en société, heureusement que je mange moins, car en ce moment je suis tous les midis avec mes collègues. Bon, j'apporte mon lunch, donc je choisis aussi ce que je prends comme quantité, ça aide, mais les jours où on mange au restaurant c'est beaucoup plus simple pour moi à gérer que les soirs devant mon ordi... Je ne sais pas trop pourquoi c'est comme ça, mais je semble être à l'inverse de pas mal de personnes, qui comme toi ont plus de difficulté en société que seules...
Est-ce dû au fait que tu manges devant les autres (passé un temps j'avais honte de manger devant mon copain, mais juste lui, car je pensais qu'il me trouvait trop grosse, entre autres raisons, du coup je mangeais vraiment en trop grande quantité, ce qui au final est assez paradoxal) ou plutôt le fait de ne pas arriver à te concentrer sur ton assiette ?
B I U


Discussions liées