MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Des questions que je me pose...

34 ans Bruxelles 138
Hey tout le monde,

Il fut une période ou je ne parlais quasi pas de cet envie, puis j'ai commencé à trop en parler parce que mon entourage grouillait de femme  
enceinte jusqu'au jour où mon compagnon m'a simplement dit qu'il en avait marre que je lui parlais de "bébé" tous les week-ends. Du coup, depuis j'évite d'ouvrir les discussions concernant les Petits Bouts.

Mon envie d'avoir un petit bout à nous est de plus en plus grand, malheureusement il n'est toujours pas prêt.

A priori je suis un peu perdue, entre deception, colère et enthousiasme, sachant qu'il est devenu parrain d'une petite fille prévue pour février. Il s'intéresse à la grossesse de son amie, participe à pas mal de chose en l'occurence concernant cet enfant(liste naissance, préparation de la chambre, achats, informations régulieres,...). Ce qui est bien et normal en tant que futur parrain mais depuis, j'ai l'impression d'être mise de coté. Ce n'est pas dans le sens qu'il ne fait plus rien avec moi, mais plutot dans le sens que cela me donne l'impression qu'il vit notre grossesse avec elle et non avec moi (même si je ne suis pas enceinte)...
Est-ce de la jalousie? Dois-je faire un travail sur moi-même?

Je suis désolée...Je me rend compte que je m'éloigne des questions que je me posais à la base:
    Est-ce qu'il existe un régime, ou un type d'alimentation qui favoriserait le fait de tomber enceinte?
    Quels sont les muscles, selon vous, que l'on devrait ou que vous auriez entrainé essentiellement avant d être enceinte?
    Quel type de sport conseilleriez-vous?


N'allez pas penser que je vais prendre au piège mon conjoint,hein,! Un bébé ça se fait à deux et surtout avec beaucoup d'amour :)
Je suis juste curieuse. Et sachant que je suis assez forte de nature, je cherche juste à avoir des réponses pour au moins déjà faire un travail sur moi-même à ce niveau-là. Cela me permettra d'occuper mon esprit et calmer mon envie, et également de gagner du temps pour favoriser ma future première grossesse si jamais il change d'état d'esprit en s'occupant concretement de cette petite fille.

Merci d'avance pour vos réponses.
31 ans arlon 329
Hello,
Je suis un peu dans ton cas sauf que c'est l'inverse 😉
Je me sens presque ''prete''. Lui est à fond de chez fond.
J'ai arrêté pilule depuis 2 mois... les cycles ne sont pas tellement régulier donc voilà je vais attendre qq cycles avant de me rendre ''folle''.
Niveau régime, je mange équilibré. J'aimerai perdre un peu aussi... j'ai commencé a aller dans une salle de sport depuis 1 mois. Je me sens ''mieux'' enfin je me rends compte que je sais faire du sport.
Je fais du cardio et je muscle le dos et abdos-fessiers.
Voilà comme toi j'ai envie d'avoir des enfants mais rien ne presse 😉😉
34 ans 3170
La prise d'acide folique au moins 3 mois avant les essais bébés et toute la grossesse, très important pour éviter beaucoup de malformations du foetus !

http://www.famili.fr/,...nt-la-grossesse,376,360270.asp

Sinon manger des noix pour monsieur augmentent la qualité du sperme ... Pareil tu trouves tout ça sur le net...

Sinon pour le sport même pendant la grossesse marcher et piscine, que ce soit des cours d'aqua-prénatal ou nager ^^

Sinon est-ce que tu lui as demandé pourquoi il ne veut pas d'enfant actuellement?
Tu n'es pas obligée de répondre ici mais c'est bien de savoir ce qui cloche. Est-ce qu'il ne se voit jamais papa avec toi? et là tu risques de perdre beaucoup de temps pour rien...
Est-ce financier? ou autres choses ..

Bref as-tu une réponse concrète?
34 ans Bruxelles 138
soph2303> :D on ne peut pas tout avoir ^^ mais je suis contente pour toi. J’espère que ca se passera pour le mieux.

Disons que je devrais perdre plus que quelques kilos mais bon j y travaille… Sachant que je faisais une heure de vélo et 45min de natation 4jours/semaine mais j’ai arrêté pendant deux semaines, je me suis remise à faire 30min de natation par jour.

Le truc c’est que j’en ai terriblement envie mais bon patience patience patience…

Chantillyfraise> Ah je ne savais pas pour l’acide folique :)
C’est chouette parce que la natation j’adore ça :) !!
Je lui ai déjà demandé, au début c’était juste trop tot pour lui d’en parler. Disons qu’il n’avait pas l’habitude d’avoir des conversations concernant les enfants, jusqu’à ce qu’une de mes amies proches ne tombe enceinte. Ensuite il a commencé à en parler un peu plus à partir du moment où elle le lui a mis dans ses bras. Du progrès, il y en a au niveau du dialogue et à ce sujet.

Dernièrement, il en parle beaucoup plus de lui-même, vu que moi j’en parle trop, c’est toujours lui qui lance le sujet sur la table on va dire. Mais jamais il ne m’a dit qu’il n’en souhaitait pas.

Ce qui le freine essentiellement, et de droit, c’est que nous n’avons pas une situation raisonnable pour accueillir un enfant. Il a un job, un appart, mais nous ne vivons pas encore ensemble et je le comprend amplement de ne pas vouloir/savoir assumer un enfant dans ses conditions-là.

Dans un sens, la raison l’emporte sur le déraisonnable mais bon d’un autre mon horloge interne tourne et cette envie ne fait que grandir:/
39 ans Bordeaux 154
Il faudrait déjà que vous emménagiez ensemble ... être en couple mais ne pas encore vivre ensemble c'est différent que de vivre 24/24 ensemble. C'est peut-^tre pour lui indispensable avant de se lancer dans ce projet.
Au début, moi aussi, j'en parlais plus que mon homme, même si je savais qu'à terme il en voulait. Et puis au bout de quelques mois le discussion ne venait plus de moi en premier, j'avais l'esprit ailleurs (boulot, nouvel appart) et là, c'est lui qui m'a proposé d'enlever mon implant et de se lancer dans les essais.
Même s'il n'est pas encore prêt, il doit quand même savoir s'il voudra en faire avec toi dans le futur
34 ans Bruxelles 138
C est sur.
Je pense que l'envie me donne envie de sauter des étapes, ce qui n'est nullement raisonnable. Alors comme je disais je vais essayer de m'occuper pour que le temps passe.
Au final, ce sera surement un peu comme tu le dis, je vais tellement m'occuper l'esprit avec autre chose que je finirais pas ne plus y penser, et qu'il viendra de lui-même vers moi.
B I U