MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Votre regard sur celles qui restent grosses

48 ans 759
Salut,

Je pose ma question ici car je sais que la chirurgie de l'obésité fait perdre beaucoup de poids.
Donc à celles qui se sont faites opérées et qui ont perdu  
du poids, retrouvé de la mobilité etc. comment considérez vous celles qui restent obèses ? Par exemple vous sortez faire une ballade avec une amie obèse et vous voyez qu'elle a du mal à marcher ou qu'elle a besoin de s'asseoir.Que faites-vous ?
Vous montrez-vous compréhensives ? Ou ennuyées ? (Après tout c'est pénible d'attendre quelqu'un qui traine quand on est en forme).Est-ce que le fait de perdre beaucoup de poids vous a fait changer moralement?

Merci pour vos réponses.
38 ans BanLieuSarde 1213
Je ne suis pas sur que cela est un rapport avec une ancienne obésité vécue ou non.

Si tu es compréhensive, à l'écoute, je ne vois pas comment tu peux être ennuyée par le mal être de l'autre.

Je ne crois pas avoir changé moralement. C'est une education, un caractère..
J'ai changé sur mon vestimentaire et dans mon intimité..

Ma maman a du poids en trop, elle fatigue vite, je l'attends et marche à sa vitesse, çà me semble normal. Je ne veux pas qu'elle se sente "différente".
41 ans 91 1472
il est intéressant ce sujet!

je me permet de rajouter comme question :
essayez vous de trouver des solutions pour celles qui sont restées obèses, du genre inciter à consulter, à bouger, à se faire opérer, choisir leur vêtements, etc...?


Personnellement, sans avoir maigri (enfin assez pour que cela soit probant), je considère cette obésité comme enrichissante. ça a permis de complètement changer ma vision des choses, ma vision de la beauté, ça m'a permis de m'ouvrir sur la différence, d'aiguiser mon esprit critique. C'est dur à vivre mais ça fait partie de moi et je ne renierai ça pour rien au monde.
S
85 ans 4896
je n'ai pas été opérée, mais les personnes que j'ai connu qui ont été opérées n'ont pas changé de regard sur moi, en tout cas pas officiellement.

Je sais par contre pour en avoir parlé qu'à la période "euphorique" de la perte de poids, certaines me disaient "quand je vois quelqu'un d'obèse j'ai envie d'aller vers elle pour lui dire" regardez moi, j'ai fait un bypass et je suis mince.

Cette personne était quasiment devenu chauve à la meme période par contre, car elle était énormément en carences.

Elle va mieux maintenant, 5 ans apres.

J ai une amie qui est toute mince qui me dit chaque fois plein de choses positives sur moi, mais c'est aussi je pense parce que ne l'ayant pas fait, je ne me sens pas obligés de décrier les opérations de chirurgie bariatrique (sauf l'anneau, mais c'est un autre débat).

Je ne lui impose pas ma vision de la vie, elle ne m'impose pas la sienne, je crois que c'est le signe d'une amitié simplement.

Je pense qu'il doit exister des opérés qui ne comprennent pas pourquoi on accepte de rester grosse, comme il existe des obèses qui ne peuvent pas comprendre que l'on puisse se faire opérer, la proportion doit etre la meme.

Qu aimerais-tu savoir exactement nutellane et pourquoi cette question dans le fond ?
38 ans BanLieuSarde 1213
fila91 a écrit:
je me permet de rajouter comme question :
essayez vous de trouver des solutions pour celles qui sont restées obèses, du genre inciter à consulter, à bouger, à se faire opérer, choisir leur vêtements, etc...?

Je n'en ai pas autour de moi..
Par contre je me rend compte combien je ne supporte pas les gens qui se moquent des obèses.
Je fonce dans le tas et je suis plutôt dure, je ne supporte pas cela.
Encore cela cet été à la piscine, seule, en maillot de bain, et mon surpoids face à 3 hommes qui se moquaient d'une obèse, je ne me suis pas démontée et je peux vous dire qu'ils n'en menaient pas large !
43 ans Paradise island 524
C'est une question très intéressante et une des 1eres que le psy avait posé un jour en réunion de groupe post-op.

Je réponds de façon perso,je pense que le fait d'avoir été obèse me permetd'avoir une ouverture d'esprit sur le sujet,je ne pense pas un jour sortir des énormités comme on peut en entendre souvent (sur le manque de volonté,l'aspect d'une personne en surpoids,etc).
Je ne connais personne qui soit obèse donc je ne suis pas dans le cas de figure,mais si cette amie souffrait de ses problèmes,je ne pourrais lui apporter que mon propre témoignage sans penser qu'elle doit elle aussi passer par là (l'opération).Disons que si quelqu'un de proche se sent mal pour X raisons il faut chercher ensemble des solutions..
Je ne vais pas cacher non plus que durant la 1ere année post op j'ai souvent pensé en voyant quelqu'un en surpoids "mais pourquoi il ne se fait pas opérer?" tout en sachant que c'est complètement crétin évidemment.Je n'y pense plus du tout à présent car je sais que l'opération n'est pas la solution pour tout le monde.
En tout cas jamais je ne serai allée voir quelqu'un pour lui dire "moi aussi j'étais comme toi et j'ai fait une sleeve" whaou je me demande bien comment j'aurai réagi si on m'avait dit ça avant (mal) mais je sais que c'est une réaction courante.
Comme le psy l'a évoqué suite aux réactions sur cette question,on dit souvent que les anciens fumeurs sont les plus intolérants face à la cigarette,et bien en fait ça peut parfois s'appliquer aux anciens obèses.Et dans un cas comme dans l'autre c'est dommage,je ne sais pas c'est peut être un rejet de son propre passé.
S
85 ans 4896
happinesstherapy a écrit:

Comme le psy l'a évoqué suite aux réactions sur cette question,on dit souvent que les anciens fumeurs sont les plus intolérants face à la cigarette,et bien en fait ça peut parfois s'appliquer aux anciens obèses.Et dans un cas comme dans l'autre c'est dommage,je ne sais pas c'est peut être un rejet de son propre passé.


J'ai connu une période comme cela au début de l'arret de la clope.

J'étais intolérante face à cela et j'aurais aimé éradiquer la cigarette de la surface de la terre presque. Mais arrêter de fumer avait été très douloureux, difficile, j'avais souffert de plusieurs échecs avant et j'étais une fumeuse qui le vivait mal.

Maintenant je ne dis jamais plus à un fumeur, moi j'ai réussi comme cela, si on me demande mon parcours j'explique ce qui m'aidé, mais c'est tout.

De toute façon chaque parcours est différent et ce qui marche sur l'un, ne marche pas sur l'autre obligatoirement.
B I U


Discussions liées