MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

màrre de ses crises

G
50 ans 1626
bonjour à toutes

depuis plusieurs ànnées je suis suivie pour des crises d àngoisses màis depuis quelques jours c est de pire en pire

j ài déjà des médicàments les plus lourds  
comme mon médecin m à dit vu dernièrement

donc quànd là crise vient vertiges les màins qui tremblent du màl à m exprimer et mànque d àir
tension très bàsse
si vous souffrez du meme màl que fàites vous en càs de crises

merci
34 ans Orgrimmar 6511
Je m'enferme dans une pièce seule et me mets à la fenêtre pour prendre l'air, j'essaie de me concentrer sur les sensations de l'air sur mon visage et je laisse ma crise d'hyperventilation passer.

Si je suis à l'extérieur je m'isole dans un lieu le plus sécuritaire possible et ne laisse personne m'approcher.

Si tu as en plus des vertiges, assieds toi (à mon avis s'allonger c'est pas ce qu'il y a de mieux tu risques d'avoir l'impression que tu respires encore moins bien).

:kiss:
48 ans Lorraine 4326
tu sais ce qui provoque ces horribles crises ?
G
50 ans 1626
merci yuutsu

sinon je ne sàis pàs d où celà vient

j àvàis du propànolol mon médecin me l à enlevée càr pàs àssez de tension du àux médicàments màis ne m à rien donné

c est revenu d un coup

je suis égàlement suivie pàr des àntidépresseurs

mon défàut je gàrde tous mes soucis à l intérieur
48 ans Lorraine 4326
pourquoi tu ne vas pas parler avec un psy ?
ton medecin ne devrait pas te shooter aux medoc comme ca sans suivi .
et là tu vois le probleme de la chose, meme les médoc les plus forts ne font plus taire tes angoisses ....
G
50 ans 1626
5 àns déjà que j en prends

il m àrrive de doubler les doses pour etre vràiment bien

j ài meme penser à un àutre produit :cry:

un psy j àurài du àller màis je ne pense pàs qu il me serà utile

le màl en moi ne pàrtirà jàmàis
33 ans 4879
golf4 a écrit:

un psy j àurài du àller màis je ne pense pàs qu il me serà utile

le màl en moi ne pàrtirà jàmàis


Sans un travail psy oui c'est clair.
Bon courage et vas en voir un, parfois y'a pas d'autres solutions, et tu vois bien que les médocs ce n'est pas la solution pour toi...
37 ans Normandie 12374
J'ai eu des crises d'angoisse qui ont commencé en 2001 et se sont intensifiés en 2006 , mon médecin me donnait du xanax et des antidépresseurs , le xanax m'allait bien mais avec les antidépresseurs j'étais encore pire , je ne pouvais plus me lever ou alors il fallait que je m'accroche partout tellement ça tournait , j'ai arrêté et les étourdissements ont arrêté aussi ... As tu essayé des les arrêter ?

J'arrêtais pas d'aller chez le médecin pour demander des examens , un jour elle m'a dit sèchement que si j'étais malade , j'aurais pas de symptomes , ça a été un déclic car je savais que c'était du stress mais au fond je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que j'avais autre chose

J'ai pris le dessus sur mon angoisse , ça m'arrive très rarement de faire des crises mnt mais quand ça m'arrive je sais que ce n'est rien , je m'occupe immédiatement , parfois j'appelle un proche pour lui parler d'autre chose et la crise part comme elle est venue ... Si tu gardes tout a l'intérieur , pourquoi ne pas écrire tout ce que tu as envie de dire , mon médecin m'avait conseillé d'aller en forêt et de hurler une bonne fois pour toute , tester et approuver .
G
50 ans 1626
lorely j ài l impression de me voir en te lisànt

merci

bises à tous
48 ans 35 10308
golf4 a écrit:
5 àns déjà que j en prends

il m àrrive de doubler les doses pour etre vràiment bien

Je comprends ton mal-être, mais si tu doubles les doses de médicaments sans avis médical, c'est vraiment pas une bonne idée :(
Je suis 100% d'accord avec LadyBugette, la prise de médicaments comme ça, ça devrait être accompagné d'un suivi psy. Sinon tu ne fais que cacher ton mal, tu ne le soignes pas.
38 ans Le Havre 2722
Je suis assez d'accord sur tout ce que les filles disent au-dessus.

Les médecins sont un peu trop généreux avec les médocs et ne proposent pas toujours un suivi psy pour régler le font du problème. Quant j'ai vu mon médecin après mes premières crises d'angoisse, il m'a prescrit des anxiolytiques à prendre en cas de crise et "au revoir, mademoiselle". :?

Sinon, pour lutter contre les crises d'angoisses, l'idée de Lorely est bonne. Il faut essayer de faire ou penser à autre chose (j'ai bien dit "essayer" parce que c'est pas toujours simple quant la crise est forte)
37 ans Vendée 739
Coucou

Moi aussi j'ai vécu ça. J'avais environ 18 ans quand ça a commencé, j'étais au lycée, j'avais des amis, un petit copain. Un soir, énorme attaque de panique, ma mère a appelé le médecin de garde qui m'a donné pour la nuit un anxiolitique. Je suis allée chez mon medecin traitant quelques jours après car je ne me remettais pas de la crise, j'était restée "molle". Il m'a prescrit des anti dépresseurs + anxiolitiques. j'ai passé une très longue période difficile. A part pour aller au lycée je ne sortais plus j'avais peur d'être seule, surtout en dehors de chez moi, en voiture, une horreur ! ça c'est calmé un peu. J'ai rencontré mon homme en 2008. En 2009 ça recommence, même chose, mêmes peurs, peur d'avoir peur en fait (le serpent qui se mord la queue) Depuis je prends toujours des AD (et anxio si besoin). J'ai vu 2 ou 3 psy mais jamais trouvé la cause. La sophrologie m'a aidée. Depuis 2009 ça va ! je revis ! mais je ne suis pas prête à arrêter les médocs ...
G
50 ans 1626
merci

je viends d àpprendre que j àie àttràpé un nodule de plus d un cm à là thyroide il fàudràit refàire des exàmens màis je n ài pàs trop envie pàr peur du résultàt

àvec tout celà dur de ne pàs fàire plus de crises

màis màintenànt quànd je ne vàis pàs trop bien
tànpis pour le ménàge je pàrs en voiture

bises
37 ans Vendée 739
Dis toi Que tu n'as aucune raison de faire ces crises. Tout va bien !! Mais pense à la sophro. Tu devrais faire tes examens ça enlèverai un poids !
59 ans Franche Comté 995
Tu ne penses pas que le psy soit utile, mais les médocs ne vont pas non plus.

Que te dire ?

Que ton refus d'aller chez le psy est étrange. Si tu n'avais pas peur de découvrir quelque chose tu irais voir simplement, une solution comme une autre et si ça ne convenait pas, ben stop.

Or, la, avant toute chose, tu nous dis le mal en moi ne partira jamais.

Encore une fois, alors que te dire ?

Plusieurs choses. Rien n'est jamais figé, nous sommes des êtres en perpétuelle construction, alors, si, tout change tout le temps, c'est le propre de notre humanité.

Pour sortir d'un schéma de souffrance, il faut trouver un autre moyen que ceux que tu as utilisé, psy, sophro, yoga, confidente, changement de vie, de cap, que sais je, mais il faut changer quelque chose.

Les angoisses viennent bien d'une raison. Si tu connais cette raison, tu sais ce qu'il faut faire, si tu ne la connais pas, il faut partir à l'exploration.

Ton mail est un premier pas qui dit l'envie de changement d'une situation de souffrance. Allez hop, on se jette à l'eau et on va chercher un peu de bonheur, tout le monde y a droit, toi comme les autres.

Ne serait ce que pour montrer à tes enfants que la vie vaut le coup d'être vécue, et pour toi même.
B I U