MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

les hommes minces au regime .

55 ans 83
bonjour ,

j ' ai remarqué que beaucoup d hommes athlétiques ou minces font super attention à leur ligne pendant les repas alors qu ils n en ont pas besoin du  
tout .
j ai eu deux relations ainsi , je trouve que c est un peu genant quant on déjeune de voir son petit ami sélectionner les plats en fonction des calories , du coup etant ronde je me sent obligé d en faire autant et je me dis quand je les entend parler du peu de ventre qu ils ont , qu est ce qu ils doivent penser de moi alors avec tous mes kilos en trop ..; avez vous déjà connu ce genre de situation?
33 ans 1547
Oui, mais je n'ai pas forcément mangé avec.

Les complexes ne sont pas plus fondés en étant rond ou non je crois, c'est surtout une histoire de vécu personnel.
Bien sûr, les raisons de leur existence peuvent différer.

Dans tous les cas, je trouve ça dommage et j'aurais envie de dire quelque chose. Une fois, un homme à la silhouette fine et musclée, me parlait d'un complexe et tout ce qu'il faisait pour atténuer l'effet de ce qu'il considérait disgracieux. A le voir physiquement, j'en étais vraiment étonnée. Je me suis demandée s'il avait vu à qui il parlait. Mais je me dis qu'il ne parlait pas de moi mais bien de lui, que peut-être mon corps a influé sur ce qu'il avait envie de me dire, peut être n'est-ce même pas rentré en considération car tout ne tourne pas autour de mon corps (et tant mieux). Je lui ai dit "ça peut être bien aussi de s'accepter comme on est!" avec gentillesse. Même si je doute que ce genre de paroles fassent quoi que ce soit, j'ai encore du mal à tolérer d'entendre une violence à l'égard de soi et me taire.

Pour l'alimentation, certains sportifs de très bon voire haut niveau sont "éduqués" à une alimentation en faveur de la performance. La restriction cognitive ne vise pas l'abolition d'un complexe esthétique mais vise une récupération physique optimale pour une meilleure performance sportive (qualité des tissus musculaires par exemple). Cela reste de la restriction cognitive, je me demande d'ailleurs si des études ont été menées chez les sportifs à ce sujet.

Sinon, je me sens beaucoup plus tolérante à l'égard de l'alimentation des autres depuis que j'intègre les principes de la RA et que je me les applique à moi-même.
Je continue d'y être très sensible, mais vraiment, ça n'a rien à voir avec avant, les comportements alimentaires des autres me mobilise moins et je suis soulagée de me faire moins de mal avec "le regard des autres"-dans-ma-tête dès qu'il s'agit de manger avec.

Si on comptait les calories devant moi, ça me gênerait certainement et je dirais que ça m'embarrasse et qu'on peut le faire mais en silence, qu'on n'a pas à me l'imposer.

Mais pourquoi se sentir obligée d'imiter l'autre ?

La RA peut aussi aider dans le rapport à l'autre par rapport à l'alimentation, pas seulement entre soi et soi.
41 ans 821
pour les modo : j'ai encore fait une mauvaise manip : au lieu de cliquer sur "citer", j'ai cliqué sur "!" ... désolée, ça fait 2 fois ce WE :oops:
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
Je me demande si c'est une question de génération, de milieu social ou autre, car je croise rarement ce genre de mec.J'ai tout au plus un copain qui doit faire un peu attention pour de sérieuses raisons de santé.
R
36 ans 835
D'après mon homme, qui ne fait absolument pas attention à sa ligne et tant mieux parce que j'aurais pété un plomb s'il avait été comme moi.. mais qui bosse dans un mileu d'hommes, y a beaucoup beaucoup d'hommes minces qui sont au régime...

Perso un homme au régime, vu mes troubles passés, ça me serait rhédibitoire, mais bon c'est moi... mais je ne me sens absolument plus obligée de faire régime devant les autres qui font la diète, aujourd'hui j'ai d'ailleurs mangé un bounty devant une femme qui m'annnoncait qu'elle faisait régime et que "le sucre était l'ennemi"

Papille : zermati parle de la restriction cognitive des sportifs dans son bouquin, elle est toute aussi dévastatrice aparemment. Il dit que bcp de sportifs de haut niveau deviennent vraiment très gros non pas parce qu'ils arrêtent le sport, mais parce que quand il arrêtent, comme ils ont été en restriction cognitive longtemps, bah c'est la débacle... d'ailleurs pas plus tard que la semaine dernière j'entendais à la radio l'histoire d'un judoka qui s'est pris 15 kils en UNE semaine après ses épreuves ou qq chose du genre... et c'est pas la première fois que j'entends parler de gains de poids absolument massifs et spectaculaire chez les hauts sportifs...
41 ans 91 1472
pour certains judoka (ou lutteurs, boxeurs, etc...), le fait est qu'ils sont inscrits à l'avance dans une catégorie de poids, et qu'ils doivent s'y plier coute que coute (sinon pas de compét... c'est bête si tu t'es entrainé pendant des mois pour ça....). Il ne me semble pas qu'on puisse passer d'une catégorie à une autre comme ça sans prévenir donc... compliqué.
Si tu as un poids régulé (ou que t'es dans la catégorie +100 kgs...) ça va, mais si ce n'est pas le cas, bon courage.
Souvent, avant la compét, ils sont à la diète sévère. que du liquide, qq centaines de calories par jour, à peine. juste pour être au bon poids le jour J.
Donc ça se comprends qu'après la compét... ils récoltent un gros "bonus" en terme de poids!


Personnellement, je me sens un peu mal à l'aise en face de personne au régime (mm si je n'ai rien à me reprocher). J'essaie tout au plus de ne pas me lancer dans la diatribe "oui mais l'alimentation intuitive, la régulation, manger en fonction de ses besoins, et patati" car ça sert à rien. débat stérile. tout ce que je demande c'est qu'on ne m'impose pas ses idées.
S
29 ans 40
Ah tiens ça m'en rappelle des choses ce post. J'avais fréquenté pendant plusieurs mois un mec très sportif, et très à cheval sur sa nutrition. Je dois dire que c'était assez hallucinant (et gênant) pour moi de voir sa façon de manger : plats ultra sains (mais pour moi très fades), dans des quantités plus que mesurées. Je ne sais d'ailleurs pas comment il faisait pour avoir beaucoup de masse musculaire alors qu'il mangeait si peu. Mystère.

J'ai tenté une ou deux fois de manger à sa façon mais disons que ce n'étais pas vraiment mon délire. Du coup souvent les jours où j'allais chez lui il prévoyait quelques trucs spécialement pour moi (sucreries, barres chocolatés etc. Lui ce n'était pas du tout son délire).

Mais moi aussi je me sentais un peu gênée de manger bien plus mal que lui alors que clairement il était mieux entrenu que moi, donc de nous deux j'aurais du être celle qui faisait le plus d'efforts niveau bouffe. Mais au final je me disais que de nous deux, c'est lui qui avait le comportement alimentaire le moins "normal" (parce que tout de même, ce n'est vraiment pas la majorité des gens qui suivent une hygiène alimentaire aussi stricte) donc je n'avais pas à me sentir mal à l'aise.
44 ans région parisienne 5831
Chez les hommes comme chez les femmes, j'ai remarqué que très souvent c'était les minces qui parlaient de régime, de se surveiller, de faire attention, de faire du sport...

chez certains, je vois ça presque comme un appel aux compliments, style: "tu as vu, je fais attention, et ça marche, je suis mince, svelte musclé, hein?".
R
36 ans 835
Citation:
Chez les hommes comme chez les femmes, j'ai remarqué que très souvent c'était les minces qui parlaient de régime, de se surveiller, de faire attention, de faire du sport...

chez certains, je vois ça presque comme un appel aux compliments, style: "tu as vu, je fais attention, et ça marche, je suis mince, svelte musclé, hein?".


Malheureusement, au prix que quelles obsessions!!!!

Parce que faut pas croire, même les minces font des crises/compulsions... genre une fois je regardais un "tellement vrai" sur les rapports à la nourriture (je sais, de la grande culture!!) et y en a un qui faisait bcp de bodybuilding et était strip-teaser aussi... il mangeais quasiment que des protéines, avec un tout petit peu de féculents, et JAMAIS pas un pet de gras. Tellement jamais de gras que quand il sortait faire un diner entre amis, il fallait qu'ils lui prépare un plat spécial sans aucun gras...(deja vivre l'orthorexie)...
Il était présenté comme un modèle de la nutrition par l'émission, un modèle de "controle", avec son corps sec et musclé...


SAUF


Régulierement il se gavait de multitudes de pizzas à la fois, accompagnés de bacs entiers de glace... bref des grosses crises de boulimie... SUPER le "contrôle". Perso je préfère encore être obèse que d'endurer des crises de boulimie qui franchement mettent le psychisme à sac...

Perso ça me fait fuir ce genre de personne, surtout les mecs ... heureusement que le mien ne fait gaffe à rien et est résolument anti régime parce qu'un facho du poids, aussi beau, intelligent et gentil soit il j'aurais pas pu...

Oui Fila, j'ai entendu parler de ces pratiques au judo... c'est tellement extrème c'est pour ça que j'en parle... bcp d'autres sportifs ne sont pas aussi extrèmes dans leur alimentation, mais le problème c'est qu'ils font des régimes, aussi équilibrés soient ils.. et ça finit immanquablement en cacahuète, quand ils arrêtent. Non pas parce qu'ils arrêtent le sport (bon ça n'aide sans doute pas), mais parce qu'ils lâchent le régime et là, c'est la débacle alimentaire... Zermati mentionne ça dans son bouquin, il était à la base nutritionniste pour les sportifs (ou en lien avec le sport), donc il les a bien étudiés.
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
C'est la réflexion que je me faisais : Leurs "régimes", ils les font durant combien de temps ?... :lol:
R
36 ans 835
Ca dépend de la résistance à la "douleur" je dirais :D ... y en a qui tiennent des années, perso je ne tiens pas 3 jours...mais bon plus on résiste, plus le retour du bâton est sévère.. moi au bout de 3 jours c'était déjà dur, alors après des années de régime, j'ose meme pas imaginer, ça doit être du gavage d'oie...

(et perso les mecs secs et musclés et imberbes qu'on présente en modèle, je trouve ca moche...donc présenter ça en beauté absolue, bof..)
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
Il faudrait que je retrouve l'étude expliquant que les hommes bien portants inspirent plus confiance que les grands secs. :mrgreen:
44 ans région parisienne 5831
risperdalconsta a écrit:
Oui Fila, j'ai entendu parler de ces pratiques au judo... c'est tellement extrème c'est pour ça que j'en parle... bcp d'autres sportifs ne sont pas aussi extrèmes dans leur alimentation, mais le problème c'est qu'ils font des régimes, aussi équilibrés soient ils... et ça finit immanquablement en cacahuète, quand ils arrêtent.


c'est particulièrement le cas chez tous les sportifs qui ont des catégories de poids, comme les boxeurs ou les judoka: il faut qu'ils rentrent dans une certaine catégorie, car 10g de trop au moment de la pesée et ils vont concourir avec des gens de la catégorie au dessus, ce qui peut être dramatique pour eux.
44 ans 1896
mamykro a écrit:
risperdalconsta a écrit:
Oui Fila, j'ai entendu parler de ces pratiques au judo... c'est tellement extrème c'est pour ça que j'en parle... bcp d'autres sportifs ne sont pas aussi extrèmes dans leur alimentation, mais le problème c'est qu'ils font des régimes, aussi équilibrés soient ils... et ça finit immanquablement en cacahuète, quand ils arrêtent.


c'est particulièrement le cas chez tous les sportifs qui ont des catégories de poids, comme les boxeurs ou les judoka: il faut qu'ils rentrent dans une certaine catégorie, car 10g de trop au moment de la pesée et ils vont concourir avec des gens de la catégorie au dessus, ce qui peut être dramatique pour eux.

Dans un autre style, j'avais entendu parler des sauteurs à ski, qui ont besoin d'être à la fois très grands et très légers pour mieux flotter dans l'air et ainsi gagner des centimètres.
R
36 ans 835
moi dans le genre "regime de fou" j'avais entendu parler des jockeys (vous savez, ceux qui font les courses de chevaux, pas la marque de fromage blanc lol), ils doivent être le plus leger possible pour que le cheval n'aie pas une lourde charge à trainer et donc coure/trotte au plus vite... y en a un pour son petit déj il mangeait une demie cacahuète par jour :roll: .... ouais, autant rien bouffer... une demie cacahuète...
B I U


Discussions liées