MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Psy or not psy?

3544
Hello les nénettes! est ce que certaines d'entre vous ont dejà eu recours a un psy pour fouiller leur mémoire, leurs souvenirs enfouis?
je m'explique: j'ai eu une enfance plutôt  
cahotique disons, et du coup j'ai des périodes floues (si pas carrément opaques) dans ma mémoire...
je fais parfois des rêves effrayants que je sens être en rapport avec mon enfance et mon passé, même si je sais pas l'expliquer...
du coup j'ai pensé au psy...
Vous en pensez quoi? j'ai peur de découvrir des trucs qui vont me chambouler et en même temps je veux savoir...je sais pas quoi faire...
44 ans Paris 9866
Ces moments flous te posent-ils problème dans ta vie actuelle?
3544
poupoule a écrit:
Ces moments flous te posent-ils problème dans ta vie actuelle?


techniquement non

c'est surtout comme un manque. je n'ai pas de souvenirs entre mes 6 et mes 12 ans quasi. si quelques flash, des moment précis. mais pas de "chronologie".
33 ans 4878
Peut être que l'hypnôse serait plus intéressant dans ton cas...en tout cas plus rapide qu'une thérapie sans doute...
99 ans chezmoi 1780
Quelque soit la méthode choisie, il faut que tu sois sûre de vouloir savoir ce qu'il s'est passé à cette période de ta vie car ça peut totalement te chambouler.
Un psy a peut-être tendance à poser plus de questions qu'à apporter des réponses. Ca sera à toi de trouver des éléments de réponses que ton psy t'aidera à décrypter, à analyser donc ça risque de te prendre beaucoup d'énergie.
Ce n'est pas pour rien si la mémoire refoule certains de nos souvenirs..

Es-tu stable dans ta vie en ce moment ? As-tu quelqu'un pour te soutenir ?
47 ans Lorraine 4326
je crois qu'il y a beaucoup de "fantasmes" sur le travail psy avant d'en entamer un .
Ca me fait tjrs penser à ce qui se passait aux states y'a quelques années où forcement, tu avais eté victime de viol ou d'inceste dans ton enfance mais tu ne t'en souvenais pas ...
En 'vrai" , je me demande si bcp de personnes peuvent oublier ca .

Si tu veux mon experience : je fais un travail psy , j'y suis allée car je n'avais plus le choix (trop grosses angoisses )
Mais je ne regrette vraiment pas , c'est vraiment hyper enrichissant . J'ai compris plein de choses, avec mes yeux d'adultes . je vois differemment les choses marquantes de mon enfance . et du coup , je les ai "digerees" .
j'ai l'impression qu'on se souvient plus des choses traumatisantes que des bonnes .
comme toi j'ai du mal à dater les evenements . Souvent le psy me demande "vous aviez quelque age ? " , et j'y reponds tjrs difficilement
une copine qui vient de commencer un travail avec un psy, me dit aussi etre etonnée d'avoir si peu de souvenirs d'enfants. (mais bon , on est plus vieilles que toi, on a la memoire qui commence à flancher ;-)))


Je pense que si on refoule inconsciemment un truc qui nous fait souffrir, il vaut mieux chercher ce truc , autrement il nous fera tjrs souffrir .

Je nuance les propos de Tella, un travail psy c'est pas forcement hyper archi douloureux . Pour moi cela a eté rare , et vraiment court dans le temps . pis sans doute qu'il faut passer par là pour aller mieux, donc je l'accepte .

tu pars pas forcement pour des années d'analyse , ca va pas forcement te couter une blinde (je sais pas comment ca se passe en belgique )

voilà, perso je trouve ce travail vraiment enrichissant, je suis bcp plus zen maintenant .

(tu aurais du mettre cette discussion dans "santé" tu aurais eu plus de réponses . faudrait que tu lises le post de chacha aussi, hyper interessant )
47 ans Lorraine 4326
Tiens je t'ai remonté la discussion de Cha-cha

http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_354713.htm
38 ans Sous les pins!!! 7782
je suis allée voir un psy il y a quelques année lorsque mes parents ont divorcé. J'avais 19 ans à l'époque et je suis allée le voir car suite au divorce j'ai "tenu" ma mère pendant 6 mois. En gros je gérais la maison, les courses, le ménage et son moral (dont une ts que j'ai arrêté à temps). Quand ma mère a commencé à aller mieux c'est moi qui est flancher. Pour tenir le coup je sortais beaucoup et j'ai abusé de certains trucs qui ne m'aidait pas.
Quand j'ai réalisé que ça n'allait pas du tout je suis allée voir un psy car je n'arrivais pas à parler avec mes amis, ça voulait pas sortir. Le psy a réussit à me faire dire des choses sur moi que je ne soupçonnais pas. J'y suis allée pendant 2 mois et demi et le résultat a été immédiat. Grâce à lui j'ai évité de planter mon BTS surtout!!
S
96 ans 4480
Je fais des cauchemars récurrents et je pense que ça a un lien avec pas mal de choses enfouies...
Bref j'envisage vraiment de me lancer dans une psychothérapie. Mon médecin m'avait fait une lettre en juin, ce serait temps que je me lance...
33 ans 4878
Je m'attendais aussi à ce que des choses ressortent en commençant ma thérapie il ya plus de 3 ans...mais en fait non, et visiblement ce n'est pas si courant que ça...pour ça que je te conseillais l'hypnôse, plus efficace parait il.
En tout cas je te souhaite de trouver un jour ce qui coince.
Bon courage! :)
58 ans Franche Comté 995
Comme on te dit, une psy, c'est difficile, douloureux. On se lance souvent parce qu'on a pas le choix, parce qu'on est dans une impasse.

Quant aux souvenirs enfouis, les retrouver pour les retrouver, cela ne sert pas à grand chose à mon avis. Par contre, si tu as le sentiment que cela peut t'aider à trouver des clés pour ton avenir, pour avancer, alors oui, c'est une bonne idée.

Mais la thérapie n'est pas une baguette magique. Les souvenirs enfouis le restent bien souvent. Il n'y a que dans les romans où tout d'un coup un grand pan de ton passé te saute à la figure. :D

Et il faut bien se rappeler qu'il n'y a pas de vérité, de certitudes. Tout souvenir est une perception subjective.

L'important c'est d'aller bien, de vivre correctement avec soi même et le monde. Et si une psy peut t'aider à ça, pourquoi pas. Mais il ne faut pas y aller avec des idées préconçues.
C
33 ans 734
Coucou!

Je suis un peu comme députée702!

Déjà, saches que ce n'est pas dramatique de ne pas avoir de souvenirs avant 12 ans, ça arrive malheureusement, mais ce n'est pas un cas particulier, ça ne veut pas forcément dire qu'on a vécu des choses traumatiques, au contraire, ça peut être aussi parce qu'on a rien vécu d'exceptionnel :lol:

C'est ce qu'on appelle la mémoire épisodique, grosso modo elle se construit à partir de 2/3 ans ( c'est pour ça qu'on a pas de souvenirs de la petite enfance), et son développement s'achève complétement à l'adolescence... Ce qui fait que les gens sont assez inégaux de ce point de vue, moi par exemple, j'ai des souvenirs à partir de 2/3 ans, effectivement, mais par exemple quelqu'un de on entourage n'a pas de souvenirs particuliers de son enfance non plus...

Aussi, les souvenirs de l'enfance peuvent être reconstruits bien plus tard, à partir de récit des proches, des parents, de photos, etc... C'est un processus inconscient en fait, on croit s'en rappeler à l'évocation du souvenir, alors que c'est l'inverse... Plusieurs expériences ont d'ailleurs mis à jour qu'il était facile d'induire de faux souvenirs selon ce principe, en montrant par exemple des photos retouchés des sujets enfants... Les gens sont très rapidement persuadés d'avoir vécu des évènements enfants n'ayant jamais existé ;)

C'est pour cela qu'une thérapie visant à retrouver certains souvenirs, je n'y crois moyennement, y'a quand même un grand risque d'en inventer une bonne part!

Après faire une thérapie pour comprendre pourquoi ces souvenirs te manquent, pourquoi ces cauchemars, etc, c'est un meilleur angle pour aborder ton questionnement, il me semble ;)

L'hypnose, je déconseille par contre, car un hypnotiseur qui accepterait une telle demande, j'aurais un doute sur sa sincérité honnêtement... Pour moi l'hypnose est plus dans un but de thérapie comportementale...
B I U