MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

A la croisée des chemins

S
47 ans 26
Bonjour maman de 40 ans de trois superbes enfants, assumant son homosexualité depuis 8 ans (je dis cela afin que les personnes m' acceptent de suite telle que je suis  
ou passent leur chemin histoire de ne faire perdre de temps à personne) et célibataire depuis peu, j' ai rendez vous le 25 octobre avec un chirurgien de l' obesite pour un bypass sauf que je me pose des tonnes de questions et que j' ai tres peur de le regretter pour les raisons suivantes
- je n' ai pas toujours été obèse.
- je prends un grand plaisir autour du repas suis assez festive aime recevoir cuisiner,manger etc....
- je ne me déteste pas en grosse même si je me trouve beaucoup moins jolie qu' avant. Je me dis qu' il faudrait que je trouve mon style de fringues et ça pourrait le faire car je plais quand même(je me fais draguer malgres mon poids)
- je n' ai pas des problème de santé si grave qu' il n' y ait plus que la solution de l' opération en dernier recours.
-



Ce qui me fait tourner vers l' opération:
-je fais du yoyo depuis tout de même quelques années, beaucoup de régimes déjà.
- je ne saurai plus suivre de régime je sature complètement!!!!!
- j' ai une fatiguabilité importante m' essouffle tres trop vite ne peux plus faire de sport ai mal au dos lacer mes chaussures me fait mal etc etc. Le moral s' en ressent.

Je fais 90 kilos pour 1m58.

J' ai beaucoup discuté avec des amies qui trouvent que l' opération n' est pas adaptée à ma problématique et s' inquiètent pour moi.
J' ai une potesse qui adore aussi les bonnes nourritures et ensemble nous avons décidé de nous prendre en main et nous motiver. Mais comment?
J' ai trouvé ce site. Je pense que quoi qu' il arrive ça nous apportera quelque chose.

Désolée d' avoir été si longue.
À bientôt.
48 ans 35 10308
Bonjour à toi, et bienvenue sur le forum.

Je vois que tu as plein de bonnes raisons de ne pas faire cette opération, j'en rajoute une : tu n'as pas un IMC qui justifie une telle chirurgie (en France elle est prise en charge à partir d'un IMC de 40, mais je me demande si tu n'es pas en Belgique, je ne sais pas ce qu'il en est dans ce cas). Et aussi quelque chose que tu listes comme un plus mais qui à mon avis est un vrai problème:
Seulette a écrit:
- je ne saurai plus suivre de régime je sature complètement!!!!!

Est-ce que tu es bien consciente des contraintes alimentaires qui sont associées à ce type d'opération? Si tu n'es pas motivée par l'idée que l'opération est la seule solution à ta survie à court/moyen terme, je ne suis pas sûre que ça soit tenable (et je n'ai pas l'impression que ça soit ton cas).

Sur ce forum comme tu as pu le voir on essaye de mettre en avant l'acceptation de soi et surtout la réconciliation avec la nourriture. Je t'invite à regarder la rubrique "rééducation alimentaire" pour découvrir cette méthode qui permet donc d'arrêter de se battre avec son alimentation et avec soi-même, pour revenir à se nourrir en écoutant les sensations de son corps (la faim, la satiété, les aliments qui nous font plaisir). On atteint un poids d'équilibre qui, comme son nom l'indique, reste stable. C'est une très bonne réponse au yoyo et aux régimes insupportables. D'ailleurs c'est une démarche qui est vivement conseillée dans le cadre d'une chirurgie, donc pourquoi ne pas commencer par là et voir où ça te mène?

Tu peux voir aussi sur le site http://www.gros.org (site monté par les concepteurs de cette méthode, JP Zermati et G. Apfeldorfer) (je ne sais jamais si il y a un ou deux "t" à Zermati! ;) )

N'hésite pas donc à parcourir le forum (lire les témoignages aussi dans la rubrique "Chirurgie de l'obésité"), et à poser tes questions pour qu'on puisse t'apporter le maximum d'information!

A bientôt
S
47 ans 26
Waouuh merci Angia pour la rapidité de ta réponse. C' est génial de se sentir accueillie sur ce forum qui est impressionnant quand même de par le nombre de ses rubriques, ses inscrits etc....

Je suis en train de faire du reculons au fur et à mesure qu' approche le 24.
M' inscrire ici c' est presque faire demi tour symboliquement et avancer....vers l' acceptation? La réconciliation avec ce corps que j' ai le sentiment d' emmener vers un peu plus de violence en allant me faire opérer? Attention je ne juge en rien ceux qui se font opérer bien au contraire je sais que pour beaucoup l' opération leur sauve la vie quasiment mais moi j' ai la désagréable sensation qu' elle va âbimer la mienne...
Il est clair également que je ne peux pas rester ainsi car physiquement j' ai des ennuis réels.

Je vais donc aller tranquillement découvrir le forum que je ne connaissais pas et suivre les liens que tu as postés.
Grand merci! :D
48 ans 35 10308
Voilà la rubrique du forum dont je te parle :
http://www.vivelesrondes.com/forum/forum_26.htm
(Rééducation alimentaire)
et pour la chirurgie :
http://www.vivelesrondes.com/forum/forum_24.htm

Pour ce qui est de tes douleurs (parce que c'est ça surtout tes problèmes si je comprends bien?), tu peux essayer de te diriger vers une activité physique très douce. Par exemple rien que de la marche à pied, en commençant doucement (5 minutes par jour puis un peu plus au fur et à mesure du temps), ça peut permettre tranquillement de retrouver de la mobilité et du souffle. Il faut de la patience, ça ne se règle pas en quelques jours! ;)

Je suis vraiment convaincue qu'il faut voir une opération comme la solution de la dernière chance, et je crois que d'une part tu n'en es pas là au niveau de ton état de santé (ni de ton poids, d'ailleurs, comme je l'ai déjà dit) et que d'autre part c'est loin d'être pour toi la dernière chose à tenter. J'espère qu'on pourra t'aider!
S
47 ans 26
Bonjour Angia,

J' ai passé du temps à aller suivre les différents liens que tu m' as envoyée. Merci beaucoup, c' est super intéressant et surtout ça rassérène. Cependant j' ai très peur d' échouer dans la ra.j' ai l' impression que seule une chirurgie invasive m' OBLIGERA à prendre soin de moi.
Je sens que j' ai besoin d' un coach, d' une aide extérieure si je tente la râ mais vers qui me tourner?
Ici c' est déjà un premier pas important mais ensuite.Je suis du cote de valenciennes et si par MP l' on pouvait m' envoyer e nom d'un praticien du gros qui soit compétent pluridisciplinairement ça m' arangerait.je graines qu' une simple nutritionniste ne suffise pas dans ma situation et qu' il me faille suivre une psychothérapie.

J' ai rendez- vous à 16 h30, ma fille me met une pression de malade. Elle m' a dit quelque chose de juste.

Tu vas perdre tes kilos, toi qui adores sortir, faire la fête, recevoir cuisiner manger boire(euuh pas alcoolique hein mais quand fiesta je ne crache pas sur du bon vin apéro cocktails etc lol), tu vas faire quoi??
Je lui reponds que je trouverai du plaisir autrement.
Elle me demande comment?
Je lui dis: en retrouvant le plaisir de m' habiller comme je veux par exemple.

Elle lève les yeux au ciel: mais maman la nourriture, tu produis des hormones de plaisir à chaque fois que tu manges. Ton Jean dans lequel tu vas enfin pouvoir rentrer, la première fois tu seras contente mais au bout de 6 mois tu enfileras ton Jean et point à la ligne. Ça ne te fera plus rien.
La nourriture est un plaisir que tout le monde partage.

Après elle m' a sorti que je me suis vantée plusieurs fois de n' avoir jamais du de problèmes de digestion d' avoir un estomac génial supportant le piment les aliments difficiles à ingérer sans aucune difficulté. Elle m' a dit: on voit que tu ne sais pas ce que c' est d' avoir des brûlures d' estomac au quotidien, de faire des rots régulièrement, d' avoir des malaises parce que tu n' as pas respecté la portion de moineau, parce que dans ta tête tu resteras à vie une gourmande! Ça se voit que tu ne sais pas ce que c' est d' avoir la peau qui pendouille. Toi qui es allée à la plage, tu ne voudras pas y aller parce que tu auras plein de vergetures d' avoir perdu d' un coup, tu auras la peau des cuisses qui feront des castagnettes.

Breffff j' ai eu droit à la totale.

Enfin mon petit dernier de 10 ans adore se lover contre moi, il ne veut pas entendre parler d' opération et pire lui que je maîtresse. Il dit qu' il adore quand ça fait des coussins. Clairement il sera attirée plus tard par les grosses, il ne dit pas le contraire d' ailleurs, je ne savais pas que c' était possible.je pensais qu' on tombait amoureux d' un visage d' une personnalité mais pas qu' on pouvait aimer ce qui est gros, lui adore au niveau tactile ce qui est rond. Donc merci à mon petit dernier pour cette découverte.lui aussi me fait hésiter-

Désolée c' était long mais je suis stressée.

Bonne journée.
S
47 ans 26
L' écriture semi-automatique me fait commettre plein d' erreurs de langage et de fautes, veuillez m' en excuser.
48 ans 35 10308
Seulette tu devrais faire un post pour tes questions dans une des rubriques du forum (RA ou chirurgie, comme tu veux, peut-être que la rubrique RA est plus lue), parce que je ne sais pas si beaucoup de personnes lisent cette rubrique. Je pense qu'on peut t'aider et te conseiller.

C'est tout à fait normal de ressentir que tu n'arrives pas à t'en sortir toute seule et que tu as besoin d'être entourée et guidée. Je ne connais pas de praticien à Valenciennes (mais là encore, pose la question ailleurs sur le forum), tu as regardé l'annuaire des praticiens sur le site du GROS?
http://www.gros.org/praticiens
Le moteur de recherche est un peu catastrophique pour la recherche par département (il n'y a personne sur Valenciennes même apparemment) donc je pense qu'il faut épluchez toutes les pages une par une...

Même si elle te semble dure, je pense que ta fille te pose de bonnes questions, des question qu'il est nécessaire d'avoir posées et sur lesquelles il faut avoir réfléchi pendant le parcours pré-opératoire. Ne pas voir que le côté "je maigris" de l'opération mais tout ce qui va avec en terme d'alimentation et d'image de soi. D'ailleurs renseigne-toi bien sur la prise en charge après l'opération (suivi nutritionnel et suivi psy).

Sinon je peux te dire qu'avec la RA je n'ai aucune restriction par rapport à la bonne nourriture, aux fêtes, à la convivialité liée au repas, qui est extrêmement importante pour moi aussi. Je mange ce qui me fait plaisir, je ne compte pas, je cuisine pour les gens que j'aime, je bois aussi! ;) Simplement je suis à l'écoute de mes sensations, et j'ai d'ailleurs remarqué combien les choses que j'aime sont encore meilleures quand je les mange avec la faim, et bien moins agréable quand je les mange sans faim. La RA met vraiment en avant le ressenti du plaisir de manger je trouve, en essayant de se débarasser des tabous alimentaires et de l'utilisation de la nourriture comme béquille émotionnelle.

Va à ton RV, pose toutes les questions qui te viennent par la tête (note les sur un papier pour bien y penser si tu veux), mais surtout prend ton temps. Que ça soit pour un parcours opératoire ou pour un autre parcours, l'important c'est de te donner du temps, pour réfléchir, pour expérimenter, tout ne peut pas se faire en quelques semaines.

Bon courage à toi et donc n'hésite pas à faire un post sur une des rubriques du forum.
48 ans 35 10308
Seulette a écrit:
L' écriture semi-automatique me fait commettre plein d' erreurs de langage et de fautes, veuillez m' en excuser.

Moi aussi (enfin, fautes d'inattention) donc mes excuses tout pareil! :)
S
47 ans 26
Angia,merci pour ton accueil il y a quelques mois sur ce forum. J' ai beaucoup cogite avec les liens que tu m' avais mis. Je sentais que des clés m' étaient proposées mais seule je me sentais démunie et perdue. 7 mois après, je suis hospitalisée et tout prend sensau niveau des sens justement. C' est une renaissance que m' offre la RA.
Merci à ce forum sans lequel je n' aurai pas du l' idée de repenser mon corps autrement.
B I U