MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

entretien d'embauche déprime

39 ans jeune maman de 32 ans 5
Bonjour à toutes,

Je vous écris car je suis en larmes, j'ai un coup de blues.
J'ai été chez le médecin et sans méchanceté, elle m'a quand même demandé si je  
voyais un diététicien etc.

Bref, j'ai été renvoyé à mon poids, et c'est normal, je fais le double d'une personne dite normale : 132 kilos.

C'est une grosse honte pour moi. Je sais que je suis sur un site positif, où beaucoup de filles s'assument et j'en suis ravie pour elles, malheureusement moi, je n'y arrive pas, je ne vois que ça chez moi "t'es grosse". Du coup, quand je rencontre quelqu'un, j'ai l'impression que lui aussi ne voit que ça.

La semaine prochaine, j'ai un entretien d'embauche et j'ai un noeud a l'estomac rien que d'y penser. Je me dis que le mec doit s'attendre à une femme, mais qu'en face il aura une "grosse vache", je me dis que sans doute je ne serai pas prise à cause de ça si à coté il y a une belle fille mince qui postule aussi...

Bref, je précise que tout ce que je dis là , je le dis de moi uniquement. Quand je vois certaines filles rondes, je peux les trouver jolies comme Big beauty stéphanie ou d'autres, mais c'est vraiment chez moi que je ne vois que ça en horrible.

Faut dire aussi que là, je suis pas au surpoids classique, 132 kilos c'est énorme ! Me dire que je fais le double des autres filles me glace.

Désolée d'etre si noire. J'en pleure là pendant que j'écris... d'habitude je suis une fille gaie, mais là j'ai un gros coup au moral, je me sens tellement hors norme, tellement honteuse aussi... que faire . J'ai envie d'agir, j'ai envie mais je ne sais pas comment. Comme beaucoup de fills ici, j'ai enchainé le yoyo... j'ai vu des diététiciens... Et c'est sans doute pour cela que ça me fait mal quand le médecin m'a dit tout a lheure si j'en voyais un. "Oui j'en ai vu... mais on dirait pas hélas!"

Je parcoure le forum, je lis des choses sur le RA, je ne comprends pas bien le RA, comment fait-on pour se lancer ? C'est une méthode d'un diététicien ou bien quelque chose que l'on fait soi même ?

Désolée pour ce message brouillon. So sad... :cry:
37 ans aude 792
Je suis désolée de lire que tu es toute triste :( .
Quand tu dis que tu fais le double du poids d'une autre fille, je trouve que ça ne veut pas dire grand chose: cette fille-là sera peut-être mince mais peut-être aussi dépressive, ou malade, ou surendettée, ou elle ne se remet pas de son chagrin d'amour, etc Mince ne signifie pas plus heureuse ou une plus belle vie, etc
Et puis: toi tu connais ton poids alors tu peux calculer que tu fais le poids de 2 filles qui ont un IMC "normal", mais qui d'autre peut le deviner? Les gens n'ont pas un compact dans l'œil, peut-être qu'ils ne doutent pas de ton vrai poids, et quand bien même, ils ne vont pas se livrer à ces calculs, ils ont bien d'autres soucis!

Les entretiens d'embauche... j'en ai raté quelques uns et je suis mince! Parfois on ne peut pas savoir ce qui joue (les accointances politiques...) mais le mieux est de bien se préparer et de montrer qu'on est professionnelle, qu'on maîtrise le sujet, qu'on est déjà "dans le bain".

Je vois parfois des rondes dans le cadre professionnel, elles se montrent dynamiques et sérieuses et personne n'oserait se moquer d'elles, elles ont tout à fait leur place.

La RA c'est très bien, mais le but premier est de faire la paix avec soi-même et avec la nourriture, pas de maigrir. Beaucoup ont maigri cependant, mais il ne faut pas que ça devienne le Saint-Grâal. Je trouve que c'est top parce que ça permet de dé-diaboliser tous les aliments (notamment celui que je voyais comme le diable incarné: le chocolat ;) ). Va lire les posts de la partie "RA" du forum.
37 ans aude 792
Citation:
peut-être qu'ils ne doutent pas de ton vrai poids

Oups... qu'ils ne SE doutent pas
31 ans arlon 329
Coucou,
Je suis professeur chez les ados... je ne te dis pas au début le travail que j'ai fait sur moi pour passer au dessus des remarques moi je suis à 125kg...
Bref aujourd'hui grâce à mon mari et mon père, je suis passée au dessus de tout ça... je vis normalement.
J'adore mon métier, je vais au sport, je vais à la piscine...
Comme je te comprends... courage, je ne pense pas qu'il y ait de bonnes méthodes... juste l'enchainement de petites victoires.
44 ans région parisienne 5831
suziel a écrit:
Je parcoure le forum, je lis des choses sur le RA, je ne comprends pas bien le RA, comment fait-on pour se lancer ? C'est une méthode d'un diététicien ou bien quelque chose que l'on fait soi même ?


Les deux sont possibles: il existe des diététiciens qui font faire des RA (va voir sur le site du GROS pour obtenir la liste), tu peux en consulter un.

Mais il y a aussi des personnes qui se lancent dans une RA toutes seules. Moi, je l'ai fait, à l'aide du livre de Zermati, maigrir sans régime.

Tu peux aussi commencer par aller lire le site du GROS, il y a quelques articles intéressants. Et tu peux aussi parcourir le forum RA, pour commencer à comprendre un peu le truc, et à voir si tu te sens de faire ça toute seule, ou si tu préfères l'appui d'un dietéticien.
27 ans Poudlard 514
Moi je dirais qu'avant d'entamer un quelconque changement alimentaire, il faudrait faire un travail sur soit. C'est à dire essayer de changer mentalement. Se dire que l'on est pas plus moche qu'une autre, qu'on a notre place, qu'on peut être attirante etc... Chouchoute toi, sort, et fais un sport (je t'assure que ça aide, tu n'es pas obligée d'être sportive, mais genre de la danse ou autre, ça te donne la patate à la fin!)

Aussi il faut se poser des questions. Est-ce que je grignotes? Est-ce que je me ressers? Est-ce que je mange beaucoup? Est-ce que je m'affame quelque fois? Est-ce que j'ai un bon rapport avec la nourriture? Mes sentiments jouent-ils une partie dans ce rapport?
etc...

Ensuite là tu peux t'attaquer à ton alimentation. D'abord arrêter les grignotages entre les repas (si tu grignotes) et ne pas se priver! J'entends par là, pas de régime restrictif, il ne faut pas se frustrer, c'est le meilleur moyen d'avoir un retour+ un bonus de kilos et de bien se zapper le moral.

Vas à ton rythme, mange équilibrer et essaye de bouger un peu, et si tu es sportive tant mieux :)


Avant de me mettre à la RA, je me suis posée toutes ces questions et bien d'autres. J'en suis arrivée à conclure que je n'ai pas de poids que je veux atteindre, mais un objectif "corporel" dans le sens où je veux modeler mon corps mais en gardant des rondeurs, j'ai toujours été ronde, et je pense le rester à vie, je trouve les rondeurs jolies sur les autres et sur moi j'ai aussi commencé à les aimer petit à petit :D

Aussi j'étais de ces personnes qui mangent à la moindre émotion, et là je suis contente de voir que j'ai belle et bien changé. Je maîtrise mon alimentation. Bien sûr rien ne m'empêche de manger une pâtisserie ou aller au resto! Faut se faire plaisir aussi, ne jamais se priver!

Enfin je te fais un résumé à la va vite je dois retourner en cours là mais si tu as des questions ou si tu veux savoir quelque chose mp moi :lol:

ps: Ma diététicienne m'a beaucoup aidé dans ma rééducation alimentaire!
46 ans à la maison ! 10072
KimiOaishiteru a écrit:


Ensuite là tu peux t'attaquer à ton alimentation. D'abord arrêter les grignotages entre les repas (si tu grignotes) et ne pas se priver!


Pas très RA, comme conseil. ;)
44 ans région parisienne 5831
KimiOaishiteru a écrit:
Moi je dirais qu'avant d'entamer un quelconque changement alimentaire, il faudrait faire un travail sur soit. C'est à dire essayer de changer mentalement. Se dire que l'on est pas plus moche qu'une autre, qu'on a notre place, qu'on peut être attirante etc...

Aussi il faut se poser des questions. Est-ce que je grignotes? Est-ce que je me ressers? Est-ce que je mange beaucoup? Est-ce que je m'affame quelque fois? Est-ce que j'ai un bon rapport avec la nourriture? Mes sentiments jouent-ils une partie dans ce rapport?
etc...


Perso, je pense qu'une RA bien menée fait obligatoirement se poser ces questions là (on travaille sur quand et pourquoi on mange, est-ce par faim ou par déprime, par ennui, par compulsion...), et fais travailler sur la perception qu'on a de soi, et la honte qu'on peut ressentir (à tort puisqu'on n'est en rien responsable).
39 ans jeune maman de 32 ans 5
Merci pour vos réponses les filles... Ca fait chaud au coeur de sentir que d'autres comprennent ce que je ressens.

En fait, je grignote pas ni ne mange gras, mais j'ai fait tellement de régimes qu'aujourd'hui mon corps a plus de mal à perdre.

L'année dernière j'avais essayé de voir un psy, mais au bout de 4 séances où elle ne disait rien d'intéressant, à 50 balles la séance, j'ai préféré laisser tomber ... depuis je n'ai rien entrepris pour m'en sortir, j'ai eu un bébé qui a 9 mois aujourd'hui (lui + mon mari sont les grands bonheurs de ma vie) mais hélas y'a CE truc qui me pourrit la vie : mon corps, ma perception de moi même, le fait de ne pas me sentir désirable, jolie et puis de m'imaginer des trucs genre, quand je marche dans la rue, j'ai honte face aux gens que je croise, je me dis qu'ils se disent que pour etre comme ca, je dois sans doute bouffer toute la journée... je voudrais juste etre comme tout le monde quoi, dans la masse, qu'on me remarque pas.
38 ans 191
Déjà coucher par écrit ses émotions, ça fait du bien !

Pour l'entretien d'embauche, positive avant d'y aller en te disant que tu vas te montrer comme tu es professionnellement, avec tes qualités de travail et tes compétences. Et c'est tout ce qui compte ! Tu pourras toujours tomber sur des recruteurs qui jugeront tout et n'importe quoi. Par exemple, j'en ai déjà raté un car j'avais un côté trop "humain" ><

Si le psy ne donne rien (peut etre il ne te correspondait pas, ce n'est as rare, peut etre que tu n'étais pas prete ...), essaye de tenir un p'tit journal de vie : noter ton ressenti du jour, et au moins une pensée positive du jour !

et dans la rue, n'hésite pas à marcher la tête haute, regarder les gens dans la rue, sourire à ceux qui croisent ton regard. Comme tu es fière de ta petite famille, tu peux déjà positiver sur ce point ! Genre te dire comme dans la pub "je suis une maman qui déchire !" Pis petit à petit rajouter d'autres phrases du genre (mais positives !).

bon ok, je me tape un p'tit délire, mais moi ça m'aide ^^
48 ans Sarthe 369
Il y a un an j'en étais à la même phase que toi.

D'abord j'ai trouvé une aide au CMP de mon secteur: je suis suivie par un infirmier psy et ça me convient très bien. Avant de déménager j'étais suivis par un psychologue mais ça ne me donnait rien... Là je dépose ce qui me pèse de trop et il m'aide à voir les choses autrement.
L'avantage du CMP c'est que c'est gratuit!

Que penserais-tu de quelqu'un qui devant toi dirait d'une personne croisée dans la rue "qu'elle est grosse (ou laide, ou autre...)"? Que c'est un con, non? Donc voilà, ceux qui se permettent de critiquer ton apparence sont des cons et surtout sont une faible minorité, donc à laisser de côté.

Avec les retours de mes collègues de travail j'ai pu me rendre compte qu'elles me voyaient complètement différemment de comment je m'imagine. Et surtout, elles sont très loin d'imaginer mon poids (plus de 160kg quand même...)! Donc je me dis que les gens dans la rue c'est pareil...
En plus la plupart du temps personne ne fait attention aux autres dans la rue.

Pour avancer tu peux te fixer de petits défis et peu importe le temps qu'il te faut pour les atteindre. Et en les faisant tu pourrais être surprise des réactions positives de ton entourage!
Par exemple, je n'osais pas me mettre en robe, trop l'impression d'être une grosse vache (oui, moi aussi...) habillée d'un sac à patate.
1ère étape: en acheter une. C'était assez facile.
2e étape: aller au travail avec: hou bien plus dur! Mais quand je suis arrivée au travail un de mes patients m'a sorti direct "oh vous êtes belle aujourd'hui"!!! :shock: C'est vrai que c'est mieux que mon jean difforme... Eh ben ça m'a sacrément surprise mais j'ai apprécié, pourtant j'aimerais bien être invisible!

2e exemple: faire du sport. Oui mais bon une grosse vache à part brouter... Et si je me transformais en baleine pour changer?
1ère étape: acheter le maillot de bain...
2e étape: se trouver une bonne copine, ronde aussi de préférence et surtout qui ne juge pas.
3e étape: sauter à l'eau... ah ce fut dur, j'ai mis 4 mois à y aller, et encore c'est mon amie et sa fille qui ne m'ont pas trop laissé le choix que de les suivre à l'aquagym... Personne du groupe n'a eu de regard déplacé, je ne rate plus une séance!
Et le fait d'être une baleine maintenant m'a donné de la confiance en moi, je peux le faire! ;)

Pour ton entretien d'embauche c'est pareil: tu penses avoir les aptitudes pour ce poste? Si oui, alors pas de doute à avoir tu y vas en confiance! Si tu as les qualifications pour, il n'y a pas de raison de faire apparaître en 1er ton surpoids! Fais attention à ta tenue, essaye d'avoir une voix claire, sûre, soutenir (sans excès) le regard de la personne en face de toi... et zou, tu as toutes tes chances!

Plein de courage à toi, tiens nous au courant! :kiss:
27 ans Poudlard 514
trashrap a écrit:
KimiOaishiteru a écrit:


Ensuite là tu peux t'attaquer à ton alimentation. D'abord arrêter les grignotages entre les repas (si tu grignotes) et ne pas se priver!


Pas très RA, comme conseil. ;)


Comment ça? Enfin perso je pense que commencer par le grignotage c'est un début après l'étape des questions
27 ans Poudlard 514
mamykro a écrit:
KimiOaishiteru a écrit:
Moi je dirais qu'avant d'entamer un quelconque changement alimentaire, il faudrait faire un travail sur soit. C'est à dire essayer de changer mentalement. Se dire que l'on est pas plus moche qu'une autre, qu'on a notre place, qu'on peut être attirante etc...

Aussi il faut se poser des questions. Est-ce que je grignotes? Est-ce que je me ressers? Est-ce que je mange beaucoup? Est-ce que je m'affame quelque fois? Est-ce que j'ai un bon rapport avec la nourriture? Mes sentiments jouent-ils une partie dans ce rapport?
etc...


Perso, je pense qu'une RA bien menée fait obligatoirement se poser ces questions là (on travaille sur quand et pourquoi on mange, est-ce par faim ou par déprime, par ennui, par compulsion...), et fais travailler sur la perception qu'on a de soi, et la honte qu'on peut ressentir (à tort puisqu'on n'est en rien responsable).


Oui exactement, faut vraiment se poser toutes les questions avant de faire quoique ce soit.

Après je vous parle de ce que j'ai fait, ça ne veut pas dire que c'est THE RA loin de là :roll: Mais je suis contente d'écouter mon corps et même mes envies de temps en temps :D
27 ans Poudlard 514
Ton entretien d'embauche n'aies pas peur! Ce n'est pas parce qu'on est ronde ou grosse si tu veux l'autre mot, qu'on ne va pas être embauchée! Ne pars pas défaitiste, tu as des compétences, des qualités, mets de côtés les défauts que tu te trouves et prépare toi à cartonner! :D

Est-ce que tu t'occupes de toi?
41 ans 91 1472
les idées qu'on t'a déjà donné sont déjà super bonnes.

souvent on se dévalorise car on ne se rend pas compte de ce qui émane de nous à l'extérieur. en étant tellement concentré sur son propre ressenti, on se coupe du ressenti des autres, ce qui rend difficile la prise de distance. c'est important de faire un peu de place pour le ressenti des autres. ça permet de relativiser.
Rencontrer plus de personnes en surpoids en obésité m'a permis aussi de relativiser mes propres préjugés. c'est pas miraculeux, tu ne vas pas voir la lumière en 1 seule rencontre...

Sinon pour l'entretien, si on t'a pris en entretien déjà c'est que tes compétences intéressent... on ne perds pas son temps à voir qqn en entretien si le profil n'est pas intéressant. c'est du temps, c'est donc de l'argent... les recruteurs n'ont pas de temps à perdre... surtout maintenant, si un profil ne colle pas, NEXT. y'a pleins d'autres candidats...

Après pour être aussi dans cette démarche de recherche d'emploi, c'est dur, car on transpose ses peurs sur la personne qu'on a en face, "il va penser que" , il doit se dire que"... bien sur qu'il va penser qqch. mais souvent ça va être, "comment elle présente" (propreté, code vestimentaire, poignée de main franche, regard franc, etc) plus que "elle est grosse, elle est maigre".

Quand je vais en entretien, j'ai une anxiété de malade concernant les compétences, concernant mon apparence aussi mais moins. mais je me rappelle de qq points
1) je suis en entretien, c'est que mon profil est intéressant, passer le barrage du CV, c'est pas donné à tout le monde
2) tout est une question d'attitude.Si tu ne fais pas ressentir, transpirer que tu es le bon candidat, mm avec 40 diplomes et 50 expériences, on ne te prendra pas. Certains arrivent à vendre du rêve aux recruteurs, sans le bon diplome, sans la bonne expérience, juste en extériorisant la confiance qu'ils ont en eux.
Se vendre en entretien c'est pas facile, je ne sais pas bien le faire, mais c'est le jeu. faut le jouer pour sortir son épingle du jeu.

Il y aura toujours des gens pour qui ton apparence sera un problème. ils se privent de tes compétences riches de ce que tu pourrais apporter à leur entreprise, juste pour une question d'apparence. c'est leur problème. pas le tien.

Bon courage
B I U