MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Perdue dans ma relation

30 ans Dans le sud ;) 5608
Bonjour à tous,

Non vous ne rêvez pas, c'est bien moi ! :lol: . Ça fait un bail que je ne suis plus venue par ici... Mais aujourd'hui j'ai besoin  
de conseils, et malgré mon absence longue durée j'espère que vous pourrez me venir en aide, car vous êtes certainement les seules dont les conseils ont toujours été pertinents.

Ma situation : je suis en couple avec un homme depuis un peu plus d'un an. Nous avons eu des hauts et des bas, mais sommes toujours ensemble.

Il est plus vieux que moi ( nous avons presque 10 ans d'écart ), est très intelligent, cultivé, a beaucoup d'humour, bref, c'est un mec super.

Sauf que depuis quelques temps, ça ne va plus. J'ai moi même du mal a expliquer pourquoi, mais ça ne va plus. Nous nous disputons souvent, et restons chacun sur nos positions sans vouloir faire de compromis, enfin surtout lui en fait, ce qui m'amène souvent à m'excuser juste pour mettre fin à la discussion même lorsque je ne suis pas en tort.

Le dialogue est très difficile, il y a toujours une sorte de tension entre nous, je ne sais pas trop comment l'expliquer, ça ressemble un peu à lorsque vous avez une meilleure amie à 10 ans et que chacune cherche à faire mieux que l'autre sans l'avouer ouvertement.

Je suis agacée par beaucoup de ses comportements, par exemple en ce moment il est entre deux formations et donc ne fait rien, eh bien ça me fait rager de rentrer et de le retrouver affalé sur mon canapé à regarder la télé. Ça me fait rager qu'il mange ce qui est dans mon frigo et que j'ai préparé pour manger moi durant la semaine, qu'il ne range pas la vaisselle, qu'il ne songe même pas à faire à manger avant que je rentre ou à m'attendre pour manger ( j'ai de très longues et très dures journées, j'ai 3h de train par jour et je rentre à 19h30 ).

Et je m'en veux tellement de ressentir tout ça... Parce que je me dis aussi : il veut ne rien faire d'autre que glander pendant sa période de latence, ben il a le droit non ? Il veut manger ce qu'il y a dans mon frigo ? Ben c'est pas grave, je vais pas faire ma radine pour un pot de riz. Il ne range pas la vaisselle ? Ben c'est déjà gentil qu'il la fasse non ? Il ne m'attend pas pour manger ? Ben il a le droit d'avoir faim avant. Il ne me fait pas à manger ? Ben pourquoi il le ferait ?

Je suis dans cette ambivalence qui fait que je ne sais plus quoi penser, si ce que je pense et ressens est juste, ou si je suis juste une grosse chieuse.

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase a eu lieu ce matin. Il a subi un événement extrêmement traumatisant dans son enfance, qui le hante encore aujourd'hui. Je le sentais pas bien et donc lui envoie un message pour savoir si il allait bien. Il me répond qu'on en parlera de visu. Je lui demande si ça a un rapport avec notre couple ? Et la je me fait clairement pourrir, comme quoi je devrais fermer ma gueule, que j'étais qu'une égoïste incapable de comprendre que deux jours avant il m'avait reparlé de cet événement et que c'était forcement en rapport avec ça, que j'étais conne de pas comprendre, que je l'emmerdais, que toute cette merde ( la dispute ) c'était ma faute parce que j'avais qu'à l'écouter la première fois quand il m'a dit qu'il m'en parlerait de visu, que j'avais fait ça par curiosité et par insécurité, que j'étais pathétique... ( j'ai effacé les messages donc je vous dit ça de tête ).

Bref, en gros c'est de ma faute car j'aurais du la fermer et attendre. Ensuite quand je lui ai demandé si il se rendait compte du manque de respect dont il avait fait preuve, il m'a dit que j'éludais le principal et que si il avait réagi comme ça c'était ma faute, que je l'avais poussé à bout et que maintenant je me positionnais en victime alors que tout ça c'était parti de moi.

J'en ai eu marre. Je lui ai dit que clairement, j'attendais des excuses, et que si je n'en avais pas je ne voulais plus entendre parler de lui. J'ai eu droit à un simulacre d'excuse du style : désolé de te blesser je regrette de te faire du mal mais c'est toi qui blablabla si tu m'avais écouté blablabla.

Bref, je ne sais plus quoi faire. Cet homme est toute ma vie ( c'est pathétique à dire, mais c'est le cas. ) il en est la personne la plus importante, nous vivons quasiment ensemble, projetons de nous marier et d'avoir des enfants. Je ne me suis jamais autant projeté avec un homme, et ce parce qu'il a vraiment beaucoup de bons côtés ( forcement là, je ne parle que du négatif ). Seulement là, j'arrive au bout et je n'arrive plus à voir les choses avec du recul.

Je suis en train de vous écrire et j'ai ses affaires partout dans l'appartement. Je n'arrive pas à projeter une vie sans lui, nous nous parlons toute la journée nous voyons tous les jours, il connait ma famille, je connais la sienne, c'est trop... bizarre à concevoir ?

Bref, cette histoire est en train de me fatiguer ( première crise d'hyperphagie aujourd'hui depuis près de 6 mois )

J'ai vraiment besoin de vos avis sur la situation, et je vous en remercie infiniment par avance, en m'excusant également pour la longueur de ce poste ( eh, vous vouliez que je revienne, j'suis reviendue alors vous plaignez pas hein ! :lol: )
43 ans 98
bonsoir,

ah ce que moi je ressent en te lisant et c est juste mon avis;

ton homme a besoin en fait d une bonne qui lui fait tout et qui a le droit de rien dire en gros il ne fait rien et t envois balader.

je suis désolé mais il doit participer a la tenu de l appart ( même si il fait pas tout comme tu le veux car c est un homme et vois pas forcement tout)
préparer a manger et t attendre pour manger c est pas grand chose mais c est un respect et au moins tu dîne a deux .

je sais pas trop comment m expliquer mais la je vois mal cette relation car moi ce que je vois c est qu il te prend pour sa bonniche et en plus il n as aucun respect pour toi et en plus tu peux parler que quand il en as envie et en plus en allant dans son sens donc il faut que tu lui obéisse.

voila mon avis sur ce que j ai ressenti en lisant ton post.
44 ans région parisienne 5831
Coucou! :)

En ce qui concerne le fait qu'il mange ta bouffe et qu'il ne fasse rien, euh, honnétement, perso, ça m'énerverait aussi énormément. pas parce qu'il ne fait rien: ça, il en a bien le droit, mais plutôt parce que la bouffe, tu l'as préparée pour toi, et si il la mange, ça te fait le double de boulot. De même que le coup de la vaisselle. :?

Bref, perso, je lui dirais: tu ne fais rien, OK, mais je ne veux pas que du coup, moi, j'en ai 2 fois plus à faire! Donc ta vaiselle, tu la ranges, et ta bouffe, tu te la prépares. Ca me semble le minimum.

Concernant sa mauvaise foi, je suis moi-même avec quelqu'un qui est énervant de mauvaise foi. Bon, je dois dire qu'il me semble plus soft que le tien quand même, mais il m'énerve souvent, du style comme le tien, il a du mal à reconnaitre ses torts et à s'excuser. :roll:

Perso, ça va, parce que c'est rare quand même, et qu'on se dispute très peu, mais si ça devenait hebdomadaire, je dois dire que ça m'épuiserait. En tous cas, quand il le fait, je n'hésite pas à me foutre ouvertement de sa poire, et ça me soulage. :lol:

concernant la dernière dispute, à propos de l'événement traumatisant de son enfance, je le trouve un peu egocentré, mais bon, si c'est vraiemnt un truc super grave auquel il a repensé il y a peu, on peut comprendre qu'il soit remué. je veux dire, si il n'y a que ça, c'est compréhensible et excusable, à mon avis. ;)

Le problème, c'est que visiblement, c'est récurrent pour toi de subir ses insultes et coups de g**. Perso, c'est quelque chose que je n'arrive pas à supporter: moi, je ne pourrais pas fonder une famille avec quelqu'un avec lequel je me dispute souvent.

Mais je sais que c'est un système de fonctionnement pour certains couples. J'avais un couple d'amis comme ça: ils se disputaient très souvent (et eux, en plus, il en faisaient profiter tout le monde, c'était pénible pour nous), mais ils s'aimaient, et pour eux, s'aimer, c'était se disputer.

Mes parents aussi sont comme ça: ils se chamaillent sans cesse, mais ils sont ensemble depuis 40 ans et ils ne comptent pas en rester là. A toi de voir si c'est ton fonctionnement ou pas, et si c'est quelque chose que tu peux supporter sur le long terme. ;)
46 ans à la maison ! 10072
Tu ne m'aurais pas piqué mon mec, par hasard ? Non ? parce que j'ai le même à la maison...
49 ans au feu rouge à droite puis au prochain carrefour à gauche ....... 1367
bonsoir ,

bin l'impression que j'ai eu , moi , en lisant ton post c'est que c'est le début de la fin .

comme si ton copain te donnait toutes les armes pour que tu le quittes , ou que tu partes .

je veux bien croire que le mec il est entre 2 boulots , qu'il puisse avoir vécu quelque chose de traumatisant , qu'il puisse avoir faim avant toi etc....
ce qui me dérange c'est que vous êtes un jeune couple .
vous êtes ensemble depuis peu de temps pour vous disputer comme ça .

"logiquement" les premières (allez les 3 premières) années sont "les plus belles et douces " car on ne se connait pas trop , on s'apprivoise et on fait vraiment tout plein de concessions et d'efforts .

ensuite le couple est fait et là chaque entité s'affirme et pose ses marques c 'est là que "normalement" cela passe ou cela casse .on fait toujours des concessions mais plus automatiquement . on le fait parce qu'on en a envie et non par obligation .

alors que dans ton histoire vous en êtes déjà à la phase "vieux couple " alors que vous êtes ensemble depuis peu de temps finalement ...

voilà mon ressentit , j'espère me tromper ...
35 ans 886
Coucou LaDemoiselle,

En lisant le début de ton message, je me dis que ça ressemble à un gros problème de communication et de ne pas savoir expliquer ce qui ne va pas et ainsi faire les bonnes concessions d'un côté ou de l'autre. Par exemple, le fait de t'écraser pour mettre fin à la dispute ce n'est pas normal, il faudrait que tu arrives à vider ce que tu as sur le coeur. De même, ça devrait être possible de lui expliquer calmement, et gentiment, que tu préfèrerais qu'il laisse certains plats de ton frigo pour toi, ou que ça te ferait plaisir qu'il t'attende pour manger, etc. Avec les bonnes explications il devrait pouvoir comprendre que vivre à 2 c'est faire des concessions et des efforts, surtout s'il sent à quel point c'est important pour toi.

Bref ça c'est pour le début de ton message, par contre je suis assez soufflée de la teneur des messages qu'il t'a envoyé. :shock: En fait je trouve ça assez révélateur d'un caractère qui peut être violent, et surtout ça montre un manque de considération pour toi qui est alarmant je trouve pour faire ta vie avec.
Bref, pour moi et d'autant plus qu'il n'a pas l'air de se rendre compte de la gravité de ses paroles, il a franchi une limite et je pense que tu fais bien de sérieusement envisager ta vie sans lui :? et régler vos problèmes de communication et concessions ne suffira pas, il est allé trop loin. C'est mon avis en tout cas.

En fait j'ai l'impression qu'il y a plein de bonnes raisons pour que tu ais envisagé ta vie avec lui, mais que finalement ces raisons ne sont pas suffisantes. Ca fait peur de se retrouver seule, mais c'est aussi un moment où on s'ouvre, on recréé des contacts, on revit pour soi.

Ton histoire me fait penser à celle d'une auteure de bd qui a cru à fond à une histoire qui finalement, ne s'est pas révélée la bonne. C'est très bien raconté: http://diglee.com/amour/
S
30 ans 3465
En te lisant, j'ai le sentiment que justement, vous voyez peut-être un peu trop souvent. Je sais d'expérience qu'un rien peut m'énerver chez quelqu'un, allant de la petite manie à sa simple respiration, quand je l'ai trop sous le nez depuis trop longtemps. J'en arrive à un point où rien que son existence me donne envie de lui sauter à la gorge. :lol:

Essaie peut-être d'espacer un peu vos moments à deux, sans pour au tant faire une vraie pause. Juste prendre un peu de distance. Dans votre situation, ça ne vous fera pas de mal, je pense.
34 ans 180
je suis au chômage depuis 8 mois
je suis suivie dans un cmp avec traitement médical maladie borderline dû à un syndrome post traumatique (j'ai vu un viol petite, pédophilie, viol dans une relation de couple (ps pas ma compagne actuelle bien sûr!))
certes je suis une femme mais les tâches ménagères ne sont pas automatiquement attribuées aux femmes...ce n'est pas parce qu'on a souffert dans l'enfance ou autres qu'on doit se replier sur soi...on peut déprimer j'ai déprimé mais faut se ressaisir...voir spécialistes.
je fais la vaisselle, le ménage, les comptes, les démarches administratives, je repère les promos dans les magasins pour mes proches lorsque je me promène, je cherche une solution à mon problème chaque jour pour redonner un sens à ma carrière professionnelle tout en tenant compte de la crise (...) et je parle de tout ça avec ma moitié chaque soir quant elle rentre du travail et elle me parle de son travail...je suis d'accord avec un problème de communication, avant de lui faire remarquer gentilment quoique ce soit essaye de l'aider demande lui gentilment qu'est ce qu'il ne va pas, ne le juge pas, aide le en le soutenant...ensuite c'est un homme et je pense que comme tu travailles lui apparament non il se sent nul il faut le valoriser...manipule aussi dis que tu lui feras son repas préféré et vous le mangerez ensemble...en amour faut y croire, suis ton coeur;)
30 ans Dans le sud ;) 5608
Bonjour à tous !

Tout d'abord merci de tout coeur pour vos réponses, je vais faire une réponse globale même si j'ai bien lu chacune de vos interventions.

Je pense qu'en effet, nous avons un gros problème de communication, j'ai déjà essayé de lui dire que j'aimerais qu'il fasse plus de choses à la maison quand je ne suis pas là, mais il se vexe et rétorque qu'il le fait ( ce qui est vrai, parfois ) et que de toute façon c'est mon bordel donc à moi de ranger : là j'ai plus de mal, car non seulement je fais à manger pour nous deux, et de plus quand je lave ses caleçons par contre ça le dérange pas que ce soit pas mon bordel.

Bref, il faut y aller avec beaucoup de doigté sinon " c'est ma faute, il n'a jamais eu de dispute comme ça auparavant avec aucune fille donc ça vient forcement de moi, c'est comme ça parce que je suis comme ci et comme ça, que j'ai tel défaut, que depuis le début je suis comme ça que ça l'étonne pas... " Rien qu'en écrivant ça j'ai mal. C'est absolument horrible d'avoir quelqu'un en face de vous qui pense ça de vous. Vous essayez de vous défendre et rien ne passe, c'est frustrant. Je sais que je devrais juste me dire qu'il dit n'importe quoi, mais il y croit à 200%... Du coup au final est ce qu'il n'a pas raison ?

Après je rejoins Sibell sur le fait qu'à mon avis nous nous voyons bien trop souvent, et surtout nous ne faisons plus rien ensemble. C'est pas faute de proposer, mais il n'est pas toujours partant... Du coup on reste à la maison et nos soirées se ressemblent toutes. J'ai essayé de pimenter notre relation en l'attendant un soir en petite tenue etc, il a rigolé. Ouais ok.

Amoureuses, c'est vrai que je ne le valorise pas et qu'il est possible qu'il se sente nul, mais sincèrement, je me vois pas lui dire ah ben félicitations pour être resté toute la journée à la maison sans rien foutre à part regarder des séries :? . Du coup je lui fais des petits plaisirs, je cuisine des bons trucs pour lui, je le masse, je vais lui acheter son journal, mais lui dire que je suis fière de lui en ce moment non je n'y arriverai pas.

Bon désolée ce post doit être un peu brouillon, j'suis réveillée depuis pas longtemps :lol: . Aucune nouvelle de lui depuis hier..

Ps : Ali-A je suis faaaan de Diglee ! Sauf que le post où elle doit faire piquer son chat m'a fait pleurer pendant des jours et des jours :cry:
30 ans La Ville Rose 2304
Je peux comprendre qu'il se sente mal et qu'il soit démotivé, quelque chose dans le genre. Si tu as cherché à en parler avec lui sans le brusquer, et que tu lui as expliqué que tu aimerais qu'il se reprenne en main à la maison autant pour lui-même que pour votre couple, et qu'il réagit ainsi, je te suggère de lâcher l'affaire. Momentanément.

Deux choses me froissent :

1) Il profite de sa période " sans obligations pro ", j'trouve ça cool. Je suis la première à trouver ça chouette de glandouiller. Mais il est assez égoïste et n'utilise pas ce temps pour te soulager de quelques tâches alors qu'il me semble que ça serait la réaction normale quoi. Quand on est en couple, on cherche un peu à prendre soin de l'autre tout ça ... Enfin j'vois ça ainsi ! Même quand je vais chez un pote, qui s'en va bosser en me laissant chez lui/elle la journée, quand il revient j'lui fais la vaisselle et si possible un p'tit truc à manger quand il/elle rentre.

2) Sa réaction concernant ta question est disproportionnée. Est-ce qu'il y a un antécédent à ça ? Dans tous les cas il a été très agressif et rejette toutes les fautes sur toi. C'est comme s'il se disait " Je me sens mal bah tu vas pas te sentir bien non plus ! ". Il pourrait profiter de ta présence et ton écoute pour refaire surface mais non, il veut que tu coules avec lui, c'est loin d'être cool.

Je pars du principe que si tu l'aimes c'est qu'il n'a pas l'habitude d'être ainsi, donc il mérite ta présence, ton aide et ton soutient. Mais tu la lui proposes et tu reçois du négatif en retour, ça te fait du mal donc stop quoi. Toi aussi tu as ton propre équilibre à maintenir, et là tu maintiens le tien et celui de ton couple ( bah oui, quand on s'excuse pour un truc qu'on n'a pas fait pour éviter l'embrouille, à mes yeux ça revient à ça ).

Donc retente un coup peut-être, s'il réagit mal, tu lui dis/écris que tout ça commence à profondément te toucher et que pour ton bien et le sien, tu préfères que vous preniez vos distances quelques temps, ça devrait être bénéfique pour vous deux. Et puis tu fais silence pendant quelques jours, il le fait bien lui donc y'a pas de raisons que tu puisses pas le faire toi.

Bon j'aurais procédé ainsi je pense. Sinon je te souhaite bon courage, et j'aimerais te rappeler qu'un homme ne peut pas être toute ta vie ( tout comme tu n'es pas toute la sienne ), te réduire à son existence n'est pas la meilleure des choses à faire. Vous partagez vos vies, ce qui est différent.
46 ans à la maison ! 10072
Le mec qui rejette tout sur toi, en essayant de te culpabiliser, ça ne sent pas bon du tout : attenteion au pervers narcissique.
30 ans Dans le sud ;) 5608
Zou zou, en effet ça n'est pas la première fois qu'il est " violent " dans ses mots, c'est comme si il avait toutes ces choses torturées en lui et que parfois ça ressortait d'un coup comme une cocotte minute qui explose. Pour lui, j'ai fait preuve d'égoïsme et de curiosité en lui demandant par texto si il voulait en parler et si ça avait un rapport avec notre couple alors qu'il m'avait dit qu'on en parlerait en face a face. Je sais pas, je trouve ça un peu dommage de s'embrouiller autant pour... Ben juste ça quoi.

Au niveau de son inactivité, c'est un peu compliqué car il est sans rien faire depuis presque un an ( a part des petits boulots de temps en temps ) et va entamer une formation en novembre, et une fois, j'ai explosé et je lui ai dit maladroitement que bon c'est bon, il avait sa formation en novembre certes mais qu'entre temps il pourrait se bouger un minimum le cul ( il vivait quasiment la nuit, s'endormait sur le canapé me laissant seule au lit, on était très décalés etc... )

Cet été nous avons eu une très grosse dispute, je lui ai écrit un mail expliquant tout ce que j'avais sur le cœur ( le dialogue était impossible ) il m'a simplement répondu que mon mail l'avait mis très en colère et qu'il n'était d'accord sur rien. Au bout de 3 jours je lui ai envoyé un mail où je faisais la liste de mes défauts, de ce que jamais chez lui et de ce que je voudrais améliorer chez moi et ce que je lui demandais d'améliorer. La il a été plus réactif. Mais encore une fois, c'est moi qui ait fait un compromis...

Je repense au post de diglee, il m'a beaucoup touchée.

Je ne sais pas, j'ai peur de perdre beaucoup, j'ai du mal a me poser les bonnes questions.

Trash, je ne m'y connais pas du tout en pervers narcissique, tu peux m'en dire un peu plus stp ? Je vais aller faire quelques recherches sur ça tiens :kiss:

Ps : j'écris depuis mon iphone donc désolée pour les coquilles
34 ans Entre la crème et le beurre 737
LaDemoiselle,

Je suis ton histoire avec intérêt et ce que je lis me brise le cœur. Tu as toujours des remarques pertinentes, tu me parais équilibrée, tu m'as l'air d'être une femme vraiment bien.

Comment peux tu te laisser traiter de la sorte ? Comment se fait il que le manque de respect de la part de cet homme ne fait pas tilt chez toi ? Comment arrives tu à continuer à vivre de la sorte alors que tu es malheureuse ???? (Ou du moins pas heureuse actuellement).

Vs avez tous les 2 des torts dans votre histoire, comme dans chaque histoire de couple.

Mais il me semble que dans une relation d'amour, quoiqu'il arrive, il ne peut y avoir de manque de respect, de rancœur, de reproche....
Pour moi, quand on en arrive là, c'est qu'on est passé de l'autre côté : il n'y a plus d'amour profond et véritable.

Penses à toi.

Là maintenant : De quoi rêves tu dans l'instant pour toi, pour ressentir un réel bonheur au fond de toi ?

Allez courage, qu'importe ce qu'il se passe, se sera toujours bénéfique pour avancer.
S
30 ans 3465
On peut avoir des mots forts (ou violents) et ne pas assumer ses erreurs, sans pour autant être un pervers narcissique. :shock: Ca devient vraiment à la mode ce terme. Bref...

Quoiqu'il en soit, PN ou pas, c'est extrêmement frustrant d'avoir une personne qui ne reconnaît pas ses erreurs en face de soi. Surtout quand toi-même tu es prête à faire des compromis et à reconnaître tes points à améliorer. Soit...

Tu le ménages trop, LaDemoiselle. Si j'étais toi, je lui dirai clairement qu'accepter ses erreurs et savoir demander pardon sans trouver des excuses pour justifier ses actes, c'est noble. Juste reconnaître qu'on a fait une erreur et qu'on n'aurait pu ne pas la faire.

Précise lui aussi que quoique tu fasses, IL EST responsable de ses agissements. Son agacement vient peut-être de toi, mais la manière dont il l'exprime, c'est SON CHOIX à lui. Donc non, ce n'est pas de faute s'il te traite mal. Ajoute aussi qu'à son âge, ne pas pouvoir s'excuser et reconnaître ses tords sans rejeter la responsabilité sur une autre personne, c'est immature et pathétique. Que savoir se remettre en question c'est une preuve d'intelligence que de toute évidence il n'a pas.

Les mots seront durs, mais à mon avis ça le fera réagir, même si ça le vexe. Après tout il n'y a pas de raisons que lui te blesse et que ce ne soit pas réciproque. S'il te dit que ça lui fait mal, que ça le blesse, tu lui diras que c'est de sa faute que c'est lui qui te pousse à agir comme ça. Parce que bon, mettre de côté son propre bien-être, ça va un moment, mais quand ça ne change pas, ben c'est attaque pour attaque, surtout que toi ce serait clairement justifié!
30 ans Dans le sud ;) 5608
Ceauccinelle ton message m'a beaucoup émue, vraiment, merci.

C'est vrai que nous en sommes arrivés, et depuis longtemps, a la rancœur. Nous ne sommes plus bienveillants l'un envers l'autre, et c'est difficile a vivre.

Ce dont j'ai profondément envie en ce moment et qui me rendrait heureuse ? Être seule, m'occuper de moi, de mon appartement, de mon corps.

Mais je pense aussi a tout ce que je perdrais par ailleurs, sa présence, le contact quotidien, le fait qu'il disparaîtra de ma vie, le savoir avec une autre etc, je trouve ça très difficile a envisager même si je sais que c'est une part obligatoire de la séparation malheureusement...
B I U


Discussions liées