MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

ras le bol de toujours retomber

49 ans Sarthe 369
Me revoilà dans cette section, ça faisait longtemps!
Donc au printemps 2012 j'avais refais une belle dépression, à cause de mon obésité et parce que je ne supportais plus mon anneau...

Suivie  
par un infirmier du CMP j'avais réussi à remonter la pente. j'avais retrouvé ma joie de vivre, je me foutais du regard des gens, j'avais refais ma garde-robe et je me suis lancée dans l'aquagym.

Mais voilà, au boulot ça ne se passait pas très bien depuis la fin de l'hiver 2013. Des collègues qui font beaucoup d'erreurs, d'autres collègues qui soit minimisent le travail des infirmières soit m'agressent sur certains points...
Bref, en août une collègue, infirmière remplaçante, m'a agressée tous les jours où on s'est croisées pendant une semaine! Comme je n'ai aucun répondant je n'ai rien dit, mais j'ai commencé à avoir des troubles du sommeil.
Comme à la fin de cette semaine-là j'étais en vacances je me suis dit que ce n'était pas grave, que ça me permettrait de penser à autre chose.

Sauf que la dernière semaine j'ai commencé à sérieusement angoisser à l'idée de retourner au travail.
Bien sûr à mon retour l'ambiance y était toujours aussi désagréable et du coup les nuits perturbées se sont enchaînées, jusqu'à l'arrêt.
Mais pas moyen de me reposer, je ne pensais qu'à mon retour à la fin de l'arrêt!!! Du coup le médecin m'a prolongé mon arrêt de 3 semaines.

Mais mon moral dégringole toujours plus bas.
Et bien sûr les idées suicidaires sont revenues.
Je n'en peux plus de cette souffrance! Mon travail me permettait de me sentir utile. Et pas moyen d'en changer, personne ne m'embaucherait après m'avoir vue et de toute façon il n'existe que très peu de postes adaptés à mon handicap (le surpoids et un problème de hanche).

Du coup je me sens super mal, j'ai honte de moi, de mon obésité si massive, tout me la rappelle, je vis dans l'angoisse. Je ne sors plus que si c'est vraiment nécessaire, je ne fais rien de mes journées, je n'ai de la force pour rien...

La semaine dernière je n'ai pas eu le courage d'appeler l'infirmier du cmp pour avancer notre rdv. Je le vois donc mardi, mais alors que jusqu'à maintenant ces rdv me permettaient de tenir ou d'avancer, là je n'ai pas envie d'y aller!!! C'est très con, je m'en rends bien compte, mais j'ai honte d'être tombée si bas aussi vite! Et puis là je me dis que plus personne ne peut m'aider...

Je n'ai pas de question à poser, j'avais juste besoin de partager ça. Écrire me permet d'éloigner un peu les angoisses...
38 ans 40
Plus facile à dire qu'à faire, mais tiens bon!

ça va aller........

Plein de bonnes ondes et de courage pour toi!! :kiss:
57 ans calvados 16079
Je ne te comprends que trop bien (suis moi aussi en mode catastrophique avec les retombées de pire en pire) .

Essaie de tenir bon et d'aller au CMP; garder ton travail est essentiel pour maintenir le lien social.

Si tu as besoin de parler ma boîte à MP est ouverte. ;)
42 ans 91 1472
je ne peux qu'insister moi aussi sur la nécessité de continuer tes rendez vous au CMP.

Par contre, quand on lit ton message, je me trompe peut être, mais on a l'impression qu'en dehors de ton travail.... tu n'as plus de vie.

Pour avoir mis toutes mes billes dans le boulot, je sais combien ça peut être destructeur quand justement ça ne se passe pas bien au boulot. car on a rien du tout à quoi se raccrocher quand on rentre chez soi le soir. aucun moyen de décompresser. jusqu'au moment où ton corps débloque et que ça casse.

La parole avec un psy est essentielle. le traitement médicamenteux pourquoi pas si cela est nécessaire, sous le contrôle d'un psychiatre. sauf que tout ça ... seul... souvent ça peut ne pas suffire.
Ce qui te tiens vers le haut, c'est le fait de vivre, en dehors du boulot, de voir des gens avec qui tu t'entends bien (famille, amis), pas forcément pour leur raconter tes problèmes mais aussi surtout pour te changer les idées et te sentir en lien avec eux. faire des activités qui te plaisent, qui te motivent, qui te donnent un but et qui te font revenir semaine après semaine car ça te fait te sentir bien.
faire des choses qui te plaisent qui te mettent en joie, prendre soin de toi, ... tout ça c'est dur quand on est seule et en phase de dépression. mais ça permet d'espacer les moments où ça va mal et d'avoir plus de périodes où ça va bien.

Courage
49 ans Sarthe 369
Merci pour vos réponses!
En effet fila91, en dehors du boulot je n'ai pas grand'chose... je suis célibataire sans enfant, ma famille n'est pas aidante, mes amis sont des collègues de travail qui vivent en couple. En fait je n'ai que mes chiens, mais je n'arrive même plus à aller les promener dans la forêt qui est à 3 minutes à pied de chez moi!!! :?
La seule sortie que je m'autorise c'est l'aquagym (dans une petite piscine privée), le reste est source d'angoisse:
- aller boire un coup avec les copines = est-ce que les chaises ont des accoudoirs, sont-elles assez solides?
- aller au ciné: hors de question, pas envie de regarder le film assise sur une marche parce que je ne rentre pas dans les fauteuils
- les balades: j'ai mal au dos au bout de 100m ou alors la hanche se bloque et je ne peux plus bouger...
Du coup, je me retrouve bien seule avec l'arrêt... ça n'aide pas!
42 ans 91 1472
ça va te demander un effort mais as tu la possibilité de sortir avec des gens que tu ne connais pas forcément(sur un thème qui te plaise). il peut être simple de trouver des sorties à faire si on est proche d'une grande ville, grace à des sites de sorties amicales type onvasortir etc. on peut faire de simples sorties jeux de cartes, tarot des fées, loisirs créatifs, échanges linguistiques, lecture, chant, ... les thèmes c'est sans fin. c'est pas magique, mais si ça peut te permettre de souffler. faire ça en association sur une base régulière c'est bien aussi (mm si avec ton travail tu dois avoir des horaires spéciaux)

les problèmes de chaises dans les cafés, je sais combien c'est pénible mais peut être est il possible de repérer dans les cafés où il y a plutôt des banquettes ou des sièges solides, ou juste demander une chaise plus solide... gentiment ça passe.

Si il y a un truc que j'ai compris, c'est que se couper du monde, c'est fragiliser sa guérison.

Courage
49 ans Sarthe 369
Oui me couper du monde est la pire solution mais le regard des gens est tellement dur! je ne suis pas capable de le supporter en ce moment! J'envisageais même hier de me faire livrer mes courses!!!
Du coup faire le premier pas pour aller faire une activité avec des gens que je ne connais pas... pas possible là!
Et pourtant j'ai réussi à maintenir l'aquagym, enfin sauf cette semaine parce que c'était férié vendredi et que le lundi je ne peux y aller à cause des heures de sortie (mais j'avoue que ça m'arrange bien là! :roll: ).
Déjà, il faut que j'arrive à aller au cmp mardi, pour le reste on verra après...
49 ans Lorraine 4326
Coucou Mama !

je suis désolée de lire que tu ne vas pas bien en ce moment .
Comment vont tes chiens ? tu peux quand meme aller les promener , avoir un peu de bon temps avec eux ?

tu ne loupes pas ta séance de mardi hein !

Je crois que "reculer" fait un peu partie de la guérison, ou de la vie tout simplement .
Mais on retombe moins bas à chaque fois .
Garde espoir , ça va aller j'en suis sure !
Tu as deja surmonter des périodes difficiles, celle là tu l'auras aussi !

tu peux inviter tes copines chez toi ? un gouter ou une soirée "dirty dancing, la boum ..." ;-)

je t'embrasse Mama
49 ans Sarthe 369
Mes pauvres chiens... à part passer beaucoup de temps à les engueuler les pauvres n'ont le droit qu'à quelques câlins... :(
J'ai quand même l'impression d'être tombée bien bas là... et me dire qu'il va falloir remonter tout ça, ça m'effraie! Enfin là je suis toujours dans la pente descendante...
Pour les copines, on se voit souvent autour d'un repas, ici ou chez elles, mais en ce moment je ne me sens pas être d'une très agréable compagnie. Enfin l'une d'elle vient manger à la maison jeudi avant d'aller bosser à ma place. Et même si je lui dis que je n'y tiens pas elle viendra quand même! ;)
Mardi mon rdv est à 15h, je vais avoir le temps de m'angoisser avant d'y aller, pffff!
49 ans Sarthe 369
Merci à toutes pour votre soutien en tout cas! :kiss:
49 ans 35 10308
Je suis désolée mama que tu n'ailles pas bien :(
mama1 a écrit:
Pour les copines, on se voit souvent autour d'un repas, ici ou chez elles, mais en ce moment je ne me sens pas être d'une très agréable compagnie. Enfin l'une d'elle vient manger à la maison jeudi avant d'aller bosser à ma place. Et même si je lui dis que je n'y tiens pas elle viendra quand même! ;)

En tout cas tu as l'air d'avoir de chouettes copines. Ne les repousse pas, laisse leur le droit d'être là pour toi, même si tu as l'impression de ne pas être super agréable en ce moment. Si c'était une de tes amies qui était mal, ne ferais-tu pas la même chose? Elles pensent que tu en vaux la peine (et je suis sûre qu'elles ont raison) et c'est précieux.

Oui surtout va à ton rendez-vous mardi, et n'ai pas honte, ce n'est pas de ta faute.

Je ne sais pas trop quoi dire de plus que les filles, elles ont eu plein de bons conseils, je te souhaite beaucoup de courage, viens parler ici si ça peut t'aider.
42 ans 91 1472
c'est vrai que c'est super cool d'avoir des copines si présentes. (mm si je comprends que des fois c'est plus simple de rester enfermé tout seul chez soi)

tu gardes quand même le cap, tu semble lucide. et ça c'est déjà très bien.

sans avoir à sortir ou voir des gens, essaie de répérer les petites choses que tu fais seule et qui te font plaisir. remarquer que tu ressens ce plaisir, ça permet de prendre des vacances avec son humeur triste.
Ce jour, pour moi, c'était le soleil en début et milieu de journée. ça m'a fait du bien de voir ce beau temps et d'avoir les rayons du soleil qui tapent sur ma peau.

ça n'a l'air de rien mais remarquer que mm dans la journée où on pense etre au fond du trou, il y a de jolies choses autour de nous, ça permet de souffler.

Prends bien soin de toi mama
53 ans 2653
fila91 a écrit:
c'est plus simple de rester enfermé tout seul chez soi
D'accord avec le restant de ton intervention!
C'est juste le début, ce passage qui m'a fait tiquer!
J'ai compris "c'est plus simple, plus pratique de se morfondre, de se noircir la vie.."

Oui, goûter à chaque journée comme une sorte de bénédiction...
[....] qui me disait chaque matin s'écrier intérieurement "bonjour soleil!"

Personnellement (et comme beaucoup de monde passé 40 ans), j'ai connu quelques désillusions, mes ailes se sont fripées aux affres de la vie... Eh! ça vole toujours!
Le "truc" n'est-il pas d'avoir, de garder, de chérir quelque projet?
Je remarque que tu te fais tout de même du souci pour des choses qui n'en valent pas toujours la peine ; tu a l'immense chance d'avoir des amies (la solitude c'est glauque pour ceux qui ne la supportent pas) + un boulot (et tu n'imagines pas les déboires et la dégringolade que c'est, financièrement et mentalement que ça peut amener)..

Bon courage à toi, regarde vers un futur meilleur pour toi!
49 ans Lorraine 4326
Bonsoir Mama !

Es-tu parvenu à aller voir ton infirmier-psy ?
49 ans Sarthe 369
Des projets je n'en ai plus, mes passions je les ai perdues... Donc pas facile de trouver du positif dans ma journée... Peu de relations familiales et pas aidantes, les amies sont en couple et travaillent généralement à l'inverse de moi donc on a du mal à nous voir. Je suis la plupart du temps seule avec mes chiens.
C'est vrai que j'ai un travail pour l'instant mais pour demain rien n'est sûr sauf que si je perds mon poste je n'ai plus aucune chance d'en trouver un autre. Et avec une maison inhabitable à payer, sans salaire je vais vivre comment?
Pour voir du meilleur il vaut mieux que je regarde derrière moi...
B I U