MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Pose d'un anneau gastrique sous anesthesie locale?

36 ans En haut à droite 2485
Bonjour,

Ça fait longtemps que je connais ce forum mais que je n'ai plus posté. Je n'ai même jamais participé à la partie chirurgie car j'y étais fermement opposée jusqu'il y  
a peu. J'ai fait des tas de régimes, ai repris tout le poids perdu avec toujours des kilos en plus, et j'avais appris à accepter plus ou moins mes rondeurs. Ou du moins elles ne me faisaient plus souffrir.
Jusqu'à l'année dernière, où ma deuxième grossesse s'est déroulée difficilement, je me suis sentie vraiment handicapée par mon obésité, dans mes gestes du quotidien, j'ai fait du diabète gestationnel, de l'hypertension... Et depuis mon accouchement, plusieurs problèmes de santé liés à mon obésité se sont manifestées. Pourtant toutes ces complications me paraissaient loin il y a peu de temps, et tout s'est rapproché en un an : pré diabète, cholestérol, douleurs diverses, et surtout la sensation d'être vraiment handicapée au quotidien. Je ne peux plus jouer avec mes enfants sans être essoufflée au bout d'une minute, j'ai du mal à me baisser, à remettre mon bébé dans son lit, etc.

C'est quand j'ai dit à mon endocrino que je me sentais en danger au niveau de ma santé, et handicapée dans la vie quotidienne, qu'il a commencé à me parler de chirurgie.
J'ai tout d'abord refusé catégoriquement. Puis, quand il m'a dit que la seule solution pour avoir une prise en charge globale (et pluri disciplinaire ) de l'obésité, c'était de prendre contact avec les équipes de chirurgie, d'être suivie par ces équipes pendant plusieurs mois, et évaluer avec eux la pertinence d'une opération, j'ai pris rdv. Je vois le chirurgien le 26 novembre.

Toute cette première partie pour expliquer mon parcours de réflexion autour de la chirurgie ;)

Je pense avoir la réponse lors de l'entretien avec le chirurgien, mais j'aimerais trouver une réponse avant (et je n'en ai pas trouvée ailleurs sur le net) : est il possible de se faire poser un anneau sous anesthésie locale ?
J'ai une peur bleue de l'anesthésie générale. je l'ai eue une fois dans ma vie à cause d'une appendicite, il y avait urgence, et les anesthésistes ont dû me raisonner sur la table pour que je ne reparte pas tellement j'étais effrayée. Ils ont pris le temps de m'écouter, le réveil s'est bien passé, mais je flippe (le mot est faible) à l'idée d'en avoir une autre. Surtout si il n'y a pas d'urgence vitale comme la première fois.

Quant au choix de l'anneau, rien n'est décidé alors que je n'ai pas vu le chirurgien et que je ne suis pas prête à être opérée, mais c'est juste une piste de l'endocrino au vue de mon parcours. (Et selon ses sources, le by pass à autant d'échecs que l'anneau).

Merci de m'avoir lue ;)
43 ans Paradise island 524
Bonjour

je ne pense pas qu'il soit possible d'avoir une anesthésie locale pour une telle opération,mais après tout je ne suis pas chirurgien,seul lui pourra te répondre fermement.
Par contre,le by-pass n'a absolument pas le taux d'échec de l'anneau,c'est totalement faux (ni de la sleeve).Beaucoup de chirurgiens (qui font bizarrement partie des meilleures équipes pluridisciplinaires) ne posent plus d'anneaux tant la technique a montré ses limites.Je serais extrêmement dubitative face à un chirurgien qui me propose un anneau en 2013...
Bien entendu,le by-pass et la sleeve ont aussi leur limite:celle du patient et de se capacité a changé de vie comme il est informé qu'il devra le faire bien avant l'opération.Ceux qui reprennent quelques kg (- 10 kg) ne sont pas des échecs.
47 ans 35 10308
Je ne peux pas t'aider précisément sur ta question, mais :

LaMag a écrit:
(Et selon ses sources, le by pass à autant d'échecs que l'anneau).

Quelles sont ces sources? Tu peux nous en dire plus? Parce que comme Happinesstherapy, ce n'est pas du tout l'impression que j'ai.
36 ans En haut à droite 2485
En fait je ne connais pas du tout ses sources, il m'a juste dit qu'il y avait beaucoup de by pass il y a quelques années, sans trop de recul sur la technique, et maintenant qu'il y a une petite dizaine d'années de recul, les résultats tombent, notamment sur le nombre d'échecs, qui sont, pour lui, au même niveau que les échecs liés à l'anneau. Selon lui, ce sont surtout des personnes que n'auraient pas du être opérées, ou en tout cas pas à ce moment là.

Mais si vous avez des chiffres plus officiels, je suis preneuse ;)

Je pense qu'il m'a parlé de l'anneau pour deux raisons (mais je me trompe peut être)
- j'étais formellement contre la chirurgie, donc une technique moins invasive (j'ai bien lu sur le forum que ce n'était pas parce qu'elle était moins invasive qu'il y avait moins de complications ) pourrait davantage me convaincre,
- et surtout je n'aspire pas à être mince, à rentrer dans des vêtements taille 38, à faire un certain poids "idéal", je veux "juste" limiter les impacts sur ma santé.
47 ans Lorraine 4326
y'a des filles ici qui ont dit qu'elles avaient subi une sleeve en ambulatoire , du coup p'tet que c'etait pas sous AG ? ou alors elle devait etre legere ? je sais pas ....

ta derniere phrase m'interpelle un peu . pense bien à un travail psy sur ta "peur" de devenir mince, car avec la chirurigie tu ne peux pas trop prevoir . faudrait pas que tu le vives super mal , ca peut etre tres dangeureux .

tu connais ton IMC ? une RA et de l'exercice physique doux ne te permettraient pas de perdre genre 10% de ton poids qui suffit en general à retrouver une santé ?
38 ans BanLieuSarde 1213
Qu'entend il par échec exactement ?
Echec du à des erreurs du patient ? Ou erreur physique, psy,.. ?

Le bypass aux USA, il y a des années de recul. Donc dire qu'il n'y a pas de recul sur la technique me semble.. pas fiable ?

L'anneau est moins invasif ?
C'est à dire.. Il y a des complications au bypass, mais en aucun cas aucun je me serai laissé poser un anneau.
Déjà l'anneau est dangereux, tu as un corps étranger, il t'abîme l'estomac et peu meme te le percer. En general l'anneau fait des vomisseurs.. Et un anneau ce n'est pas à vie. Et après soit on te conseille le bypass, soit tu as de trèèès grandes chances de reprendre tout le poid perdu voir.. plus.
Je ne dis pas que le bypass est simple et loin de là, mais je crois, que ce n'est juste pas comparable.


Qui a dit que le bypass faisait des minces ? :lol:
Nan parce que j'y retourne au pire ! ;)
36 ans En haut à droite 2485
ladybugette a écrit:
y'a des filles ici qui ont dit qu'elles avaient subi une sleeve en ambulatoire , du coup p'tet que c'etait pas sous AG ? ou alors elle devait etre legere ? je sais pas ....

ta derniere phrase m'interpelle un peu . pense bien à un travail psy sur ta "peur" de devenir mince, car avec la chirurigie tu ne peux pas trop prevoir . faudrait pas que tu le vives super mal , ca peut etre tres dangeureux .

tu connais ton IMC ? une RA et de l'exercice physique doux ne te permettraient pas de perdre genre 10% de ton poids qui suffit en general à retrouver une santé ?


Je n'ai pas peur d'être mince, c'est juste que ce n'est pas mon objectif principal, donc je ne serai pas déçue si je ne perds pas le poids nécessaire pour avoir un IMC dit normal.

Mon IMC (je viens de le calculer, je ne m'en souvenais plus) est de 39,7.

Pour donner plus de précisions sur mon parcours, j'ai pris rdv avec un endocrino après ma grossesse, car j'étais persuadée que mon appétit énorme venait d'un problème hormonal. Pendant les 9 mois de ma grossesse, j'avais une faim très modérée, comme je n'avais jamais eu, moins faim après un repas riche, plus faim après un repas léger, des sensations que je qualifierais de normal. Je n'ai d'ailleurs pas pris un gramme pendant la grossesse (j'avais donc quelques kilos en moins après l'accouchement). Et après le retour de couche, j'ai à nouveau eu très faim, et souvent. J'ai donc penser à un déséquilibre hormonal. L'endocrino m'a fait faire quelques examens sanguins, mais m'a tout de suite dit que ça n'était sûrement pas cela, car mon corps ne montrait pas d'autres signes de déséquilibre hormonal : je suis tombée enceinte rapidement, pas de pilosité abondante, surpoids proportionné sur tout le corps, etc. Selon lui, c'était le signe que j'ai un bon équilibre hormonal, et effectivement les prises de sang n'ont rien révélées d'anormal.

Il m'a expliqué un autre mécanisme qui entretient la faim et l'envie de produits sucrés/gras, car en mangeant des sucres rapides, le corps produit de l'insuline pour faire diminuer la glycémie (taux de sucre dans le sang), et la production d'insuline provoque des envies de sucres/graisses. Le seul moyen d'enrayer ce mécanisme est donc, soit de ne plus manger de sucres (pas évident quand on as ça, et c'est d'ailleurs pas ce qu'il me conseillait), soit avoir une activité physique, qui va faire descendre la glycémie, et donc moins de production d'insuline, et donc moins d'envies de sucré. En plus de tous les autres bienfaits d'une activité physique biensur.
J'ai très peu d'activité physique, car avec mon surpoids, beaucoup me sont impossibles, la natation serait l'idéal, mais j'ai trop mal au cou et trop peu de temps pour aller à la piscine régulièrement, la marche à pied est "facile" aussi, mais très pénible quand on s'essouffle au moindre effort et que les genoux et le dos accusent le surpoids. J'ai tenté un peu de vélo, très doucement cet été, ça me plaisait bien, mais le vélo ne supporte pas mon poids (,et pas les moyens d'en changer pour l'instant), la roue se voile en une semaine.
Vous allez peut être penser que ce sont des excuses, mais l'activité physique est devenue très pénible pour moi, même le minimum à faire à la maison, avec les enfants. C'est pour ça que j'ai la impression d'être dans un cercle vicieux : prise de poids, diminution de l'activité, faim...
La chirurgie pourrait PEUT ÊTRE (c'est le parcours avec l'équipe pluri disciplinaire qui le révèlera) m'aider à enrayer ce mécanisme, si j'ai moins faim, et que j'arrive à perdre du poids, afin de reprendre une activité physique régulière.

La décision n'est pas prise du tout, ça est juste que je n'y suis plus autant fermée qu'avant, je vais suivre la prise en charge pluri disciplinaire, qui m'aidera, je l'espère, à réguler mon poids, par la méthode qui me convient le mieux.
36 ans En haut à droite 2485
DaDaDiAbLeSsE a écrit:
Qu'entend il par échec exactement ?
Echec du à des erreurs du patient ? Ou erreur physique, psy,.. ?

Le bypass aux USA, il y a des années de recul. Donc dire qu'il n'y a pas de recul sur la technique me semble.. pas fiable ?

L'anneau est moins invasif ?
C'est à dire.. Il y a des complications au bypass, mais en aucun cas aucun je me serai laissé poser un anneau.
Déjà l'anneau est dangereux, tu as un corps étranger, il t'abîme l'estomac et peu meme te le percer. En general l'anneau fait des vomisseurs.. Et un anneau ce n'est pas à vie. Et après soit on te conseille le bypass, soit tu as de trèèès grandes chances de reprendre tout le poid perdu voir.. plus.
Je ne dis pas que le bypass est simple et loin de là, mais je crois, que ce n'est juste pas comparable.


Qui a dit que le bypass faisait des minces ? :lol:
Nan parce que j'y retourne au pire ! ;)


J'ai déjà répondu plus haut, il ne m'a pas fait une thèse sur ses sources et sur la chirurgie, il s'agissait de me présenter brièvement les techniques, qui seront développés bien plus en détail par le chirurgien j'imagine. Et comme la décision d'une chirurgie n'est pas prise, il ne voyait sûrement pas l'intérêt de tout me dire sur toutes les techniques.

Comme je l'ai dit aussi, il y a MAINTENANT une bonne dizaine d'années de recul sur le by pass, recul qu'il n'y avait pas il y a 10 ans... Logique.

Et comme je l'ai dit aussi :lol: , j'ai bien parcouru la section chirurgie avant de poster, et j'ai bien lu qu'il ne fallait pas minimiser les complications liées à l'anneau car elles étaient fréquentes et graves.

Ça serait sympa de ne pas détourner chaque phrase ;)
38 ans BanLieuSarde 1213
Je n'ai rien détourné..

En fait je te pose les questions différemment.. Parce qu'un medecin qui evoque des choses importantes, sans savoir d'où cela vient, çà me perturbe tout simplement.

Et je ne parle pas de techniques mais bel et bien d'une chose relativement très importante (surtout quand on le vit) l'échec. On ne peut pas être medecin et balancer cela de cette manière..

Pour le recul, j'ai également bien compris, et je ne suis pas d'accord sur ses dires. Car nous n'avons pas QUE 10ans de recul. C'est faux.

Mais bon... puisque je détourne.. Bonne lecture à l'endroit ;)
43 ans Paradise island 524
une sleeve en ambulatoire??ça me parait complètement fou!
C'est quand même une lourde opération avec des risques importants de fistules...

Lamag,perso je pense que tes raisons pour envisager une chirurgie ne regardent que toi et ton médecin.Juste,il ne faut pas forcément écouter un endocrino ou un généraliste car ils ne sont pas informés plus que ça sur les différentes chirurgies de l'obésité,j'en fais l'expérience régulièrement,tu dis à un médecin que tu es sleevée,ils comprennent "anneau"...c'est pas gagné.
Il y a un recul bien plus long que 10 ans pour le by-pass.On choisit l'opération qui te convient le mieux en fonction de divers paramètres mais vraiment selon moi l'anneau est à bannir et je me méfierai d'une équipe qui me le proposerait.Sachant comme on te dit plus haut qu'après quelques année d'anneau (si ça a marché) tu dois passer au by-pass.
Quant à la perte tu ne choisiras pas forcément jusqu'où tu iras mais il faut être réaliste,quand on est resté obèse on a peu de "chances" de se stabiliser à une taille 38 sans s'affamer.La majorité des opérés (selon ce que je vois) font une taille 42 (ou 40) et ça leur convient très bien.la réussite de l'opération c'est de voir disparaitre ou d'améliorer nettement les problèmes de co-morbidités,pas de faire une taille 38.Ceci dit comme dit également il faut voir à travailler sur cette notion de minceur qui te fait peur,car la tête peut empêcher une perte.Quoi qu'il en soit un travail psy est absolument nécessaire avant l'opération car à elle seule elle ne fait pas de miracles.
36 ans En haut à droite 2485
J'ai vu plusieurs psy ces dix dernières années, mais aucun n'a voulu aborder la question de la prise de poids directement, c'est pour ça que je me tourne vers une prise en charge pluri disciplinaire de l'besoté, ou il y aura une prise en charge psychologique, c'est d'ailleurs la prise en charge qui m'intéresse le plus dans cette démarche, car les conseils hygièno diététique, je les connais depuis longtemps ;)

Quelqu'un aurait des chiffres sur les taux d'échecs/réussite des différentes techniques chirurgicales?
47 ans 35 10308
Tu peux regarder cette discussion :
http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_358574.htm
et suivre les liens qui y sont donnés.

Pour la marche à pied tu peux y aller très progressivement, faire 5 minutes un jour (et un autre jour) et augmenter doucement comme ça jour après jour.

Et je souscris à la remarque de Ladybuguette sur la RA et ce qu'elle peut t'apporter de positif, en particulier pour l'aspect psychologique, puisque c'est celui-là que tu mets en avant, avec raison à mon avis. Par contre, envisager une chirurgie pour régler des problèmes psychologiques, j'ai un peu du mal à voir la logique de la démarche. Tu peux regarder le site http://www.gros.org et voir dans l'annuaire si il n'y a pas un thérapeute près de chez toi (de préférence psychologue pour que tu aies enfin une aide psychologique adaptée aux problèmes de troubles alimentaires).
43 ans Paradise island 524
Concernant les chiffes,je les ai eu mais ne les ayant pas sous les yeux je ne saurais les retranscrire précisément.En consultant une équipe compétente (qui ne pratique plus l'anneau donc) et en fréquentant les réunions de groupe tu te feras ton idée toi-même.
Cela dit sur la prise en charge pluri disciplinaire et notamment le suivi psy il ne faut pas en attendre des miracles,le psy est là pour s'assurer que tu n'es pas dépressive ou autre contre indication,pas plus.Un suivi sérieux en thérapie alimentaire dépend de la volonté du patient lui même à le faire,on ne viendra pas le chercher chez lui pour ça.
41 ans 91 1472
juste pour répondre à la question des taux d'échec, je crois qu'il n'existe pas d'étude nationale à grande échelle (du genre cohorte, plusieurs services, dans plusieurs hôpitaux, dans différents coins de france, avec plusieurs centaines de patients...) sur la réussite ou non des chirurgies bariatriques, disponible pour le grand public.

Donc les chiffres obtenus seront plutôt par service/hopital, sur un faible nombre de patients, ce qui explique leur disparité.
Pour certains les taux d'échec d'anneau gastrique frôle les 30 % et d'autres "juste" 15%... une équipe de montpellier dit qu'à 5 ans la perte d'excès de poids par la sleeve sera d'environ 60% (sur 65 patients...), etc. La plupart des études sont difficiles d'accès pour le grand public... revues scientifiques payants etc.
ça dépend de la spécialité du service aussi. certains ne font majoritairement que des bypass et d'autres que des sleeves, d'autres des anneaux, ce qui peut booster les résultats d'une technique par rapport à l'autre.

et surtout ces études concernent des services ou la prise en charge est pluridisciplinaire. rien à voir avec le chirurgien qui opère tout seul dans son coin.
A
37 ans 4
Bonjour,

Une chirurgie bariatrique ne se fait pas sous anesthésie locale. Par contre c'est possible que ce soit en ambulatoire, pour l'anneau en tout cas parce que pour les autres modes operatoires je ne sais pas.

Happinesstherapy la pose d'anneau se fait encore beaucoup, j'ai été opérée en juin. J'ai choisi cette opération parce qu'elle est moins lourde comparée aux autres. Je te rejoins quand tu dis qu'on ne choisi pas sa perte de poids par contre je ne suis pas d'accord quand tu dis que pour stabiliser une taille 38 faut s'affamer. Tout dépend des gens et chaque corps réagit différemment.
De toute façon quoi qu'il en soit et peu importe l'opération choisie il ne faut pas prendre ça à la légère. Il faut bien discuter avec les différents médecins et les écouter car ils savent mieux que nous (du moins c'est ce que je pense) ce qui est le mieux pour nous.
Il ne faut pas oublier aussi que ça reste un acte chirurgical et qu'on est à l'abri de rien.

LaMag avant d'envisager une quelconque opération ce serait préférable pour toi de trouver le pourquoi de cette prise de poids. Est ce que t'as des TCA ?
B I U


Discussions liées