MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Bilan après 6 semaines de RA

C
45 ans 6
Bonjour !

Ça fait maintenant 6 semaines que j’ai découvert ce site. Cela m’a beaucoup aidé donc j’aimerai poster une sorte de bilan. Je tiens un carnet de bord en suivant  
les conseils fournis par vos témoignages et j’essaie d’écouter mon corps. Je ne me suis pas pesée (très dur à appliquer comme résolution) mais je pense avoir minci car j’ai perdu deux tailles de vêtements (ça doit faire 6 ou 8 kilos de perdus).

Je n’ai pas encore réussi à comprendre ce qui déclenche les crises d’hyperphagie plus violentes que d’habitude (quand je mange 6000-8000 calories en quelques heures) donc je continue le journal de bord qui est toujours dans mon sac (horaires, quand où et avec qui, aliments, quantité, état d’esprit, indice de faim noté sur 5, indice de satisfaction noté sur 10, j'ai fait un tableau sous Excel comme ça j'ai juste une feuille à balader et j'ai moins peur que quelqu'un tombe dessus).

Je n’arrive toujours pas à sentir la satiété mais j’arrive parfois à sentir que les aliments « changent de goût ». Donc quand c’est moins agréable ou moins sucré, je comprends que j’ai assez mangé et j’essaie de m’arrêter (ou d’attendre au moins trente minutes, ce qui est plus facile à réaliser).

Grâce au carnet, j’ai remarqué que je faisais énormément de collations. Je savais que je grignotais, mais j’ignorais que c’était à ce point-là. J’ai changé car maintenant j’ai décidé de ne plus culpabiliser pour les collations. Sachant que je vais remanger dans moins d’une ou deux heures, je me dis que si je ne finis pas tout maintenant, j’ai parfaitement le droit de finir plus tard (alors qu’avant je me formais à finir mon assiette, ou pire : je me disais que ce serait la dernière fois et je m’empiffrais).

Depuis que je me donne la permission de revenir à la charge plus tard, ô miracle : en quelques semaines je reviens beaucoup moins souvent à la charge. Au début je faisais plus d’une dizaine de collation par jour, je n’en fais plus que quatre ou cinq et les quantités sont moindres. Des exemples concrets : je ne finis plus le pot de miel en dix minutes maintenant il dure une semaine ; un sachet de 250g d’amandes dure deux jours et je ne l’ouvre pas immédiatement à mon retour des courses; je ne mange plus six fruits d'un coup je les espace d'une demi-heure.

J’ai aussi arrêté de culpabiliser sur le contenu de mes repas.

Si je ne mange pas de légumes verts aujourd’hui j’en mangerai demain.

J’ai arrêté de manger les choses que je n’aime pas, mais que je me sentais obligée de manger quotidiennement car mon entourage insistait pour que je fasse comme tout le monde, ou parce que c’était réputé bon pour la santé. J’ai donc arrêté le chocolat (personne n’est parfait), les produits laitiers, les céréales et le pain, le soja, les jus de fruits du commerce, les boissons gazeuses, l’alcool, les chips apéritifs, le porc, bref j’ai arrêté tout ce que je n’aime pas.

Quand j’ai envie de faire tout mon repas sur un seul aliment je ne me prive plus (j’ai arrêté d’avoir peur des carences alimentaires mais ce n’est pas encore complètement parti puisque je consomme plus de corète et d’amandes pour compenser l’absence de produits laitiers).

Quand je n’ai pas faim le matin je ne me force plus à manger, je me presse un jus de citron dans un grand verre d’eau, et je prends dans mon sac une pomme et une banane (ou un demi sachet de fruits secs) en vue d’une collation en milieu de matinée (comme ça je n’arrive pas affamée au repas du midi, je vais donc manger moins vite et en moins grande quantité donc je n’aurai pas de ballonnements tout l’après-midi ni de gros coup de barre).

Si vous avez des astuces pour reconnaître la faim ou la satiété je suis preneuse.
Si vous avez des recettes de grand-mère pour ralentir le transit je suis preneuse aussi.
Je précise que je n’ai pas encore consulté de nutritionniste car je suis un peu fauchée en ce moment, mais j’ai l’intention de le faire (idem pour les ouvrages conseillés, j'en achèterai dès que possible).

Merci de m’avoir lu, merci d’avance pour vos réponses et bon courage à vous toutes. :)
C
45 ans 6
Cardamone a écrit:
avant je me formais à finir mon assiette


Oh ! superbe lapsus, non ? Vous comprendrez que j'ai voulu écrire "je me forçais" :shock:
38 ans Sous les pins!!! 7782
Cardamone a écrit:
Bonjour !

Ça fait maintenant 6 semaines que j’ai découvert ce site. Cela m’a beaucoup aidé donc j’aimerai poster une sorte de bilan. Je tiens un carnet de bord en suivant les conseils fournis par vos témoignages et j’essaie d’écouter mon corps. Je ne me suis pas pesée (très dur à appliquer comme résolution) mais je pense avoir minci car j’ai perdu deux tailles de vêtements (ça doit faire 6 ou 8 kilos de perdus).



2 tailles de vêtements en 6 semaines!!! waou impressionnant!

Sinon pour ce qui est des conseils pour reconnaître la satiété j'avoue que moi même au bout de plusieurs mois j'ai du mal. Au début je m'arrêtais de manger trop tôt de peur de la dépasser. Aujourd'hui je ne la reconnais pas systématiquement mais c'est surtout en fonction de ce que j'ai mangé mais parfois c'est difficile.
34 ans 3196
Bonjour Cardamone,

Ton expérience est très intéressante, merci de nous la faire partager !

A te lire, j'ai l'impression que tu es quand même beaucoup dans le contrôle, dans la "prévision". Cf. ce passage ci-dessous :

Cardamone a écrit:

Quand je n’ai pas faim le matin je ne me force plus à manger, je me presse un jus de citron dans un grand verre d’eau, et je prends dans mon sac une pomme et une banane (ou un demi sachet de fruits secs) en vue d’une collation en milieu de matinée (comme ça je n’arrive pas affamée au repas du midi, je vais donc manger moins vite et en moins grande quantité donc je n’aurai pas de ballonnements tout l’après-midi ni de gros coup de barre).


De même, pour ceci :

Citation:
Si je ne mange pas de légumes verts aujourd’hui j’en mangerai demain.


Tu en mangeras demain, ou dans la semaine... ou pas. Ecoute ton envie de légumes verts. Personnellement il m'est arrivé de me faire des semaines sans légumes : pas envie. Ca finit pas revenir, pas d'inquiétude ;)

Tu as l'air très motivée, déterminée à bien faire les choses. Mais n'hésite pas à lâcher du lest quand tu te sentiras plus sûre de toi, afin de ne pas tomber dans une forme d'"orthorexie" de la RA. Car la RA c'est aussi, selon moi, arriver à laisser de côté toute forme de contrôle. Je comprends que ça puisse t'angoisser avec ton passé d'hyperphage, mais ça devrait venir petit à petit ;)

Bonne continuation !
47 ans à la maison ! 10072
_Aphasie_ a écrit:

A te lire, j'ai l'impression que tu es quand même beaucoup dans le contrôle, dans la "prévision". Cf. ce passage ci-dessous :

Cardamone a écrit:

Quand je n’ai pas faim le matin je ne me force plus à manger, je me presse un jus de citron dans un grand verre d’eau, et je prends dans mon sac une pomme et une banane (ou un demi sachet de fruits secs) en vue d’une collation en milieu de matinée (comme ça je n’arrive pas affamée au repas du midi, je vais donc manger moins vite et en moins grande quantité donc je n’aurai pas de ballonnements tout l’après-midi ni de gros coup de barre).


J'ai eu le même sentiment. Le fait que tu continues le carnet alimentaire au bout de 6 semaines, en notant si précisément ce que tu manges donne l'impression que tu veux tout contrôler.
48 ans 35 10308
trashrap a écrit:
_Aphasie_ a écrit:

A te lire, j'ai l'impression que tu es quand même beaucoup dans le contrôle, dans la "prévision". Cf. ce passage ci-dessous :

Cardamone a écrit:

Quand je n’ai pas faim le matin je ne me force plus à manger, je me presse un jus de citron dans un grand verre d’eau, et je prends dans mon sac une pomme et une banane (ou un demi sachet de fruits secs) en vue d’une collation en milieu de matinée (comme ça je n’arrive pas affamée au repas du midi, je vais donc manger moins vite et en moins grande quantité donc je n’aurai pas de ballonnements tout l’après-midi ni de gros coup de barre).


J'ai eu le même sentiment. Le fait que tu continues le carnet alimentaire au bout de 6 semaines, en notant si précisément ce que tu manges donne l'impression que tu veux tout contrôler.

Oui, et le fait que tu saches combien de calories représentent tes crises, aussi...
J'ai l'impression que tu avances, quand même (ouf!) mais tu es encore dans le contrôle et dans le raisonnement. Arrêter les choses que tu n'aimes pas, bonne idée, mais essayer de trouver des trucs pour "compenser", ce n'est pas forcément la bonne méthode.
Mais on te dit ça pour te faire réfléchir et avancer, pas pour t'engueuler hein! ;) Bravo déjà pour ta prise de conscience.
47 ans à la maison ! 10072
Oui, Angia a raison, on te dit ce qui ne va pas sans te dire que c'est déjà beaucoup d'avoir avancé comme tu le fais.
R
36 ans 835
je continue le journal de bord qui est toujours dans mon sac (horaires, quand où et avec qui, aliments, quantité, état d’esprit, indice de faim noté sur 5, indice de satisfaction noté sur 10, j'ai fait un tableau sous Excel comme ça j'ai juste une feuille à balader et j'ai moins peur que quelqu'un tombe dessus)

=> Ca en fait des choses à noter. Perso je ne pense pas que ça aide à retrouver des sensations naturelles, autant d'analyse...

J’ai donc arrêté le chocolat (personne n’est parfait), les produits laitiers, les céréales et le pain, le soja, les jus de fruits du commerce, les boissons gazeuses, l’alcool, les chips apéritifs, le porc, bref j’ai arrêté tout ce que je n’aime pas.

=> J'ai du mal à croire que tu n'aimes pas ce qui est gras et les féculents, c'est ce qui est un peu l'alimentation plaisir de l'humain ce que tu cites là. Maintenant chacun ses goûts, c'est sûr, et je peux me tromper, mais ça me laisse quand même dubitative perso...
C
45 ans 6
Bonjour et merci pour tous ces réponses, ça m'aide à élargir mon point de vue et à remarquer des choses que je ne voyais pas.

Faustine83 a écrit:
Cardamone a écrit:
2 tailles de vêtements en 6 semaines!!! waou impressionnant!


Oui ce fut rapide et avec le recul, je réalise que je me forçais à manger pour faire plaisir à mon entourage. Pour moi la satiété (que je commence tout juste à reconnaître) c'est quand le goût change (Katherine Kuréta Vanoli parle de perte d'appétence je crois). Par exemple je mange un truc que j'adore et pouf, subitement ça perd son goût. Le truc qui semblait divinement bon au début, me semble soudain banale, médiocre, puis, si je continue à manger, quelques minutes plus tard c'est fadasse, limite répugnant, écœurant. Je réalise que je continue à manger par ce que je suis lancée, je mange par habitude (ou pour faire plaisir à quelqu'un) mais en fait le goût est devenu peu agréable voire très désagréable pour certains aliment (exemple pour moi : trois ananas très sucrés, ça devient subitement très amère puis si je continue à manger ça devient presque immangeable).
Et le plus impressionnant, c'est que si je pose mon assiette et que j'attends une heure ou deux, puis que je mange à nouveau de cet aliment, ben ça redevient divinement bon ! :) Quand je m'amuse à faire ça pour ressentir à fond les sensations, ça me surprends à chaque fois, car (j'ignore pourquoi) je reste intiment persuadée que ça ne peut pas marcher à tous les coups (et pourtant jusqu'ici ça a toujours marché à tout les coups des dizaines et des dizaines de fois... et je n'en revient toujours pas. Selon moi c'est un phénomène très impressionnant à vivre quand on redécouvre la faim / la sasiété).

Mon généraliste m'a pesé il y a 3 semaines mais quand je suis chez moi, j'arrive à ne plus me peser du tout (avant je focalisais sur mon poids, je me pesais plusieurs fois par jours, parfois plusieurs fois de suite, et je retirais la ceinture pour gagner 100 grammes).
Au vu de la sensation dans mes vêtements, je suis stable depuis ma visite chez le médecin, par contre je ne sais pas trop quoi faire pour raffermir tout ça. Au début les massages anti-cellulite étaient très efficaces mais là je trouve qu'il n'y a plus d'amélioration du tout. Pour me masser j'utilise ma crème hydratante habituelle, est-ce que ça marche vraiment les crèmes raffermissantes? Je suis sceptique. Une amie m'a conseillé d'appliquer du mare de café.

_Aphasie_ a écrit:
Ecoute ton envie de légumes verts. Personnellement il m'est arrivé de me faire des semaines sans légumes : pas envie. Ca finit pas revenir, pas d'inquiétude ;)


C'est tout le problème. Je culpabilise car mon entourage me met la pression. Chaque jour, on me répète partout qu'il faut manger tant de fois par jour tant de grammes de telle classe d'aliment avec telle autre classe complémentaire pour permettre une meilleur absorption de tel nutriment vitale pour tel action dans le métabolisme blablabla

Sinon cet esprit d'analyse je l'ai dans tous les domaines : quand je regarde un film, quand je lis un livre, quand je cuisine, et bien sur dans mon travail. Faire ce tableau sous Excel ne m'a pris que 5 minutes. Et le plus long ce fut de choisir la couleur des lignes pour remplir plus facilement les zones blanches au stylos (j'ai hésité entre gris ou bleu, des pointillés ou des traits pleins).

_Aphasie_ a écrit:
A te lire, j'ai l'impression que tu es quand même beaucoup dans le contrôle, dans la "prévision".

Angia a écrit:
trashrap a écrit:
_Aphasie_ a écrit:
J'ai eu le même sentiment. Le fait que tu continues le carnet alimentaire au bout de 6 semaines, en notant si précisément ce que tu manges donne l'impression que tu veux tout contrôler.


J'ai arrêté le carnet pendant trois semaines mais je l'ai repris car j'avais vite retrouvé mes anciennes habitudes : sauter plusieurs repas d'affilée, grignoter sans écouter ma faim, et surtout, j'avais retrouvé la culpabilité de ne pas manger certaines catégories d'aliments.
Quand les gens me demandent comment j'ai fait pour perdre du poids, il me disent que ce que je fais est très dangereux pour mon corps et que je vais avoir plein de carences. Une amie m'a même aidé à calculer mes apport caloriques journaliers pour vérifier qu'en écoutant mon corps je restais au dessus de 2000 calories (c'est la même amie qui m'avait aidé à calculer le nombre de calories de mes crises de fringales).
De plus sans le carnet, je n'arrive vraiment pas à me souvenir du nombre de collations que j'ai prises dans la journée (c'est plus fort que moi, je culpabilise aussi de manger entre les repas, même quand j'ai faim).

risperdalconsta a écrit:
J'ai du mal à croire que tu n'aimes pas ce qui est gras et les féculents, c'est ce qui est un peu l'alimentation plaisir de l'humain ce que tu cites là.


Et malheureusement pour moi tout mon entourage pense comme toi et me prend la tête pour que je mange comme la majorité des humains au lieu d'écouter mon corps et mes envies.
Hier j'ai diné chez une amie (je n'ai pas réussi à la faire changer d'avis, elle va commencer Dunkan après les fêtes pour perdre 50 kilos). Et donc hier, au moment du dessert, on s'est disputé car je ne voulais pas de dessert. J'ai eu beau me justifier et essayer de lui expliquer en long en large en travers, que je n'aime pas manger de dessert à la fin du repas, elle n'a rien voulu savoir et elle m'a dit "c'est impossible de ne pas aimer les desserts à la fin du repas car c'est le moment plaisir du repas." (et ça ressemble beaucoup à ce que tu as écrit).
A croire que l'expression "tous les goûts sont dans la nature" sert à enfoncer le clou et dire : "tes goûts sont une réelle aberration par rapport à l'humain normal" et qu'en sous-entendu ça veut dire "il faut que tu reviennes dans le troupeau et que tu changes tes goûts au lieu de faire confiance à ton corps et tes envies."
(Je m'excuse si je semble agressive, mais je suis encore dans l'émotion du repas d'hier soir. J'ai failli craquer et manger un dessert pour stopper le conflit car j'en avais marre de me justifier auprès de mon amie. Cependant j'ai tenu bon car je n'avais pas envie d'un dessert, je n'avais plus faim. En plus je suis loin d'avoir supprimé les plaisirs de mon alimentation puisque le jour-même, j'ai pris une collation à 16h : un crumble aux pommes !! De mon point de vue, c'est juste que mes desserts je les aime à un autre moment qu'à la fin du repas).

Je vais peut-être dire une bêtise car je ne suis pas nutritionniste, mais ce ne sont pas les féculents que je n'aime pas ce sont les céréales. Je me trompe peut-être mais je différencie les deux...
Pour moi les féculents c'est les lentilles, les haricots rouges, les pois cassés, les fayots, les pois chiche, les fèves, les haricots mungo, etc. J'adore tous les légumes secs.
Pour moi les céréales c'est le blé, le pain, le maïs, le blé kamut, le sarrasin, l'avoine, etc.
Évidement, la farine de blé c'est LA farine idéale pour faire des gâteaux donc j'en mange de temps en temps, mais je modifie le goût en la mélangeant à autre chose (fécule de pommes de terre, farine de riz, farine de châtaignes, etc.)


Je pense avoir fait le tour de vos messages. Encore merci de prendre le temps de me lire et de me répondre. Ça m'aide beaucoup.

Sinon je suis passé aujourd'hui sur le forum pour donner de mes nouvelles car hier, j'étais toute contente d'avoir réussi à dire "non je n'ai plus faim" à quelqu'un. C'était la première de ma vie. En plus, j'ai bien senti au début du repas que j'avais faim (j'ai salivé en sentant l'odeur venant de la cuisine, et c'était très appétant comme odeur). Et à la fin du plat principal, j'ai ressenti que je n'avais plus du tout faim, ça devenait moins bon, subitement j'ai trouvé ça trop gras, de consistance désagréable, je repoussais la nourriture du bout de la fourchette (alors que le contenu de l'assiette était exactement le même, il n'avait pas changé). Hier soir c'était donc un grand pas en avant.

En ce qui concerne la faim, pour la première fois depuis 25 ans mon estomac recommence à gargouiller depuis environ une semaine. Cependant je n'arrive pas encore à interpréter ça car il gargouille après les repas, jamais avant. Mais il gargouille à nouveau!

Enfin, dernier point et pas des moindres : grâce au carnet, j'ai compris quels aliments sont significatifs chez moi d'états émotionnels particuliers. Je n'ai pas encore réussi à les interpréter et je continues à lire vos témoignages pour mieux comprendre comment ça fonctionne. Pour moi il y a les œufs, les bananes, le gras, le fromage, les pommes au caramel, le nougat, la meringue, les patates sautées, le très très salé, le sucré et l'ail.

Bonne soirée les filles. Merci pour votre soutient et vos témoignages sur ce forum. Bon courage à vous toutes. <3
34 ans 3196
Cardamone a écrit:

Sinon je suis passé aujourd'hui sur le forum pour donner de mes nouvelles car hier, j'étais toute contente d'avoir réussi à dire "non je n'ai plus faim" à quelqu'un.


=D>

C'est pas facile de résister à la pression de l'entourage, bravo !

Quand je pense à WW qui préconise de "demander de l'aide à l'entourage"... Du style (je caricature à peine) : "s'il vous plaît, retenez moi de manger, grondez-moi au moindre écart, aidez-moi en mangeant vous aussi des feuilles de laitue sans sauce pour ne pas me tenter..." :roll:

Et je te rejoins sur les patates sautées... [-o<
B I U