MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Au secours: je souffre pour une obession débile! Pavé...

N
32 ans 485
Bonjour à toutes!

Je viens ici pour évacuer la souffrance qui me mine depuis quelques jours à cause d'une obsession débile et totalement injustifiée! Navrée pour l'énorme pavé!

Pour vous exposer le  
problème, je suis en couple avec chéri depuis 4 ans 1/2, et enceinte de 5 mois..; Ce détail a son importance car je pense que c'est en bonne partie les hormones qui me jouent des tours, mais j'ai peur que cela ne soit en train de déraper vers pire.

Chéri est mon premier amour, premier copain, premier baiser, première relation sexuelle, premier installation, bref, premier tout! Et j'ai eu l'incroyable chance que tout se passe parfaitement bien depuis le début, ce genre de relation tellement facile, simple et naturelle et évidente, qui fait qu'on se rend compte de ce que signifie l'expression "ame soeur"... Aucune question à se poser, on était faits l'un pour l'autre, on a la chance de s'être rencontrés... Et on est parfaitement heureux!

Avant moi, mon homme a eu deux histoire, très courtes : deux semaines pour la première, sans relations sexuelles, simplement des bizous et autres... L'autre a eu lieu dans le contexte particulier d'une campagne en mer, et c'est sur l'initiative de "la fille" qu'ils se sont mis ensemble, et qu'il a connu sa première relation sexuelle, le soir même ou elle est venue l'aborder. Il avait alors 23 ans, et c'était quelques mois avant que l'on se rencontre.

Cette histoire a duré quelques jours en mer, puis quelques jours de plus a terre et le temps d'un ou deux retours durant quelques jours de "la fille" qui n'habitait pas dans le même coin. Elle a pris fin après quelques semaines d'entrevues ponctuelles et de contacts par tel mail, sms, etc... Mon homme a appris au bout de quelques temps que cette fille avait déjà un petit ami et qu'il avait servit de distraction, de "bouche-trou" comme il dit et m'assure aujourd'hui avoir chassé les souvenirs de cette histoire, qu'il ne se rapelle plus de grand chose si ce n'est ce qu'il a fait avec elle, mais pas les détails (de son corps, son visage, les petits moments, etc...).

Seulement voilà, j'ai très vite su ces deux histoires au début de notre relation, je n'en ai jamais fait cas. J'ignorais tout de ces nanas, jusqu'à leurs noms. En revanche, j'ai toujours conservé cette petite peur idiote de la comparaison qui est complètement liée à un manque terrible de confiance en moi, et j'ai souvent eu des petites questions du style "c'était mieux avec elle?", simplement pour entendre "non" en réponse et être rassurée. Ce qu'il a toujours fait.

Il m'avait alors toujours assuré qu'il n'avait rien fait ou presque avec cette nana, qu'il n'avait jamais été amoureux avant moi, qu'il avait tout appris avec moi quelques temps plus tard, tout découvert, tout ressenti. Cela nous mettait quelque part sur un pied d'égalité qui me rassurait, et conférait à notre histoire un coté "magique" que j'étais d'ailleurs la seule à lui conférer pour cette raison :roll:

Depuis quelques jours, j'en ai appris d'avantage sur leur histoire, de façon totalement fortuite. Les hormones de grossesse, la baisse de la confiance en moi encore d'avantage du aux changements physiques, etc.. m'ont fait poser des questions idiotes notamment de comparaison de nos corps, ou encore de ce qu'il avait vécu réellement avec elle. J'ai appris des choses toutes bêtes mais très intimes (notamment sur les très rares positions expérimentées ou des différences morphologiques) auxquelles il a répondu sans une once de méchanceté, simplement pour me rassurer.

Oui mais voilà, ces réponses m'ont donné du grain à moudre, et fait naitre dans ma tête des images d'eux, qui me font extrèmement souffrir. Et bien sur, en bonne obsessionnelle que je suis, j'ai creusé encore, posé d'autres questions pour me rassurer ("et tel chose, c'était mieux avec elle?!", espérant entendre "je n'ai jamais fait ça avec elle", ce que j'entend la plupart du temps mais évidemment, parfois, ça rate et j'ai droit à "non, c'est largement mieilleur avec toi"... la réponse devrait rassurer, mais non, elle me fait souffrir et ça recommence!). Et l'engrenage s'est installé.
J'ai même été lire les rares réponses qu'il a envoyé à des mails à elle (il a effacé les mails en question). Je lui ai immédiatement avoué, il n'a même pas été en colère et m'a demandé de lui dire ce que j'avais lu, car il ne se souvenait de rien! Il m'a dit que ce que je lui racontait faisait effectivement remonter quelques bribes de souvenirs, mais je peine à y croire... Avec ce que j'ai vécu d'extraordinaire dans ses bras, avec lui, etc..; comment pourrais-je croire quelqu'un qui m'assure ne pas se rappeler en détail de ces premières émotions?!

J'ai demandé plein de choses, trop de choses, et il répond à mes questions car 1) il voit que sur le moment, ça me rassure et 2) il pense sincèrement que puisqu'il est plus heureux avec moi, ça sera évident dans ses réponses et que cela suffira à me convaincre. Mais je n'arrive pas à me convaincre de ce qu'il me dit. Et les réponses amènenent d'autres images, donc d'autres questions

Il me répète sans cesse qu'il regrette cette histoire, qu'il s'agit du passé, que ça n'a aucune importance, que je ne peux pas comparer quelques semaines oubliées avec presque 5 ans, qu'il n'y a aucune comparaison à craindre car il m'aime et qu'il est heureux depuis qu'il m'a rencontrée. Je sais tout ça, je suis parfaitement consciente du coté irrationnel et taré de ma démarche! Seulement voilà, je n'ia pas eu d'ex, pas de premières expériences mis à part lui donc je ne peux pas savoir ce que l'on ressent à propos d'une première histoire surtout si elle a fait souffrir. Et encore moins ce qui se passe dans la tête d'un homme timide avec les femmes et sentimental de 23 ans...

Il me dit que lorsqu'il lui a dit (ou écrit) l'aimer, il ne savait pas encre ce qu'est l'amour, qu'il ne s'agissait que des sentiments confus d'un jeune homme qui vit sa première histoire sur le tard mais qu'il a découvert un peu après avec moi ce qu'aimer voulait réellement dire. Qu'il a enfin trouvé celle avec qui il passera sa vie, que nous deux c'est magique, que sa première fois avec moi était comme une vrai première fois.. Il insiste sur le fait que nous deux, ça a pris un peu de temps, que ça s'est construit, que c'était enfin une vrai histoire comme il en révait avec une femme qui lui semblait être parfaite (il est adorable!) et que ça le reste depuis toutes ces années...

Seulement voilà, je n'arrive pas à sortir de ma tête qu'il lui a quand même dit l'aimer avant de me le dire à moi. Qu'il lui a fait l'amour et l'a caressée, après 1 sollicitation de la part de cette fille, alors qu'à coté de ça il me répète être un sentimental qui aurait voulu une vraie belle histoire. Qu'elle lui a offert ces émotions, ces premiers moments magnifiques que moi j'ai eu la chance de vivre avec lui, qu'il m'assure avoir oublié et connu avec moi ensuite, mais est-ce seulement possible? Qu'il ne se rapelle plus de son corps, qu'il adore le mien, qu'il aime me faire l'amour plus que tout mais comment le croire, moi qui me déteste tant? Qu'avec elle, il a joui le soir même entre ses bras et qu'avec moi, il a "bloqué" sur le final lors de notre première fois, même si elle a été très belle... Il pense que mes questiosn à ce porpos font qu'il a gaché ma première fois à moi...

Aujourd'hui rien ne pourrais me faire penser qu'il a l'intention de me tahir, ni même qu'il a effectivement gardé des souvenirs de cette histoire (il a tout effacé: les mails, les photos, les sms etc etc...) et tout ce qu'il dit ou fait est fait pour me rassurer. Il ne l'a jamais revue, ignore tout d'elle, n'a aucun contact avec elle...
J'arrive petit à petit à m'offrir des plages de temps ou je ne les imagine pas ensemble, mais je suis obsédée par les images d'eux, par elle découvrant son corps, et l'inverse. Par ce qu'elle a pu lui faire, avec son expérience, ce qu'il a appris avec elle et pas avec moi, ces sentiments qu'elle a fait naitre en lui, ce coté d'exclusivité que je lui ai accordé au dépend de possibles histoires précédentes mais que j'ai souhaité conserver pour lui. Aujourd'hui, je me dis: "à quoi bon avoir attendu?" et surtout "qu'est-ce que notre histoire à de plus beau qu'une autre, finalement?!"
Je me dis aussi que je ne le connais peut-être pas si bien que ça finalement, lui qui se dit grand sentimental et ayant besoin de cet amour et de cette complicité, qui me soutient qu'il a aimé les quelques semaines que nous avons pris pour nous connaitre avant de faire le grand saut, mais qui a suivi cette fille dans sa cabine ce jour là après une sollicitation sans même la connaitre ou presque...

Je ne sais pas si je ressens de la déception, qu'il soit peut-être comme les autres, finalement, et pas l"homme si différent que j'avais l'impression d'avoir; de la colère, qu'il ai fait ça, ou de la colère contre elle d'avoir jeté son dévolu sur lui et pas un autre, gachant notre histoire parfaite... Si je l'avais recontré quelques mois plus tot seulement, tous ces moments merveilleux n'auraient été qu'à nous, et je ne vivrais pas aujourd'hui cette douleur, tant pour moi que pour lui d'ailleurs.

Je suis totalement consciente du caractère idiot et irrationnel de cette obsession, je suis consciente que ça n'a pas d'importance, qu'il est avec moi et pas une autre, qu'il m'aime et que je l'aime à la folie, que des premières fois, des moments intenses, des émotions incroyables, nous en avons de smiliers "rien qu'à nous"... d'autant plus en l'écrivant ici, ou je me rends compte qu'il est réellement merveilleux, que notre histoire est superbe et solide.

Je lui fais du mal autant qu'à moi, je le sais... je suis sous anxiolitiques depuis quelques jours et cela m'aide un peu, j'ai aussi rdv chez une psy cette semaine pour essayer de trouver les pistes pour me sortir de cet enfer car je refuse de vivre, et surtout de lui faire vivre, cela encore plus longtemps... Chaque jour, j'intègre les données et essaye de passer outre en me disant "et alors?!".. Parfois ça marche, puis comme une vague, ça revient... Même d'apprendre des idioties du type baiser donné à une parfaite inconnue en boite des mois/années avant notre rencontre me fait du mal! Pour vous dire à quel point tout ceci est totalement hors de controle pour moi!

J'en viens presque à regretter ma grossesse, car elle fait naitre en moi (et pour nous deux!) des sentiments aussi violents, douloureux et incompréhensibles, et j'ai peur pour la suite: est-ce que ça va s'arrêter? est-ce que je vais réussir à passer au dessus de ça et enfin entendre toutes les merveilleuses choses qu'il me dit et que je pense vraiment être sincères? est-ce que le temps et les changements qui m'attendent encore vont faire empirer les choses? Vais-je encore apprendre des choses qui me feront souffir? Ces images et même les cauchemards que je fais vont-ils enfin cesser, pourront nous reprendre le cours de notre vie qui était jusque là si parfaite? Tout ceci va-t-il remettre notre couple en question? Vais-je réussir à lui refaire l'amour sans ces images, ces questions par miliers en tête?

Bref, vous vous en serez rendues compte, ce pavé illisible est un flot d'émotions incontrolables que je n'arrive pas à maitriser et qui me terrifient.

Je crois que j'avais simplement besoin de l'écrire, peut-être pour le partager, peut-être pour vider mon sac, simplement, peut-être pour apprendre que d'autres ont souffert durant cette période de leur vie et que les choses sont revenues à la normale?

Merci en tous cas de m'avoir lue, c'était pas gagné d'avance...

Bises à tout(e)s...
34 ans Entre la crème et le beurre 737
Ton homme a un comportement tres sain.

Là, c'est vraiment à toi de prendre sur toi, d'aller voir q1 ou autre car ces questionnements te rendent malheureuse.
N
32 ans 485
Mon homme est la personne la plus saine qui soit, effectivement!

Je suis suivi par mon médecin traitant et commence les séances avec une psy ce jeudi.. J'espère qu'elle pourra nous aider rapidement.
De mon coté, je lutte pour ne pas me laisser envahir. J'espère que cela suffira pour arranger les choses, c'est très dur à vivre, d'autant plus quand on a un esprit cartésien et scientifique qui fait que l'on se rend parfaitement compte de l'absudité de la situation, et que l'on est en mesure de critiquer son comportement, sans arriver pour autant à le maitriser! :roll: :cry:

Merci pour ta réponse...
36 ans Dans un petit village dans le Sud 2273
hé bien hé bien!!! en voila un joli pavé! :lol:

Comme le dit Ceauccinelle ton homme a un bon comportement (très bon même vu qu'il ne se fache pas parce que tu lis ses email)

Ceci dit, la grossesse exacerbe les sens et les émotions d'une manière assez particulière et je me reconnais un peu dans ton discours car j'étais toujours en train de demander à mon chéri s'il m'aimait encore quand j'étais enceinte (peur de ne plus lui plaire en mode baleine) et au final, chaque question que je posais pour me rassurer enchainait bien souvent un flot d'autre questions en fonction de ses réponses, du ton sur lequel il avait répondu exct ...

En bref, je me suis mise en mode psychoteuse qui devenait folle toute seule avec ses questions! et Zhom répondait patiemment mais était assez perplexe sur mon comportement mais il restait zen.

Donc, pour la seconde grossesse, quand j'ai commencé à rentrer dans le même engrenage j'ai tout bonnement cessé de poser des questions et relégué mes inquiétudes dans un coin de ma tête et j'ai fini par les oublier (bon mes soucis de santé ont du bien aider)

Pour te répondre, dans mon cas, je suis redevenue "normale" après chacune de mes grossesses donc à priori pas de quoi t'affoler. Le docteur m'avait dit que certaines femmes étaient angoissées enceinte.

Et si l'homme de dit qu'il t'aime, crois le! Dis toi que la situation ne doit pas être facile pour lui non plus. il met sont passé à nu pour te faire plaisir mais sans forcément en avoir envie ou peut être avec gène.

Plus facile à dire qu'a faire mais essaye de moins te poser de questions et de moins psychoter. ;)
34 ans 2879
Nessie29 a écrit:

J'ai même été lire les rares réponses qu'il a envoyé à des mails à elle (il a effacé les mails en question). Je lui ai immédiatement avoué, il n'a même pas été en colère et m'a demandé de lui dire ce que j'avais lu, car il ne se souvenait de rien! Il m'a dit que ce que je lui racontait faisait effectivement remonter quelques bribes de souvenirs, mais je peine à y croire... Avec ce que j'ai vécu d'extraordinaire dans ses bras, avec lui, etc..; comment pourrais-je croire quelqu'un qui m'assure ne pas se rappeler en détail de ces premières émotions?!

Il s'agit d'une fille qui lui a mis le grappin dessus, pas d'un véritable amour, et dans ce contexte il est tout à fait probable que ça ne l'ait pas marqué parce que l'intensité de la relation n'était pas là.

Je suis sortie avec de nombreux (oui, enfin, pas des centaines) hommes, et dire "je t'aime" est plus ou moins un passage obligé, une chose attendue et à laquelle on peut se conformer sans le ressentir pleinement. D'ailleurs il a tout à fait raison de dire qu'il ne savait pas ce qu'est aimer avant d'aimer réellement. C'est ce que je ressens aussi quand je me retourne sur mon passé.

Quand on prétend être un couple avec quelqu'un d'autre, on se dit qu'on doit bien l'aimer...et en tout cas on le dit (une majorité des gens avec lesquels j'ai abordé la question au moins).

J'ai presque tout oublié de mes relations ratées, réellement car mes souvenirs sont proportionnels à l'intensité.

Bref, tu peux le croire, et en effet tu as raison : tu te rends malade pour rien. Mais la grossesse fait émerger des craintes, c'est normal. Pour moi, rien à voir avec les hormones, mais plutôt avec le fait qu'on va devenir mère et que c'est un passage très symbolique dans une vie.
Avoir peur que le couple explose, qu'on se soit plantée, me semble tout à fait naturel.

J'espère que ça se tassera avec du temps ; en tout cas bravo à vous pour vos capacités de communication.
Lui as-tu avoué que tu regrettais d'être obsédée et que tu le remerciais de sa compréhension ? Ca fait toujours du bien de l'entendre ;)
N
32 ans 485
Merci beaucoup pour vos réponse à toutes les deux également!

Cflorence, ton témoignage me rassure quelque part, j'espère de tout coeur que cela se passera de la même manière et que je retrouverai mon état normal rapidement. Je pense faire un travail de suivi sur le long terme pour essayer de me débarasser de toute cela pour de bon, et je réagirai beaucoup plus vite la prochaine fois... Parler de cela le gène effectivement, car il voudrait oublier réellement et que je fais remonter tout cela à la surface, ce qui me fait encore plus peu. il est d'une gentillesse incroyable de le faire...

Okapi, merci beaucoup, ton message me fait énormément de bien, et je suis heureuse de lire que peut-être, il est sérieux lorsqu'il me dit toutes ces choses. Je vois bien en plus qu'il essaye réellement de m'en convaincre et qu'il est triste de ne pas y parvenir. Le lire de quelqu'un d'autre appuie ses paroles, merci beaucoup!

Effectivement je le remercie très souvent pour sa patience et sa disponibilité, et m'excuse régulièrement pour se comportement. il sait que je fais des efforts pour lutter, et effectivement notre capacité de communication nous sauve, ces jours-ci. C'est peut-être ça, notre "magie", en fait...
29 ans 1489
Nessie29 a écrit:
Okapi, merci beaucoup, ton message me fait énormément de bien, et je suis heureuse de lire que peut-être, il est sérieux lorsqu'il me dit toutes ces choses. Je vois bien en plus qu'il essaye réellement de m'en convaincre et qu'il est triste de ne pas y parvenir. Le lire de quelqu'un d'autre appuie ses paroles, merci beaucoup!


Mais BIEN SUR qu'il est sérieux bon sang!! :lol:

Je rejoins complètement les autres. C'est une situation à prendre avec des pincettes car les hormones ne sont certainement pas étrangères à tes angoisses. Je pense aussi qu'il faut avancer prudemment, patiemment, et continuer à communiquer. Et bien prendre soin de toi.

Comme Ceauccinelle, je pense malheureusement que c'est de toi qu'il faut t'occuper, car ces films que tu te fais n'ont visiblement aucune raison d'être, et à la longue ça peut devenir lourd pour ton amoureux.
Ce qui s'est passé? Ton copain a eu une histoire avec une femme. Une relation, une aventure, peu importe.. Il a eu une intimité avec elle, des échanges, des sentiments étaient présents... Tout ce qui a de plus normal! Et il ne pourra jamais effacer ce passé. Donc va falloir faire avec.
Et même si son ex avait été une femme magnifique avec qui il avait eu une alchimie sexuelle extraordinaire, c'est avec toi qu'il vit et c'est avec toi qu'il devient parent.

J'espère que ta grossesse va se passer au mieux et félicitations quand même! :kiss:
34 ans 2879
Nessie29 a écrit:

Effectivement je le remercie très souvent pour sa patience et sa disponibilité, et m'excuse régulièrement pour se comportement. il sait que je fais des efforts pour lutter, et effectivement notre capacité de communication nous sauve, ces jours-ci. C'est peut-être ça, notre "magie", en fait...

C'est certain qu'à te lire vous êtes un couple magnifique :)
J'ai souffert aussi d'une obsession par rapport à mon compagnon et à son passé...Malgré mes nombreuses relations j'étais d'une jalousie sans borne parce que je n'avais jamais aimé et que lui si. Il avait déjà eu une relation sérieuse.

Et ça a duré des semaines, j'ai pisté sa trace (je ne connaissais que son prénom et le fait qu'elle avait été avec lui en école véto) sur le registre des reçus au concours, puis une fois le nom eu sur le net.
J'ai d'ailleurs pu voir qu'elle soutenait sa thèse sous peu :lol:

Et puis c'est passé comme c'est venu. A un moment j'ai intégré qu'il ne se souciait plus franchement d'elle, en tout cas qu'il avait bien tourné la page de ce couple et était complètement disponible pour notre présent.
Du coup ça m'a quittée, car il n'y a aucune raison de jalouser un amour mort.

Et j'ai bien rigolé dernièrement en retrouvant un post-it d'elle avec marqué dedans "mon Doudou" ; c'est pas franchement notre style à nous :lol:

Je crois qu'il faut laisser du temps au temps. Ne pas lutter contre le courant, mais attendre que le raz de marée se soit retiré.
Et dans la mesure du possible essayer peut-être de se retenir d'en parler trop souvent à son compagnon, en attendant que ça passe.

Bon courage ! ;)
58 ans Franche Comté 995
hé bien heureusement que ni mon homme no moi ne sommes jaloux de nos amours passées. :D

L'autre pour moi est toujours un être libre et je ne peux l'aimer que s'il garde cette liberté.

personne n'appartient à personne et c'est l'amour, le lien, la complicité qui fait qu'on reste librement avec celui que l'on aime.

C'est en toute liberté que vous vous êtes choisis. c'est en toute liberté que vous restez l'un avec l'autre, par choix, pas parce que vous êtes obligé. Et ce qui fait qu'il est comme ça aujourd'hui, c'est peut être aussi ses relations passées. Elles lui ont peut être appris ce qu'il voulait et ce qu'il ne voulait pas. Et c'est peut être grâce à ces expériences qu'il est venu vers toi et t'a aimé.

Donc pas de souci avec ses amantes passées, elles sont justement passées. Et ce qui fait votre couple, c'est justement ce me semble ce qu'il n'a pas eu avec les autres.La construction à deux d'un chemin de vie.

Donc tout va bien.

Mais à ta place, j'irais voir quelqu'un pour me désangoisser et profiter. Te sentir plus en sécurité dans ta relation avec lui.
33 ans 625
Juste un tit message de soutien puisque, finalement, tu es assez consciente de ce qu il se passe, tu as un homme en or qui t aime vraiment tres fort et qui fait bien toutes les choses dans les regles de l art et qui fait tout pour te rassurer, toi meme tu en es consciente d ailleurs, mais malheureusement les hormones et la grossesse peuvent nous jouer des tours. De plus tu as deja consulter un medecin et va bientot consulter un psy, je ne vois pas ce que je pourrais faire de mieux si j etais a ta place.

Je te souhaite vraiment de reussir a traverser cette phase, tu le merites, vous le meritez, vous formez vraiment un couple unis et attachants ;)
B I U