MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Une déprime qui s'est installé et ne me quitte plus

27 ans 3
Bonjour à Toutes et tous,

Juste pour dire que je viens de m'inscrire sur le Forum. J'y passais régulierement histoire de me remonter un peu le moral qui se trouve  
dans la couture du talon de mes chaussettes, c'est pour dire. Et là j'ai décidé de me lancer dans le bain.
Je suis étudiant dans l'ouest de la France et j'ai 21 ans. Il y a trois ans sur un coup de tête et après une réfléxion assez déprimante de mon medecin, j'ai décidé que je ne pouvais continuer ma vie dans un pantalon taille 64 (oui oui le 6 est bien là) et j'ai décidé de maigrir. Evidement étant jeune et un désabusé par la série de régime que j'avais entrepris... J'ai fais le c*n. Donc en gros ma principale nourriture fut l'eau et les vitamines type B***occa. Résultat 9/10 mois plus tard à bout de force j'ai réussi à fermer le bouton de mon pantalon taille 38. Après avoir fait pleurer mon père qui croyait je lui avait caché un cancer ou maladie grave pour être rendu dans cet état, je m'étais promis de ne plus prendre un seul kilo. Et je dois dire que pendant quelques semaines je me suis pris à aimer ce nouveau corps.
Il m'est toutefois apparu bien assez vite, trop vite, que perdre autant et dans de tel conditions avait laissé des séquelles monstrueuses sur mon corps. J'étais enfin libre de mes mouvements certe mais enveloppé par un sac de peau me déprimant chaque jour un peu plus. Depuis je suis parti voir un chirurgien mais les délai sont d'au moins 2 ans et les dépassement d'honoraires vraiment au dela de ma petite bourse d'étudiant. J'ai de plus une maladie de crohn qui n'arrange pas les choses.
J'ai donc le moral au plus bas, les gens autour de moi ont de plus des réflexions que je perçois extremment mal. Quand je refuse de manger quelquechose, pas forcément par peur de prendre du poids mais plus car le plat ne me plait, on a tendance à me dire "allez mange, tu continuera ton régime plus tard" ou " t'es sur que tu peux manger ça avec ton régime?". Cela fait plus de 2 ans que mon régime est terminé et j'avais espéré qu'au yeux des gens un poids de 7* kilos pour 1m81 était dans la norme et qu'il était idiot de faire un régime au delà. Mais non, j'ai l'impression d'avoir fait ces effort en vain et que je serais toujours au yeux du monde éternellement gros. Je ne dis pas que cela ne m'a pas soulagé physiquement mais je ne m'accepte pas plus à ce poids là qu'avant. Dès que j'ai le malheur de me regarder dans le mirroir je vois tout les traits disgracieux et le rondeurs du a la peau. Je n'en peux plus et je ne sais plus du tout quoi faire.
Voilà je voulais juste évacuer un peu ma déprime par écrit. C'est peut etre fouilli ou incompréhensible mais merci au moins d'avoir pris le temps de lire. Je souhaite énormément de courage et de patience au gens qui lutte ou non contre le poids. Le monde est cruel mais il faut vivre avec, on essaye on trébuche mais au fond si on arrive à la ligne d'arrivé plus ou moins satisfait des choses que l'on a faite, c'est l'essentiel. J'espere juste pouvoir un jour dépasser cette fixation que je me fait sur mon corps et vivre libéré et heureux. Bonne chance à tous :)
30 ans La Ville Rose 2301
C'est bizarre que ton abdominoplastie ( les bras aussi peut-être ? ) ne soit pas prise en charge. Il me semble que lorsque le tablier couvre le pubis, ça l'est. Enfin je crois, je ne suis pas une pro du sujet.

Tu t'alimentes comment maintenant ? Je veux dire, tu manges quoi, à quelle fréquence ?

Sinon concernant les gens qui te font des réflexions, tu leur expliques calmement que tu n'es plus au régime et qui si tu ne manges pas quelque chose c'est que tu n'en as pas envie, tout simplement. Aucune maladie à l'horizon.

Bon après je ne sais pas trop quoi te dire. Le sujet du " j'ai perdu du poids mais on me voit / je me vois encore comme un(e) gros(se) " est récurrent. C'est pour ça qu'on déconseille les restrictions drastiques, dangereuses pour la santé et le mental. M'enfin ...
47 ans Lorraine 4326
et tu te nourris comment maintenant ?
les remarques que tes amis te font à propos de ce que tu manges ne sont pas méchantes , y'a vraiment pas de quoi en être blessé : objectivement .
Tu dois très peu manger pour qu'ils pensent que tu es continuellement au régime . Leur as-tu déjà dit que tu n'étais plus en restriction ?
peut-être qu'ils s'inquiètent pour toi .

Je pense que la seule personne qui a une mauvaise opinion sur ton corps, c'est toi seul .
tu es tout à fait "normal" .

c'est très classique hélas les personnes mal dans leur peau et qui pensent qu'en perdant du poids, la vie sera belle .
malheureusement ça ne fonctionne pas comme ça .
Y'a meme plein de minces qui sont complexés, qui sont dépressifs etc . Donc le mal-etre n'est pas à chercher dans le poids . le poids est plutôt la conséquence du mal-etre

à toi de chercher d'où te vient cette mauvaise estime que tu as de toi (et que tu avais déjà avant, quand tu étais gros )
depuis quel âge te trimballes-tu ça ?
As-tu été valorisé par tes parents quand tu étais mome ?

Te faire opérer pour enlever ton surplus de poids te soulagera sans doute physiquement , mais l'opération ne te donnera pas une meilleure estime de toi-même .

Faut vraiment que tu travailles sur toi, avec l'aide d'un psy peut-être .....
27 ans 3
Merci pour beaucoup pour vos réponses. Malheureusement je n'ai jamais eu une très bonne image de moi, pour cause depuis l'enfance j'ai toujours été en surpoids et moqué pour cela. Mes parents m'ont constamment entrainé dans la spirale des régimes. Ceux ci n'ont bien sur rien donné sinon un stress constant et permanent et une terreur panique de la pesée hebdomadaire sur la balance. A chaque kilo pris j'avais droit à une véritable dispute et remontrances permanentes.
J'étais de plus la tête de turcs des éléves populaires de mon école/collège entrainant ainsi un stress suplémentaire, qui se reportait sur la nourriture et ainsi de suite.

Mon entourage n'est de plus pas des plus compréhensif et je me vois mal abordé ce sujet de peur d'avoir des retours condescendants et qui me minerons le moral.

Concernant mon alimentation , je dois dire que je réussi à manger de tout mais en faisant attention, j'ai réussi à dépasser la barriere de la boulimie, seule lueur d'espoir dans mon quotidien pas très joyeux :( ...

Je n'ai pas encore consulté de psychologue, c'est toujours encore une barriere pour moi à franchir et je n'ai financièrement pas les moyens de prendre cela en charge.

Concernant l'abdominoplastie, c'est plutot les dépassements d'honoraires de 1400€ qui sont les plus difficiles pour moi et ceux de l'anestésiste de 700€. Je tente d'économiser mais entre ma petite bourse, le permis, les études et le logment + alimentation, j'avance à pas de fourmis..

Et étant de nature assez pessimiste, disons que je ne vois pas vraiment d'issus...
47 ans 35 10308
MisterB a écrit:
Je n'ai pas encore consulté de psychologue, c'est toujours encore une barriere pour moi à franchir et je n'ai financièrement pas les moyens de prendre cela en charge.

Tu peux aller dans un CMP, c'est gratuit.
Bon courage à toi.
30 ans La Ville Rose 2301
Wow je ne savais pas que ça coûtait aussi cher :x ...

C'est dommage que tu aies subit tout ça, particulièrement la pression familiale. Tes parents pourraient-il t'aider pour le financement ?
Tu sembles être sur la bonne voie pour réapprendre à vivre, prends confiance en toi !
43 ans 498
concernant ton mal etre ( ton nouveau corps),j'ai un truc qui m'a servi plein de fois:habite ton corps,ne te regarde pas ds une glace,ressens simplement ton corps ,ses contours sa forme ses muscles...ON N'EST PAS QU'UN REFLET DANS UNE GLACE,MAIS ON VIT ON BOUGE ON HABITE CE CORPS,ON EST EN 3D!en espérant t'avoir aidé,PTITE
61 ans france 455
Ce qui m'interpelle dans ton message est la maladie de crohn.J'imagine que comme moi tu as d^u prendre pas de cortisone (entocort, solupred ou autres?) Ces traitements on le sait font grossir . Ensuite , dirige toi vers un nutritionniste , qui saura adapter ton régime crohn et tes prises de poids . Par contre et au vu de ta maladie tu devrais avoir une prise en charge a 100/100 . Quand aux dépassements d'honoraire change de clinique , on doit pouvoir trouver , un endroit qui t'opèrera plus vite et sans ces dépassements . La perte de poids n'est pas facile , pour ma part suite a un régime et 30kg en moins je ne cessais de dire j'ai l'impression de vivre dans la peau de la voisine rire!!!.

Laisses toi le temps , de t'habituer à ta nvelle ligne , par contre bravo pour ton courage, ne lâche pas ,n'écoute que toi et comment tu désires continuer ta vie . Tu entends bien dans le discours des autres que nul , n'est parfait :lol: L'essentiel s'est toi . Ne cherche même pas a prouver a quiconque , ta volonté . Face au poids on est seul , à comprendre, et à savoir ce qui est bien pour nous.

Attention aux poussées de crohn si tu fais un régime avec trop de fibre . Tu vas reprendre peut être de la cortisone, et la c la croix pour maintenir son poids . Pour ma part , j'ai craqué , j'ai fini par accepter mes 98kg mais g 56 ans .

Dis moi comment tu gères ton crohn et a quel stade est ta maladie

bibi

lou
33 ans 625
Je crois qu on peut laisser tomber le sujet " poids " ... il l a fait comprendre dans son 1 er message, tout le monde n arrete pas de lui parler de ca alors que ca fait plus de deux ans qu il a perdu et qu il s est parfaitement stabilisé tout seul et au jour d aujourd hui, il mange de tout en faisant simplement attention ... j ai presque envie de dire " c est la 1er chose qu un dieteticien vous dira " .

Donc cloturons le sujet et ne nous rajoutons pas a la liste des personnes qui le bassine avec le regime... ce n est pas, enfin ... ce n est " plus " le probleme.

Pour ce qui est de ton entourage ... laisse leur encore le temps, c est presque aussi difficile pour eux de s adapter a la situation que toi, tout a ete si vite, si brutal qu ils s attendent presque a une rechute. Ne leur en veux pas d y penser, c est le role de la famille et des amis de s inquieter pour nous, ca passera avec le temps ;)

Pour l image que tu as de toi, je rejoins PTITE, je pense qu il faut se réapproprié ton corps ( et c est franchement pas une mince affaire ) et là c est surtout ton esprit qu il va falloir accoutumé a tout ca, c est pourquoi je conseillerais aussi une aide psychologique ... pas forcement pendant longtemps, peut etre que seulement 4 ou 6 sceances suffiront, mais juste pour qu il te donne les instruments et les " exercices " pour t aider a te réapproprié ton corps.

Pour l argent,malheureusement, a ton age, je comprends que tu puisses pas l envisager tout seul, serait il possible de demander de l aide de ton entourage ou de voir au niveau de la secu s ils ne peuvent pas la financer ? Je pense que tu as deja songé a ses solutions, du coup il me reste a te souhaiter bon courage pour la suite, tu es vraiment sur la bonne voie ! tu as cette impression de stagner et de n pas avancer, mais sincerement, tu as fais un travail fantastique, il faut que tu apprennes a reconnaitre tes merites !

La facon de maigrir a ete, certes, un peu dangereuse, mais depuis tu te stabilises tout seul, ne reprend pas de poids et determiné a avancer et a travailler pour te sentir mieux dans ta vie et dans ton corps ... *******************************************

Aime toi un peu plus, tu le merites vraiment.
44 ans région parisienne 5831
Perso, je ne pense pas que les gens pensent que tu es au régime parce que tu es "trop gros", mais j'ai plutôt l'impression qu'ils pensent que tu es au régime parce que tu manges peu. Je peux me tromper, bien sûr, le mieux, ce serait encore de le leur demander.

Que penses-tu de l'aidée d'aller consulter un psy? Tu as perdu du poids, tu pensais que ça réglerais ton préoblème d'estime de toi, mais ce n'est pas le cas. De plus, tu dois complétement te ré-approprier ton corps, ce qui n'est pas une mince affaire. Peut-être que tu as besoin de quelqu'un qui te guiderait et qui t'aiderait à faire cela?

J'espère que tu trouveras une solution pour l'opération. Quoi qu'il en soit, ne te laisse pas tenter par des trucs louches qui seraient moins cher, tu risquerais de le regretter: mieux vaut attendre un peu plus longtemps et avoir un bon chirurgien, compétent et professionel. ;)
47 ans Lorraine 4326
MisterB a écrit:


Je n'ai pas encore consulté de psychologue, c'est toujours encore une barriere pour moi à franchir et je n'ai financièrement pas les moyens de prendre cela en charge.

.


CMP comme te l'a dit Angia ou psychaitre (remboursé par la secu car medecin , n'ais pas peur, les psychaitres ne sont pas pour les fous ...)
alors plus de raison financiere pour ne pas consulter ;-)
27 ans 3
sirenza a écrit:
Je crois qu on peut laisser tomber le sujet " poids " ... il l a fait comprendre dans son 1 er message, tout le monde n arrete pas de lui parler de ca alors que ca fait plus de deux ans qu il a perdu et qu il s est parfaitement stabilisé tout seul et au jour d aujourd hui, il mange de tout en faisant simplement attention ... j ai presque envie de dire " c est la 1er chose qu un dieteticien vous dira " .

Donc cloturons le sujet et ne nous rajoutons pas a la liste des personnes qui le bassine avec le regime... ce n est pas, enfin ... ce n est " plus " le probleme.


Merci beaucoup Sirenza, Ce n'est plus vraiment la question du poids qui pose probleme ici et je mange en effet convenablement, je pense que mon entourage l'a remarqué. Après qu'ils soient choqués du fait que la quentité est diminué par rapport à avant mon régime c'est normal mais ce que je toruve agaçant c'est que cela fait presque 3 ans! Je n'ai ni pris ni baissé donc j'ai supposé qu'ils aurait au moins compris que je m'étais rééquilibré. Mais non, il semblerait que je sois toujours un obese qui à une phase de perte de poids à leurs yeux et qu'ils attendent toujours que je redevienne comme avant. Alors que je me suis bien juré, un peu naivement peut etre, que rien au monde ne me ferait revenir à l'état ou j'était avant!

Merci Louane pour ton gentil message. Mais concernant le maladie Cela fait depuis mes 16 que je me trimballe cette maladie de crohn et je suis actuellement en période de calme donc cela peut aller. J'ai toujours su comment adapter mon régime alimentaire en fonction des crises et mon medecin m'as dit que je me débrouillait bien. Je ne suis plus sous cortisone depuis 3 ans mais sous rémicade en injection tout les 2 mois à l'hopital. Je pense vraiment et en tout modestie que depuis 3 ans j'ai su vraiment maitriser et gerer l'alimentation donc cela ne vient vraiment pas de là. Je ne mange ni trop ni pas assez et de manière équilibrée d'où mon poids stable.
Et concernant le psychologue merci pour vos renseignement, je vais tenter de me renseigner pour avoir un rendez vous mais c'est vrai que je pense en avoir besoin meme si j'ai des apriori, idiots durement, qui ralentisse un peu la démarche.

Concernant l'opération, Et bien selon la sécu je suis pris en charge, mais les honoraires sont encore exorbitants pour moi et mon entourage à l'air de gentiement se moquer de moi lorsque j'en parle. Ils ont une très mauvaise vision de la chirurgie qui pour eux se résume à de l'esthetique (donc vulgaire et ridicule pour eux) et n'ont pas l'air de comprendre que dans certains cas la chirurgie "réparatrice" n'est pas du tout là pour embellir mais pour redonner un semblant d'estime de soi et de bien être à certain.
Il n'est pas question pour eux "d'investir" dans une telle opération. Ma tante me disait l'autre jour que si c'est pour recommencer à grossir après cela ne servait à rien. Je n'ai pas su comment réagir. D'une part sa remarque très condenscante m'a donné envie d'hurler et d'autre part la non prise en compte totale de la stabilisation de mon poids depuis 2 ans et demi m'a completement démoralisé pour la journée. On attend mieux de ses proches.
33 ans 625
C est horrible ce que je vais dire mais c est pourtant une realité : beaucoup de personne voit les comportements compulsifs envers la nourriture comme une drogue !

La societe d aujourd hui s attend autant a une rechute de la part d un ex drogué que d un ex " rond ".
Malheureusement, les faits sont avec eux, beaucoup de personne ayant perdu du poids tres vite, rechutent dans les années qui suivent et reprennent la totalité voir plus de poids qu avant.

Ce sont des informations preformater dans l esprit des gens, le pourcentage de rechute des personnes rondes joue clairement en ta defaveur, techniquement tu as plus de chance de replonger que de te stabiliser definitivement.
Je sais que c est vraiment affreux d avoir a subir ce genre de remarque, je n essaye pas du tout de les justifier, mais ils ne peuvent pas non plus s empecher d y penser.
J ai vu le phenomene avec mes parents et mon frere ainé. il a perdu du poids tres vite et a part une variation de 5kg suivant les periodes, il n a jamais repris ( ca s est passé dans la20aine aussi, il a 40 ans maintenant ).

Mais les 7 premieres années, ma mere n arretait pas de lui parler de nourriture, de lui demander s il pouvait manger telle ou telle chose, de faire attention aux matieres grasses ( beurre, creme, huile )quand il venait manger ... mon frere ne venait pas regulierement alors ca ne l a pas trop affecté, mais les rares fois ou il etait là j aurais jurer qu il avait envie de sauté sur la table pour attraper ma mere par les cheveux, la trainer jusque dans la salle de bain, monter sur la balance, lui montrer son poids et lui faire ecrire sur les murs de la salle de bain jusqu a la fin des temps.
Par contre, la difference c est que ma mere etait totalement d accord avec lui lorsqu il a voulu se payer une chirurgie reparatrice et ete prete a tout lui payer.

Y a pas de reelles solutions, tu pourrais crier, pleurer, taper du pied, envoyer un faxe, une lettre recommandé, un message chantant, les trainer en justice, leur faire ecrire dans une langue etrangere, leur rabâcher jour et nuit ... que tu ne reprendras pas de poids, que tu es totalement resolu ! il leur faudra du temps pour finir a y croire vraiment.

Il y a une chose qui a marché entre mon frere et ma mere cela dit. un jour qu ils etaient tous les deux a la maison, il l a faite asseoir et s est mis a lui parler a coeur ouvert, en lui parlant de ses craintes, de ses soucis et surtout du fait qu il se sentait vraiment seul dans tout ca, qu il ne ressentait aucun soutien de la part de mes parents et qu il ne comprenait pas pourquoi parce qu il avait, selon lui, fait ce qu il fallait et ce qu on lui reclamait depuis des années.

Ca a brisé le coeur de ma mere d entendre ca, mais elle en avait besoin pour ouvrir les yeux.
44 ans région parisienne 5831
C'est exactement ce que je voulais écrire: j'entends bien que tu trouves l'attitude de tes proches irritante, mais le leur as-tu dit? Que leur réponds-tu lorsqu'ils te parlent de "ton régime"?

Citation:
Ma tante me disait l'autre jour que si c'est pour recommencer à grossir après cela ne servait à rien.


Je trouve ça super moche, ce que ta tante t'a dit. Je serais toi, j'irais lui en parler, parce que je trouve qu'elle a dépassé les bornes: s'inquiéter pour toi, ne pas comprendre que tu n'es plus au régime, passe encore, mais là, je trouve que sa remarque ressemble à de la malveillance. :?
B I U