MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

prise de poids anneau

G
30 ans en belgique 110
voila j'ai un anneau depuis septembre 2011 j'ai perdu beaucoup de poids , je ne mange que des sucreries et des aliments mou ou liquide pour que ça passe bien
pendant  
un an j'ai maintenu mon poids j'étais ronde mais je précise aussi que a ce moment la j'étais bien dans dans ma peau puis j'ai prit quelques kilos et depuis je me sent moins bien dans ma peau
j'applique la ra (j'aime beaucoup les sucreries)je mange ce que je veux quand j'ai faim, je pense que ma prise de poids est due a un manque d'activités physiques
mais il est hors de question de faire un régime
Avant l'opération j'étais très grosse je mettais une taille 56 maintenant 44 , je me déplace plus facilement et je respire mieux et je n'ais presque plus mal aux dos et les apnées du sommeil ont disparues
cette opération a été très bénéfique pour ma santé aussi bien morale que physique mais j'ai toujours peur de regrossir.
Que me conseillez vous? :)
44 ans Paradise island 524
je te conseille de te faire suivre plus sérieusement sur ton alimentation,tu dis ne manger pas des sucreries,donc il n'y a pas à chercher loin la cause de ta reprise.Je ne sais pas de quelle RA tu parles mais la mienne ne consiste pas à se nourrir de sucre,même s'il n'est évidemment pas interdit.
Consulte le nutri et le psy de ton équipe pour éviter une trop grande reprise de poids.
47 ans à la maison ! 10072
happinesstherapy a écrit:
je te conseille de te faire suivre plus sérieusement sur ton alimentation,tu dis ne manger pas des sucreries,donc il n'y a pas à chercher loin la cause de ta reprise.Je ne sais pas de quelle RA tu parles mais la mienne ne consiste pas à se nourrir de sucre,même s'il n'est évidemment pas interdit.
Consulte le nutri et le psy de ton équipe pour éviter une trop grande reprise de poids.


Celle conseillée sur le forum consiste à manger CE QUE TON CORPS TE DEMANDE que ce soit du sucre ou du jambon.
44 ans Paradise island 524
trashrap a écrit:
happinesstherapy a écrit:
je te conseille de te faire suivre plus sérieusement sur ton alimentation,tu dis ne manger pas des sucreries,donc il n'y a pas à chercher loin la cause de ta reprise.Je ne sais pas de quelle RA tu parles mais la mienne ne consiste pas à se nourrir de sucre,même s'il n'est évidemment pas interdit.
Consulte le nutri et le psy de ton équipe pour éviter une trop grande reprise de poids.


Celle conseillée sur le forum consiste à manger CE QUE TON CORPS TE DEMANDE que ce soit du sucre ou du jambon.


oui oui je connais,justement j'ai du mal à croire qu'avec une RA bien menée ton corps te réclame essentiellement du sucre....le sucre est une addiction,pas un besoin naturel du corps (même s'il n'est pas à bannir).
47 ans à la maison ! 10072
Si elle est vraiment suivie, oui, le corps demandera autre chose que du sucre. Mais il faut du temps pour arriver à comprendre ce dont on a vraiment envie. Et se dire "je ne dois pas manger que du sucre" ne fait pas forcément avancer.
Qui a dit que c'était simple ? :lol:
42 ans 91 1472
je pencherai plutôt pour le manque d'activités physique. en perdant du poids tu n'as pas du perdre que du gras... sans doute as tu eu une fonte musculaire. Or, les muscles, ça permet à ton métabolisme de se maintenir à un niveau où il dépense "bcp" de calories.
avec moins de muscles, le corps a besoin de moins de calories pour fonctionner... donc mm si tu manges moins , ben ça peut être quand mm plus que ce que ton corps réclame. et donc tu grossis.

Toutes les personnes qui perdent du poids, chirurgie ou pas, prennent ce "risque". C'est pour ça qu'on conseille aux gens de pratiquer une activité sportive régulière, pas parce que ça fait maigrir, mais plutôt parce que ça permet de fabriquer du muscle qui, à terme, va aider à la perte de poids.

donc tu sais ce qui te reste à faire. au boulot!
R
37 ans 835
J'ai du mal avec le concept "d'addiction au sucre".. plusieurs "spécialistes" en parle, mais le corps a besoin d'en moyenne 55% de glucides dans l'alimentation, donc oui on fonctionne clairement à l'aide de glucides et donc de sucre...
45 ans région parisienne 5831
Le fait qu'on ait besoin de sucre pour vivre et que le sucre puisse être addictif ne sont pas incompatibles!

Bouger est aussi un besoin de l'organisme, et pourtant, il existe des addictions au sport. La potomanie est une sortie d'addiction à l'eau, et pourtant, il est essentiel de boire de l'eau pour vivre.
44 ans Paradise island 524
Personne ne dit que c'est simple,surtout pas moi :lol:
Je ne partage pas ton sentiment sur le sérieux de son suivi,mais on n'en sait rien.Une chose est sûre le sport fait énormément de bien c'est évident mais niveau poids il sert au mieux à stabiliser,pas à stopper une reprise de poids et arrêter les sucreries.
Le corps a besoin de sucres complexes,pas de sucreries=sucres raffinés "vides".Encore une fois ils ne doivent pas être interdits mais ils ne peuvent pas être la base d'une alimentation de quelqu'un qui s'est fait opérer de surcroit.
Le sucre est une addiction,je l'ai vécu comme ça et ça m'a tué à petit feu,détruit le foie,je ne parle même pas de la prise de poids,alors que j'ai toujours été très active par ailleurs.
Bref,je ne peux que conseiller à Gole de bien se faire suivre dans le cadre de son parcours post-op,de suivre une RA sérieuse car je doute qu'elle puisse continuer à se nourrir de sucreries principalement pendant longtemps sans conséquences sur sa santé,ce qui serait regrettable puisqu'elle a déjà eu à subir une chirurgie de l'obésité.mais bien entendu,ça n'engage que moi comme chacun de mes messages 8)
48 ans 35 10308
risperdalconsta a écrit:
J'ai du mal avec le concept "d'addiction au sucre".. plusieurs "spécialistes" en parle, mais le corps a besoin d'en moyenne 55% de glucides dans l'alimentation, donc oui on fonctionne clairement à l'aide de glucides et donc de sucre...

Le sucre tel qu'on l'entend ici (le saccharose, le goût "sucré", voir très sucré) est loin d'être l'unique source de glucides de l'alimentation. Avoir besoin de glucides ça ne veut pas forcément dire qu'on a besoin de sucre (encore une fois, sucre au sens "le morceau de sucre" ou dérivé). Les glucides tu en as dans les féculents, dans les céréales, dans les fruits & légumes, un besoin de glucides ça ne se traduit pas forcément par une envie de confiserie systématiquement.
Je trouve ça aussi curieux, une envie de sucreries et exclusivement de sucreries depuis plusieurs mois (années?). Moi aussi j'adore les sucreries et justement avec la RA j'en mange beaucoup moins qu'avant (j'aime toujours autant ça, mais en fait j'en ai moins souvent envie). Une envie exclusive d'un seul type d'aliment pendant des mois, ça me pose aussi question par rapport à ce qu'on peut ressentir comme sensation (vrai envie physique, ou autre chose?). J'ai des périodes où je mange plus d'un aliment, mais ça ne dure jamais si longtemps.

J'avoue aussi que je suis un peu dubitative sur "j'ai un anneau mais pas question de faire un régime". Je peux me tromper (Happinesstherapy ou d'autres, je serais intéressée par votre avis sur la question) mais pour moi une opération bariatrique c'est une forme de régime restrictif imposé, c'est de fait une restriction. Et le suivi pré/post op est là pour aider à donner le maximum de garde-fou pour que ça puisse perdurer dans le temps. Et sans parler de régime il y a quand même des contraintes alimentaires à respecter?

Et à quel point ça peut chambouler les sensations alimentaires? J'avais l'impression que le rôle de la RA dans ce parcours c'était surtout pour avoir une certaine paix avec la nourriture et en particulier régler les problèmes de TCA et/ou de recours "émotionnel" à la nourriture. On donne forcément au corps moins que ce dont il a besoin (sinon, on ne maigrirait pas), au moins au début, donc comment le corps réagit-il, en particulier les sensations alimentaires? Est-ce qu'on peut vraiment s'en remettre aux signaux de son corps après une telle opération?
Est-ce que c'est une vision totalement à côté de la plaque?
G
30 ans en belgique 110
pour ce qui est des sensations alimentaires , elles sont bien la :) j'ai tout le temps faim mais ça doit etre du aufaite que je consomme beaucoup de patisserie , j'aime mieux un gateau au chocolat qu'un plat de pates, il y aussi mon frère qui souffre de diabète, je me pose la question esse que je ne ferais pas trop d'insuline d'ou mes sensations de faim permanente.
c'est vrai que j'ecoute mon corps , mes sensations de faim a l'heure ou j'ecris j'ai envie de biscuits au chocolat :oops:
l'idée de revoir une nutrissioniste est intéressante insi qu'un endocrinologue
il arrive aussi que je mange salé je devrais aussi marcher plus ou me remettre a la natation, ça fait du bien :D
47 ans à la maison ! 10072
Il y a deux côtés très psychologiques au sucre : le côté aliment-doudou et le côté aliment interdit. Est-ce que c'est vraiment une envie de sucre, ou envie de ce biscuit au chocolat qui me rappelle ma grand-mère, ou ce biscuit au chocolat qu'on m'interdisait régulièrement (ou même que la société m'interdit) ?
C'est à faire cette différence que sert la RA, non ?
44 ans Paradise island 524
C'est normal d'avoir tout le temps "faim" si tu manges sucré,le sucre se diffuse rapidement et baisse aussitôt ce qui provoque à nouveau une envie de manger...c'est sans fin (faim).
Je pense sincèrement que tu n'es pas vraiment à l'écoute de ton corps car il te réclamerait quelque chose de plus nourrissant et à petites doses oui du sucre.
Tu as envie d'un biscuit au chocolat il n'y a pas de honte à avoir,mais tu pourrais en prendre un bout en fin de repas par ex,tu aurais la satisfaction du sucre en étant nourrie correctement.
Plus qu'une nutri il faudrait voir un psy spécialisé en pb alimentaires (ou un membre du gros.org) pour travailler sur tes compulsions sucrées.Bien sûr que du sport ferait du bien mais tu sais que quand tu te fais opérer d'un anneau tu t'engages à ne pas manger sucré et liquide,tu contournes les raisons pour lesquelles on t'a posé un anneau.
44 ans Paradise island 524
Angia a écrit:
risperdalconsta a écrit:
J'ai du mal avec le concept "d'addiction au sucre".. plusieurs "spécialistes" en parle, mais le corps a besoin d'en moyenne 55% de glucides dans l'alimentation, donc oui on fonctionne clairement à l'aide de glucides et donc de sucre...

Le sucre tel qu'on l'entend ici (le saccharose, le goût "sucré", voir très sucré) est loin d'être l'unique source de glucides de l'alimentation. Avoir besoin de glucides ça ne veut pas forcément dire qu'on a besoin de sucre (encore une fois, sucre au sens "le morceau de sucre" ou dérivé). Les glucides tu en as dans les féculents, dans les céréales, dans les fruits & légumes, un besoin de glucides ça ne se traduit pas forcément par une envie de confiserie systématiquement.
Je trouve ça aussi curieux, une envie de sucreries et exclusivement de sucreries depuis plusieurs mois (années?). Moi aussi j'adore les sucreries et justement avec la RA j'en mange beaucoup moins qu'avant (j'aime toujours autant ça, mais en fait j'en ai moins souvent envie). Une envie exclusive d'un seul type d'aliment pendant des mois, ça me pose aussi question par rapport à ce qu'on peut ressentir comme sensation (vrai envie physique, ou autre chose?). J'ai des périodes où je mange plus d'un aliment, mais ça ne dure jamais si longtemps.

J'avoue aussi que je suis un peu dubitative sur "j'ai un anneau mais pas question de faire un régime". Je peux me tromper (Happinesstherapy ou d'autres, je serais intéressée par votre avis sur la question) mais pour moi une opération bariatrique c'est une forme de régime restrictif imposé, c'est de fait une restriction. Et le suivi pré/post op est là pour aider à donner le maximum de garde-fou pour que ça puisse perdurer dans le temps. Et sans parler de régime il y a quand même des contraintes alimentaires à respecter?

Et à quel point ça peut chambouler les sensations alimentaires? J'avais l'impression que le rôle de la RA dans ce parcours c'était surtout pour avoir une certaine paix avec la nourriture et en particulier régler les problèmes de TCA et/ou de recours "émotionnel" à la nourriture. On donne forcément au corps moins que ce dont il a besoin (sinon, on ne maigrirait pas), au moins au début, donc comment le corps réagit-il, en particulier les sensations alimentaires? Est-ce qu'on peut vraiment s'en remettre aux signaux de son corps après une telle opération?
Est-ce que c'est une vision totalement à côté de la plaque?


oui la chirurgie de l'obésité est une forme de restriction bien entendu.Je ne le vis pas comme ça cependant car je suis restreinte dans mes quantités mais pas dans la variété,je peux manger de tout.Il est tout à fait possible (et il faut le faire) d'écouter les sensations alimentaires,c'est juste que ma satiété arrivera avant celle d'une personne non opérée,logique puisque mon estomac est réduit.Mais je mange à ma faim,contrairement à un régime où tu t'imposes de manger moins que ta faim et ou tu as toute la journée la sensation d'un ventre vide.
On est tous limités par la taille de notre estomac,au final quelle qu'elle soit ;)
R
37 ans 835
J'ai trouvé ça sur l'article wikipédia sur "addiction" :

L'anglicisme addiction est au sens courant souvent synonyme de toxicomanie1 et désigne tout attachement nocif à une substance ou à une activité. Le terme d’assuétude, également noté bien que peu utilisé, a un sens similaire sans toutefois être aussi négatif (assuétude au chocolat mais dépendance à la cocaïne).

+

Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV) présente l'addiction comme un mode d'utilisation inapproprié d'un produit entraînant des signes physiques et psychiques. Elle se manifeste par l'apparition d'au moins trois des signes ci-après sur une période d'un an. Les autres symptômes incluent :

une tolérance (ou accoutumance) qui se traduit soit par une augmentation des doses pour un effet similaire, soit par un effet nettement diminué si les doses sont maintenues à leur état initial.
un syndrome de sevrage en cas d'arrêt ou une prise du produit pour éviter un syndrome de sevrage.
une incapacité à gérer sa propre consommation, l'usager consomme plus longtemps ou plus qu'il ne le voulait.
des efforts infructueux pour contrôler la consommation.
un temps de plus en plus important est consacré à la recherche du produit.
les activités sociales, culturelles ou de loisir sont abandonnées en raison de l'importance que prend le produit dans la vie quotidienne.
une poursuite de la consommation malgré la conscience des problèmes qu'elle engendre.

Tolérance et sevrage constituent la dépendance physique, et ne recouvrent que deux critères sur sept. Il est donc possible d'être dépendant au sens du DSM sans avoir développé de tolérance physique.

La Classification internationale des maladies (CIM-10) présente la toxicomanie comme la manifestation d'au moins trois des signes ci-après sur une période d'un an et ayant persisté au moins un mois ou étant survenus de manière répétée.

un désir compulsif de consommer le produit.
des difficultés à contrôler la consommation.
l'apparition d'un syndrome de sevrage en cas d'arrêt ou de diminution des doses ou une prise du produit pour éviter un syndrome de sevrage.
une tolérance aux effets (augmentation des doses pour obtenir un effet similaire).
un désintérêt global pour tout ce qui ne concerne pas le produit ou sa recherche.
une poursuite de la consommation malgré la conscience des problèmes qu'elle engendre.

En août 2011, l’American Society of Addiction Medicine (ASAM) propose une nouvelle définition de l'addiction. La dépendance est une maladie chronique du cerveau, un syndrome qui va au-delà d'un problème comportemental lié à l'excès de drogues, d'alcool, de jeux, de sexe ou de nourriture, etc.

=> Selon l'American Society of Addiction Medicine la nourriture peut donc être considérée comme une addiction. Personnellement je ne suis pas d'accord parce que contrairement aux drogues, la nourriture est la seule chose dont on ait besoin pour vivre. L'excès est mauvais,certes, mais sans on ne vit pas, le cerveau humain est programmé pour manger et y trouver du plaisir, et on ne peut se sevrer de nourriture sans finir, au bout d'un moment, au cimetière... Ceci dit je ne suis pas une autorité dans la matière et à mon avis le ASAM sait ce qu'il avance...
B I U


Discussions liées