MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Break ou rupture ? je suis perdue.

38 ans Tours 55
Bonjour tout le monde,

Je parle très peu de moi mais je vous lis tous les jours.
Aujourd'hui j'ai besoin de vos avis et conseils avisés.

Je suis avec mon ami depuis 3  
ans et demi, nous vivons ensemble, il a un petit garçon de 7 ans que nous voyons un week end sur deux et la moitié des vacances scolaires.
J'ajoute également que nous avons hébergé son père qui se trouvait dans une situation délicate pendant 3 mois et demi .. dans notre 42 m2. Il est parti la semaine dernière.

Depuis quelques temps, je le sentais distant et plus en recul. J'ai passé une semaine chez mes parents et je l'ai un peu cuisiné...

Il a décidé de faire un break, et je lui ai proposé pour l'aider dans sa réflexion de ne pas avoir de contacts pendant 15 jours afin qu’il fasse le point et qu'il réfléchisse à ce qu'il souhaite vraiment.

Nous avons passé le week end dernier ensemble, plein d'émotions pour chacun d’entre nous. Mais j’ai souhaité qu’on fasse des trucs un peu marrants pour ne pas rester dans le négatif tout le temps, je ne suis pas sûre que si j’étais resté prostrée dans la chambre en pleurant ça m’aurait beaucoup servi.

Il a au départ un peu refusé le dialogue en me disant qu’on ferait le point dans 15 jours, et puis le dimanche il s’est détendu et j’ai pu exprimer ce que je ressentais et lui aussi.

En gros, il m’aime toujours, et a toujours des sentiments pour moi, mais le désir s’est éteint. Il s’est perdu dans notre routine et la vie que l’on mène ne lui convient pas.

Sans me nier ou me rabaisser, il a raison. Ces derniers temps ont été difficiles (son père et nos soucis du quotidien : plus de voiture notamment) et nous nous trouvions souvent des excuses pour nous conforter dans notre cocon et dans ce que nous connaissions déjà.

Je pense donc que ce sera bénéfique dans un sens comme dans un autre car je pense que de toute façon nous allions droit dans le mur.

Après, je ne sais pas ce qu’il en pense vraiment, il m’a dit que sa décision n’était pas prise c’est pour cela qu’il avait besoin de prendre du recul…

Il m’a soufflé un peu le chaud et le froid ce week end, je suis montée sur sa moto… alors que j'en ai une trouille bleue, il était content et du coup m’a dit qu’il rachèterait un casque et me donnerait le sien… mais d’un autre coté il m’a aussi dit que s’il prenait la décision de rompre, il serait toujours là pour moi…

Il y a une dernière chose que j’ai oublié de préciser, il est monté dans le nord il y a deux semaines pour venir déjeuner chez mes parents et aussi pour voir une de ses copines d’enfance avec qui il a repris contact il y a environ trois semaines.
Cette copine a un ami, mais elle s’immisce beaucoup dans notre vie. Par exemple elle passe son temps à lui envoyer des SMS (environ toutes les 5 ou 10 minutes).
Je sais qu’il a besoin de parler et qu’il ne se passe probablement rien entre eux, mais je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’il a des choses à cacher.
Elle a ajouté sa mère dans ses contacts Facebook, et quand elle lui a dit qu’elle était la bienvenue chez elle, cette fameuse copine lui a répondu « un jour peut-être qui sait… ;) ». Je deviens parano…
Je lui ai posé directement la question, mais il se ferme lorsque j’aborde le sujet. J’aurais souhaité la connaître tout ça mais il n’en a clairement pas envie.

Voilà où j’en suis.

Dur dur de ne pas se poser de questions. J’ai envie que notre situation s’arrange et que nous changions notre vie facile en quelque chose de plus palpitant (exemple : organiser le voyage que nous avions toujours évoqué, déménager dans une maison, lui faire confiance pour me lâcher plus sexuellement…) mais seulement si notre couple a encore un avenir. Je préfère souffrir un bon coup plutôt que d’être malheureuse encore quelques mois et ainsi repousser l’échéance.

Aujourd'hui que pensez-vous objectivement de la situation ? Avez des conseils à me donner ?

Merci à tous pour votre écoute et désolée pour le pavé.
S
85 ans 4896
c est pas évident de traverser ses périodes. :cry: .

Par rapport à cette amie, elle ne te connait pas, donc si ton copain lui a parlé de ses doutes, de son non-désir et du fait qu'il pensait faire un break, meme si c'est pas sympa de ne pas se mettre à ta place, si c'est son ami d'enfance, je peux le comprendre qu'elle soit dans l'empathie pour lui plutot que pour toi. Il est aussi possible qu'elle soit intéressée par lui et qu'elle se dise que c'est le moment de se placer.

Mais bon, je pense que cela n'a rien à voir avec toutes les questions qu'il se pose.

J'ai connu des baisses de libido, pour mon mari cela n'était pas évident, il a d'abord cru que je ne l'aimais plus.

Mais cela m'est arrivé apres le deuxième enfantt, quand la fatigue et la dépression m'ont mise à terre.

Est-ce que toi tu le désires autant qu'avant ?

J'ai le sentiment de par mon expérience et pour avoir échangé avec plusieurs amies là-dessus, que malheureusement on ne peut pas se forcer pour ce genre de chose.

On peut améliorer, faire des concessions, mais le non-désir est à travailler par la personne qui le ressent. Quand j'ai eu ce non-désir, des personnes m'ont conseillé de me forcer, pour ne pas le perdre, or, pour moi, si je m'étais forcée j'aurais cessé de l aimer, par rapport à mon vécu c'était inenvisageable.

En parlant beaucoup de cela, en expliquant vraiment que cela n'était pas lié à lui, mais à mon état, cela s'est arrangé et il a pu attendre que cela revienne.

C'est donc de cela que vous devriez parler, parce que si c'est juste la routine, je trouve que c'est pas évident car pour moi, un couple qui veut passer une vie ensemble devra immanquablement connaitre de la routine, des périodes plus creuses (genre si ma mère dort chez moi, c'est pas possible, quand les enfants étaient petits il y avait d'autres contraintes etc...).

Je prends l'exemple d une de mes proches, elle a épousé un homme bien, parfait sur tous les plans, sauf au lit, mais pour elle, car ce n est pas ce qu'on entend par un mauvais amant, du tout. Elle a pensé pouvoir s'en accommoder, or cela n'a pas résisté au quotidien, elle a eu un amant pendant trois ans, avec qui c'est malheureux de le dire,mais elle a découvert le plaisir comme elle l'entendait. Elle sait que c'est dans sa tete, mais elle n'arrive pas à ressentir cela avec son mari.

Je pense que le désir est un ensemble de choses complexes qu'on ne peut pas toujours expliquer, elle n'avait pas d'amour pour son amant, elle aime son mari, mais elle ne le désire pas.

Ils ont choisi de faire fonctionner le couple parental pour finir d 'élever leurs trois enfants, car en dehors de cela, ils fonctionnent très bien, mais elle ne pense pas qu ils passeront le cap des enfants qui sont grands.

Laisse passer ce break de 15 jours, sans nouvelles, sans sms rien, si tu y arrives et ensuite quand vous vous reverrez pour la décision, essayer de parler de ce non-désir, ou ce désir plus faible, à quoi il pense que c'est lié etc.....

Courage en tout cas.
38 ans Tours 55
Merci Saralou :kiss:

Effectivement j'ai du mal à y voir clair :cry:
Heureusement je suis bien entourée par mes amies mais au fond je me sens terriblement seule.

Je ne suis pas Maître de la situation et de mon destin je crois que c'est ça qui me ronge le plus.

J'ai peur d'avoir réagi trop tard... je n'attendais qu'une chose c'est que son père s'en aille pour que nous puissons enfin avoir une vie "normale". Me ballader en nuisette ou en faisant mon numéro alors qu'il était là... honnêtement je ne pouvais pas et mon ami non plus.

Après il me dit que son manque de désir et la routine était déjà bien là avant.
Donc je ne me cherche pas des excuses... mais j'aimerais tellement qu'il me laisse la possibilité de rectifier le tir... chose que je n'ai pas pu faire pendant que son père était là...

C'est horrible de ne pas savoir, je me sens tellement vide :cry:
34 ans 2879
Bonjour,

Je ne te trouve absolument pas parano du tout concernant l'amie d'enfance. S'il y a des contacts intensifs et qu'il se ferme lorsque tu abordes le sujet, c'est que c'est bien au minimum tendancieux entre eux.

Et ça risque d'empêcher ton compagnon de se recentrer vraiment sur votre couple.

Je crois que j'irais franchement en lui disant que je veux une vraie chance ou bien qu'il me dise qu'il ne veut pas me la donner. Mais pas avoir à faire avec le flirt avec la copine.

Une sorte d'ultimatum, car là c'est une fausse chance laissée au couple, selon moi. Le désir qu'il entretient pour son amie empêcherait à mon sens tout renouvellement de son désir pour toi.

Enfin, ça ne reste que mon avis et c'est loin d'être parole d'Evangiles ;)
45 ans région parisienne 5831
Je suis d'accord avec Okapi: si il y a un début de flirt avec son amie d'enfance, c'est elle qui va forcément avoir l'avantage. Quand la relation est nouvelle, tout est beau, tout va bien, alors que dans une raltion plus ancienne, le temps a fait son travail. Donc ce n'est pas juste pour toi qu'il flirte avec elle tout en étant sensé "faire le point" sur votre relation.

Citation:
J'ai peur d'avoir réagi trop tard... je n'attendais qu'une chose c'est que son père s'en aille pour que nous puissons enfin avoir une vie "normale". Me ballader en nuisette ou en faisant mon numéro alors qu'il était là... honnêtement je ne pouvais pas et mon ami non plus.

Après il me dit que son manque de désir et la routine était déjà bien là avant.
Donc je ne me cherche pas des excuses... mais j'aimerais tellement qu'il me laisse la possibilité de rectifier le tir... chose que je n'ai pas pu faire pendant que son père était là...


Je trouve que tu te culpabilises beaucoup. Vous êtes deux dans ce couple, ce n'est pas à toi de porter entièrement le couple! Et lui, il a tenté de vous sortir de la routine? Il t'a fait savoir que la routine lui pesait avant de carrément demander un break?

Si jamais votre couple s'arrête, tu n'aa pas plus que lui de raisons de te sentir coupable. Le couple, il faut être deux pour le créer et deux pour le rompre. ;)
38 ans Tours 55
Merci à toutes :)

C'est effectivement louche, il a repris contact avec elle depuis environ trois semaines et les contacts sont allés crechendo...
Il est quand même allé la voir jusqu'à Abbeville en moto... De Tours ça fait 1000 KM aller/retour en deux jours.
Bon le lendemain il est venu manger chez mes parents mais ... je ne peux pas m'empécher de penser que ça a mis le feu aux poudres.

Que quelque part s'il a demandé un break elle n'est pas étrangère à tout ça.

Pour répondre à Okapi, d'après lui il n'a céssé de me dire que ça lui pesait en me proposant de faire des choses et j'ai toujours refusé.
Sois j'ai été aveugle... soit sourde... mais je ne me reconnais pas là dedans.
De mon point de vue ce n'est pas vrai, nous sommes tous les deux responsables de la situation et il n'a rien fait pour que cela change...
Même sexuellement nos relations étaient très passionnées pendant les deux premières années puis ça s'est éteint progressivement il me disait qu'il travaillait dur et qu'il faisait de la boxe. De mon coté je n'ai rien fait pour que cela change... je suis donc tout autant responsable.

Je culpabilise et surtout je me sens prise au piège.
Entre sa visite chez son amie samedi, le départ de son père mardi dernier et l'annonce du break mercredi... j'étais quand même chez mes parents à 400 km de chez moi... depuis samedi dernier j'ai l'impression que toute ma vie m'échappe... :cry:

Je pense malheureusement que la situation ne m'appartient plus. J'ai envie de demander à sa copine de nous laisser tranquille mais déjà : 1) je ne sais pas si les contacts sont toujours autant intensifs ou pire qu'avant puisque je ne suis pas chez moi, 2) je sais que si je le fais elle va s'empresser de le dire à mon ami qui m'en fera la reproche puisqu'il prend la mouche à chaque fois que j'en parle

Je vais exploser :bad-words:
S
85 ans 4896
je comprends et je compatis à ta situation, le sentiment d etre impuissant est terrible.

Par contre, j'ai un avis différent pour cette amie, dans le sens ou pour moi, tu peux lui dire à elle de le laisser tranquille, à lui de ne pas la voir pendant le break, cela n'aura aucun pouvoir et en tout cas pas le pouvoir de la lui faire oublier s'il la désire.

C'est sur que c'est absolument pas comparable les débuts d'une relation du point de vue du désir qu'après un moment.

Pourtant, ce qui aide à passer ces caps, c'est le rencentrage sur la relation, de penser aux conséquences.

Si la personne n'arrive pas à le faire c'est soit qu'elle a un souci avec la gestion des frustrations par exemple et donc cela risque de se reproduire, soit que la relation n'est plus satisfaisante d une autre manière.

Je rejoins par contre mamykro dans le sens ou s'il avait manifesté du désir vous vous seriez débrouillés malgré la présence de ton pere. Le désir n est pas obligés d'etre entretenu par des nuisettes mais c'est mon avis seulement et n'a pas valeur de paroles d'évangiles non plus comme okapi ;) .

Il y avait eu baisse de désir avant cela déjà de sa part, c est son problème je trouve, en tout cas, c'est comme cela que j'ai analysé ma baisse de libido. On cherche en soi pourquoi. Et mon mari peut me désirer en vieux pyjama moche, le cheveu en bataille et pas apprettée, pour moi c'est pas plus à la femme de devoir faire l'effort d'entretenir le désir de son homme, à moins que ta seconde nature soit de te promener en tenue affriolante par exemple.

Je ne dis pas que cela n'est pas sympa de temps en temps attention, mais je trouve que l on ne peut pas imputer une baisse de désir à cela uniquement, sinon je ne vois pas comment envisager une longue vie à deux, on ne peut pas etre en représentation tout le temps.

Maintenant il est possible qu'il y ait aussi un problème de communication et je rebondirais sur les phrases qu'il t'a dites "je t en déjà parlé de ce problème" en lui disant "ok, je ne l ai pas entendu alors, peux tu me redire comment tu me l'as dit, comment était ce formulé ? "
38 ans Tours 55
Effectivement Saralou tu n'as pas tort.
De toute façon, même si je lui demande de ne plus la voir en lui expliquant que ça me fait de la peine ça ne changera rien... voir plus

Je vais le laisser tranquille comme ce que vous m'avez indiqué, c'est la plus sage des décisions.

S'il nous redonne une chance, au moins ce "break" nous aura fait prendre conscience que rien est acquis et qu'il faut tout entretenir... c'est quelque chose que nous savions déjà... mais force est de constaté que nous nous sommes endormis en route.

J'espère vous donner des nouvelles positives bientôt, merci pour vos conseils :)
S
85 ans 4896
Virginiiie a écrit:
Effectivement Saralou tu n'as pas tort.
De toute façon, même si je lui demande de ne plus la voir en lui expliquant que ça me fait de la peine ça ne changera rien... voir plus

Je vais le laisser tranquille comme ce que vous m'avez indiqué, c'est la plus sage des décisions.

S'il nous redonne une chance, au moins ce "break" nous aura fait prendre conscience que rien est acquis et qu'il faut tout entretenir... c'est quelque chose que nous savions déjà... mais force est de constaté que nous nous sommes endormis en route.

J'espère vous donner des nouvelles positives bientôt, merci pour vos conseils :)


fais surtout comme tu le sens, comme tu as envie, c est toi qui sait ce qui est important pour toi à dire, à faire.

On ne vit pas la situation de l intérieur, donc c'est des projections et des avis.

N'hésites pas à venir déverser ici si tu en as besoin en tout cas.

:kiss:
40 ans Au pays des cigognes ~ 1629
La copine d'enfance arrive à point nommé dis donc ... Désolée de remuer le couteau dans la plaie mais ... tout à coup ton amoureux se rends compte à quel point la routine a flingué votre couple mais ... dans un couple la routine existe et existera toujours. C'est d'ailleurs ce qui fait que les sentiments changent en un amour plus véritable moins passionnée certes mais pas moins passionnant ... à condition de tenir à son couple. Et d'y mettre chacun du sien.

C'est facile de pointer du doigt ton manque de libido, ton laisser aller. Le fait que son père soit venu habitait chez vous, vous en avez discuté ensemble non? Si il y avait souci de petites coucheries pourquoi il ne l'a pas souligné à ce moment là, l'arrivée de beau papa sous le toit ça a de quoi calmer les ardeurs quand même?

Tout à coup vous avez la routine, une libido en berne et comme de par hasard c'est le même timming de la bonne copine d'enfance qui apparait on ne sait d'où pour on ne sait quoi. Moé.

J'ai un peu du mal avec le concept actuel qui veut que tout le monde abandonne le navire quand tout ce n'est pas parfait: il faut travailler, avoir une maison, avoir une vie sexuelle épanouie, rester séduisante sans un poil aux jambes, au risque de voir ton roméo chercher une autre juliette .. sans déc' catwoman elle peut remballer désormais, on lui fait largement concurrence (et je ne parle pas que de la taille des fesses hein!)

Sauf que la vie va fluctuer ... comme nous. La prise, la perte de poids, la libido exacerbée puis pas du tout, la fatigue, le chômage, les deuils, les petits appart puis les grands palaces, les enfants ... bref toute une vie pour se dire que tiens finalement ... ça à du bon la petite routine, pourquoi ça semble péjoratif dans un couple?

Tu t'accables beaucoup, comme si tu avais oublié de l'aimer ... nan tu as juste eus moins de besoin sexuel que lui (tu cherchais peut être autre chose ... plus de profondeur dans les sentiments entre autre?)... et désormais tu seras seule à cause de ça?
S
85 ans 4896
SecretMel a écrit:


Sauf que la vie va fluctuer ... comme nous. La prise, la perte de poids, la libido exacerbée puis pas du tout, la fatigue, le chômage, les deuils, les petits appart puis les grands palaces, les enfants ... bref toute une vie pour se dire que tiens finalement ... ça à du bon la petite routine, pourquoi ça semble péjoratif dans un couple?


+ 100 ( c'est pour le chat ;) )

c'est ce que je voulais dire, mais en mieux :D .
38 ans Tours 55
Vous avez toutes raison... J'espère qu'il s'en rendra commpte pendant les 15 jours où nous ne nous voyons pas...

Je pense que j'ai trouvé les mots pour le toucher le week end dernier, si malheureusement cela ne suffit pas je pense que notre histoire sera terminée...

La copine d'enfance je pense que j'aurais deux mots à lui dire si je l'avais en face de moi. :snipersmile:
Bon...Vous n'avez que ma version et ma vision des faits, je me fais peut être aussi des gros films... ne sachant pas ce qu'ils se racontent c'est facile de faire des raccourcis... surtout quand ça ne va pas !
Après s'ils ont eu un coup de coeur, soit, mais j'espère que dans ce cas il m'aurait dit ou me dira la vérité (je rêve peut être...).

C'est dur de ne pas y penser tout le temps, je ressasse en permanence notre histoire, ce que nous aurions pu changer pour éviter d'en arriver là, ce qu'il peut dire à son flirt... ou ce qu'il ne lui dit pas...
Ce que nous pourrions faire pour améliorer les choses et sans la faire disparaître totalement, essayer de la casser un peu cette foutue routine... Il n'a pas tort sur tout, je dois bien l'avouer.

J'essaie de garder le sourire et me concentrer sur autre chose (moi en l'occurrence), mais encore ce midi j'ai passé ma pause déjeuner à pleurer.

Je sais que j'ai envie d'entendre ce qu'il aura à me dire dans 10 jours mais l'attente est insoutenable.
Encore une fois, j'ai vraiment envie que ça marche, de nous bouger un peu plus, mais pas envie de m'accrocher si c'est pour repoousser l'échéance... :cry:

Merci pour votre écoute et vos conseils
39 ans Angers 1761
J'ai l'impression de me lire moi il y a quelques temps :/

En tout cas, tu as raison, profite en pour te recentrer sur toi.
34 ans 3196
Tu fais preuve d'une maturité extraordinaire. Et d'un respect, d'une estime et d'une empathie pour ton compagnon encore plus remarquables.

Tu as l'air d'être quelqu'un de très bien. Si vous vous séparez, ton compagnon comprendra un jour ce qu'il a perdu, mais pour l'instant, comme tu l'as compris, ce n'est pas ton problème. Si rupture il y a, malheureusement, tu devras penser à toi avant tout.

Je projette un peu mon expérience sur ton histoire : la seule fois que mon homme m'a proposé une "pause", après un an et demie de relation, je lui ai répondu non. C'était tout ou rien. Et bingo, j'ai appris une semaine après la rupture qu'il y avait une autre nana dans les parages... J'étais détruite, mais la colère et l'orgueil (des fois, ça sert) m'ont permis de relever la tête et de tourner la page.

Bon, en fait, six mois plus tard on s'est remis ensemble, après avoir bien évolué chacun de notre côté. Je pense que désormais il y réfléchira à deux fois avant de faire la même erreur ;)
34 ans 2879
_Aphasie_ a écrit:

Tu as l'air d'être quelqu'un de très bien. Si vous vous séparez, ton compagnon comprendra un jour ce qu'il a perdu, mais pour l'instant, comme tu l'as compris, ce n'est pas ton problème. Si rupture il y a, malheureusement, tu devras penser à toi avant tout.

Je suis d'accord : c'est totalement idiot de délaisser une femme bien, présente et disponible pour un lointain flirt qui a déjà un copain.

Mais la nature humaine est ainsi faite qu'on peut lâcher la proie pour l'ombre, parce que le couple -comme tout les couples- n'est pas une lune de miel sans accroc.

J'espère qu'il prendra du recul mais quand on a la tête ailleurs ça me semble compliqué.

Je suis navrée de lire que tu pleures au lieu de prendre du temps avec tes collègues pour justement ne pas être totalement dans l'attente, de te changer les idées.

Le break, je n'ai jamais bien compris ; qu'on exprime des doutes, soit, mais quel besoin de s'éloigner de l'autre si jamais on a envie que ça fonctionne et donc de s'en rapprocher ?!
Ca demeure à mes yeux un grand mystère...
B I U