MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

J'ai été dans le déni jusqu'à aujourd'hui

31 ans 7
Bonjour à tous,

Je mesure 1m56 pour 98Kg, j'ai pris énormément de poids, je mange tout le temps, même quand je n'ai pas faim.
J'ai prit 35 Kg en trois ans.  
J'ai eu de gros soucis dans ma vie qui ont fait que je me suis réfugiée dans la nourriture. J'ai essayée des régimes, suivis des diététiciens, endocrinologue... Rien n'y fait.
J'ai continué à manger, mais je refusé de voir ma prise de poids, le 50/52 me va tout juste, c'est à ce moment là que le déclic est venu. JE ne peux plus m'habiller comme avant, du coup, je ne prend plus soin de moi.
J'ai un double menton, j'ai des fesses énormes. ça fait un moment que je n'ai plus mit de jean j'ai trop honte.
J'ai 25 ans, mais je m'habille comme une vieille, il y a un an, j'ai fait une tentative de suicide car trop déprimé.
JE ne me supporte plus, et actuellement j'ai atteint ma limite, il y a deux ans je voulais faire le bypass, mais l’endocrinologue me l'a refusé.
J'aimerai me prendre en main, changer avoir une chance de perdre du poids pour ne serait-ce que faire du sport, car j'en faisait cet été mais pas plus de 40 minutes, avec mon poids je n'y arrivait pas.

Je souhaiterais avoir recours à une chirurgie de l'obésite, car non seulement je ne me supporte plus mais maintenant, j'ai mal au dos, et j'ai un souffle au coeur qui me suivent au quotidien. J'ai peur d'avoir une maladie à cause de mon poids.

Je n'ai jamais pu dire tout ça à un proche car j'ai trop honte, j'espère qu'ici on pourra m'aider et m'écouter enfin me lire.

J'ai entendu dire qu'il y avait un bon service à l'hopital civil de Strasbourg, si quelqu'un a été suivi puis opérer là-bas, j'aimerais bien, qu'il me donne son témoignage et éventuellement les coordonnées du médecin en privée.

Je sais que c'est long mais il fallait que ça sorte.
45 ans Paris 9866
Bonjour!

Juste quelques remarques:
- visite des sites de femmes qui s'habillent en 50 et plus... tu verras qu'on peut très bien ne pas s'habiller en mémère! et que les jeans sont tout à fait permis (à mon sens même très valorisants);
- 40 min de sport par jour, c'est déjà énorme!

Pourquoi ton bypass a-t-il été "refusé"?

Tu as traversé une période difficile... avant de te fixer des objectifs d'amaigrissement, ne devrais-tu pas t'occuper de ton psychisme et être sûre que tu vas bien de ce point de vue?
31 ans 7
Poupoule merci pour ta réponse, côté psychique, j'ai bien été suivi, et pris en charge, et aujourd'hui je me sens prête à changer.

A l'époque je pesais 82 kg et le médecin m'a dit que n'était pas assez grosse pour le bypass.
45 ans Paris 9866
lyly67 a écrit:
Poupoule merci pour ta réponse, côté psychique, j'ai bien été suivi, et pris en charge, et aujourd'hui je me sens prête à changer.

A l'époque je pesais 82 kg et le médecin m'a dit que n'était pas assez grosse pour le bypass.


Aujourd'hui tu as un IMC de 40 donc tu rentres dans les critères de la sécu.
Cependant, fouille peut-être d'autres voies aussi.
Je me permets de te conseiller deux lectures: la section "RA" de ce forum et aussi le site www.gros.org

Bon courage ;)
34 ans 2879
lyly67 a écrit:

J'aimerai me prendre en main, changer avoir une chance de perdre du poids pour ne serait-ce que faire du sport, car j'en faisait cet été mais pas plus de 40 minutes, avec mon poids je n'y arrivait pas.

Je réagis là-dessus car j'ai entendu à la radio que les bons sports, qui ne brusquaient pas les articulations, étaient plus de l'ordre de l'effort physique plutôt doux.
Du vélo sans côte de la mort, la marche, la nage, ce genre là.

Il y a des sports intenses qui au final ne semblent pas si bons à pratiquer, du moins quotidiennement.
33 ans 4879
lyly67 a écrit:
J'ai eu de gros soucis dans ma vie qui ont fait que je me suis réfugiée dans la nourriture.


Ce passage me fait un peu tilter...tu entends quoi exactement par "te réfugier dans la nourriture"?
En fait pour ce type de chirurgie il ne fait avoir aucun TCA, en gros contrôler son apport alimentaire. Savoir s'arrêter de manger quand tu n'as plus faim etc... Or en général quand on parle de se réfugier dans la nourriture, ce n'est pas du simple grignotage mais de la compulsion...et ça c'est juste incompatible avec de la chirurgie.

Une chirurgie réduira ta sensation de faim et accélèrera l'arrivée de la satiété...mais pour ça il faut arriver à dire stop quand on a plus faim, en toutes circonstances...est ce ton cas?
31 ans 7
Okapi j'allé à la piscine mais je n'ose plus car le regard des gens me faisait perdre encore plus confiance en moi, le vélo j'en ai fait cet été et j'essaie de faire de la marche tous les jours
34 ans 2879
lyly67 a écrit:
Okapi j'allé à la piscine mais je n'ose plus car le regard des gens me faisait perdre encore plus confiance en moi, le vélo j'en ai fait cet été et j'essaie de faire de la marche tous les jours

Oui, je comprends pour le regard malheureusement. Si on est toute seule on se sent tellement vulnérable :?

C'est vrai que le vélo par 0 degré, il faut en vouloir, et même les balades j'avoue que lorsque je n'y prends pas de plaisir eh bien je laisse tomber. Je me limite à ne pas prendre la voiture pour des petits trajets, parce que je trouve ça anti-écologique et que se mouvoir en marchant est quand même la base ;)

Juste une chose que je voulais ajouter : je pense qu'il est dommage et dommageable de se forcer à l'activité physique ou de se minuter, d'avoir des objectifs...C'est comme un régime mais avec l'activité comme préoccupation et non les aliments.

Ce qui se vaut à mon sens...et comme beaucoup ici je trouve que ça ne vaut rien de bon pour l'équilibre psychologique, et l'équilibre tout court ^^
45 ans gagny 3067
Okapi a écrit:
lyly67 a écrit:
Okapi j'allé à la piscine mais je n'ose plus car le regard des gens me faisait perdre encore plus confiance en moi, le vélo j'en ai fait cet été et j'essaie de faire de la marche tous les jours

Oui, je comprends pour le regard malheureusement. Si on est toute seule on se sent tellement vulnérable :?

C'est vrai que le vélo par 0 degré, il faut en vouloir, et même les balades j'avoue que lorsque je n'y prends pas de plaisir eh bien je laisse tomber. Je me limite à ne pas prendre la voiture pour des petits trajets, parce que je trouve ça anti-écologique et que se mouvoir en marchant est quand même la base ;)

Juste une chose que je voulais ajouter : je pense qu'il est dommage et dommageable de se forcer à l'activité physique ou de se minuter, d'avoir des objectifs...C'est comme un régime mais avec l'activité comme préoccupation et non les aliments.

Ce qui se vaut à mon sens...et comme beaucoup ici je trouve que ça ne vaut rien de bon pour l'équilibre psychologique, et l'équilibre tout court ^^



pas le courrage non plus de faire du sport dehors ou d'aller en salle

je me suis mise au vélo elliptique ds mon salon tous les matins.j'ai commencé pr 5/10min et là j'en suis à 30min pr jours

je n'avais pas de souffle et là oui j'en ai enfin et je ne suis plus essoufflée qd je monte 2 escalators en panne ds le rer

le vélo d'appart aussi c'est pas mal, tu peux en trouver d'occas sur le bon coin c'est ce que j'ai fait

pr avoir faire de la chir, rien n'est miraculeux crois moi et les opér qui sont pratiquées en ce moment sont définitives avec des csquences sur la santé elles aussi définitives

je précise avoir portée un anneau pdt 7 ans

la souffrance que tu décris ne se régle pas par ce biais en tt cas je te l'assure

pr ma part une grosse partie du pblm est psy alors après oui il faut trouver comment régler ses pblms je te l'accorde.moi qui ai perdu du poids et me suis mise au sport (pr raison de santé) je n'ai pourtt pas régler définitivement mon addiction au choco pr ex et pas sure d'y arriver un jour
J
48 ans 575
Je suis d'accord avec okapi et pas 8) je suis normande. Je parle des activités physiques.
Il ne faut pas se donner trop d'objectifs, c'est vrai mais..
Le défaut, au début d'une activité c'est que l'on a tendance à vouloir à en faire trop tout de suite. Et après retour de bâton, ça dégoûte et très vite on stop tout. 40 minutes c'est énorme :shock:
Mais des activitês douces, comme la marche, le t'ai chi, le vélo chez moi en moyenne montagne bof, voir le roller , piscine, ça fait travailler le souffle et améliore le cardio mais pas que.
Ça joue beaucoup sur le moral, ça crée l'hormone du bonheur, on se sent bien et détendue. Je marche , je profite du soleil, je croise des gens, je papote, que du bonheur. Je trouve que la marche, ça ventile les neurones, surtout en ce moment.
En plus c'est gratuit et ne nécessite aucun investissement.
Un podomètre au début, c'est pas mal, c'est motivant. J'en avais offert un à ma maman, elle s'est mise à marcher, et maintenant ça doit faire 3 ans, elle adore.
J'ai aussi un elliptique mais je préféré être dehors, mais si la météo n'est pas clémente, j'ai vraiment besoin de me défouler donc avec un mp3 sur les oreilles, ça fait un bien fou.
B I U