MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Est-ce vraiment possible d'en sortir?

1
26 ans 1
Voilà, cela fait un moment que je lis et relis ce forum (surtout la partie TCA...), et aujourd'hui, je crois que j'ai vraiment besoin de parler, mais à des gens  
qui comprennent et vivent ce que je ressens, et pourquoi pas, qui s'en sont sortis...? Dans mon entourage très proche, les gens savent que j'ai ce problème, mais personne ne me comprend vraiment je crois...
J'ai toujours eu un problème avec la nourriture mais mes TCAs se sont vraiment déclarés il y 3 ou 4 ans je crois. Et j'ai tout essayé, vraiment tout (y compris une sorte de RA), pour tenter de m'en sortir seule, et rien n'a marché, et j'ai peur. De voir ce chiffre monter encore plus, et de ne plus rien contrôler... Désesperée, j'ai récemment commencé la sophrologie. J'en suis à trois séances mais malgré un entraînement relativement régulier, je ne vois pas vraiment d'amélioration significative...

Je fais une sorte d'hyperphagie-boulimie non vomitive (pourtant je ne compte pas le nombre de fois où j'ai été tentée de le faire, où j'ai même essayé, sans succès, peut-être heureusement, parce que oui, je sais toutes les conséquences que cela fait, mais quand on n'en peut plus et qu'on est désespérée...) teintée d'anorexie par courtes périodes. A part la nourriture, ma vie est plutôt chouette, alors je ne comprends vraiment pas pourquoi je la gâche comme ça, parce que oui, ces TCAs me pourrissent vraiment la vie... Je pense savoir qu'ils sont liés à mon anxiété, mon sentiment d'insécurité permanent, et au fait que je réfléchisse vraiment trop, mais savoir tout ça ne m'aide vraiment pas à m'en sortir...
Cette année, j'ai perdu et repris les kilos d'une manière que je trouve alarmante. Pendant 6 mois, je me suis trouvée dans une situation "favorable" sans trop de stress, ce qui m'a permis de perdre sainement (vraiment sainement) beaucoup de poids. J'étais heureuse et optimiste, mais à la rentrée, j'ai de nouveau été confrontée à un stress et un jugement permanent, que je ne sais pas gérer, et rien ne va plus... Je fais actuellement un 42 pour 1m68, je sais que je suis juste un peu ronde, mais je prends du poids à une vitesse horrible, absolument pas saine, je n'arrive pas à contrôler cette prise de poids et je sens que mon corps en souffre (que ce soit au niveau de la peau, ou mon organisme en général...). Je n'ai pas envie de m'infliger et de revivre ce que j'ai déjà vécu il y a 3 ans, même si je ne m'aime pas vraiment... Mais je ne sais pas comment faire...
J'ai pensé à aller voir un psy, mais... je n'ose pas trop, j'ai peur de me retrouver face à quelqu'un qui ne me comprendra pas (les TCAs sont un problème difficile je pense... peu de psys peuvent vraiment gérer ça, non?), et pour mes études je suis en ce moment dans une ville minuscule et où on ne peut rien faire sans permis, et je n'en n'ai pas. Mais surtout, c'est un peu mon dernier espoir, quand vraiment ça ne va pas, je me dis que je devrais essayer, alors si ça ratait... Il ne me resterait plus rien à quoi m'accrocher. Et j'ai vraiment peur que ça ne marche pas...
Concrètement, je cherche des personnes qui se retrouveront un peu dans mes mots, pour sortir de cet "isolement"... Je ne manque pas d'amis, mais comme je l'ai expliqué, personne ne semble me comprendre ou pouvoir m'aider. Et j'ai honte de mon problème, je n'ose pas m'étendre sur ce sujet avec eux... Et je cherche des solutions... Des gens qui s'en sont sorti... Pour me donner de l'espoir... J'en manque cruellement en ce moment... Voilà, merci d'avoir lu ce pavé, l'avoir écrit m'aide déjà un peu à relativiser je crois...
41 ans 91 1472
Bienvenue

Tu parle de penser à aller voir un psy. effectivement tous ne sont pas spécialisés dans les TCA. Vu que tu connais la RA, je pense que tu as eu l'occasion d'aller voir sur le site du GROS. org. Il y a aussi un annuaire de praticiens. peut être qu'il y en a un près de chez toi. sinon sur le site de l'AFTCC( association française de thérapie cognitive et comportementale), il y a un annuaire de praticien non spécialisés en TCA mais en thérapie comportementale, ça peut t'aider aussi.
Je pense qu'il ne faut pas avoir peur de sauter le pas car l'essentiel c'est d'aller mieux. faut faire ce qui est bon pour soi. si seule tu ne t'en sors pas, une aide extérieure est nécessaire et ce n'est pas un signe de faiblesse que de l'accepter.

Tu parles d'avoir fait une sorte de RA, et de manger sainement? peux tu nous en dire plus?


Sur le site il y a pleins d'articles et de discussions liées aux TCA (hyperphagie ou boulimie), peut etre qu'en les lisant, ça t'éclairera un peu.

Courage
41 ans 1114
Bonjour, le fait d'avoir conscience de ce problème à ton âge est déjà encourageant, je trouve.

Je rejoins fila: qu'est ce que manger sainement selon toi?
45 ans région parisienne 5831
1mm a écrit:
De voir ce chiffre monter encore plus, et de ne plus rien contrôler...


Peut-être qu'il te faudrait travailler le "lacher-prise"? Je pense que de tenter à tous prix de garder le contrôle est finalement contre-productif, et fais perdre le contrôle encore plus. Après à "lacher-prise" et à accepter peut parfois justement aider à stopper la prise de poids.

1mm a écrit:
J'ai pensé à aller voir un psy, mais... je n'ose pas trop, j'ai peur de me retrouver face à quelqu'un qui ne me comprendra pas (les TCAs sont un problème difficile je pense... peu de psys peuvent vraiment gérer ça, non?)


Moi, j'aurais tendance à dire que c'est leur boulot, non? ;)

1mm a écrit:
Mais surtout, c'est un peu mon dernier espoir, quand vraiment ça ne va pas, je me dis que je devrais essayer, alors si ça ratait... Il ne me resterait plus rien à quoi m'accrocher. Et j'ai vraiment peur que ça ne marche pas...


En même temps, il y a des tas de psychothérapies différentes. Tu peux essayer une certaine psychothérapie, puis si tu vois que celle-ci ne fonctionne pas, te tourner vers une autre psychothérapie.

Même si ta première psychothérapie ne fonctionne aps du tout, il reste de l'espoir: ça veut peut-être dire que le psy que tu as vu était mauvais, ou que la symbiose avec toi n'a pas marché, ou encore que le type de psychothérapie qu'il propose ne convient pas à ton problème...

Moi, j'aurais plutôt tendance à penser qu'il faut essayer le plus vite possible, car il est courant que ça ne marche pas bien avec le premier psy qu'on va voir. Du coup, il te faudra peut-être plusieurs essais avant de trouver "le bon".

Bon courage à toi! ;)
B I U


Discussions liées