MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

prêter ou pas?? devoir moral contre réalité professionnelle

M
50 ans 35
Bonjour,

J'ai besoin de vos lumières :idea: !!

Mon employeur me prête une voiture (de type monospace, donc grande) pour mes trajets boulot-maison et pour mon usage personnel (contre paiement du  
carburant pour ce dernier point).

Je possède une autre voiture (petite) que mon fils utilise pour ses loisirs, sorties le soir, ramener les copains (il est un des seuls à avoir le permis dans sa bande de potes), etc.

Il m'a demandé de pouvoir utiliser ma voiture de boulot pour aller skier avec ses amis et je ne sais pas quoi répondre !!??!!

Pour des raisons un peu longues à expliquer ici, j'ai des relations un peu distantes avec mon patron et je ne tiens pas à lui demander si je peux prêter la voiture à mon fils ou pas... La réponse pourrait être positive, mais pas sur. Et surtout elle pourrait amener d'autres questions, remarques, dont je me passe tout à fait. (En fait, il n'y a pas de règlement clair au boulot qui stipule ce qu'on peut faire ou pas avec les voitures et aucun de mes collègues n'est dans mon cas)

Je pourrais donc prêter le véhicule à mon fils "ni vu ni connu": oui, sauf que si il y a un accident (ce que je ne souhaite évidemment pas!!!!), cela va se savoir et je vais devoir justifier tout cela au boss... Avec le risque qu'il me retire le véhicule ou en tout cas que cela crée des problèmes...

Mais la probabilité que qqch se passe est faible... donc je pourrais prêter cette voiture et point barre!! Mais je me sens coincée entre un devoir de loyauté envers mon patron (qui a tout de même la gentillesse de me mettre un véhicule à disposition!!) et un devoir maternel envers mon fils (il est normal que je l'aide si je peux...)

Vous feriez quoi à ma place??

Merci d'avance pour vos réponses :D
1870
Pour ma part je dirais non car si il arrive une casse ou autre ton patron le prendra très mal je pense.
AS tu téléphoné à ton assurance pour savoir ce que la loi stipulait?
M
50 ans 35
Merci pour ta réponse, Tim!

J'ai regardé avec l'assurance, la voiture est assurée en multi-conducteur, donc pas de soucis de côté-là.
45 ans région parisienne 5831
Euh, un jeune qui part au ski avec des copains, honnétement, je ne dirais pas que le risque d'accident est nul! Déjà, il y a le fait que ce sont des jeunes, qu'ils seront en bande, qu'ils feront des fêtes, que la route sera enneigée, qu'il y aura du monde sur la route... Honnétement, le risque que la voiture rentre avec une ou deux bosses n'est pas nul. :?

Perso, je dirais non. Ou alors, j'en parlerais à mon patron.
45 ans région parisienne 5831
Tiens, ça me fait penser à un truc: mon tout premier accident de voiture, c'est une autre voiture qui m'a foncé dedans par l'arrière parce que j'avais freiné dans les embouteillages. Il n'y a eu que des dégats matériels (même si les deux voitures pouvaient rouler ensuite, il a fallu faire des réparations, appeler les assurances...Etc...)

Et c'était justement un groupe de jeunes hommes qui partaient au ski... :roll:
34 ans Orgrimmar 6511
Je dirais non à mon fils. Pour les raisons citées ci dessus, et aussi parce que je me sentirais vraiment mal par rapport à mon patron.
Soit tu lui en parles, il te dit oui, et ok, soit non.
P
52 ans 3714
Si j'étais ton patron et que j'apprenais que la voiture de fonction (ou de service) que j'ai mise à ta disposition servait pour les loisirs de ton fils, tu deviendrais une piétonne. Il n'est pas question d'assurance ou d'accident mais tu n'as pas à être loyale avec ton fils avec le bien d'autrui.
Maintenant tu fais comme tu veux.
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
Ce qui est intéressant dans ce sujet, c'est de voir que l'idée a pu t'effleurer l'esprit, et je m'interroge sur la réaction que pourrait avoir ton patron si tu lui demandais une chose pareille, surtout si vos rapports ne sont pas au beau fixe.

Ils sont jeunes, ils sont en bonne santé, les transports en commun existent, et il a besoin que maman conserve son travail quelques années encore.
45 ans région parisienne 5831
Je voulais rajouter que tu parles de "devoir moral" et de "devoir maternel" envers ton fils. Je suis tout à fait d'accord, mais je ne le vois pas de la même façon que toi: je pense que ton premier devoir envers ton fils, c'est d'assurer son éducation et lui prêter une voiture sans l'aval de son propriétaire et au risque qu'il se passe un accident, je ne pense pas que ce soit un bon exemple éducatif/moral à lui donner. ;)
47 ans à la maison ! 10072
marinette14 a écrit:
Merci pour ta réponse, Tim!

J'ai regardé avec l'assurance, la voiture est assurée en multi-conducteur, donc pas de soucis de côté-là.


a condition que tu=on fils ait plus de deux ans de permis. Et la franchise est nettement plus importante en cas d'accident.
Enfin, par principe, pour moi ça serait non.
1870
Et puis franchement je dirais non à mon fils car c'est une voiture boulot>> maison et pas une voiture pour partir en vacances.
P
32 ans 120
Salut, je dirai non.
C'est ton véhicule professionnel et même si l'assurance couvre les possibles dégâts en cas d'accident, c'est quand même délicat d'aller expliquer à son patron qu'on a prêté la voiture à son fils surtout juste pour qu'il aille s'amuser.

Si ton fils a le permis, il doit être suffisamment âgé pour comprendre que tu ne peux pas te permettre d'être en mauvais terme avec ton patron dons un contexte où avoir un emploi est déjà une chance.

Ne te culpabilise pas, s'il fait la tête, c'est que c'est un irresponsable, égoïste et enfant pourri gâté. Désolée mais c'est ce que je pense.
M
50 ans 35
Merci pour vos réponses!

Vous m'avez bien éclairée...

... pfff, pas évident de vivre avec des ados!!
56 ans 91 25732
C'est la vilaine gestionnaire d'un pool de véhicules chargée du calcul des avantages en nature qui va te répondre :

Les véhicules dits "de fonction", ou mis à la disposition d'employés d'entreprises, peuvent effectivement être utilisés à titre personnel sous deux conditions :
- que l'employeur ait accordé ce droit et il vaut mieux que ce soit par écrit, histoire d'avoir une preuve en cas de litige,
- que l'employeur fasse figurer le montant de cet avantage en nature sur le bulletin de paye de ses salariés (si ce n'est pas fait, préparez vous à un beau redressement en cas de contrôle URSSAF).

Ensuite pour ce qui est de l'utilisation du véhicule, c'est l'employeur qui décide qui est habilité à conduire, sachant qu'il est très difficile d'expliquer à un assureur ou à la sécu ce que faisait une personne étrangère à l'entreprise au volant d'un véhicule de société en cas d'accident.

Chez nous c'est clair, seuls les employés ont le droit de conduire le véhicule, pas le conjoint, pas les enfants, pas quelqu'un d'autre. En cas de dérogation à cette règle, l'employé est pleinement responsable en cas de sinistre et le contrat d'assurance ne couvre rien du tout (ni les dommages matériels, ni les dommages corporels). En revanche, le transport de membres de la famille de l'employé est autorisé et les risques éventuels sont couverts par notre contrat d'assurance flotte auto qui est également un contrat multiconducteur.

Si tu n'as aucun document précisant qui est habilité à conduire le véhicule, c'est très risqué de le confier à une tierce personne. Donc soit tu demandes l'autorisation à ton employeur (si tu as envie de faire plaisir à ton fils) soit c'est non, point barre.

Pour ma part je ne m'y risquerais certainement pas, à te lire j'ai le sentiment que ton entreprise n'applique même pas la réglementation, certes l'assurance est multi conducteurs, mais n'importe quel conducteur ou multi conducteur interne à l'entreprise ?

Imagine que le véhicule soit détruit et que ton employeur se retourne contre toi (il en aurait parfaitement le droit s'il n'a jamais clairement autorisé l'utilisation de ses véhicules par des personnes étrangères à l'entreprise et même si ça a été dit "verbalement", les paroles s'envolent, surtout en cas de pépin...), tu te vois rembourser la voiture ? Ou pire, rembourser la famille d'une personne décédée lors d'un accident avec le véhicule alors que ton fils conduisait ?
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
Là, on retourne voir Mme Patty, et on lui demande la liste des pays n'ayant pas signé de convention d'extradition avec la France.
B I U