MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

quel est votre point de vue sur le salaire ?

34 ans 3170
Bonjour à tous,

je profite de mon congé pour postuler ailleurs. Je suis en attente d'un poste mais en attendant, et surtout pour assurer mes arrières, je regarde d'autres propositions  
car je ne veux pas revenir à mon poste actuel.

Je vois une offre qui me plaît vraiment, on est du côté administratif, polyvalent, maîtrise des logiciels etc mais :

11 dollars en taux horaire ! :?

Les femmes de ménages ont des offres à 14-16 dollars (sans aucun dénigrement) et parfois 11 mais c'est rare...

Le poste est sympa cdi mais la paie est vraiment naze et même à mon arrivé il y'a 4 ans, j'ai commencé à 12.5... :(

Votre avis, vous postulez en sachant que vous méritez bien plus, enfin ce poste :lol: ou bien vous passez ?
34 ans 3170
arrivée
C
45 ans là 2187
Si tu te sens capable de négocier ton salaire à la hausse lors de l'entretien, tu peux tenter le coup, tu n'as rien à perdre.
G
50 ans 1626
tu peux toujours essàyer de négocier

màis

de nos jours trouver un emploi est très ràre donc perso j àttendràis d etre très bien intégré dàns là boite àvànt de demànder une petite hàusse

bises
G
50 ans 1626
tu peux toujours essàyer de négocier

màis

de nos jours trouver un emploi est très ràre donc perso j àttendràis d etre très bien intégré dàns là boite àvànt de demànder une petite hàusse

bises
35 ans 886
coucou,

vu que c'est un entretien que tu vas passer "au cas ou", je pense que tu peux être franche et leur parler du salaire, en leur disant que le poste t'intéresse beaucoup et que c'est le seul point bloquant. Au fond tu n'as rien à perdre, et (en France en tout cas) ce n'est pas mal vu de parler du salaire en entretien.
Par contre comment penses-tu faire s'ils acceptent de faire un effort sur le salaire car tu les intéresse beaucoup, mais que tu n'as pas eu la réponse de l'autre poste que tu attends? Car si tu leur dis oui puis finalement non peu avant de commencer car tu as eu l'autre poste, pour le coup ça le fait moyen je trouve.

(ps hs: pourquoi n'utilises-tu pas la fonction prévisualisation pour te corriger? Ou sinon tant pis tu laisses comme ça? Parce que je t'avoue que c'est assez agacant les doubles posts, et je pense que personne ne lit les corrections)
34 ans 3170
Ali-a a écrit:
coucou,

vu que c'est un entretien que tu vas passer "au cas ou", je pense que tu peux être franche et leur parler du salaire, en leur disant que le poste t'intéresse beaucoup et que c'est le seul point bloquant. Au fond tu n'as rien à perdre, et (en France en tout cas) ce n'est pas mal vu de parler du salaire en entretien.
Par contre comment penses-tu faire s'ils acceptent de faire un effort sur le salaire car tu les intéresse beaucoup, mais que tu n'as pas eu la réponse de l'autre poste que tu attends? Car si tu leur dis oui puis finalement non peu avant de commencer car tu as eu l'autre poste, pour le coup ça le fait moyen je trouve.

(ps hs: pourquoi n'utilises-tu pas la fonction prévisualisation pour te corriger? Ou sinon tant pis tu laisses comme ça? Parce que je t'avoue que c'est assez agacant les doubles posts, et je pense que personne ne lit les corrections)


Merci pour vos réponses ;)

Effectivement, c'est un risque à prendre mais ne vaut-il mieux pas avoir plusieurs propositions quitte à partir si nécessaire (je veux dire quand on est dans un emploi, et qu'on veut changer, on est pas figé, il suffit de faire une lettre de démission avec les préavis légaux) que de s’interdire un poste parce que moralement cela ne se fait pas trop...
Je sais qu'en général, les entreprises n'ont aucune considération à l'inverse, si elles ont besoin elle garde sinon hop, nous ne sommes que des numéros tant qu'on reste compétant..
Avec les syndicats, c'est différent.

Pour le hs : tu as entièrement raison, je vais faire des efforts pour me relire avant de corriger avant ;) ce n'est pas la première fois mais souvent j'oublie de me relire et puis je vois cette faute et zut :roll: :lol:
34 ans 3170
compétent :oops:

Promis, c'est la dernière fois :D :oops: :oops:
35 ans 886
Chantillyfraise a écrit:

Effectivement, c'est un risque à prendre mais ne vaut-il mieux pas avoir plusieurs propositions quitte à partir si nécessaire (je veux dire quand on est dans un emploi, et qu'on veut changer, on est pas figé, il suffit de faire une lettre de démission avec les préavis légaux) que de s’interdire un poste parce que moralement cela ne se fait pas trop...
Je sais qu'en général, les entreprises n'ont aucune considération à l'inverse, si elles ont besoin elle garde sinon hop, nous ne sommes que des numéros tant qu'on reste compétant..
Avec les syndicats, c'est différent.


Oui je comprends ce que tu veux dire, dans le fond tu n'as pas tort c'est le jeu de postuler partout et de choisir le meilleur job. Mais toutes les entreprises ne nous considèrent pas comme des numéros quand même, surtout dans les petites boîtes où prendre une personne ou non change toute leur organisation. Mais surtout dans ce genre de cas j'ai toujours peur de me "griller" auprès d'éventuels futurs employeurs, si je les lâche pour un poste auquel j'avais d'abord dit oui, et que je veux repostuler chez eux quelques années après ils peuvent se souvenir de moi et se dire "celle-là elle n'est pas fiable, on ne va pas risquer qu'ele nous plante encore et prendre plutôt quelqu'un d'autre". De même dans les milieux pro souvent tout le monde se connait, du coup si ils parlent entre eux "je pensais embaucher machine" "ah oui je la connais mais méfie-toi elle nous a laissé tomber l'année dernière". Enfin tu vois l'idée :)

(pour le PS, ne t'en fait pas franchement sur un forum on lit en "lecture rapide" donc tant qu'il n'y a pas une faute à chaque mot ce n'est vraiment pas dérangeant!)
34 ans 3170
Ali-a a écrit:
Chantillyfraise a écrit:

Effectivement, c'est un risque à prendre mais ne vaut-il mieux pas avoir plusieurs propositions quitte à partir si nécessaire (je veux dire quand on est dans un emploi, et qu'on veut changer, on est pas figé, il suffit de faire une lettre de démission avec les préavis légaux) que de s’interdire un poste parce que moralement cela ne se fait pas trop...
Je sais qu'en général, les entreprises n'ont aucune considération à l'inverse, si elles ont besoin elle garde sinon hop, nous ne sommes que des numéros tant qu'on reste compétant..
Avec les syndicats, c'est différent.


Oui je comprends ce que tu veux dire, dans le fond tu n'as pas tort c'est le jeu de postuler partout et de choisir le meilleur job. Mais toutes les entreprises ne nous considèrent pas comme des numéros quand même, surtout dans les petites boîtes où prendre une personne ou non change toute leur organisation. Mais surtout dans ce genre de cas j'ai toujours peur de me "griller" auprès d'éventuels futurs employeurs, si je les lâche pour un poste auquel j'avais d'abord dit oui, et que je veux repostuler chez eux quelques années après ils peuvent se souvenir de moi et se dire "celle-là elle n'est pas fiable, on ne va pas risquer qu'ele nous plante encore et prendre plutôt quelqu'un d'autre". De même dans les milieux pro souvent tout le monde se connait, du coup si ils parlent entre eux "je pensais embaucher machine" "ah oui je la connais mais méfie-toi elle nous a laissé tomber l'année dernière". Enfin tu vois l'idée :)

(pour le PS, ne t'en fait pas franchement sur un forum on lit en "lecture rapide" donc tant qu'il n'y a pas une faute à chaque mot ce n'est vraiment pas dérangeant!)


Je fais ça proprement, en fait quand le recruteur m'appelle pour me dire c'est bon, je lui dis que je suis en poste et qu'il me faut un délai de préavis, j'explique qu'on vient de m'embaucher par exemple et que je ne trouve pas ça correct de partir du jour au lendemain, le recruteur est souvent très rassurée parce qu'il voit que j'ai une conscience professionnelle et on ne m'a jamais dis c'est maintenant ou jamais mais plutôt d'accord faîtes ça et on se revoit dans 2 semaines ! Tout est dans la façon de présenter ça...
Ensuite je vois l'employeur actuel en lui disant que j'ai trouvé un superbe travail, qu'ils me veulent de suite mais que j'ai demandé un préavis car je ne voulais pas les laisser dans l'embarras et ils sont heureux aussi même s'ils ne sont pas content de perdre un employé et de devoir à nouveau rechercher.
35 ans 886
Oui je vois, après j'ai l'impression que le marché du travail est plus flexible au Québec, parce qu'en France poser sa démission alors qu'on vient d'être embauché c'est pas terrible quand même. Et si tu fais ça à plusieurs boîtes de suite tu as intérêt à pouvoir le justifier en entretien sinon ils vont avoir peur que tu les lâches s'ils t'embauchent. Et puis ce sont souvent des préavis de départ de 3 mois pour les CDI ce qui diminue aussi la flexibilité.

Mais je voulais parler surtout de ton cas particulier, tu postules au cas où mais tu privilégies la promotion que tu vas peut-être avoir dans ta propre société si j'ai bien compris? Du coup, si tu acceptes un poste ailleurs pour la fin de ton congé tu risques à tout moment de leur dire finalement non si la promotion que tu attends t'est accordée?
34 ans 3170
Ali-a a écrit:
Oui je vois, après j'ai l'impression que le marché du travail est plus flexible au Québec, parce qu'en France poser sa démission alors qu'on vient d'être embauché c'est pas terrible quand même. Et si tu fais ça à plusieurs boîtes de suite tu as intérêt à pouvoir le justifier en entretien sinon ils vont avoir peur que tu les lâches s'ils t'embauchent. Et puis ce sont souvent des préavis de départ de 3 mois pour les CDI ce qui diminue aussi la flexibilité.

Mais je voulais parler surtout de ton cas particulier, tu postules au cas où mais tu privilégies la promotion que tu vas peut-être avoir dans ta propre société si j'ai bien compris? Du coup, si tu acceptes un poste ailleurs pour la fin de ton congé tu risques à tout moment de leur dire finalement non si la promotion que tu attends t'est accordée?


Non, mon poste actuelle est différent, je suis dans la programmation de vidéos et le travail que je veux est dans la rédaction dans une autre société... Dans mon travail actuel, on court toujours après le temps, on ne s'arrête pas et pourtant je m'ennuie terriblement, ce n'est pas pour moi.
Donc je préfère encore faire des tâches administratives simple, type agent de bureau mais avoir un contact avec les autres etc que de reprendre ce poste alors que j'y allais tous les matins à reculons...

C'est pourquoi je cherche ailleurs en plus donc l'offre proposée est sympa mais seulement 11 dollars donc je me demandais si vous accepteriez ça en imaginant que le salaire reste inchangé.
35 ans 886
ah ok j'avais mal interprétée ta phrase "je suis en attente d'un poste"

alors pour essayer de te répondre c'est sur que c'est pas évident d'accepter de diminuer significativement son salaire mais ça dépend de plein de choses... Déjà est ce que ce serait quand même un salaire suffisant pour vivre convenablement? Si oui si ton boulot actuel t'insupporte il vaut mieux changer même pour moins payé.. Disons que si le boulot est beaucoup plus sympa, les collègues aussi, qu'éventuellement ça t'assure une meilleure qualité de vie, ça vaut le coup d'avoir un moins bon salaire. Après s'il y a d'autres offres de ce genre mais mieux payées, autant postuler ailleurs du coup :)
45 ans région parisienne 5831
Chantillyfraise a écrit:
C'est pourquoi je cherche ailleurs en plus donc l'offre proposée est sympa mais seulement 11 dollars donc je me demandais si vous accepteriez ça en imaginant que le salaire reste inchangé.


Ca dépend de plein plein de choses. A priori, perso, je pourrais dire oui à un poste me proposant un salaire moins important que le précedent, si par exemple les conditions de travail étaient vraiment bonnes pour moi (bons horaires, travail qui me plait, patrons sympa et compréhensibles...etc...).

Il faut aussi voir quelle est l'offre d'emploi dans la branche où je cherche du travail: si les offres sont nombreuses, je refuserais d'être payée moins, aprce que je pourrais imaginer trouver mieux quelques temps plus tard, par exemple.
S
31 ans 3465
Je pense que la question que tu dois te poser, c'est si tu peux te permettre de faire la difficile... Est-ce que le salaire qu'on t'offre te suffira pour vivre correctement?

Je ne pense pas que je placerai en comparaison mon salaire de mon poste précédent, avec le nouveau. Je me demanderai juste si celui qu'on m'offre me permettra d'accéder à un niveau de vie relativement confortable (j'entends par là, qu'il me suffira sans que j'aie à tirer la fin du mot sur les deux bouts). Si oui, je m'en fiche pas mal qu'il soit inférieur au précédent.
B I U