MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

On me refuse le traitement hormonal

33 ans region parisienne 506
Bonjour tout le monde!

Voilà je lis beaucoup ici mais ne laisse pas souvent de message.
Mais suite à ma journée d'hier et à la déprime qui en a découlé j'ai eu  
besoin de parler à des femmes qui pourraient me comprendre.

Voilà j'ai 27 ans, et cela fait 3 ans et demi que mon mari et moi essayons d'avoir un bébé.
Comme il n'arrivait pas, je suis allée voir une gyneco, choisie avec attention car comme vous j'avais peur de me faire refouler au premier mot.
Pari réussit c'est une crème, elle m'a fait passer tous les tests ainsi qu'à mon mari afin de voir s'il n'y aurait pas de problème physique. Bilan: tout va bien.
Mais comme depuis toujours, j'ai des cycles très long (40 à 50 jours) et pas d'ovulations détectées sur les courbes de température.
Elle me dit qu'il est possible que cela soit du au poids même si on en est pas sur et qu'un traitement pourrait aider.
Il faut savoir que je fais 145kg, j'ai eu un anneau gastrique avec lequel j'avais perdu 30kg mais l'impossibilité quasi totale de manger et des grosses douleurs m'ont obligé à y renoncer.
Avec de multiples diététicien, nutritioniste, magnétiseur, hypnotiseur, weight watcher j'ai pu perdre entre 10 et 20kg, mais je les ai toujours repris à chaque passage difficile de ma vie.

Pour elle je suis jeune, je n'ai pas de problème de santé liés à mon poids et me demander de perdre beaucoup de poids avant d'essayer un traitement ne servirait qu'à perdre du temps.
Elle m'explique néanmoins que suite à une loi qui serait passée il n'y a pas très longtemps, les gynécologues ne peuvent plus prescrire de traitements hormonaux à des personnes atteinte d'obésité sans passer par le milieu hospitalier.

Elle me dit que l'hopital de la Pitié à Paris propose un nouveau programme destiné aux personne en surpoids ayant des problèmes de fécondité et leur écrit donc.

Premier rendez-vous là bas hier.
Et là, comme d'autres il a fallut que j'y passe.
J'ai eu rendez-vous avec une diététicienne (et seulement ça) qui n'a même pas l'air au courant de ce programme.
Elle m'a énuméré tous les risques de la grossesse lorsque l'on est obèse, m'a dit qu'au service fécondité ils me diront la même chose en plus méchant, et ne me donneront aucun traitement tant que je n'aurait pas maigrit.

Ca a été très dur, cela est revenu au même que si on me disait "non on ne vous aidera pas à avoir un bébé".
Elle m'a redonné un rdv dans 4 mois (tu parles d'un suivi) et des tests à passer uniquement concernant mon poids (que j'ai évidemment déjà passé avant).
On m'a également donné un rdv avec la spécialiste en fécondité (apparemment pour qu'elle me dise merde aussi...).

Je suis super déçue et je me sens complètement démunie.

Que feriez vous à ma place? Avez vous déjà eu des expériences similaires juste pour acceder au traitement hormonal? Votre gynécologue vous a-t-il aussi refuser de vous le prescrire suite à cette loi?
37 ans Près de la mer... 139
Bonjour auppale,

Le discours de ta gynéco m'étonne. Cette loi est clairement discriminante envers nous. J'ai cherché le texte de loi et je n'ai rien trouvé. Soit cette loi existe et elle est abjecte et anticonstitutionnel, soit ta gynéco t'a menti. Si tu as l'occasion demande lui le texte de loi.
Mon seul conseil, va voir d'autres gynéco.
Juste une question a-t-elle au moins fait un suivi d'un de tes cycles pour voir si tu voulais ?
37 ans Près de la mer... 139
O[/b]vulais
38 ans Nord 163
Après avoir cherché en long en large et en travers sur internet, nulle part, je ne trouve rapport de cette loi.

Et heureusement : tu es une adulte, libre de tes choix, et personne ne te contraint à la maternité.
Ta demande est simple, tu souhaites un suivi, un accompagnement, et donc, tu dois donc être accompagnée selon ta demande par les professionnels de santé, qui doivent t'avertir, te mettre en garde de tous les risques éventuels, et t'accompagner (tout simplement).

Je trouve ce que tu as vécu d'une violence.... bouh... ça me sort de mes gonds !

Le premier mot qui m'est venu c'est INFANTILISANT !!!

Et ça c'est intolérable.

Je partage le point de vue d'Urasque, je pense que je demanderai des comptes précis à la gynéco (un texte, une loi, ok, laquelle, ou comment, qu'est-ce).
Et je changerai de gynéco.

Ca n'est pas comme si tu n'engageais pas de demarches (je pense à la pose de l'anneau, aux autres démarches que tu as entreprises), c'est intolérable d'être traitée comme cela.

Je comprends ta tristesse (le temps passe, l'inquiétude vient se greffer), mais je crois que l'émotion adéquate est : colère.


Tes mots m'ont touchées en plein cœur
Tendresse Auppale, au plaisir d'échanger ^^
35 ans Hannut 141
Coucou Auppale,
Si une telle loi existait on le saurait toutes et aucune de nous n'aurais eu le droit à débuter un traitement même simple! Et entre nous beaucoup d'entre nous serait déjà dans les rues pour manifester contre cette loi discriminante.
Mais enfin c'est quoi ces médecins!! ok on a plus de risque et alors? on en est consciente et c'est pas comme si on ne faisait aucun effort pour les perdres ces kilos!!
On m'a aussi refusé plusieurs fois la continuation de mon traitement pour me permettre de perdre du poids. mais au bout du 2eme refus je me suis rebellée. Résultat je suis suivie et pour des FIV en plus! Nous nous sommes aperçu que mon poids jouait oui mais n'expliquait pas tout!!
Les médecins sont censés etre des professionels de la santé!! Et franchement voir une dieteticienne pour un souci d'infertilité c'est un peu leger!! consulter une dieteticienne tu sais le faire toi-même!!
Conclusion (si je peux me permettre parce que ce que tu as vécu me révolte) change de médecin!!
Tu es de quelle région? les filles sur le forum pourrait eventuellement d'aiguiller sur un médecin compétent.
Bisous!!
45 ans 95 353
j'étais suivie dans le même hôpital que auppale pour mes essais bb1 et avec 40 kg de moins qu'elle j'avais été obligée de consulter l'endocrinologue et le psychiatre du service, de contrôler mon taux de cholesterol ouf il était tout juste correct j'ai eu le feu vert, et j'avais bien compris que la doc pma était "sympa" avec moi en acceptant de me traiter. la "nouvelle unité" pour suivre les obèses c'est pas un traitement de fertilité, c'est un encadrement pour perdre du poids. J'avais été vivement encouragée à y aller pour les essais bb2 mais j'ai laissé tombé.
33 ans region parisienne 506
Coucou les filles!

Merci beaucoup pour vos réponses qui m'ont beaucoup touchée.
J'ai écrit une lettre à ma Gynéco histoire de mettre les choses bien à plat et de voir ce qu'elle va me répondre.
Si ça ne le fait pas j'irai voir quelqu'un d'autre.

Le pire c'est qu'après que cette colère soit un peu retombée j'ai commencé à me remettre en question, en me disant "si ça se trouve ils ont raison et je devrais réessayer de perdre du poids avec leur diet".
Je leur en veux encore plus maintenant parce que avant d'y aller j'avais les idées claires et j'ai maintenant la tête toute embrouillée!

En y réfléchissant ça ne servirait à rien.
Je n'arrêterai jamais d'essayer de perdre du poids car ne nous leurrons pas ce n'est pas de cette manière qu'on vit le mieux.
Mais je ne vais pas retenter ce genre de chose avec des gens qui m'ont d'ores et déjà mis plus bas que terre et avec qui je me sentirai mal à l'aise...c'est voué à l'échec.
Je me demande bien comment ils font d'ailleurs pour ne pas penser à ça!

En tout cas merci pour vos réponses!
35 ans Hannut 141
Auppale,
Contente que tu ais repris du courage et que tu te battes.
Je me suis egalement remise en questions après plusieurs echecs et "vous devez maigrir", à un tel point que je me suis disputé avec mon mari parce que j'avais décidé de me faire operée et que lui refuse catégoriquement . Et il rason. Il m'a ouvert les yeux et heureusement je me suis battue et trouver un autre médecin!
Faire attention oui à outrance non!
Courage à toi!!! et vient en discuter quand tu veux!!!
Bisous
39 ans 33
bonjour auppale et les autres
je comprends tes émotions car je viens de passer par les mêmes

refus de traitement pour fiv tant que j'ai pas un imc de 35. elle me dit que c'est pareil pour tout le monde. sauf que perso je connais d'autres femmes qui sont allées la bas avec un imc plus que 35. mais bon c'était il y a 5 ans. ça a peut être changé.
j'ai compris entre les lignes qu'il faut mettre toutes, toutes, les chances de leur côté puor que ça fonctionne : donc droit à rien qui est hors de la situation parfaite.
moralité : si tu peux avoir un enfant naturellement et que tu es en surpoisd tu fais comme tu veux, après on gère (j'ai plusieurs exemples autour de moi), si tu dois avoir recours à la médecine, c'est non, t'es obèse, t'as pas le droit.
ça m'a démoralisé, le délai s'allonge, le projet recule.
suis triste
c'est aussi pour ça que je me suis coupée du monde ces derniers temps et je vous ai abandonnées chères copines de forum, alors que vous m'avez déjà apporté beaucoup de soutient et réconfort
pardon ...
M
43 ans Ici et là... 2039
Bonjour Auppale et les autres.

Ce que tu dis me touches bocou car j'ai un peu le même parcours, même si je suis un peu moins ronde (108 kg) et que j'ai du diqbète en plus.

En 2008 avec mon mari on commence les essais après accord de mon endocrino par rapport au diabète. Après 1 an, rien, j'en parle à ma gynéco, elle me fait faire des courbes de temp et me prescrit des examens. Résultat > je n'ovule pas mais je n'ai rien qui cloche. Elle me donne des cachets pour ovuler mais ça ne fonctionne pas alors elle me dit que la seule chose qu'il reste à faire ce sont des injections hormonales, mais avec mon poids et surtout mon diabète elle pense que c'est plus raisonnable de le faire en PMA à l'hopital.

Je prends rdv en PMA dans une clinique de ma ville et là la gyneco me dit que je suis OPK (ma gyneco n'en avais jamais parlé) et que je dois perdre du poids avant toute injection. Elle m'envoie à la Pitié avec un courrier demandant à partir de quel poids il m'autoriseront à avoir un bébé.

J'ai vu au service nutrition, une doctoresse spécialisée dans les grossesses des femmes obèses, elle me dit qu'elle ne peut pas fixer un poids mais elle m'hospitalise 3 jours pour faire un bilan et me redonne des conseils alimentaires à suivre...

Pendant les 3 jours rien de spécial, je ne parviens pas à maigrir et mon mari me quitte...

2013, j'ai un nouveau compagnon, on pense bébé, je vais voir un gyneco directement à la Pitié qui me répond : maigrissez, si vous passez à un IMC de 35 on vous aidera... Je me fais à nouveau hospitaliser 3 jours et on m'envoie voir une gynéco qui travaille avec la diabéto qui me suit. Elles sont en train d'étudier mon cas, savoir si elles me donnent l'autorisation d'avoir cet enfant que je désire tant, savoir si on veut bien m'aider dans cette démarche ...

Et je rejoins Vanille : si tu tombes enceinte naturellement ils s'occupe de toi. Ma diabéto m'a envoyé voir un obstétricien pour qu'il m'explique les risques et elle m'a dit qu'il avait accouché recemment une femme pesant plus de 200 kg... Elle elle a le droit d'accoucher, mais pas moi alors que je fais la moitié de son poids !!!!
39 ans 33
c'est frustrant hein ...
j'ai aussi compris au fur à mesure de discuter que certains médecins ont peur de suivre des femmes obèse et dramatisent tout, d'autres sont moins inquiets. ça dépend donc aussi sur quel médecin on tombe...
mon MT n'est pas aussi catégorique et me dit de desendre encore un peu sans être aussi strict que le gynéco de l'hopital. suis contente mais un peu perdue quand même ...
je continue mes efforts mais ça ne va pas assez vite à mon goût évidemment ...
bon courage à vous toutes
M
43 ans Ici et là... 2039
Plus injuste que frustrant, et très triste...

J'espère que l'étude de "mon cas" permettra d'aboutir à quelque chose de positif, mais je ne le saurai qu'en juin.
B I U