MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

interdit de porter un pantalon militaire au collège ...

46 ans région parisienne 5831
trashrap a écrit:
Donc le jour où un groupuscule choisira d'utiliser le jean comme symbole de ralliement, le collège aura raison d'interdire les jeans (ou les chaussures noires, les  
pulls bleus, les sacs oranges, etc...) ?


Pour l'instant, c'est pas encore arrivé, on verra bien!

Le collège n'a pas tellement de moyens pour se protéger contre les groupuscules divers, que peuvent-ils faire d'autre? Ils ont tenté quelque chose, au moins, au lieu de laisser la situation se déterriorer et tous les élèves en souffrir.

Que proposes-tu d'autres, à part d'attendre que les jeunes fassent de vrais actes graves qui les exposeraient à de vraies santions (à supposer qu'on puisse prouver que c'est eux)?
48 ans à la maison ! 10072
Donc tu penses que les empêcher de porter des pantalons verts va les empêcher de se regrouper ou de commettre certains actes ?
281
Angia a écrit:
mamykro a écrit:
maintenant que la situation a été expliquée

Elle a été expliquée à cicille au téléphone, mais est-ce qu'elle a finalement été expliquée aux gamines?


pour ma part c'est moi qui ai expliqué à ma fille d'après le coup de file de ce matin,pour la copine la mère n'a que ce que sa fille lui a dit soit plus de pantalon militaire car cela a des propos racistes et on est pas à la chasse :cry:
46 ans région parisienne 5831
trashrap a écrit:
Donc tu penses que les empêcher de porter des pantalons verts va les empêcher de se regrouper ou de commettre certains actes ?


Je pense que repérer les groupes qui cherchent les ennuis et leur faire signe qu'on les a repéré (par exemple en leur demandant de s'habiller autrement) peut effectivement éviter à une situation de déraper.

Pour avoir fréquenté de nombreux établissements, je peux te dire que les établissements où de ennuis graves finissent par arriver sont toujours ceux où on ferme les yeux sur tout parce que "c'est pas grave", "c'est des gosses qui s'amusent", "c'est pas dangereux"....

Je pense qu'effectivement un établissement se gère comme une classe et comme n'importe quel groupe: pour donner le ton, le chef doit montrer qu'il existe. Bien entendu, il doit prendre de vraies décisions (je veux dire sur de vrais sujets de fonctionnement) et c'est essentiel, mais aussi parfois se montrer un peu pour rappeler sa présence, rappeler qu'il est là et qu'il veille.
49 ans 35 10308
cicille a écrit:
Angia a écrit:
Elle a été expliquée à cicille au téléphone, mais est-ce qu'elle a finalement été expliquée aux gamines?


pour ma part c'est moi qui ai expliqué à ma fille d'après le coup de file de ce matin,pour la copine la mère n'a que ce que sa fille lui a dit soit plus de pantalon militaire car cela a des propos racistes et on est pas à la chasse :cry:

Je demandais ça parce que tu disais que les filles allaient être convoquées chez le proviseur pour qu'on leur explique (ou j'ai mal compris?). Peut-être que ça passerait mieux auprès d'elles en effet si elles comprenaient la raison (et si ça leur était expliqué de la même façon par la même personne de l'administration du lycée). Je suis peut-être naïve (les CPE ont sans doute autre chose à faire) mais j'ai l'impression qu'il y a un manque de communication qui rend compliqué une histoire qui pourrait être simple.
46 ans 701
Dans le collège du fils d'une amie ce sont les vêtements et chaussures avec marques visibles qui sont interdits.
Pour cette affaire, je suis assez d'accord avec Mamykro...
48 ans à la maison ! 10072
viva a écrit:
Dans le collège du fils d'une amie ce sont les vêtements et chaussures avec marques visibles qui sont interdits.
Pour cette affaire, je suis assez d'accord avec Mamykro...


Il s'agit là autant de protéger les enfants des vols que de niveler les différences sociales.

Mamykro, montrer que l'autorité existe, que le groupe est repéré et surveillé doit forcément passer par une interdiction à tout le monde de faire quelque chose ?
46 ans région parisienne 5831
Visiblement, il s'agit seulement de 2 jeunes filles à qui on interdit de porter leurs pantalons militaires (puisque Cicille n'a pas dit son nom au téléphone, mais que le collège a demandé à sa fille et à sa copine si il s'agissait d'elles, j'imagine que le problème se pose pour très peu de jeunes filles, voir seulement deux...), il ne s'agit pas d'interdire à tout le monde. ;)

Comme je l'ai déjà dit, dans l'absolu, je ne suis pas pour cette interdiction: à mon avis, l'idéal pour un chef qui doit "se montrer", c'est quand même de poser de "vrais actes" (c'est-à-dire des actes destinés à vraiment faire quelque chose, pas des actes dont le seul but est de montrer sa présence).

Le truc, c'est que les établissements scolaires sont très très limités quant à leurs moyens d'actions. Il n'y a vraiment pas grand chose à faire en préventif, et encore moins de choses qui nécessitent peu de travail (le collège pourrait par exemple programmer une intervention sur l'embrigadement de jeunes dans des groupes neo-nazis, ou un groupe de parole sur le racisme, mais ce serait une grosse organisation, et ils n'en ont peut-être ni le temps, ni les moyens).

Donc voila, on aurait interdit de porter à ma fille des pantalons militaires pour la raison évoquée ci-dessus, perso, je dirais OK: c'est pas comme si ma fille allait vraiment souffir de ne pouvoir porter son pantalon militaire que le week-end et les vacances! Si je pouvais faciliter le boulot du collège en faisant faire un effort aussi minime à ma fille, je le ferais.
46 ans 1896
Je suis d'accord avec mamykro aussi: il faut parfois prendre certaines mesures pour éviter qu'une situation ne dégénère (ça ne veut pas forcément dire que ces mesures seront permanentes).

J'ai déjà vu qu'on interdisait aux élèves de stationner (à pieds) à certains endroits, de consommer des bonbons qui colorent la langue, d'avoir sur eux des objets susceptibles de projeter un laser, etc. Des choses pas graves en elles-mêmes, mais qui ont à un moment causé des perturbations.

Il est vrai que ces mesures passent mieux quand elles sont expliquées.
281
Je suis d'accord pour qu'elle ne porte pas son pantalon ,il n'y a pas de soucis . Je ne pense pas qu'il y ai que ma fille et sa copine qui soit concernée, ce matin la cpe m'a dit qu'ils avaient ordre d'interdire lorsq'ils voyaient un élève habillé en "militaire".

Les élèves sont convoqués que s'ils ne respectent pas les consignes.

j'aurais aimé être avertie par un mot ou meme comme il a été dit faire une réunion d'information (les 6ème viennent d'en avoir une sur la sexualité) sur ce sujet, car la c'est plutôt du cas par cas si je puis dire, car avant hier ma fille n'était pas au courant que cela était interdit et je ne me serais pas amusée a acheter un pantalon qu'elle ne peut pas mettre quand elle veut ;)
48 ans Sur un gros arbre perché 7658
Au pire, pour amortir le pantalon...

http://www.youtube.com/watch?v=I9rg56NuMnY
281
Merci pour le tuyau le chat :lol: ,
je vais voir avec le collège pour le financement du voyage... on ne sais jamais ;)
M
91 ans 1565
mamykro a écrit:


Donc voila, on aurait interdit de porter à ma fille des pantalons militaires pour la raison évoquée ci-dessus, perso, je dirais OK: c'est pas comme si ma fille allait vraiment souffir de ne pouvoir porter son pantalon militaire que le week-end et les vacances! Si je pouvais faciliter le boulot du collège en faisant faire un effort aussi minime à ma fille, je le ferais.

Dans le collège où je travaille,il arrive souvent que els surveillants et la cpe fassent des remarques aux élèves sur leur tenue mais ça reste toujours oral car il est difficile voire impossible de justifier une interdiction qui n'existe pas explicitement dans le réglement intérieur. Je suis surprise qu'un établissement public prenne le risque d'interdire un vêtement en particulier.
Pour donner mon opinion perso,je trouve ça assez injuste pour être franche. Qui oserait interdire à des adultes de porter tel vêtement ou tel accessoire sous prétexte que tel ou tel groupe d'extrêmistes en ont fait leur signe de ralliement?
46 ans région parisienne 5831
MaudK a écrit:
Dans le collège où je travaille,il arrive souvent que les surveillants et la cpe fassent des remarques aux élèves sur leur tenue mais ça reste toujours oral car il est difficile voire impossible de justifier une interdiction qui n'existe pas explicitement dans le réglement intérieur. Je suis surprise qu'un établissement public prenne le risque d'interdire un vêtement en particulier.


Dans tous les règlements intérieurs de tous les établissements que j'ai fréquentés, c'était "tenue correcte exigée", en plus de l'interdiction explicite des casquettes et de tout ce qui masque le visage. Comme le terme est assez vague, on peut très bien renvoyer un élève chez lui pour "tenue non correcte", je ne pense pas du tout que ce soit le moins du monde risqué de la part de l'établissement.

MaudK a écrit:
Pour donner mon opinion perso,je trouve ça assez injuste pour être franche. Qui oserait interdire à des adultes de porter tel vêtement ou tel accessoire sous prétexte que tel ou tel groupe d'extrêmistes en ont fait leur signe de ralliement?


En réalité, les adultes subissent bien pire que l'interdiction d'un seul vêtement: quand ils vont au travail, beaucoup ont une tenue imposée (ou presque ) par leur patron, en particulier ceux qui sont en contact avec le public. Et je ne parle même pas de ceux qui bossent en tenue spécifique, mais simplement que souvent, les gens sont obligés de porter des tenues d'un certain style pour aller travailler (genre pas trop excentrique, pas trop décolleté, pas trop décontracté, cravate/costume obligatoire, couleurs sombres...).

Bref, je n'ai absolument pas changé d'avis par rapport à ce que j'avais dit à l'époque: un lycée, ça peut être un endroit très sensible, et une interdiction qui peut sembler accessoire peut être en fait un très bon moyen de juguler de futurs problèmes.
M
91 ans 1565
C'est vrai tant que personne ne dit rien mais si les parents iterviennent,l'établissement aura bien du mal à justifier sa position. C'est d'ailleurs arrivé l'année dernière dans un lycée parisien. L'établissement a voulu faire du zèle en ce qui concerne les tenues(interdiction des bermudas pour les garçons pour donner qu'un exemple),ça a commencé à faire du bruit,la presse s'en est mêlée et la direction de l'établissement a levé ces interdictions qui n'avaient pas de sens,il faut bien le reconnaitre. Un parent qui se déplacerait dans un établissement demandant en quoi porter un pantalon militaire ou un bermuda est une tenue incorrecte mettrait la direction d'un établissement très mal à l'aise je pense parce qu'ils seraient bien en peine de justifier. Ca parait fou d'en arriver jusque l pour le port d'un vêtement mais il y a des parents qui soutiennent leurs enfants même dans leur connerie alors une interdiction de ce type,je suis sûre que ça ferait bouger des parents.
Pour les adultes,le problème est à la fois différent et identique. Différent parce qu'il y a une nuance entre faire des recommandations et interdire le port d'un vêtement et identique parce que ça marche sur l'intimidation:la situation du travail est telle que les employeurs peuvent quasiment tout se permettre.
Je doute fort qu'une interdiction de ce type permette de régler quoique ce soit. L'être humain et les ados en particulier ont du mal à accepter les interdictions de principe surtout quand ils ne comprennent pas le but et ça pourrait poser des problèmes en soi. Par exemple,je vois très bien certains élèves de mon collège(qui n'est pas en zep et pas particulièrement difficile mais il y a partout des ados qui ont du mal avec l'autorité surtout quand elle leur semble abusive)faire exprès de s'habiller dans la tenue interdite,en nombre pour protester. En l'occurence,ça concerne un pantalon particulier mais dans le cas du lycée en région parisienne,ça concernait énormément d'élèves.
B I U