MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La restriction alimentaire

33 ans 1547
A ce sujet, une lecture intéressante, que vous pouvez faire en cliquant ici et en allant à la page 7

http://www.chups.jussi...mportementalimentaire20051.pdf

Document pédagogique du DU nutrition et sport  
(cf première page)

Il y aurait plein de choses à dire. Vers la fin du passage, j'ai bien aimé cette remarque (dans la partie "la restriction est-elle un TCA ?")

Citation:
Comme l'ont montré des chercheurs, c'est avant tout la nature « permise » ou « interdite » de l'aliment concerné qui va déclencher la contre-régulation. Il serait intéressant d'évaluer s'il est possible, en favorisant la consommation d'aliments considérés comme permis, de rétablir une prise alimentaire plus spontanée, de diminuer la restriction, d'empêcher la contre-régulation et donc la désinhibition.


Qui se porte volontaire pour lui envoyer le lien du gros ? ;)
48 ans 35 10308
Je ne suis pas allée lire le lien encore, mais il y a un truc qui me chiffonne dans ton extrait (mais c'est peut-être parce que j'ai mal dormi):
Citation:
Comme l'ont montré des chercheurs, c'est avant tout la nature « permise » ou « interdite » de l'aliment concerné qui va déclencher la contre-régulation. Il serait intéressant d'évaluer s'il est possible, en favorisant la consommation d'aliments considérés comme permis, de rétablir une prise alimentaire plus spontanée, de diminuer la restriction, d'empêcher la contre-régulation et donc la désinhibition.

C'est pas plutôt "interdit" qu'il voulait dire? Ou alors il veut dire qu'il faut changer la nature des aliments "interdits" en considérant qu'ils sont "permis"?
33 ans 1547
J'ai recopié le texte mais je crois que c'est bien "permis".
C'est vrai que pour moi, cela disait: rendre permis ce qui semble interdit. Mais tu as raison de relever cela, l'avocat du diable pourrait dire: laisser les aliments interdits au panier et ne manger que les permis.

Cette citation est sûrement à bien comprendre dans son contexte, vu qu'il s'agit d'une critique sur un modèle qui mettait l'accent sur le caractère nutritionnel (calorique) des aliments comme déclenchant une désinhibition.
(si j'ai bien compris)
48 ans 35 10308
J'irai lire le lien complet, ça sera certainement plus clair pour moi! :)
47 ans à la maison ! 10072
Je ne pense pas qu'il s'accorde avec les théories du GROS :
"En fait, même sans restriction associée, la désinhibition conduit à la contre-régulation, ce qui signifie donc qu'il n'y a pas de support scientifique à jeter l'anathème et considérer comme pathogène la restriction comme le font beaucoup."
33 ans 1547
Ben justement je n'ai carrément pas compris cette phrase.
Comment tu l'as comprise ?
47 ans à la maison ! 10072
Je pense simplement qu'il ne considère pas la restriction comme anormale.
D'après ce que je comprends, c'est plutôt le comportement de "ceux qui rateraient leur restriction" qui serait déviante (voire pathologique ?). En réalité, il met le doigt sur un problème sans y apporter de solution. La restriction etant normale, mais il faudrait rendre les aliments "permis" plus intéressants (psychologiquement ? socialement ? gustativement ? esthétiquement ?) pour le sujet afin qu'il soit naturellement plus attiré par lui que par les aliments interdits.
mais je n'ai peut-être pas la bonne lecture ?
33 ans 1547
Je ne sais pas, j'ai compris qu'il citait une étude en faveur de l'idée que tu développes, mais qu'il la relativisait en disant plutôt l'inverse. Mais vraiment, je n'ai pas compris la tournure de cette phrase, il me semblait manquer des mots, mais c'est peut-être parce que je ne trouvais pas ce que je voulais y lire ! ;)
33 ans 1547
En tout cas, raison de plus de lui envoyer le lien du GROS ! :)
47 ans à la maison ! 10072
"Le questionnaire de restriction d'Herman et Polivy : le plus ancien des 3, il a l'avantage de se limiter à une dizaine de questions mais le gros inconvénient de mélanger dans le même questionnaire des items de corpulence, de fluctuations pondérales, de restriction proprement dite et de désinhibition, autrement dit de relâchement brutal de la restriction (une sorte de mini Binge Eating). Il ne devrait plus servir de modèle de référence. C'est d'ailleurs lorsque les sujets ont été choisis avec ce questionnaire qu'on a mis en relation la restriction et la contre-régulation."

C'est de ce modèle-là dont il parle dans :
"Le modèle de contre-régulation d'Herman et Polivy a, on l'a vu, une grande faiblesse, c'est la définition de la population concernée (voir ci-dessus)."

En tout cas, ce n'est vraiment pas clair...

Mais il faudrait le lire en entier pour avoir une meilleure approche (pas ce matin, trop compliqué pour mes neurones d'avant midi)...
Le truc qui me frappe dans mon survol de l'étude, c'est ça

"
II. Le Binge Eating Disorder
II.1. Définition
• Il n’y a pas d’équivalent en francais. C’est un excès alimentaire de type boulimie, sans vomissements. Il est inscrit désormais dans le DSM IV. Il résulterait d’une levée d’inhibition sur terrain restreint."

Il parle d'hyperphagie, là, non ?
33 ans 1547
Je me suis demandée pareil ! Mais je n'ai pas le temps ni le courage de lire toute la description du BE pour comparer à ce que j'avais en tête de l'hyperphagie.
45 ans Paris 9866
"Autrement dit, si la restriction se révélait une conduite alimentaire permettant, dans un environnement
adipogène, de limiter la prise de poids, il serait grave de le stigmatiser au risque de voir flamber l'incidence
de l'obésité."

La restriction, c'est mal mais on sait pas faire sans.
48 ans 35 10308
poupoule a écrit:
"Autrement dit, si la restriction se révélait une conduite alimentaire permettant, dans un environnement
adipogène, de limiter la prise de poids, il serait grave de le stigmatiser au risque de voir flamber l'incidence
de l'obésité."

La restriction, c'est mal mais on sait pas faire sans.

Oui, je comprends pareil. Cette phrase est à la fin d'un paragraphe (haut de la page 8 ) où il explique que ces comportements de restriction proviennent d'une non-adéquation entre les besoins du corps et les canons esthétiques (sociétaux). Il a l'air de partir du point de vue que ces canons esthétiques sont bons, que l'obésité c'est mal, et que donc si la restriction est la seule solution pour se conformer à ces canons esthétiques et limiter l'obésité, alors il faut faire avec (avec la restriction).

Avec la phrase citée par Trashrap plus haut, et celle que tu as citée toi-même et que je trouve assez ambigue, je crois qu'en effet il serait bon qu'il prenne connaissance des travaux du GROS! ;)
33 ans 1547
Je comprends mieux pourquoi je ne comprenais pas !
C'est que je voulais lire autre chose d'écrit et que ça clochait par endroit.

J'avais pas l'intention de mettre du document pro restriction, mais c'est un bel acte manqué n'empêche :oops:

Ca m'apprendra tiens. Je vais lui glisser les travaux de zermati et cie sous son oreiller ;)
47 ans à la maison ! 10072
Angia a écrit:
Il a l'air de partir du point de vue que ces canons esthétiques sont bons, que l'obésité c'est mal, et que donc si la restriction est la seule solution pour se conformer à ces canons esthétiques et limiter l'obésité, alors il faut faire avec (avec la restriction).


Tu as encore parfaitement exprimé ce que je n'arrivais pas à faire comprendre. :D

C'est sensé être en rapport avec les sportifs, plutôt, non ?
B I U